Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1572 - le dernier en 1630


Marie de La Châtre

Mariage de Guillaume de L'Aubespine avec Marie de la Châtre

Guillaume de L'Aubespine épouse à Orléans le 31 décembre 1572 Marie de la Châtre (vers 1550-1626). Leurs enfants sont :

En 1572, Marie de la Châtre est fille d'honneur de Catherine de Médicis.



Naissance de Gabriel de L'Aubespine

Gabriel de L'Aubespine naît le 24 janvier 1579, fils de Guillaume de L'Aubespine et de Marie de la Châtre.



Gabriel de L'Aubespine Évêque d'Orléans

Gabriel de L'Aubespine est désigné Évêque d'Orléans par Henri IV en avril 1599.



Gabriel de L'Aubespine Abbé de Préaux

Gabriel de L'Aubespine devient Abbé de Préaux en 1600.



Gabriel de L'Aubespine Évêque d'Orléans

Gabriel de L'Aubespine reçoit ses bulles d'Évêque d'Orléans le 15 mars 1604.

Gabriel de L'Aubespine prend possession de son siège par procureur le 13 mai 1604.

Gabriel de L'Aubespine est sacré à Rome par Clément VIII le 28 mars 1604



Traité de Sainte-Ménehould

Convocation des États généraux

Richelieu Député du clergé aux États généraux

En 1614, Henri II de Bourbon-Condé, César de Bourbon, Henri de Mayenne, Henri de Gondi se révoltent contre Concino Concini.

Henri II de Bourbon-Condé veut empêcher le mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche.

Henri II de Rohan conseille la Reine pour combattre cette révolte.

Les premières prises d'armes des grands se concluent avec le traité négocié par Henri II de Bourbon-Condé avec Marie de Médicis à Sainte-Menehould, le 15 mai 1614 :

Henri II de Bourbon-Condé ne parvient pas à structurer son opposition au pouvoir royal.

Marie de Médicis couvre d'or les nobles et leur promet la convocation des états généraux.

Les États généraux sont convoqués par Louis XIII en 1614.

Richelieu se fait élire député du clergé poitevin aux États généraux devant se tenir à Paris.

Léonor de Valençay, abbé de Bourgueil, est député du clergé.

Odet de La Noue assiste aux États généraux.

Gabriel de L'Aubespine est délégué par le clergé aux États Généraux.

Louis III de Lorraine participe à ces États généraux.

Jacques Davy du Perron soutient les doctrines ultramontaines contre le tiers état. II fait condamner le De ecclesiastica et politica potestate de Richer. Le pape lui en adresse des remerciements.

Marie de Médicis s'engage à concrétiser l'alliance avec l'Espagne et à faire respecter les thèses du concile de Trente.

Les réformes de la Paulette et de la taille restent lettre morte.

Le clergé joue le rôle d'arbitre entre le Tiers État et la noblesse qui ne parvenaient pas à s'entendre.

Le lieutenant civil Henri de Mesmes déclare que les ordres sont frères et enfants d'une mère commune, la France. Un des représentants de la noblesse lui répond qu'il se refuse à être le frère d'un enfant de cordonnier ou de savetier.

Cet antagonisme profite à la Cour qui prononce bientôt leur clôture.



Gabriel de L'Aubespine Chevalier dans l'Ordre du Saint-Esprit

Gabriel de L'Aubespine est reçu Chevalier dans l'Ordre du Saint-Esprit lors de la troisième promotion du règne de Louis XIII, le 31 décembre 1619.



Parution de Veteribus Ecclesiœ Ritibus

Homme d'une grande érudition, Gabriel de L'Aubespine est l'auteur de Veteribus Ecclesiœ Ritibus, imprimé à Paris, in-4, en 1623, ouvrage sur la liturgie.



Mort de Gabriel de L'Aubespine

Gabriel de L'Aubespine est député avec d'autres prélats de l'assemblée du clergé vers Louis XIII, qui est alors à Lyon.

Gabriel de L'Aubespine meurt à Grenoble le 15 août 1630.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !