Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



38 événements affichés, le premier en 1543 - le dernier en 1626



Naissance de François V de Bonne

François V de Bonne naît à Saint-Bonnet dans les Hautes-Alpes le 1er avril 1543, fils de Jean II de Bonne, Seigneur de Lesdiguières ou des Diguières ou d'Esdiguières, et de Françoise de Castellane.



Mort de Jean II de Bonne

François V de Bonne Seigneur de Lesdiguières

Jean II de Bonne meurt en 1548.

François V de Bonne devient Seigneur de Lesdiguières.



Rencontre de François V de Bonne et d'Henri IV de France

François V de Bonne rencontre pour la première fois, le futur Henri IV de France, de 9 ans son cadet, au collège de Navarre à Paris.


Claudine de Bérenger

Mariage de François V de Bonne avec Claudine de Bérenger du Gua

François V de Bonne épouse vers 1566 Claudine de Bérenger ou Béranger du Gua. Leurs enfants sont :

C'est une jeune femme simple, discrète, effacée avec qui il a des relations très distantes.

Il ne lui écrit que rarement lors des campagnes militaires, et ses lettres sont froides et sans états d'âme.


Bataille de Moncontour

Bataille de Moncontour

François III de la Noue Prisonnier

La Bataille de Moncontour a lieu durant la troisième guerre de religion.

Gaspard II de Coligny, venant du sud, met le siège devant Poitiers.

Après 7 semaines, près de prendre la ville, Gaspard II de Coligny doit lever le siège devant l'avancée de l'armée royale, qu'il rencontre au nord-ouest de Poitiers, près de la commune de Moncontour.

L'armée royale française comporte notamment les Provençaux du comte de Tende et les reîtres du rhingrave et du margrave de Bade.

L'armée huguenote comporte 12 000 fantassins et 7000 cavaliers

L'armée royale comporte 18 000 fantassins et 9000 cavaliers.

Gaspard II de Coligny court à l'assaut de la ville de Châtellerault attaquée par Henri III de France qui se replie sur Chinon.

Gaspard II de Coligny décide alors de s'emparer de tous les passages sur le Thouet et sur la Dive...

Le 30 septembre 1569 vers 2 heures du matin, Gaspard II de Coligny et son armée arrivent dans la plaine de Saint-Clair, près de Marnes.

Il envoie aussitôt de Mouy en éclaireur avec 300 chevaux et 200 arquebusiers.

Ils tombent alors nez à nez avec l'armée catholique commandée par Gaspard de Saulx.

Le lundi 3 octobre 1569, la bataille a lieu entre Moncontour, Douron, les portes d'Airvault, et la Grimaudière.

À cette époque, la vallée de la Dive est une zone marécageuse particulièrement dangereuse :

La préparation de la bataille est marquée par la trahison de mercenaires au service des protestants, ce qui affaiblie l'armée protestante.

Armand de Gontaut-Biron, quoiqu'il soit secrètement porté vers les Huguenots, combat à Moncontour.

Charles-Louis de Téligny combat bravement sous Gaspard II de Coligny.

Guillaume Ier d'Orange-Nassau, Louis de Nassau-Dillenbourg et Henry de Nassau-Dillenbourg prennent part à cette bataille dans l'armée de Gaspard II de Coligny.

Jean VI d'Aumont participe à cette bataille.

Honorat II de Savoie participe à cette bataille.

Charles du Puy de Montbrun participe à cette bataille.

Jean Héroard participe à cette bataille.

Philippe Hurault assiste à cette bataille.

Artus de Cossé-Brissac est commandant en second de l'armée catholique.

Guillaume V de Hautemer combat dans l'armée catholique

Albert de Gondi, Henri Ier de Guise et Jacques II de Goyon s'illustre lors de cette bataille.

Jean II Babou de La Bourdaisière se distingue lors de cette bataille par son courage et son habileté et permet la victoire par une adroite manœuvre de son artillerie.

L'assaut est de brève durée, à peine une heure, mais particulièrement sanglant. Les catholiques massacrent leurs prisonniers, bien qu'Henri III de France sauve quelques gentilshommes français.

La nouvelle de la victoire est portée à Charles IX de France et à Catherine de Médicis, qui sont alors à Tours, par leur favori, Albert de Gondi.

Gaspard II de Coligny, blessé, se replie sur Parthenay, puis sur Niort ou il rassemble les débris de son armée.

Voyant qu'il ne peut pas tenir plus longtemps dans le Poitou, il décide de rejoindre la Guyenne en attendant les secours venus d'Angleterre.

Gaspard II de Coligny avec ses troupes, échappe à Monluc et Montmorency-Damville, et rejoint l'armée des vicomtes en Languedoc.

François III de la Noue est fait prisonnier.

Estimé par les catholiques, François III de la Noue est libéré en échange d'un prisonnier catholique.

Après la défaite protestante, Charles du Puy de Montbrun retourne avec François V de Bonne en Dauphiné.

Charles du Puy de Montbrun et François V de Bonne battent de Gordes au passage du Rhône.

Contrairement aux prévisions, le parti huguenot tient bon, et même après la défaite de Moncontour, Jeanne III d'Albret refuse de se rendre.



Siège de Serres

Bataille de la Bâtie-Montsaléon

Siège de Grenoble

Le 27 avril 1574, Charles Du Puy de Montbrun met le siège devant Serres.

Charles Du Puy de Montbrun et François V de Bonne battent les catholiques du capitaine Gargas à la Bâtie-Montsaléon le 8 mai 1574, leur faisant 100 à 200 morts.

La ville se rend peu après.

Charles Du Puy de Montbrun tente le siège de Grenoble, repris par le parti catholique, mais la ville leur résiste.



Naissance de Madeleine de Bonne

Magdeleine ou Madeleine de Bonne naît en 1576, fille de François V de Bonne et de Claudine de Bérenger du Gua.



Mort d'Antoine Rambaud

François V de Bonne Chef des protestants du Champsaur

Antoine Rambaud meurt en 1576.

François V de Bonne, son cousin, est désigné comme chef des protestants du Champsaur, et livre de nombreux combats.

A partir de 1576, François V de Bonne séjourne régulièrement à Serres, donnée aux Protestants comme place de sûreté.

Louis Videl (1598-1675), secrétaire et biographe de François V de Bonne, est originaire de Serres.

La tradition lui prête plusieurs demeures dans cette ville : les Maison dite de Lesdiguières.

François V de Bonne livre de nombreux combats. C'est à ce moment que François V de Bonne se fait remarquer par Henri III de France.



Séjour de François V de Bonne à Serres

La présence de François V de Bonne est notamment attestée à Serres en 1582.



Autorité de François V de Bonne sur les Huguenots du Dauphiné

En 1584 l'autorité de François V de Bonne sur les Huguenots du Dauphiné est reconnue.



Séjour de François V de Bonne à Serres

La présence de François V de Bonne est attestée à Serres en 1588.



Prise de Grenoble

Liaison de François V de Bonne avec Marie Vignon

Après plusieurs échecs sanglants, François V de Bonne s'empare de Grenoble contrôlé par les catholiques. Il y fait une entrée triomphale à la tête des troupes huguenotes le 18 décembre 1590.

François V de Bonne ordonne alors un grand nombre de modifications :

La première rencontre entre François V de Bonne et Marie Vignon se serait déroulé lors de son entrée triomphale. Selon la légende, la jeune femme, épouse d'un marchand de tissus, aurait offert au triomphateur une branche de gui.

François V de Bonne a une liaison avec Marie Vignon dont il est très amoureux. Leurs enfants sont :

Il les reconnait et les dote très largement.

Ennemond Matel, le mari trompé, est fait 3ème consul de Grenoble.



Bataille d'Esparon

Bataille de Vinon

François V de Bonne et Jean-Louis de Nogaret battent Charles-Emmanuel Ier de Savoie début 1591 à Esparon et à Vinon.



François V de Bonne Gouverneur de Grenoble

François V de Bonne est nommé Gouverneur de Grenoble en mars 1591.



Bataille de Pontcharra

En liaison avec Alphonse d'Ornano, gouverneur catholique de la province, François V de Bonne défend le Dauphiné contre les empiètements de Charles-Emmanuel Ier de Savoie, Duc de Savoie, qui s'est fait proclamer comte de Provence par la Ligue.

La bataille de Pontcharra oppose :

Le 17 septembre 1591 au soir, les 2 armées sont face à face Pontcharra. Malgré la supériorité numérique de l'armée hispano-savoyarde, celle-ci est mise en déroute.

Fidèle à son roi, François V de Bonne gravit les échelons du pouvoir.



Bataille de Salbertrand

Mort de Rodrigue Alvarez de Tolède

Les troupes alliées savoyardes, espagnoles et napolitaines, commandées par le général Rodrigue Alvarez de Tolède, s'emparent du fort d'Exilles.

François V de Bonne les défait à la bataille de Salbertrand, le 7 juin 1593.

Rodrigue Alvarez de Tolède meurt durant cette bataille.



Mariage de Charles Ier de Blanchefort de Créquy avec Madeleine de Bonne

Charles Ier de Blanchefort de Créquy épouse le 24 mars 1595 Madeleine de Bonne, fille de François V de Bonne et de Claudine de Bérenger du Gua. Leurs enfants sont :

Le contrat de mariage est signé devant Mathieu à Gap.



François V de Bonne Conseiller d'État

François V de Bonne est nommé Conseiller d'État le 6 septembre 1595.



François V de Bonne Commandant en Provence

François V de Bonne est nommé Commandant en Provence à fin septembre 1595.



Cession de la vicomté de Villemur-sur-Tarn

Désargenté, Henri IV de France vend la vicomté de Villemur-sur-Tarn à François V de Bonne en 1596.

François V de Bonne y fait construire une splendide demeure dont il ne subsiste aujourd'hui que les communs connus sous le nom des Greniers du Roy.



Prise d'Amiens par les Espagnols

L'est reconquis, Henri IV de France songe à protéger sa frontière nord attaquée par les Espagnols.

Les affrontements à Laon rétablissent la situation en sa faveur.

En février 1597, les espagnols mettent sur pied la prise de la ville d'Amiens.

Hernandes Teillo Porto Carrero, à la tête de 7 000 fantassins et 700 cavaliers, s'avance dans la nuit du 10 au 11 mars 1597, vers la capitale de la Picardie.

Sur la route et tous les sentiers menant à la ville, il place de petits pelotons de soldats, pour arrêter tous ceux qu'ils rencontreraient.

Il fait cacher 500 hommes dans les taillis, haies et masures à proximité de la ville.

Il choisit 30 autres soldats habillés en paysans avec des hottes et des paniers, comme des gens qui vont au marché.

Avec 3 chariots, ils avancent et pénètrent sous l'une des portes de la ville, renversent un chariot rempli de noix, pour créer un encombrement.

Les bourgeois accourent, hurlant et houspillant le paysan le maladroit, tout en se jetant sur les noix.

Les soldats espagnols déguisés prennent leurs armes, tuent quelques bourgeois, mettent les autres en fuite, tuent les sentinelles et relèvent la herse qui a été abattue, pour faire rentrer les 500 soldats mis en embuscade accompagnés de 4 compagnies de cavalerie qui se répandent dans la ville et conquiert la ville en moins d'une demi-heure.

Henri IV est consterné par cette prise et décide immédiatement, sur les conseils François V de Bonne, de reprendre la ville aux Espagnols.



François V de Bonne Lieutenant général du Dauphiné

Siège du château de l'Huile

François V de Bonne est nommé Lieutenant général en Dauphiné en octobre 1597.

En 1597, François V de Bonne commande le siège du château de l'Huile qu'il prend avec l'aide de 3 canons. Ce château fort contrôle la route du Col du Cucheron.



Prise de Fort Barraux

François V de Bonne s'empare du fort Barraux, en 1598.



Construction du Château de Vizille

François V de Bonne possède :

Entre 1600 et 1619, François V de Bonne fait construire le célèbre Château de Vizille.



Naissance de Françoise de Bonne

Françoise de Bonne naît en 1604, fille de François V de Bonne et de Marie Vignon.



Mort de Claudine de Bérenger

Malade depuis quelques mois, Claudine de Bérenger vit à Puymaure.

Claudine de Bérenger meurt en 1608.

Elle est inhumée au château des Diguières.

François V de Bonne installe sa maîtresse Marie Vignon au Château de Sassenage.


François V de Bonne par Joseph-Nicolas Robert-Fleury

François V de Bonne Maréchal de France

François V de Bonne est fait Maréchal de France en 1608 ou le 27 septembre 1609 par Henri IV de France.



François V de Bonne Duc de Lesdiguières

François V de Bonne Pair de France

Le Duché-Pairie de Lesdiguières est érigé à partir des terres des seigneuries de Lesdiguières et de Champsaur, appartenances et dépendances.

François V de Bonne devient Duc de Lesdiguières et pair de France en 1611.



François V de Bonne Gouverneur du Dauphiné

François V de Bonne prend le titre de gouverneur du Dauphiné en 1612.


Marie Vignon - Madame la Connétable des Augures -vers 1600/1620 – Musée du Dauphiné à Grenoble

Mariage de François V de Bonne avec Marie Vignon

Marie Vignon Marquise de Treffort

François V de Bonne désire se marier avec sa maitresse.

Le colonel Allard, agent de Charles-Emmanuel Ier de Savoie, croit pouvoir gagner les bonnes grâces de Marie Vignon en assassinant Ennemond Martel, marchand drapier, son mari.

Selon toute vraisemblance, François V de Bonne,l'instigateur, aurait ensuite fait éliminer l'homme de main.

Un chroniqueur de l'époque fait état de ses fiançailles par l'Évêque de Grenoble à St Vincent de Mercuze en 1615.

François V de Bonne épouse le 16 juillet 1617 Marie Vignon.

Ce mariage est célébré à la cathédrale d'Embrun par l'Evêque Guillaume Hugues. La noce a lieu au château du Touvet, chez le baron de Marcieu.

Marie Vignon alors déjà dame de Moirans, prend le titre de Marquise de Treffort.



Mariage de François de Bonne de Créqui avec Catherine de Bonne

François de Bonne de Créqui épouse le 10 février 1619 Catherine de Bonne, sa tante, fille de François V de Bonne et de Marie Vignon.

Il se trouve ainsi à la fois le petit-fils et le gendre de Lesdiguières.


Charles d'Albert - par Moncornet

Charles d'Albert Connétable de France

Charles d'Albert Duc de Luynes

Charles d'Albert Premier gentilhomme de la Chambre

Charles d'Albert Pair de France

François V de Bonne qui aurait du devenir Connétable de France refuse d'abjurer sa foi protestante.

Charles d'Albert est alors nommé Connétable de France. Il devient le 1er Duc de Luynes, Premier gentilhomme de la Chambre, et Pair de France en 1619.

Le Duché-Pairie de Luynes est érigé à partir du Comté de Maillé et de ses dépendances, lui même constitué à partir de la Baronnie de Maillé et de la Seigneurie de Rochecorbon.



Cession de la vicomté de Villemur-sur-Tarn

En 1621, François V de Bonne revend la vicomté de Villemur-sur-Tarn à Louis XIII.



François V de Bonne Maréchal général des camps et armées du roi

François V de Bonne devient Maréchal général des camps et armées du roi le 30 mars 1621.


François V de Bonne

François V de Bonne Connétable de France et Chevalier du Saint Esprit

François V de Bonne doit se convertir à la religion catholique.

Il peut alors être fait Connétable de France le 6 juillet 1622 et Chevalier du Saint Esprit par Louis XIII.

Il est le dernier connétable de France. Après lui, la charge est supprimée.

Il abjure solennellement le protestantisme le 24 juillet 1622 en la collégiale Saint-André de Grenoble.

Agent plus ou moins conscient du parti catholique, Marie Vignon est une des actrices de la conversion du Connétable.



Mariage de Charles Ier de Blanchefort de Créquy avec Françoise de Bonne

Charles Ier de Blanchefort de Créquy est veuf de Madeleine de Bonne.

Charles Ier de Blanchefort de Créquy épouse le 13 décembre 1623 Françoise de Bonne, fille de François V de Bonne et de Marie Vignon.



Mort de François V de Bonne

Charles II de Créquy Duc de Lesdiguières

François V de Bonne meurt à Valence dans la Drôme le 28 septembre 1626.

Il est inhumé dans la chapelle du château de Lesdiguières au Glaizil.

Son tombeau se trouve aujourd'hui au musée départemental de Gap.

Chef militaire hors pair, diplomate et négociateur habile, qualifié par Henri IV de France de rusé comme un renard.

Charles Ier de Blanchefort de Créquy, son gendre, devient Duc de Lesdiguières en 1626.



Marie Vignon Prisonnière

Marie Vignon, veuve de François V de Bonne, a suscité de nombreuses jalousies.

Marie Vignon est enfermée au fort Barraux sur ordre de Charles Ier de Blanchefort de Créquy, nouveau lieutenant-général.

Elle en est libérée 3 ans plus tard, sur intervention de Louis XIII.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !