Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1318 - le dernier en 1400



Mort de Jean de Charny

Jean de Charny meurt entre 1318 et 1323.

Dreux de Charny, son fils devient Sire de Charny.

Marié trois fois, Jean de Charny a pour enfants :



Mariage de Geoffroy Ier de Charny avec Jeanne de Toucy

Geoffroy Ier de Charny épouse Jeanne de Toucy.

Elle lui apporte le château de Pierre-Perthuis.



Mariage de Geoffroy Ier de Charny avec Jeanne de Vergy

Geoffroy Ier de Charny est veuf de Jeanne de Toucy.

Geoffroy Ier de Charny, Seigneur de Lirey, de Savoisy et de Montfort, épouse en 1340 Jeanne de Vergy, fille de Guillaume de Vergy, Seigneur de Mirebeau, et d'Agnès de Durnay. Leur enfant est :

Elle apporte en dot le Château de Montfort.

Geoffroy Ier de Charny, porte-oriflamme et conseiller de Philippe VI de Valois et de Jean II le Bon, est le fils de Jean de Charny et de Marguerite de Joinville, une fille de Jean de Joinville.

Jeanne de Vergy est l'arrière-petite-fille d'Henri Ier de Vergy et d'Isabelle de Ray


Geoffroy Ier de Charny affrontant Édouard III d'Angleterre - enluminure d'un manuscrit des Chroniques de Froissart du 1er quart du XVe siècle – BNF Fr 2662, Fol. 172v

Tentative de reprise de Calais

Mort de Jean II de Créquy Seigneur de Créquy et de Fressin

Geoffroy Ier de Charny tente de reprendre Calais à Édouard III d'Angleterre, en 1349.

Jean II de Créquy meurt en 1349 probablement au siège de Calais.



Écriture du Livre de Chevalerie

Geoffroy Ier de Charny écrit le Livre de Chevalerie vers 1350.

Ce livre, son seul livre en vers, décrit la vie d'un chevalier et énumère les qualités qu'un bon chevalier doit posséder.



Écriture de Demandes pour la joute, les tournois et la guerre

Geoffroy Ier de Charny est l'auteur de Demandes pour la joute, les tournois et la guerre, écrites vers 1352 pour les chevaliers de l'ordre de l'Étoile.

Il s'agit d'une sorte de Foire Aux Questions portant sur ces 3 occupations favorites des chevaliers.



Première cour plénière de l'ordre de l'Étoile

La première cour plénière de l'ordre de l'Étoile se réunit à Saint-Ouen, le 6 janvier 1352.

Sont présents :


Bataille de Poitiers

Bataille de Poitiers

Jean II le Bon prisonnier

Charles V Régent du Royaume de France

Mort de Gautier VI de Brienne

Mort de Geoffroy Marcel de Longueil

Mort de Louis Ier de Brosse

Mort de Pierre Ier de Bourbon

Mort de Pierre de Vendôme,

Louis II de Bourbon Duc de Bourbon et Grand chambrier de France

Mort de Robert de Morée

Mort de Geoffroy Ier de Charny

Mort d'Hugues III de Castelnau-Calmont

Henri V de Joinville Prisonnier

Jacques Ier de Bourbon Prisonnier

Tandis que les Anglais remontent de leur possession de Bordeaux vers la Loire pour une nouvelle chevauchée, le Roi de France peut enfin lever une armée pour se porter à leur rencontre.

L'armée anglaise compte à peine 7 000 hommes mais elle est solidement retranchée sur le plateau de Maupertuis.

Archambaud de Grailly combat aux côtés du Prince Noir.

Thomas de Beauchamp participe à cette bataille, côté anglais.

Le Roi de France, de son côté, aligne pas moins de 15 000 hommes.

Participent à la bataille :

Libéré par Louis Ier de Hongrie, Robert de Morée combat pour Jean II le Bon.

Arnaud de Cervole participe à la bataille où il est fait prisonnier et discrètement libéré.

Amaury IV de Craon participe à la bataille et est fait prisonnier.

Henri V de Joinville est fait prisonnier.

Jean II de Melun et Guillaume II de Melun sont fait prisonniers.

Le 19 septembre 1356, l'armée française est écrasée par les archers anglais près du bourg de Nouaillé à une dizaine de kilomètres au sud-est de Poitiers.

Placé à la tête d'un corps d'armée, Jean Chandos, capitaine anglais, joue un rôle décisif dans la victoire anglaise.

Malgré la charge folle des chevaliers, la bataille tourne très vite à la déroute française.

Beaucoup de chevaliers sont faits prisonniers.

D'autres se replient lâchement et abandonnent leur Roi à son sort.

Le Roi Jean II le Bon, surnommé ainsi en raison de sa bravoure, ose se lancer à la poursuite du Prince Noir mais il est lui-même fait prisonnier.

Une belle légende garde le souvenir du dévouement légendaire de Philippe II le Hardi, jeune fils de Jean II le Bon.

Au cœur de la bataille, lorsque les chances de vaincre sont quasiment anéanties, Jean II le Bon ordonne à ses 3 fils aînés, Charles V le Sage, Louis Ier d'Anjou et Jean Ier de Berry, de prendre la fuite.

Le Roi veut protéger sa descendance, et donc sa succession.

Seul Philippe II le Hardi, âgé de 14 ans, reste auprès de son père, pour le soutenir jusqu'au bout, non par les armes, mais par les paroles :

Père, gardez-vous à droite, père, gardez-vous à gauche !"

Il en gardera son surnom.

Charles V le Sage, lieutenant du Roi, assume la régence du royaume dès 1356, à 18 ans.

Pierre Ier de Bourbon meurt durant la bataille, en faisant rempart de son corps devant son Roi.

Louis II de Bourbon devient Duc de Bourbon et reçoit la charge de Grand chambrier de France.

Meurt durant la bataille :

Philippe de Chambly est inhumé au couvent des Cordeliers de Poitiers.

Jacques Ier de Bourbon est blessé et fait prisonnier.

Isabeau de Brienne hérite des titres et revendications de la famille de Brienne après la mort de Gautier VI de Brienne, son frère, les transmettant à la famille de Gauthier III d'Enghien, son mari,



Mariage de Jean de Bauffremont avec Marguerite de Charny

Jean de Bauffremont épouse en 1400 Maguerite de Charny, petite fille de Geoffroy Ier de Charny et de Jeanne de Vergy.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !