Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1718 - le dernier en 1766



Naissance de Friedrich August von Finck

Friedrich August von Finck naît à Strelitz le 25 novembre 1718.



Friedrich August von Finck dans le service actif

Friedrich August von Finck entre dans le service actif en 1734 sur le Rhin, à la suite du duc Anton Ulrich de Brunswick-Wolfenbüttel.

Friedrich August von Finck est transféré peu après au service de l'Autriche, et sert en Russie jusqu'à la chute de son patron, le maréchal Munnich qui met un terme à ses chances d'avancement.



Friedrich August von Finck Aide de camp Frédéric II de Prusse

En 1742 Friedrich August von Finck se rend à Berlin, et Frédéric II de Prusse fait de lui son aide de camp, avec le grade de major.


Bataille de Kolin Bataille de Kolin - Infanterie prussienne

Bataille de Kolin

Le maréchal autrichien Leopold Joseph von Daun est arrivé trop tard pour participer à la bataille de Prague mais il a, en plus de son armée, rassemblé 16 000 hommes rescapés de la défaite autrichienne

Il avance prudemment pour délivrer Prague du siège

Frédéric II de Prusse prend 32 000 hommes avec lui pour l'intercepter

Sachant que les Prussiens n'ont pas assez d'hommes pour assiéger Prague et tenir son armée éloignée de la ville, Leopold Joseph von Daun prend des positions défensives sur des collines près de Kolin à environ 50 kilomètres à l'est de Prague.

Frédéric II de Prusse est alors forcé d'attaquer les Autrichiens le 18 juin 1757.

Son plan est d'envelopper l'aile droite autrichienne avec le plus gros de son armée et il laisse juste assez de troupes le long des autres lignes ennemies pour cacher la concentration de son armée sur sa gauche.

L'infanterie croate des Autrichiens harcèle continuellement l'infanterie prussienne et provoque son attaque prématurée.

Les Prussiens attaquent les positions autrichiennes frontalement au lieu de les contourner

Les prussiennes se lancent maladroitement dans une série d'attaques non coordonnées et la cavalerie saxonne du général Nastiz décime l'infanterie prussienne.

Dans l'après-midi, après 5 heures de combat, les Autrichiens repoussent définitivement les Prussiens et lancent la contre-attaque.

Johann Pierre de Beaulieu est blessé lors de cette bataille.

Les cuirassiers prussiens de Friedrich Wilhelm von Seydlitz se lancent alors dans une série de charges pour couvrir la retraite de leur armée, évitant que la défaite ne se transforme en déroute.

Frédéric Henri Louis de Prusse dirige la retraite avec le feld-maréchal Keith.

Cette première défaite prussienne force Frédéric II de Prusse à lever le siège de Prague et à se retirer sur Litomerice

Les Autrichiens, désormais renforcés par les 48 000 hommes qui se trouvaient dans Prague, le poursuivent et surprennent les forces d'Auguste Guillaume de Prusse qui s'étaient repliées sur Zittau, leur infligeant un sévère échec

Frédéric II de Prusse est alors forcé d'abandonner la Bohême.

Le régiment wallon qui était du côté des vainqueurs, avait comme devise " Qui s'y frotte, s'y pique " Leur étendard représentait une feuille de houx.

Friedrich August von Finck est nommé colonel.



Friedrich August von Finck Lieutenant-général

Au début de 1759, Friedrich August von Finck devient lieutenant-général.


La Bataille de Kunersdof - par Alexander Kotzebue - 1848

Bataille de Kunersdorf

Dans le cadre de la guerre de Sept ans, pendant l'été 1759, les armées de russes et autrichiennes se rejoignirent près de Francort-sur-Oder dans la province de Brandenbourg.

Cette armée comporte un total de 62 400 soldats, 16 600 cavaliers et 211 canons : 59 800 russes et 19 200 autrichiens. Elle est commandée par le maréchal Piotr Saltykov.

L'armée de Frédéric II de Prusse compte 49 900 hommes : 36 900 soldats, 13 000 cavaliers et 160 canons.

L'armée prussienne attaque l'armée alliée à Kunersdorf le 12 août 1759.

Un mouvement tournant des Prussiens échoue et leur attaque n'atteint que la plus petite partie des lignes adverses.

Frédéric Henri Louis de Prusse exhorte alors Frédéric II de Prusse à rompre le combat

Le roi, qui a déjà envoyé à Berlin la nouvelle de la victoire, le presse d'attaquer.

Les russes, après 6 heures de combat, restent maîtres du terrain.

Au cours de cette bataille Frédéric II de Prusse n'échappe à la capture que grâce au capitaine de cavalerie et commandant d'escadron Joachim Bernhard von Prittwitz.

L'armée prussienne est pratiquement anéantie et laisse le royaume sans défense.

C'est la pire défaite qu'ait connue Frédéric II de Prusse.

Les pertes sont lourdes des deux côtés :

Friedrich August von Finck commande un corps et se distingue malgré la défaite, assumant le commandement après le départ de Frédéric II de Prusse.

La victoire des Russes et des Autrichiens leurs ouvre la route de Berlin, mais leur désaccord les empêche d'exploiter stratégiquement leur victoire.

Ils sont obligés d'abandonner la ville quelques jours plus tard.

La Russie montre aux grandes puissances, que le corps des officiers et des soldats russes, forment maintenant une armée disciplinée, bien armée et aguerrie.

Cependant, Frédéric II de Prusse peut maintenir la jonction à l'Ouest avec les Britanniques contre les troupes françaises.

Dans une lettre du 1er septembre 1759 à Frédéric Henri Louis de Prusse, son frère, Frédéric II de Prusse s'étonne que contre toute attente les troupes de l'alliance soient reparties.

Frédéric II de Prusse n'en était pas moins dans une situation critique.



Bataille de Korblitz

Bataille de Hoyerswerda

Frédéric Henri Louis de Prusse est chargé d'organiser la déroute, et désormais Frédéric II de Prusse se fie à lui pour commander l'armée prussienne sur le front de l'est.

Bien lui en prend, car Frédéric Henri Louis de Prusse ne perdra plus jamais de bataille.

Le 21 septembre 1759, Friedrich August von Finck se trouve au côté du général Wunsch dans la bataille de Korbitz, durant laquelle les Autrichiens et les contingents des États de l'Empire sont sévèrement bousculés.

Pour cette action, Friedrich August von Finck se voit décerner par Frédéric II de Prusse l'ordre de l'Aigle noir.

La bataille de Hoyerswerda est une bataille mineure qui oppose le 25 septembre 1759 l'armée prussienne commandée par Frédéric Henri Louis de Prusse et un corps autrichien commandé par le général Wehla.

Ces petites victoires prussiennes redonnent un peu de confiance à Frédéric II de Prusse.



Bataille de Maxen

Pendant la guerre de Sept Ans, larmée prussienne forte de 14 000 hommes commandés par le général Friedrich August von Finck, un des généraux de Frédéric II de Prusse les plus capables, est envoyée à l'arrière des troupes autrichiennes, afin de couper les lignes de communication avec la Bohême.

Mais Leopold Joseph von Daun profite de l'isolement de Friedrich August von Finck, et l'encercle totalement avec des forces bien supérieures en nombre.

Le 20 novembre 1759, l'attaque autrichienne est lancée, obligeant Friedrich August von Finck à battre en retraite sur Maxen en Saxehh

Friedrich August von Finck se rend le 21 novembre 1759 avec son armée tout entière.

Leopold Joseph von Daun n'exploite pas cette écrasante victoire.

Cette bataille met un terme à la carrière de Friedrich August von Finck.



Mort de Friedrich August von Finck

Après la paix, Frédéric II de Prusse traduit Friedrich August von Finck devant un tribunal militaire qui le condamne à une peine d'emprisonnement en forteresse.

À l'expiration de cette peine, Friedrich August von Finck entre au service du Danemark comme général d'infanterie.

Friedrich August von Finck meurt à Copenhague le 22 février 1766.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !