Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1685 - le dernier en 1762



Naissance de Germain Louis Chauvelin

Germain Louis Chauvelin naît en 1685, fils de Louis III Chauvelin et de Marguerite Billard.

Germain Louis Chauvelin est issu d'une famille d'avocats au Parlement de Paris, installée dans la capitale vers 1530 et fixée dans le quartier de la place Maubert.

Au XVIIe siècle, une branche de la famille s'allie avec celle du chancelier, qui prend à son service, et à celui de son fils Louvois, plusieurs de ses membres.



Germain Louis Chauvelin Conseiller au Grand Conseil et Grand rapporteur et correcteur des lettres de chancellerie

Le 1er novembre 1706, Germain Louis Chauvelin est pourvu des offices conjoints de conseiller au Grand Conseil et de grand rapporteur et correcteur des lettres de chancellerie.



Germain Louis Chauvelin Maître des requêtes

Le 31 mai 1711, Germain Louis Chauvelin obtient une charge de maître des requêtes.



Mort de Louis IV Chauvelin

Germain Louis Chauvelin Avocat général au parlement de Paris

Louis IV Chauvelin meurt en 1715.

Germain Louis Chauvelin, son frère, reprend son office d'avocat général au parlement de Paris



Germain Louis Chauvelin Président à mortier

En 1718, Germain Louis Chauvelin achète une charge de président à mortier qui l'élève au sommet de la hiérarchie judiciaire.

Nicolas Chalon du Blé présente Germain Louis Chauvelin à André Hercule de Fleury dont il devient le collaborateur et le conseiller.



Mariage de Germain Louis Chauvelin avec Anne Cahouet de Beauvais

Germain Louis Chauvelin épouse en 1718 Anne Cahouet de Beauvais, fille du Premier président du bureau des finances de la généralité d'Orléans, une riche héritière. Leurs enfants sont :


Germain Louis Chauvelin - par Hyacinthe Rigaud

Germain Louis Chauvelin Garde des sceaux

Germain Louis Chauvelin secrétaire d'État aux Affaires étrangères

André Hercule de Fleury fait entrer Germain Louis Chauvelin, son conseiller, au Gouvernement. Germain Louis Chauvelin est nommé garde des sceaux le 17 août 1727 à la suite de la démission de Joseph Fleuriau d'Armenonville.

Germain Louis Chauvelin est nommé secrétaire d'État aux Affaires étrangères le 18 août 1727 à la suite de la démission de Charles Jean Baptiste Fleuriau de Morville.

Comme Garde des sceaux, Germain Louis Chauvelin doit partager ses attributions avec Henri François d'Aguesseau, qui conserve la charge inamovible de Chancelier de France.

Le 2 septembre 1727, Louis XV établit un partage des attributions entre les deux hommes :

Germain Louis Chauvelin a à exercer la censure sur les nombreux ouvrages liés à la controverse autour de la bulle Unigenitus.



Cession du château de Grosbois

Le droit du sceau assure à Germain Louis Chauvelin des revenus importants. Barbier le qualifie de prodigieusement riche.

En 1731, Germain Louis Chauvelin achète le château de Grosbois à Samuel-Jacques Bernard (1686-1753), fils du financier Samuel Bernard.


Frédéric-Auguste II de Saxe –par Pietro Antonio Rotari Frédéric-Auguste II de Saxe

Mort de Frédéric-Auguste Ier de Saxe

Stanislas Ier Leszczynski Roi de Pologne

Stanislas Ier Leszczynski Grand-duc de Lituanie

Guerre de Succession de Pologne

Frédéric-Auguste II de Saxe Roi de Pologne

Occupation de la Lorraine et du Barrois

Frédéric-Auguste Ier de Saxe meurt à Varsovie le 1er février 1733.

Son cœur repose à Dresde. Son corps est inhumé à Cracovie.

Frédéric-Auguste Ier de Saxe est l'ancêtre de George Sand.

Il fait interdire les loges maçonniques.

Protecteur des arts, grand mécène, il fait de sa capitale Dresde la Florence de l'Elbe.

C'est sous son règne qu'est découvert le secret de fabrication de la porcelaine dure par l'alchimiste Johann Friedrich Böttger, qu'il a fait enfermer.

Frédéric-Auguste Ier de Saxe établit une manufacture à Meissen, qui fait la renommée de la porcelaine de Saxe.

Frédéric-Auguste II de Saxe, fils de Frédéric-Auguste Ier de Saxe, hérite de la Saxe.

Frédéric-Auguste II de Saxe et Stanislas Ier Leszczynski se disputent le trône de Pologne.

Louis XV soutient Stanislas Ier Leszczynski, qui vit en exil en France aux frais de son gendre.

Le 31 août 1733, François de Bricqueville part de Brest.

Tandis qu'un sosie prend ostensiblement la mer à Brest sur un navire français, Stanislas Ier Leszczynski traverse secrètement l'Allemagne et arrive à Varsovie le 8 septembre 1733.

Avec l'aide d'une armée de 2 000 hommes, Stanislas Ier Leszczynski fait pression sur les nobles polonais.

Le 12 septembre 1733, grâce au soutien de la France, Stanislas Ier Leszczynski est élu par la diète, Roi de Pologne et Grand-duc de Lituanie.

François de Bricqueville mouille le 15 septembre 1733 au large d'Elseneur au Danemark, avec l'escadre qu'il commande.

Composée de 9 vaisseaux de ligne et de 5 frégates, elle est chargée de soutenir la candidature de Stanislas Ier Leszczynski au trône de Pologne.

Frédéric-Auguste II de Saxe, neveu par alliance Charles VI de Habsbourg, est soutenu par la Russie, l'Autriche, et le Saint Empire.

La Russie et l'Autriche envahissent la Pologne.

Anne Ire de Russie envoie une armée de 20 000 hommes pour chasser Stanislas Ier Leszczynski.

Le 22 septembre 1733, Stanislas Ier Leszczynski doit se réfugier à Dantzig (Gdansk) pour y attendre de l'aide promise par la France.

Le 5 octobre 1733 à Varsovie, sous la protection des armées russes, Frédéric-Auguste II de Saxe est proclamé roi sous le nom de Auguste III de Pologne.

Frédéric-Auguste II de Saxe est le dernier roi de Pologne de la Maison de Wettin.

Louis XV est conseillé par Germain Louis Chauvelin, secrétaire d'État aux Affaires étrangères, et influencé par le parti antiautrichien animé Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle qui est mécontent du soutien de Vienne à Frédéric-Auguste II de Saxe.

Malgré la politique pacifiste d'André Hercule de Fleury, la France déclare la guerre à l'empereur germanique.

Charles-Emmanuel III de Savoie, Roi de Sardaigne, Duc de Savoie et Prince de Piémont, la Bavière et l'Espagne s'allient à La France pour soutenir Stanislas Ier Leszczynski et libérer l'Italie du joug autrichien.

L'Espagne qui convoite le Royaume de Naples et la Sardaigne qui convoite le Milanais, s'unissent à la France.

L'Angleterre, les Provinces-Unies, la Suède, le Danemark, la République de Venise reconnaissent que l'agression de l'Autriche et de la Russie contre la Pologne est un motif de guerre et s'engagent à rester neutres.

L'intervention sans conviction de la France ne permet pas de renverser le cours de la guerre, et Stanislas Ier Leszczynski ne retrouve pas son trône.

En 1733 les Autrichiens sont expulsés d'Italie par les forces franco-espagnoles.



Cession de Brie-Comte-Robert à Germain Louis Chauvelin

Germain Louis Chauvelin devient Seigneur engagiste de Brie-Comte-Robert, en 1734.



Traité de Vienne

Stanislas Ier Leszczynski Duc de Lorraine et de Bar

Charles VI de Habsbourg Duc de Parme de Plaisance et de Guastalla

La guerre de Succession de Pologne prend fin par le traité de paix de Vienne négocié en secret en 1735.

Comme secrétaire d'État aux Affaires étrangères, Germain Louis Chauvelin se montre très hostile à l'Autriche à qui il cherche constamment à opposer l'Espagne.

André Hercule de Fleury, pacifiste, négocie souvent en sous-main, comme pour les préliminaires du Traité de Vienne, qui subordonnent la paix à la résolution de la question lorraine.

Par des négociations secrètes, André Hercule de Fleury obtient la renonciation de François III Étienne de Lorraine.

Germain Louis Chauvelin n'intervient que pour vaincre les dernières résistances de l'Autriche.

Par le traité de paix de Vienne :

Cette guerre peu coûteuse, comparativement aux ponctions humaines et financières exorbitantes des campagnes de Louis XIV, est un franc succès pour André Hercule de Fleury et la diplomatie française.

Habile négociateur, Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle contribue puissamment à assurer les duchés de Bar et de Lorraine à la France.

La guerre a cependant encore décimé la population polonaise, déjà fortement réduite dans les années qui précédaient le conflit.

Le dernier des Médicis meure en Toscane.

François III Étienne de Lorraine est autorisé à épouser l'archiduchesse héritière Marie-Thérèse de Habsbourg à la grande joie de celle-ci, très amoureuse du prince Lorrain.

Charles d'Espagne III épousera Marie-Amélie de Saxe, fille de Frédéric-Auguste II de Saxe, le vainqueur de Stanislas Ier Leszczynski.



Renvoi Germain Louis Chauvelin

Le 20 février 1737, Germain Louis Chauvelin, dont André Hercule de Fleury n'a plus besoin, est renvoyé et conduit à son château de Grosbois.

Germain Louis Chauvelin est ensuite conduit à Bourges le 6 juin 1737.



Mort d'André Hercule de Fleury

Seconde disgrâce de Germain Louis Chauvelin

L'acharnement d'André Hercule de Fleury à conserver son pouvoir lui vaut le surnom de Son Éternité.

André Hercule de Fleury meurt à Issy-les-Moulineaux le 29 janvier 1743.

Louis XV, suivant l'exemple de Louis XIV, son prédécesseur, décide alors de gouverner sans premier ministre.

Germain Louis Chauvelin tente de se rapprocher de Louis XV mais subit une seconde disgrâce et fut exilé à Issoire, puis à Riom.

On s'explique mal de telles rigueurs, observe Jean de Viguerie. Germain Louis Chauvelin a été l'un des confidents du roi qui lui écrivait souvent. Mais c'est peut-être là justement la cause de sa disgrâce. Louis XV a pu regretter de s'être confié à lui.



Retour de Germain Louis Chauvelin à Paris

Germain Louis Chauvelin parvint à rentrer à Paris en avril 1746 grâce à l'intercession de René Louis de Voyer de Paulmy et du comte de Maurepas mais n'intervient plus dans la vie politique.



Destructions à Brie-Comte-Robert

En 1750, Germain Louis Chauvelin obtient de Louis XV la permission de faire raser les murailles et les tours du château de Brie-Comte-Robert à la hauteur du premier étage, en épargnant la tour Saint-Jean.



Mort de Germain Louis Chauvelin

Germain Louis Chauvelin meurt à Versailles en 1762.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !