Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1522 - le dernier en 1595



Mariage de Charles de Caumont avec Jeanne de Pérusse d'Escars

Charles de Caumont, fils de Charles de Caumont (mort en 1509), Seigneur de Berbiguières, et de Jeanne de Bénac, épouse Jeanne de Pérusse d'Escars.

Leurs enfants sont :



Naissance de Geoffroy de Caumont

Geoffroy de Caumont naît vers 1525.



Mariage d'Antoine de Lustrac avec Françoise de Pompadour

Antoine de Lustrac épouse Françoise de Pompadour. Leur enfant est :



Geoffroy de Caumont Abbé d'Uzerches, de Vigean et Clairac

Geoffroy de Caumont devient Protonotaire apostolique, Abbé d'Uzerches dès 1540.

Il est aussi :



Geoffroy de Caumont Protestant

Geoffroy de Caumont quitte l'habit pour recueillir la succession de François de Caumont, son frère, mort assassiné, sans enfant.

Geoffroy de Caumont embrasse la foi protestante.



Mariage de Geoffroy de Caumont avec Marguerite de Lustrac

Marguerite de Lustrac est veuve de Jacques d'Albon.

Geoffroy de Caumont épouse le le 10 août ou le 16 octobre 1568 Marguerite de Lustrac, Marquise de Fronsac, fille d'Antoine de Lustrac et de Françoise de Pompadour.

Leurs enfants sont :


Le Massacre de la Saint-Barthélemy - d'après François Dubois Le massacre de la Saint-Barthélemy par Giorgio Vasari - 1572-1573 - Sala Regia au Vatican

Massacre de la Saint-Barthélemy

Mort de Pierre de Salcède

Mort d'Antoine de Clermont d'Amboise Marquis de Reynel

Au petit matin, le dimanche 24 août 1572, le peuple, découvrant le massacre, se met à pourchasser les protestants dans toute la ville.

Le massacre dure dans la capitale plusieurs jours, malgré les tentatives du roi pour le faire arrêter.

Les étudiants étrangers, les libraires, les changeurs sont massacrés par le peuple, encouragé par les prêtres.

Les cadavres sont jetés dans la Seine.

Celui de Gaspard II de Coligny, retrouvé par la foule, est émasculé, plongé dans la Seine, avant d'être pendu au gibet de Montfaucon.

François de Montmorency vient discrètement faire décrocher le cadavre de Coligny, son cousin, du gibet de Montfaucon.

Le massacre des protestants n'est pas général.

Nombre d'entre eux sont des familiers de la famille royale ou du clan des Guise.

Pour se protéger de la furie populaire, plusieurs groupes de protestants viennent chercher une protection à l'hôtel de Guise.

Renée de France, duchesse de Ferrare, se réfugie avec ses serviteurs à l'hôtel de la duchesse de Nemours, mère du duc de Guise.

D'autres sont restés au Louvre auprès de la famille royale.

C'est le cas de la duchesse d'Uzès, amie de Catherine de Médicis et des princes et des princesses de sang.

Les protestants présents à Paris le 24 août 1572 qui survivent sont surtout ceux qui logent hors de la ville, dans le faubourg Saint-Germain.

Gabriel Ier de Montgomery est parmi les survivants.

Sagement retiré de la ville après la tentative d'assassinat de Gaspard II de Coligny, un Huguenot blessé traverse la Seine à la nage pour l'avertir.

La tête de Gabriel Ier de Montgomery est mise à prix et des chasseurs de prime le pourchassent jusqu'en Angleterre où Catherine de Médicis réclame à plusieurs reprises son extradition.

La reine Élisabeth lui fait répondre : Dites à la Reine-mère que je ne serai pas le bourreau de la France.

Élève au collège de Bourgogne à Paris, Maximilien de Béthune échappe au massacre.

Geoffroy de Caumont échappe de peu au massacre de la Sainte-Barthélemy.

Galiot de Crussol, frère d'Antoine de Crussol, fait partie des victimes.

Dès le matin du 24 août 1572, Louis de Gonzague est envoyé par Charles IX de France pour empêcher les tueries et arrêter les pilleurs.

Il sauve ainsi les protestants réfugiés à l'ambassade d'Angleterre.

Antoine de Clermont d'Amboise meurt à Paris assassiné par Louis de Clermont d'Amboise seigneur de Bussy, son propre cousin, avec qui il est en procès.

Louis de Clermont d'Amboise s'empare du château Antoine de Clermont d'Amboise.

Catholique, Guillaume V de Hautemer cache François de Moneins, son ami protestant.

Il va demander sa grâce à Charles IX de France qui la lui refuse et lui ordonne de le tuer, s'il ne veut être frappé lui même.

À contre codeur, Guillaume V de Hautemer indique la retraite de son ami, qui est aussitôt assassiné.

Pierre de Salcède, alors même qu'il est catholique, haï par les Guises, meurt le 25 août 1572 lors de ces massacres. Sa maison est pillée.



Mort de Geoffroy de Caumont

Geoffroy de Caumont meurt en avril 1574 empoisonné par deux protestants, Rivière et Jean de Comarque, maître d'hôtel au château.

Ils ont proposé de livrer la ville aux catholiques, moyennant 1.000 écus.

Ils organisent ensuite une embuscade, permettant aux catholiques de s'emparer de la ville ainsi que d'autres possessions de la famille de Caumont.

Marguerite de Lustrac se réfugie à Gavaudun.

Geoffroy de Caumont a cumulé pendant 30 ans les dignités et bénéfices ecclésiastiques, tout en étant huguenot à couvert.

Selon le testament de Geoffroy de Caumont, Jacques Nompar de Caumont, Seigneur de la Force, son neveu, doit lui succéder.



Naissance d'Anne de Caumont

Anne de Caumont naît à Gavaudun dans le Lot-et-Garonne le 19 juin 1574, fille posthume de Geoffroy de Caumont et de Marguerite de Lustrac.


Anne de Caumont - par François Clouet

Mariage de François III d'Orléans avec Anne de Caumont

Avec l'agrément d'Henri IV de France, Marguerite de Lustrac négocie alors un autre mariage pour Anne de Caumont, maintenant âgée de 20 ans. Le plus dur est de l'arracher aux Guise.

Anne de Caumont est conduite à Paris, remise à Marguerite de Lustrac et fiancée à François III d'Orléans, Comte de Saint Paul. Le roi régle les conditions du mariage

Marguerite de Lustrac retire son consentement mais Anne de Caumont réussit à la faire fléchir.

François III d'Orléans épouse le 16 janvier ou le 2 ou le 5 février 1595 Anne de Caumont, fille de Geoffroy de Caumont et de Marguerite de Lustrac. Leur enfant est :

L'immense fortune d'Anne de Caumont est en grande partie dilapidée par François III d'Orléans qui est très prodigue.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !