Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



28 événements affichés, le premier en 1317 - le dernier en 1398



Mariage de Philippe III d'Évreux avec Jeanne II de France

Philippe III d'Évreux épouse à Paris le 27 mars 1317 ou le 18 juin 1318 Jeanne II de France. Leurs enfants sont :



Mariage de Gaston II de Foix avec Aliénor de Comminges

Gaston II de Foix épouse en 1324 ou en 1327 Aliénor de Comminges, fille de Bernard VII de Comminges, Comte de Comminges, et de Laure de Montfort. Leur enfant est :

Il laisse également plusieurs enfants illégitimes :



Naissance de Gaston III Phébus

Gaston III Phébus ou Phoebus ou Fébus naît à Orthez le 30 avril 1331, fils de Gaston II de Foix et d'Aliénor de Comminges.

Il est surnommé Phœbus :

Il faut noter qu'il orthographiait son surnom Fébus, et non Phœbus.



Bataille d'Algérisas

Mort de Philippe III d'Évreux Roi de Navarre et Comte d'Évreux

Charles II le Mauvais Comte d'Évreux

Mort de Gaston II de Foix

Gaston III Phébus Comte de Foix

Philippe III d'Évreux prend part à la Reconquista et participe à la bataille d'Algérisas ou Algésiras le 16 septembre 1343, un engagement contre les maures.

Philippe III d'Évreux meurt à Jerez de la Frontera en Andalousie le 23 septembre 1343. Il est inhumé à Sainte-Marie-la-Réale à Pampelune.

Charles II le Mauvais devient Comte d'Évreux en 1343.

Gaston II de Foix participe au siège d'Algérisas. Gaston II de Foix meurt à Séville le 26 septembre 1343.

Henry de Grosmont se distingue lors de ce combat.

Gaston III Phébus, son fils, lui succède très jeune sur des territoires morcelés :

Cette disposition particulière conduit les rois rivaux de France et d'Angleterre à ménager le Comte de Foix pour éviter qu'il ne passe dans l'autre camp. Avec cette stratégie, Gaston III Phébus parvient à rester assez neutre. Ses domaines sont donc relativement épargnés des désastres de la Guerre de Cent Ans.

Éléonore de Comminges, sa mère, assure la régence jusqu'à ses 14 ans.



Construction du château de Nolibos

On attribue à Gaston III Phébus, Vicomte de Marsan, la construction du château de Nolibos en 1344, afin de renforcer les défenses de Mont-de-Marsan.



Premières armes de Gaston III Phébus

Gaston III Phébus fait ses premières armes en 1345 contre les Anglais.


Gaston III Phebus devant le château de Pau

Gaston III Phébus Comte de Foix

À sa Majorité, Gaston III Phébus est couronné Comte de Foix en 1346.



Neutralité du Béarn dans la guerre de cent ans

Lorsque que la guerre de cent-ans éclate, Gaston III Phébus n'y participe pas.

Le 26 septembre 1347, Gaston III Phébus déclare que le Béarn est neutre dans le conflit de la guerre de cent ans et qu'il ne tient son pays que de Dieu et de son épée.



Mort de Myriam de Foix

Mariage de Gaston III Phébus avec Agnès de Navarre

Pour rendre service à sa sœur Agnès de Navarre tombée folle amoureuse de Gaston III Phébus, Charles II le Mauvais aurait fait empoisonner sa femme Myriam.

Gaston III Phébus épouse à Paris le 4 août 1349 Agnès de Navarre, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.

Leur enfant est :

Gaston III Phébus lui refuse d'accomplir le devoir conjugal et prends maintes amantes au vu et su de tous.



Liaison de Gaston III Phébus avec Catherine de Rabat

Gaston III Phébus a une liaison avec Catherine de Rabat.

Leurs enfants sont :



Naissance de Gaston IV de Foix

Gaston IV de Foix naît en 1350 ou vers 1370, fils de Gaston III Phébus et d'Agnès de Navarre.

Gaston III Phébus répudie sa femme, Agnès de Navarre, le lendemain de son accouchement, chassée, sans autres affaires que ce qu'elle porte.

On ignore encore la raison.

Agnès de Navarre retourne à la cour de son frère Charles II le Mauvais.



Gaston III Phébus Prisonnier

Jean II le Bon prend le parti des Armagnacs, ennemi héréditaires des Foix-Béarn.

Gaston III Phébus refuse de rendre hommage au Roi de France pour le Béarn.

Jean II le Bon le fait arrêter en juillet 1356.



Libération de Gaston III Phébus

Gaston III Phébus Chevalier Teutonique

Gaston III Phébus est libéré après la défaite de française de Poitiers.

Gaston III Phébus part en 1356 en Prusse pour combattre les Païens dans les rangs des Chevaliers Teutoniques.


Bataille de Meaux

Bataille de Meaux

À Meaux, les Jacques repoussent les soldats et quelques dames de la noblesse, dont Jeanne de Bourbon, la duchesse de Normandie, épouse du régent et le dauphin, Charles V le Sage, dans la forteresse du marché de Meaux.

Les assiégés s'attendent au pire quand ils voient arriver à leur secours Gaston III Phébus ainsi que Jean de Grailly, captal de Buch.

L'un et l'autre reviennent d'une croisade contre les païens de Prusse.

Le samedi 9 juin 1358, paysans et bourgeois de Meaux.

Un corps à corps se livre sur le pont de la Marne.

Les attaquants reculent.

Victorieux, les nobles se vengent sans ménagement.

Ils pendent le maire et mettent à sac la ville.

Celle-ci va brûler pendant deux semaines.

Les travaux de la Cathédrale de Meaux sont arrêtés.



Bataille de Launac

Jean Ier d'Armagnac Prisonnier

Le conflit entre Jean Ier d'Armagnac et Gaston III Phébus dure jusqu'à la bataille de Launac le 3 ou le 5 décembre 1362.

Grâce à l'aide des Grandes Compagnies, le clan des Armagnac subit une cuisante défaite.

Gaston III Phébus capture Jean Ier d'Armagnac, Arnaud-Amanieu d'Albret et de nombreux chevaliers.

Arnaud-Amanieu d'Albret est libéré peu après, le roi de Navarre, Charles II de le Mauvais se portant garant de sa rançon.

Jean Froissart indique dans ces Chroniques que cette rançon ne sera jamais versée.



Libération de Jean Ier d'Armagnac

Jean Ier d'Armagnac n'est libéré que contre une très forte rançon en avril 1365.

Cet argent permet à Gaston III Phébus d'entretenir à Orthez une cour fastueuse.



Combat de Gaston III Phébus contre Jean Ier d'Armagnac

Gaston III Phébus combat Jean Ier d'Armagnac, qui manifeste des prétentions sur le Béarn en 1372.



Naissance de Mathieu de Foix-Castelbon

Mathieu de Foix-Castelbon naît en 1374, fils de Roger-Bernard IV, Vicomte de Castelbon, et de Géraude de Navailles.

Il appartient à une branche cadette de la maison de Foix, son père est cousin germain de Gaston III Phébus.



Combat de Gaston III Phébus contre Jean Ier de Berry

Gaston III Phébus combat Jean Ier de Berry, qui lui a enlevé le titre de lieutenant du Languedoc en 1375.



Paix entre Jean II d'Armagnac et Gaston III Phébus

Mariage de Gaston IV de Foix avec Béatrice d'Armagnac

En 1379 Jean II d'Armagnac conclut avec Gaston III Phébus une paix consolidée par le mariage de sa fille, Béatrice d'Armagnac avec Gaston IV de Foix, fils de Gaston III Phébus.

Ainsi se termine cette malheureuse querelle qui, pendant 89 ans, a opposée les deux plus puissantes familles du Midi et amenée entre elles des combats presque continuels.

Gaston IV de Foix épouse en 1379 Béatrice d'Armagnac.



Gaston III Phébus Lieutenant Général du Languedoc

Devant la mauvaise gestion de Jean Ier de Berry, le Roi Charles V le Sage donne, en mai 1380, la charge de Lieutenant Général du Languedoc à Gaston III Phébus qui est très populaire.



Jean Ier de Berry Lieutenant Général du Languedoc

Développement de la révolte des tuchins

Louis Ier d'Anjou, Régent de France, révoque Gaston III Phébus et nomme à sa place Jean Ier de Berry comme Lieutenant Général du Languedoc le 19 novembre 1380.

Jean Ier de Berry est un avaricieux, violent et pressure le bas peuple.

Le Tuchinat est une véritable révolte sociale.

Des bandes armées s'organisent sur la touche, c'est à dire la lande, auxquelles on donne le nom de Tuchins ou Coquins. Les artisans se plaignent de l'injuste répartition des charges, des impôts nouveaux, en particulier par la gabelle. Ils s'indignent en outre d'être abandonnés sans défense aux routiers anglais. Aussi, se joignent-ils aux Tuchins qui sont soutenus par la population y compris les bourgeois.

L'insurrection commence dans la sénéchaussée de Beaucaire, passant par Blauzac et ses environs, elle se répand rapidement dans celles de Béziers et de Carcassonne, dans le Toulousain, le Rouergue, jusqu'en Auvergne, en Limousin et en Poitou.

Ils s'attaquent aux châteaux, qu'ils détruisent en grand nombre, aux nobles, aux clercs, aux riches qu'ils massacrent, exaspérés par les impôts.

Les échauffourées se multiplient et la population ne tarde pas à tailler en pièces tout ce qui ressemble à un officier royal.

Les insurgés ont parfois à leur tête des nobles :

Bien vite, ils reçoivent le renfort de routiers, des mercenaires des compagnies démembrées qui vivent de rapines et de pillage. C'est désormais contre des soldats aguerris que le Jean Ier de Berry va devoir mener une véritable guerre.

Les villes font connaître leurs plaintes à Charles VI et lui suggèrent de remplacer Jean Ier de Berry Gaston III Phébus. Ce dernier, tout en assurant le jeune souverain de son indéfectible fidélité, affirme qu'il n'a aucunement l'intention de se soumettre aux humeurs de Jean Ier de Berry.

Pour les conseillers de Charles VI le Fou, confier le Languedoc au comte de Foix c'est courir le risque de provoquer la sécession de la province. Aussi on préfère confirmer Jean Ier de Berry dans ses fonctions.

Jean Ier de Berry se montre fort maladroit en considérant les Languedociens comme de véritables ennemis que seule une sévère répression peut mater.

Les excès des Tuchins sont dépassés par les violences des lieutenants de Jean Ier de Berry dont les plus cruels sont :

Grinaud qui commande les troupes de Jean Ier de Berry s'avance jusqu'à Serviers et ne peut s'emparer du château se heurtant à sa position élevée et à ses remparts. Furieux, ayant surpris 3 paysans dans les champs voisins, il les fait tuer de sang-froid sous ses yeux.



Mort de Gaston IV de Foix

Gaston IV de Foix, accusé d'avoir voulu empoisonner Gaston III Phébus, son père à l'instigation de Charles II le Mauvais, est emprisonné.

Au cours d'une visite qu'il rend à son fils, Gaston III Phébus aurait perdu son sang-froid et lui aurait porté un coup mortel à la gorge, faisant ainsi disparaître son seul héritier direct le 4 janvier 1382.



Recensement des feux du Béarn

Gaston III Phébus demande un recensement des feux (foecs) du Béarn, que l'on appelle le Dénombrement de 1385. Il impose alors un impôt par foyer, qui sera levé chaque année.



Charles VI le Fou héritier du Comté de Foix

Mathieu de Foix-Castelbon est l'héritier de Gaston III Phébus, mais ce dernier le déteste et lègue ses biens à Charles VI le Fou par un traité conclu le 5 janvier 1390.



Mort de Gaston III Phébus

Mathieu de Foix-Castelbon Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan

Gaston III Phébus meurt à L'Hôpital-d'Orion (prés de Sauveterre-de-Béarn) le 1er août 1391, au cours d'une chasse à l'ours, frappé d'apoplexie, âgé de 60 ans.

Très fin diplomate, chef de guerre redoutable et stratège avisé, Gaston III Phébus sait profiter de la guerre pour s'enrichir. On lui reproche un caractère violent.

Les places fortes de Gaston III Phébus : Mauvezin, Montaner… sont flanquées de tours carrées alors que la mode de l'époque incitait à construire des tours rondes.

Gaston III Phébus, considéré comme un des plus grands chasseurs de son temps, écrit le "Livre de chasse", un des meilleurs traités médiévaux consacrés aux techniques de chasse, gibiers, et chiens de chasse (alans, dogues ...). L'ouvrage, dicté à un copiste de 1387 à 1389, est écrit en français alors que la langue maternelle du comte de Foix était la langue d'Oc. Le livre restera le grand classique des ouvrages consacrés à la chasse pendant des siècles et Buffon l'utilisera encore à la fin du XVIIIe siècle.

Gaston III Phébus est un grand amateur de musique et composera des œuvres musicales. On lui attribue la paternité du chant pyrénéen Se canto.

Sa devise " Toquey si gauses " (Touches-y si tu oses) est encore la devise de la ville d'Orthez.

Charles VI le Fou envoie 4 commissaires pour prendre possessions du comté, mais Mathieu de Foix-Castelbon, de la branche cadette des Foix-Béarn, revendique la succession. Il s'empare du trésor et lève une armée.

Les troupes royales sont occupées en Bretagne, et Jean Ier de Berry, qui doit de l'argent au comte de Foix, conseille au roi de négocier la paix.

Charles VI le Fou reconnaît la possession du comté de Foix et du Béarn à Mathieu de Foix-Castelbon, par lettres patentes du 20 décembre 1391.

Mathieu de Foix-Castelbon devient Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan.



Hardouin de Fontaine-Guérin Prisonnier

En 1394, Aliénor de Comminges fait capturer et incarcérer à Meyrargues Hardouin de Fontaine-Guérin, Capitaine d'Anjou.

Pour tromper son ennui, celui-ci rédige son Trésor de Vénerie, qu'il dédie à Louis II d'Anjou et qu'il termine, écrivit-il, le 10 décembre 1394. Son ouvrage, divisé en deux parties, décrit les différentes scènes de chasse au cerf puis énumère les grands chasseurs de son temps dont Gaston III Phébus et Jean III de Tancarville.



Mort de Mathieu de Foix-Castelbon

Isabelle de Foix-Castelbon Comtesse de Foix, Coprincesse d'Andorre, Vicomtesse de Béarn et de Marsan

Archambaud de Grailly Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan

Mathieu de Foix-Castelbon meurt en août 1398.

Isabelle de Foix-Castelbon devient Comtesse de Foix, Coprincesse d'Andorre, Vicomtesse de Béarn et de Marsan.

Archambaud de Grailly devient Comte de Foix, Coprince d'Andorre, Vicomte de Béarn et de Marsan.

Isabelle de Foix-Castelbon et Archambaud de Grailly sont acceptés comme Comte par les habitants de Foix, de Morlas et de Pamiers.

Gaston III Phébus a légué tous ses états au roi de France en 1390. D'autre part, le sénéchal ne souhaite pas que le comté de Foix et le Béarn passent sous le contrôle d'un seigneur partisan des Anglais.

Isabelle de Foix-Castelbon et Archambaud de Grailly en appellent à la justice de Charles VI le Fou qui envoie son connétable, Louis de Sancerre. Le couple se réfugie dans le Béarn.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !