Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1552 - le dernier en 1620



Mariage d'Olivier de Maridor avec Anne Goyon de Matignon

Olivier de Maridor épouse le samedi 22 mars 1552 Anne Goyon de Matignon, fille de Jacques Ier Goyon de Matignon et d'Anne de Silly. Leurs enfants sont :



Naissance de Françoise de Maridor

Françoise de Maridor ou Maridort naît au château de La Freslonnière à Souligné-sous-Ballon dans la Sarthe vers 1555, fille de Olivier de Maridor et d'Anne Goyon de Matignon, Dame d'Avoir.

Anne Goyon de Matignon est une farouche calviniste.

Françoise de Maridor grandit au château de la Freslonnière, au nord du Mans.



Mariage de Jean de Coësmes avec Françoise de Maridor

Françoise de Maridor est l'ainée de 3 sœurs.

Olivier de Maridor, son père, l'autorise à prendre alliance avec Jean de Coësmes, un catholique, Baron de Lucé, un des plus opulents seigneurs des environs.

Jean de Coësmes ou de Couësmes épouse au château de la Freslonnière à Souligné-sous-Ballon dans la Sarthe le 25 novembre 1573 ou le 13 décembre 1573 Françoise de Maridor.

Le jeune couple vit au château de Lucé.



Mort de Charles de la Rochefoucauld

Françoise de Maridor est veuve.

Jean III de Beaumanoir et Charles de la Rochefoucauld, Seigneur de Randan, se la disputent. Elle est au courant de cette rivalité.

Charles de la Rochefoucauld décide de rendre visite à Françoise de Maridor au château de La Freslonnière.

Apprenant cette démarche, Françoise de Maridor fait prier Charles de la Rochefoucauld de s'abstenir de venir dans le Maine, car elle craint que les deux rivaux ne s'égorgent .

Piqué au vif, Charles de la Rochefoucauld prend la route du Maine avec un équipage de 200 chevaux.

Jean III de Beaumanoir, ayant appris sa venue, va à sa rencontre avec 30 cavaliers.

La rencontre a lieu dans le Perche.

L'équipage de Charles de la Rochefoucauld est mis en déroute.

Charles de la Rochefoucauld meurt tué par Jean III de Beaumanoir d'un coup de pistolet à la tête.

Un mulet, épouvanté par le fracas des armes, heurte avec un coffre, le cheval de Jean III de Beaumanoir, qui, désarçonné, est attaqué par l'écuyer de Charles de la Rochefoucauld, lequel est tué après un long combat.

Charles de la Rochefoucauld est un demi favori d'Henri III de France qui envoie un prévôt des mareschaux pour prendre au corps Jean III de Beaumanoir,

En mai 1575, Jean III de Beaumanoir se retire en Gascogne chez Henri IV de france, son maître, où il est le bienvenu.



Mort de Jean de Chambes

Mariage de Charles de Chambes avec Françoise de Maridor

Jean de Chambes, Comte de Montsoreau, vient voir Françoise de Maridor accompagné de Charles de Chambes, son jeune frère, vicomte de Montsoreau.

Les deux frères Chambes sont catholiques.

Jean de Chambes meurt accidentellement.

Charles de Chambes hérite des terres et demande la main de Françoise de Maridor qui accepte.

Françoise de Maridor est veuve de Jean de Coësmes.

Charles de Chambes épouse au château de la Freslonnière à Souligné-sous-Ballon dans la Sarthe le 10 janvier 1576 Françoise de Maridor. Leurs enfants sont :

Le couple semble être très uni.



Françoise de Maridor Dame d'honneur de Catherine de Médicis

Françoise de Maridor est Dame d'honneur de Catherine de Médicis de 1576 à 1578.



Mort de Louis de Clermont d'Amboise

Louis de Clermont d'Amboise, tout nouveau gouverneur d'Anjou, et qui s'ennuie à périr de sa vie à la campagne, pose les yeux sur Françoise de Maridor, et décide d'en faire la conquête.

Louis de Clermont d'Amboise éloigne Charles de Chambes en le nommant grand veneur de François d'Alençon dont il est le gouverneur.

Louis de Clermont d'Amboise commence la séduction de Françoise de Maridor.

Rien n'indique qu'il ne réussise dans sa tentative si ce n'est un courrier qu'il adresse à François d'Alençon, son mentor, se vantant d'avoir pris dans ses filets la biche du grand veneur.

François d'Alençon, par jeu, montre la lettre à Henri III de France, son frère, qui déteste Louis de Clermont d'Amboise.

Henri III de France saisit le prétexte pour prévenir Charles de Chambes, assurant à ce dernier l'impunité s'il tient à venger son honneur.

Charles de Chambes rentre à bride abattue dans sa province, ordonne à Françoise de Maridor, son épouse, d'écrire une lettre à Louis de Clermont d'Amboise lui donnant rendez vous la nuit, au château de la Coutancière, à quelques lieues de là.

Le 13 aout 1579, Louis de Clermont d'Amboise, qui ne se méfie pas, se rend au lieu indiqué, tombe dans un guet-apens et tente de défendre sa vie mais en vain.

Maurice Rat raconte sa fin pitoyable :

...après un combat acharné à 1 contre 5, Louis de Clermont d'Amboise s'approche d'une fenêtre, un valet d'armes brandit son pistolet et tire.

Louis de Clermont d'Amboise tombe, son corps reste accroché aux pointes de fer d'une grille, au bas de la fenêtre, et ses assaillants l'achevent à coups d'arquebuse...

Comme promis, Charles de Chambes ne sera pas inquiété, et reprendra sa fonction à la cour.

Françoise de Maridor reprendra son role d'épouse, et donnera dans les années qui suivirent, 7 enfants à son mari...



Françoise de Maridor à nouveau Dame d'honneur de Catherine de Médicis

Françoise de Maridor est à nouveau Dame d'honneur de Catherine de Médicis en 1583.



Mort de Françoise de Maridor Dame de Montsoreau

Françoise de Maridor meurt au château d'Avoir à Longué dans le Maine et Loire le 29 septembre 1620.

Elle est inhumée en novembre 1620 à Souligné-sous-Ballon dans la Sarthe.

Elle est l'héroïne d'un roman d'Alexandre Dumas : La Dame de Monsoreau, sous le nom de Diane de Maridor.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !