Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 1771 - le dernier en 1846


Karie-Béatrice Richarde d'Este-Modène - atelier d'Anton von Maron - Château de Versailles

Mariage de Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine avec Marie-Béatrice Richarde d'Este-Modène

Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine épouse à Milan le 15 octobre 1771 Marie-Béatrice Richarde d'Este-Modène. Leurs enfants sont :

Ils donnent naissance à la branche de Modène (ou d'Este) de la maison impériale.

Dès ce mariage, la tutelle de François III de Modène s'achève sur Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine.



Naissance de François IV de Modène

François IV de Modène ou de Habsbourg-Lorraine naît à Milan le 6 octobre 1779, fils de Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine et de Marie-Béatrice Richarde d'Este-Modène.



Mariage de Victor-Emmanuel Ier de Savoie avec Marie-Thérèse d'Autriche-Este

Victor-Emmanuel Ier de Savoie épouse le 25 avril 1789 Marie-Thérèse d'Autriche-Este, fille de Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine et de Marie-Béatrice Richarde d'Este-Modène, Leurs enfants sont :



Exil de François IV de Modène à Vienne

En 1796, François IV de Modène est chassé avec sa famille par les troupes révolutionnaires françaises et se réfugie à Vienne.



François IV de Modène Gouverneur de la Galicie

François IV de Modène est nommé gouverneur de la Galicie en 1809.


Marie-Louise d'Autriche par Gérard François Pascal Simon

Mariage de Napoléon Ier avec Marie-Louise d'Autriche

Napoléon Ier hésite entre la sœur de l'empereur de Russie et la fille de l'empereur d'Autriche.

Il accepte finalement l'offre de l'empereur d'Autriche.

Ce mariage a pour objectif de cimenter les relations entre la France et l'Autriche, qui ont connu 18 ans de guerre.

J'épouse un ventre ! dit Napoléon.

Il prend des leçons de maintien et apprend la valse.

De son côté, Marie-Louise d'Autriche accepte de se sacrifier pour le bonheur de l'État.

Épris de Marie-Louise d'Autriche, François IV de Modène doit renoncer à la jeune fille.

Un mariage est d'abord célébré par procuration, à Vienne, le 11 mars 1810, comme le veut la tradition.

Puis Marie-Louise vient en France.

Impatient, l'empereur ne se contient pas et va à la rencontre du carrosse à Compiègne, le 27 mars 1810.

Le soir même, sans attendre le mariage officiel, il initie sa jeune épouse à ses devoirs conjugaux.

Le lendemain, béat, il glisse à son aide de camp Savary : Mon cher, épousez une Allemande, ce sont les meilleures femmes du monde, douces, bonnes, naïves et fraîches comme des roses !

Napoléon épouse à Saint-Cloud le lundi 1 avril 1810 Marie-Louise d'Autriche.

Leur enfant est :

Le contrat de mariage est signé le 2 avril 1810 au Louvre à Paris.

Pendant 3 semaines, ils vivent une lune de miel, coupée du monde.

Marie-Louise d'Autriche devient Impératrice des Français.

Marie-Caroline d'Autriche s'indigne du mariage de sa petite-fille avec son ennemi juré.



Mariage de François IV de Modène avec Marie Béatrice de Savoie

François IV de Modène épouse en 1812 Marie Béatrice de Savoie, sa nièce.

Leurs enfants sont :

La princesse, révulsée par ce mariage consanguin, pourtant habituel dans les familles royales, les conséquences funestes de la consanguinité étant ignorées, refuse pendant 4 ans de consommer son mariage.


François IV de Modène

François IV de Modène Duc de Modène et de Massa-Carrare

En 1814, le Congrès de Vienne, permet à François IV de Modène de récupérer les duchés de Modène et de Massa-Carrare qu'il tient de sa grand-mère maternelle.

Il y pratique une politique très réactionnaire, mais développe l'agriculture.



Naissance de Marie Thérèse de Modène

Marie Thérèse Béatrix Gaëtane de Habsbourg-Lorraine ou Marie Thérèse de Modène naît à Milan le 14 juillet 1817, fille de François IV de Modène et de Marie Béatrice de Savoie.



Naissance de Ferdinand Charles de Modène

Ferdinand Charles Victor ou Ferdinand Charles de Modène ou d'Autriche-Este naît en 1821, fils de François IV de Modène et de Marie Béatrice de Savoie.


Combat devant l'Hôtel de ville - 28 juillet 1830 -par Jean-Victor Schnetz - Paris - Musée du Petit Palais La Liberté guidant le peuple par Eugène Delacroix Louis-Philippe Ier de France

Ordonnances de Saint-Cloud

Révolution de Juillet : les Trois Glorieuses

Louis-Philippe Ier de France Lieutenant-général du royaume

Abdication de Charles X de France

Exil de la famille royale de France

Louis-Philippe Ier de France Roi des Français

L'annonce de la victoire d'Alger, et l'assurance donnée par le préfet de police que Paris ne bougerait pas semble autoriser, Jules Armand de Polignac et Charles X, à un coup de force et tente de rétablir la monarchie absolue.

Le 25 ou 26 juillet 1830, les ordonnances de Saint-Cloud :

Ces ordonnances excitent immédiatement une réprobation universelle.

Paris se soulève les 27, 28 et 29 juillet 1830.

C'est journées sont appelées les Trois Glorieuses ou Révolution de Juillet.

Particulièrement le 28 juillet 1830, la place et l'Hôtel de ville fait l'objet de furieux combats entre la troupe et les insurgés. La place et le bâtiment sont plusieurs fois perdus et repris au cours de la journée, avant de finir par rester aux mains des insurgés.

Le 30 juillet 1830, Louis-Philippe Ier de France, Duc d'Orléans, est nommé Lieutenant-général du royaume par les députés insurgés.

Louis-Philippe Ier de France accepte ce poste le 31 juillet 1830.

Charles X de France, étant au château de Rambouillet, nomme également Louis-Philippe Ier de France, son cousin, lieutenant-général du Royaume, le 1er août 1830.

Louis-Philippe Ier de France reçoit la dépêche et, sur le conseil d'André Dupin, il répond que cette lieutenance lui a déjà été conférée par le parlement.

Le 2 août 1830, Charles X de France, retiré à Rambouillet, abdique, et convainc Louis-Antoine de France, le dauphin, de contresigner l'abdication.

Louis-Antoine de France est fictivement Roi sous le nom de Louis XIX entre le moment où Charles X de France; son père, signe l'abdication et le moment où lui-même la contresigne.

Il aurait pu conserver la couronne pour lui-même et reprendre en main l'armée et le pays. Mais finalement, il renonce par obéissance ou par faiblesse.

Charles X de France confie à Louis-Philippe Ier de France, son cousin, la tâche d'annoncer que son abdication se fait au profit d'Henri d'Artois sous le nom de Henri V de France, Duc de Bordeaux, son petit-fils, faisant de Louis-Philippe Ier de France le Régent.

Du 2 au 7 août 1830, Henri d'Artois est virtuellement Roi.

Le 3 août 1830, devant les Chambres réunies, Louis-Philippe Ier de France annonce bien l'abdication de Charles X de France, contresignée par Louis-Antoine de France, le dauphin, mais ne mentionne pas qu'elle est effectuée en faveur du Duc de Bordeaux.

Louis-Philippe Ier de France prend le pouvoir le 7 août 1830. C'est alors le début de la monarchie de Juillet.

Louis-Philippe Ier de France, Duc d'Orléans, devient Roi des Français.

À l'annonce de cet avènement, Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles aurait dit, en larmes : Quelle catastrophe ! Toute sa vie, elle est un exemple de dignité et de loyauté, d'amour pour son époux et ses enfants, tout en restant à l'écart des affaires politiques.

Le Palais-Royal devient brièvement la résidence du chef de l'État à partir du 9 août 1830.

Le 10 août 1830, les maréchaux Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald, Molitor, Nicolas Charles Marie Oudinot, et Adolphe Édouard Casimir Joseph Mortier présentent à l'Assemblée la couronne royale de Louis-Philippe.

Ce sera la dernière apparition officielle d'Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald

Le 16 août 1830, Charles X de France embarque à Cherbourg pour un troisième et dernier exil de la famille royale, sans laisser de consigne à ses fidèles.

Il se retire d'abord au palais de Holyrood en Écosse.

En exil, Charles X de France portera le titre de courtoisie de Comte de Ponthieu.

Charles X de France interdit à Marie-Caroline des Deux-Siciles, la duchesse de Berry, la mère du duc de Bordeaux, d'amener Henri d'Artois à Paris.

François IV de Modène est le seul souverain Européen à ne pas reconnaitre la monarchie de Juillet.

Jules Armand de Polignac est condamné à la prison perpétuelle et à la mort civile.



Révolution à Modène

En 1831, François IV de Modène est chassé de son duché par les révolutionnaires, mais revient rapidement sous protection autrichienne et mène une féroce répression.



Mort de François IV de Modène

François IV de Modène meurt à Modène le 21 janvier 1846.

Il a peut-être servi de modèle à Stendhal dans La Chartreuse de Parme pour le prince Ranuce-Ernest IV.


Marie-Thérèse de Modène en habit de veuve

Mariage d'Henri d'Artois avec Marie Thérèse de Modène

Henri d'Artois est victime d'un accident de cheval qui le laisse boiteux et obèse.

Henri d'Artois épouse en 1846 Marie Thérèse de Modène, fille de François IV de Modène et de Marie Béatrice de Savoie.

Le comte de Chambord aurait préféré épouser Marie Béatrice de Modène, la sœur cadette de son épouse, mais celle-ci lui préfère Jean de Bourbon, infant d'Espagne, prétendant carliste.

Marie Thérèse de Modène présente une malformation utérine, due à l'avancée d'une travée osseuse de son bassin qui barrait de long en large l'entrée de son utérus.

Il lui est impossible d'enfanter ou d'avoir des rapports sexuels.

Le terme usité à cette époque pour désigner une personne présentant ce type de malformation était Bréhaigne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !