Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1640 - le dernier en 1710



Mariage de Laurent V de la Baume le Blanc avec Françoise le Provost

Françoise le Provost est veuve de Pierre Besnard.

Laurent V de la Baume le Blanc épouse le 24 novembre 1640 Françoise le Provost. Leurs enfants sont :



Naissance de Françoise Louise de La Baume Le Blanc

Françoise Louise de La Baume Le Blanc dite Louise de la Vallière naît au manoir de La Vallière à Tours le 6 août 1644, fille Laurent V de la Baume le Blanc et deFrançoise le Provost.


Françoise Louise de La Baume Le Blanc et ses enfants

Françoise Louise de La Baume Le Blanc Demoiselle d'honneur d'Henriette-Anne Stuart

Liaison de Louis XIV avec Françoise Louise de La Baume Le Blanc

En 1661, Françoise Louise de La Baume Le Blanc entre comme demoiselle d'honneur dans la Maison d'Henriette-Anne Stuart, dite Madame.

Discrète, modeste, Françoise Louise de La Baume Le Blanc est une charmante jeune fille aux doux yeux clairs.

Olympe se lie d'amitié avec Henriette-Anne Stuart.

On soupçonne que Louis XIV et Henriette-Anne Stuart sont amants.

Ils font de longues promenades dans les bois pendant la nuit, en compagnie d'Olympe Mancini, ce qui fait jaser la cour et surtout la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Le rapprochement entre le roi et Mademoiselle de La Vallière se fait à travers la stratégie dite, à l'époque, du paravent ou du chandelier : le roi doit feindre de la courtiser afin que l'attention de la Cour ne se porte plus sur son idylle avec Henriette-Anne Stuart. Certains affirment qu'Olympe Mancini est à l'origine de ce stratagème.

François Honorat de Beauvilliers, Comte de Saint-Aignan, pousse Françoise Louise de La Baume Le Blanc dans les bras du jeune Louis XIV.

Françoise Louise de La Baume Le Blanc, qui est secrètement amoureuse de Louis XIV, est ravie.

Louis XIV tombe amoureux de Françoise Louise de La Baume Le Blanc et se détourne d'Henriette-Anne Stuart qui s'emploie alors, avec la complicité d'Olympe Mancini, à détrôner Françoise Louise de La Baume Le Blanc.

Rapidement, Louis XIV en fait sa maîtresse. Leurs enfants sont :

La liaison est rapidement connue et provoque la colère des dévots comme Jacques-Bénigne Bossuet.

Olympe Mancini révèle à la reine l'adultère de Louis XIV, mais Marie-Thérèse d'Autriche est impuissante contre son époux.



Rencontre de Jean-François de La Baume Le Blanc et de Françoise Louise de La Baume Le Blanc

En 1662 : lors d'un défilé devant Louis XIV, Jean-François de La Baume Le Blanc surprend Françoise Louise de La Baume Le Blanc, sa sœur au côté de celui-ci et lui adresse un sourire.

Louis XIV prend mal la chose et interroge Françoise Louise de La Baume Le Blanc. Cette dernière lui répond que le jeune homme est son frère.

Ravi de s'être trompé, le roi (qui n'a jamais été sollicité par sa favorite) s'empresse de manifester sa reconnaissance envers la famille de la jeune femme.



Liaison de Louis XIV avec Catherine Charlotte de Gramont

Louis XIV, qui commence à se désintéresser de Françoise Louise de La Baume Le Blanc entreprend alors une relation de quelques mois avec Catherine Charlotte de Gramont en 1665.

En vérité, Henriette-Anne Stuart espère que Louis XIV se détournera de Françoise Louise de La Baume Le Blanc pour qu'il lui revienne, et met en évidence la princesse de Catherine Charlotte de Gramont dans ce but.

Françoise Louise de La Baume Le Blanc ne reproche rien à son amant, qui lui en sait gré car le Roi-Soleil préfère les femmes dociles.

Louis Ier Grimaldi quitte la cour pour aller s'illustrer à la guerre.

Mais le roi, au tempérament décidément ardent, délaisse vite Catherine Charlotte de Gramont, au profit de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Certains affirment que pendant le peu de temps que dura la faveur de Catherine, la princesse aurait eu des relations intimes avec Henriette d'Angleterre.


Françoise Louise de La Baume Le Blanc ou Louise de La Vallière

Officialisation de la liaison entre Louis XIV et Françoise Louise de La Baume Le Blanc

Rencontre de Louis XIV et de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart

Après la mort d'Anne d'Autriche en 1666, Louis XIV affiche publiquement sa liaison avec Françoise Louise de La Baume Le Blanc.

Cela déplaît beaucoup à Françoise Louise de La Baume Le Blanc qui, aux fastes d'une liaison publique avec le roi, préfère les démonstrations de tendresse en aparté.

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart se lie avec Françoise Louise de La Baume Le Blanc.

À partir de l'automne 1666, Louis XIV rencontre alors souvent Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart chez sa maîtresse et chez la reine.

Louis XIV ne fait tout d'abord pas attention à elle. Mais insensiblement, il remarque sa conversation piquante, naturelle et enjouée.

À la plus surprenante beauté, elle joint l'esprit le plus vif, le plus fin, le mieux cultivé, cet esprit héréditaire dans sa famille dira Mme de Sévigné.

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Madame de Montespan, ridiculise beaucoup de gens, uniquement pour amuser le roi. Ses sarcasmes sont craints des courtisans.



Naissance de Marie Anne de Bourbon

Marie Anne de Bourbon, dite la première Mademoiselle de Blois, naît à Vincennes le 2 octobre 1666, fille naturelle de Louis XIV et de Françoise Louise de La Baume Le Blanc.


Françoise Louise de La Baume Le Blanc

Françoise Louise de La Baume Le Blanc Duchesse de la Vallière et de Vaujours

Marie Anne de Bourbon Légitimée

En mai 1667, Françoise Louise de La Baume Le Blanc est faite duchesse de la Vallière et de Vaujours.

Marie Anne de Bourbon, sa fille, est légitimée par lettres-patentes de mai 1667.

Aux yeux de tous, c'est le cadeau de la disgrâce.


Madame de Montespan et ses enfants

Liaison de Louis XIV avec Madame de Montespan

Exil de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart devient la maîtresse de Louis XIV, lors de la campagne des Flandres en mai 1667. Leurs enfants sont :

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a un appartement à peu de distance de celui de Louis XIV.

Les courtisans clairvoyants n'ont pas de peine à expliquer pourquoi l'un et l'autre se dérobent en même temps au cercle de la reine.

Une longue période de cohabitation débute alors entre Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et Françoise Louise de La Baume Le Blanc qui est à nouveau un paravent devant dissimuler au public les amours du roi avec une femme mariée.

Dans l'espoir de regagner le cœur du roi qu'elle ne cesse d'aimer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc essuie toutes les humiliations que lui inflige Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Louis Henri de Pardaillan de Gondrin, mari de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, fait un scandale à la cour lorsqu'il apprend la liaison de sa femme. Il est promptement enfermé au For-l'Évêque, puis exilé sur ses terres, en Gascogne, d'où il ne sortira presque plus jusqu'à sa mort.

Seule Marie-Thérèse d'Autriche, la reine ne veut pas se douter de la liaison du Roi. Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a su la persuader de sa vertu.



Naissance de Louis de Bourbon

Louis de Bourbon naît le 2 octobre 1667 fils de Louis XIV et de Françoise Louise de La Baume Le Blanc.



Françoise Louise de La Baume Le Blanc Supplantée par Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart

En 1669, Françoise Louise de La Baume Le Blanc est supplantée par Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart dans la faveur de Louis XIV.

Le roi désire éloigner Jean-François de La Baume Le Blanc, ce frère imprévisible, si possible en province.



Françoise Louise de La Baume Le Blanc Carmélite

En 1670, après une longue maladie, peut-être une fausse couche, qui lui fait entrevoir la mort, Françoise Louise de La Baume Le Blanc se tourne vers la religion, rédigeant d'émouvantes "Réflexions sur la miséricorde de Dieu".

Sur les conseils de Bourdaloue, du Maréchal de Bellefonds, premier maître d'hôtel du roi, et de Jacques-Bénigne Bossuet, Françoise Louise de La Baume Le Blanc décide de quitter la Cour pour entrer au très strict couvent des Grandes-Carmélites du faubourg Saint-Jacques.

Obligée de solliciter l'autorisation de Louis XIV pour se retirer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc rejette toute solution de couvent "plus douillet".

Afin de la dissuader, Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart lui fait dépeindre, par Françoise d'Aubigné, les privations et les souffrances auxquelles elle s'expose en entrant au Carmel, ainsi que le scandale que ne manquera pas de susciter une telle décision.

Avant de se retirer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc tient même à faire des excuses publiques à la reine Marie-Thérèse d'Autriche, ce qui fait grand bruit.

Peu de temps après, elle prononce ses vœux perpétuels, prenant le nom de Louise de la Miséricorde.

Françoise Louise de La Baume Le Blanc confie ses enfants à Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, la belle-sœur du roi, la princesse palatine, Duchesse d'Orléans.

Au couvent, Françoise Louise de La Baume Le Blanc reçoit plusieurs fois la visite de Marie-Thérèse d'Autriche, de Bossuet, de la marquise de Sévigné et d'Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz.

Quelque temps plus tard, Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz ayant amené Louis de Bourbon et Marie Anne de Bourbon visiter leur mère en son couvent, celle-ci, toute à ses pénitences, refuse d'embrasser Louis de Bourbon, son fils, qui veut se jeter dans ses bras.



L'affaire des poisons

En 1679 éclate l'affaire des poisons.

Catherine Deshayes, épouse de Monvoisin, est arrêtée car soupçonnée de sorcellerie.

Louis XIV décide de créer une cour d'exception, la Chambre Ardente, pour juger des actes commis par Catherine Deshayes,et ses complices.

L'affaire est étouffée par le roi lorsqu'il apparaît que Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a pris part à ces agissements.

La favorite du roi ne peut être compromise sans compromettre les enfants qu'elle a eus avec le Roi.

Toutefois, cette affaire consomme la disgrâce dans laquelle la favorite était tombée quelques mois auparavant.

Louvois prétexte les anciennes expériences d'alchimiste de François-Henri de Montmorency-Bouteville pour l'accuser d'assassinat et de pacte avec le diable.

Compromise dans l'Affaire des poisons, Marie-Anne Mancini rentrera en grâce contrairement à sa sœur.

Olympe Mancini est accusée d'avoir fréquenté Catherine Deshayes, et autres devineresses et est dite profonde en crimes et docteur en poisons.

La comtesse aurait résolu d'empoisonner Françoise Louise de La Baume Le Blanc, bien qu'elle soit au Carmel depuis plusieurs années, craignant que le roi la fasse revenir à la cour.

Olympe Mancini va jusqu'à menacer Louis XIV que s'il ne revenait pas à elle, il s'en repentirait.

Olympe Mancini est également soupçonnée d'avoir empoisonné, Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, son mari, pourtant complaisant, ainsi que Marie-Louise d'Orléans, fille d'Henriette-Anne Stuart et nièce de Louis XIV.

Antoinette Louise de Mesme est impliquée par Catherine Deshayes, mais ne sera pas inquiétée sur ordre de Louis XIV.


François Louis de Bourbon-Conti

Marie Anne de Bourbon atteinte de petite vérole

Mort de Louis Armand Ier de Bourbon-Conti

François-Louis de Bourbon-Conti Prince de Conti

Marie Anne de Bourbon Princesse douairière de Conti

Marie Anne de Bourbon, dont la beauté et la grâce font les beaux jours de la cour, mène une vie joyeuse et galante.

En 1685, Marie Anne de Bourbon est atteinte d'une violente attaque de petite vérole.

Louis Armand Ier de Bourbon-Conti, son mari, rentre de Hongrie au triple galop et soigne lui-même sa femme.

Le couple se réconcilie. La princesse réchappe de la maladie mais son mari la contracte.

Louis Armand Ier de Bourbon-Conti, Prince de Conti, meurt le 9 novembre 1685 en quelques jours.

François-Louis de Bourbon-Conti Comte de La Marche, de Clermont, Prince de La Roche-sur-Yon, devient 3e Prince de Conti.

Veuve à 20 ans, fille du roi et très riche, Marie Anne de Bourbon, devenue princesse douairière de Conti, est une femme libre mais convoitée.

Sa beauté est si renommée que le roi du Maroc en tombe amoureux sur la simple description de son ambassadeur et la fait demander en mariage, ce que Louis XIV refuse poliment.

De son côté, Marie Anne de Bourbon s'éprend d'un capitaine des gardes qui veut profiter de la situation et devenir un courtisan influent.

Il est dans le même temps l'amant de Marie-Émilie de Joly de Choin, une suivante de la princesse, qui elle-même est la maîtresse du dauphin.

La supercherie est découverte par le roi et l'idylle brisée.

La dame d'honneur, Marie-Émilie de Joly de Choin, est renvoyée discrètement pour ne pas indisposer le dauphin qui finira par l'épouser secrètement.

Nonobstant Marie Anne de Bourbon reste la fille préférée du roi et elle visite fréquemment Françoise Louise de La Baume Le Blanc, sa mère dans son couvent.



Mort de Jacques-Bénigne Bossuet

Après une lente et douloureuse agonie, Jacques-Bénigne Bossuet meurt à Paris le 12 avril 1704, de la maladie de la pierre.

L'autopsie eut lieu le lendemain. On trouva dans sa vessie qui était toute gâtée, une pierre grosse comme un œuf écrit l'abbé Ledieu.

Dans le chœur de la cathédrale de Meaux, se trouve sa dalle funéraire de marbre noir entouré de belles grilles en fer forgé.

Dans cette cathédrale se trouvent aussi 2 statues de Bossuet :



Mort de Françoise Louise de La Baume Le Blanc

Françoise Louise de La Baume Le Blanc meurt à Paris le 6 juin 1710 après 36 ans de vie religieuse.

Elle est inhumée dans le cimetière de son couvent, loin de son duché-pairie, où rien n'atteste qu'elle soit venue un jour.

Marie Anne de Bourbon porte le deuil de sa mère.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !