Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



7 événements affichés, le premier en 1499 - le dernier en 1542



Mariage de Thomas Boleyn avec Élisabeth Howard

Thomas Boleyn, 1er comte de Wiltshire, épouse Élisabeth Howard.

Leurs enfants sont :



Naissance de George Boleyn

George Boleyn, dit Lord Rochford, naît probablement dans la maison familiale de Blickling Hall à Norfolk vers 1503, fils de Thomas Boleyn et d'Elizabeth Howard.



Mariage de George Boleyn avec Jane Parker

George Boleyn, Vicomte de Rocheford, épouse fin 1524 ou début 1525 Jane Parker.

Jane Parker est alors appelée Lady Rochford à la Cour.

En cadeau de mariage, Henri VIII Tudor leur offre le manoir de Grimston dans le Norfolk.

Le mariage de George et Jane semble être désastreux :

Alors que la richesse et l'influence de la famille augmentent, le couple obtient comme résidence le palais de Beaulieu.



George Boleyn Diplomate en France

George Boleyn parfait son éducation à l'Université d'Oxford, contrairement à ses sœurs qui sont envoyées à l'étranger.

George Boleyn devient membre du conseil privé du roi Henri VIII Tudor.

En décembre 1529, George Boleyn est envoyé comme diplomate en France, peut-être grâce à l'influence de sa sœur Anne Boleyn.



Mort de George Boleyn

Exil de Thomas Boleyn

Exécution d'Anne Boleyn

George Boleyn est arrêté en mai 1536 et emprisonné à la Tour de Londres.

Jane Parker, épouse de George, affirme que lui et sa sœur Anne Boleyn ont eu une relation incestueuse depuis l'hiver 1535, ce qui sous-entend que George aurait été le père biologique du fœtus qu'Anne Boleyn a perdu plus tôt en 1536.

Ces rumeurs apportent un prétexte légal aux ennemis des Boleyns. On peut penser que le témoignage de Jane est motivé :

Les accusations n'étaient pas totalement acceptées par la population, et n'étaient répétées comme des faits que par les extrémistes catholiques.

Ce sont les accusations d'inceste qui sont jugées les pires.

Les relations sexuelles et les mariages entre cousins du premier degré sont communs à cette époque mais les relations entre frère et sœur sont prohibées, considérées comme l'expression du satanisme.

George Boleyn est jugé quelques heures seulement après Anne Boleyn le 15 mai 1536. Il est condamné.

Son père, Sir Thomas Boleyn est excusé du jury aristocratique chargé du jugement et part en exil.

Anne Boleyn est aussi accusée d'adultère avec 4 autres hommes, dont un roturier. Seul le roturier, un musicien, avoue ce crime, après avoir été sauvagement torturé.

Les autres, aristocrates, ne peuvent être soumis à la question.

George Boleyn meurt à Tower Hill à Londres le 17 mai 1536 décapité, devant une foule immense.

Ses dernières paroles sont surtout destinées à affirmer la foi protestante qu'il a embrassée à l'âge adulte.

Tous les portraits de George Boleyn sont détruits en 1536.

Les 4 autres accusés sont exécutés avec lui

Anne Boleyn meurt dans l'enceinte de la Tour de Londres le 19 mai 1536 décapitée par un bourreau français.

Son courage sur l'échafaud sera beaucoup commenté, contribuant à la légende qu'elle allait devenir.



Absence de Jane Parker de la cour

Après l'exécution de George Boleyn, son époux, Jane Parker s'absente de la Cour.

Les terres que les Boleyns avaient peu à peu obtenues pendant le règne d'Anne Boleyn et les 4 générations précédentes, y compris les titres de Comte de Wiltshire et Comte d'Ormonde, se transmettent uniquement par la lignée mâle. Jane Parker continue de porter le titre de Vicomtesse Rochford mais, en l'absence de fils, elle ne peut pas conserver ce qu'il reste de la fortune des Boleyns.

Jane Parker tente de stabiliser sa situation financière, notamment en négociant avec son père et son beau-père, mais principalement avec Thomas Cromwell, le principal ministre du Roi.

Les Boleyns lui allouent la confortable pension 100 £. C'est assez pour lui permettre de maintenir le niveau de vie moyen de la haute société anglaise et pour prétendre à paraître à la Cour.



Mort de Catherine Howard

Mort de Jane Parker

Soumise à une intense pression psychologique, Jane Parker semble souffrir d'une profonde dépression nerveuse. Elle fut déclarée folle au début 1542.

Ses crises d'hystérie empêchent toute poursuite pour complicité d'adultère dirigée contre elle. Mais, déterminé à ce qu'elle soit châtiée, Henri VIII Tudor édicte une loi permettant l'exécution des fous.

Jane Parker est condamnée à mort par décret, sans procès.

Catherine Howard est dans un état physique très faible, mais assez calme et meurt à la Tour de Londres le 13 février 1542 décapitée.

Jane Parker, qui a assisté à la mort de Catherine Howard, fait ensuite un discours avant de s'agenouiller devant le billot. Elle est digne et posée.

Elle aurait dit : Dieu m'a permis de souffrir ce destin tragique car j'ai contribué à la mort de George Boleyn, mon époux. Je l'ai faussement accusé d'avoir aimé sa sœur, Anne Boleyn de manière incestueuse. Pour cela, je mérite de mourir.

Jane Parker meurt le 13 février 1542 décapitée d'un seul coup à la française, c'est-à-dire à l'épée. On a faît venir expressément un bourreau de calais.

Le comportement des deux femmes face à la mort est unanimement loué.

Catherine Howard et Jane Parker sont inhumées dans la chapelle de la Tour de Londres, à côté des corps d'Anne Boleyn et de George Boleyn.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !