Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



21 événements affichés, le premier en 1747 - le dernier en 1932


Marie Antoinette de Bavière - par Pietro Antonio Rotari

Mariage de Frédéric-Christian de Saxe avec Marie Antoinette de Bavière

Frédéric-Christian de Saxe épouse le 20 juin 1747 Marie Antoinette de Bavière. Leurs enfants sont :

Ce mariage est célébré par des représentations d'opéras, dont :

Marie Antoinette de Bavière devient membre de l'Accademia dell'Arcadia de Rome, une institution qui joua un rôle significatif dans la réforme de l'opéra.

Elle poursuit ses études de musique avec Nicola Porpora et Johann Adolph Hasse.



Naissance de Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe, dit le Juste, naît à Dresde le 23 décembre 1750, fils de Frédéric-Christian de Saxe et de Marie Antoinette de Bavière.


Frédéric-Christian de Saxe - par Anton Raphael Mengs - château de Weesenstein en Saxe

Mort de Frédéric-Auguste II de Saxe

Frédéric-Christian de Saxe Électeur de Saxe, Comte palatin de Saxe et Margrave de Misnie

Mort de Frédéric-Christian de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe Électeur de Saxe, Comte palatin de Saxe et Margrave de Misnie

Marie Antoinette de Bavière et François-Xavier de Saxe Corégents

Frédéric-Auguste II de Saxe meurt à Dresde le 5 octobre 1763.

Frédéric-Christian de Saxe, jusqu'alors titré prince de Pologne, ne peut succéder à son père sur le trône de Pologne mais lui succède comme Électeur de Saxe, Comte palatin de Saxe et Margrave de Misnie sous le nom de Frédéric IV de Saxe.

Marie Antoinette de Bavière rentre à Dresde.

Frédéric-Christian de Saxe meurt le 17 décembre 1763.

Vivaldi lui a consacré une œuvre musicale.

Frédéric-Auguste III de Saxe, son fils, devient Électeur de Saxe, Comte palatin de Saxe et Margrave de Misnie.

Comme il est mineur, Marie Antoinette de Bavière assure la corégence avec François-Xavier de Saxe, son beau-frère, jusqu'à ce que son fils atteigne la majorité.

Marie Antoinette de Bavière fonde une fabrique de textile en 1763.



Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe est déclaré majeur en 1765.



Majorité de Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe atteint sa majorité en 1768.



Mariage de Frédéric-Auguste III de Saxe avec Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld

Frédéric-Auguste III de Saxe épouse en 1769 Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld. Leur enfant est :



Refus du trône de Pologne par Frédéric-Auguste III de Saxe

En 1791, Frédéric-Auguste III de Saxe refuse le trône de Pologne qui lui est offert et reste neutre autant qu'il le peut pendant les guerres de la Révolution française.


Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe Roi de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe devient Roi de Saxe le 6 août 1806 sous le nom de Frédéric-Auguste Ier de Saxe.

Antoine Ier de Saxe, son frère, devient l'héritier du royaume de Saxe.


Entrevue de Napoléon Ier et d'Alexandre Ier de Russie sur le Niemen - 25 juin 1807 - par Adolphe Roehn (1780-1867) - Musée de l'Histoire de France à Versailles Adieux de Napoléon et d'Alexandre Ier de Russie après la paix de Tilsit (9 juillet 1807) - Gioacchino Serangeli – 1810 - Musée de Versailles Napoléon à Tilsit avec Frédéric-Guillaume III de Prusse et Louise de Mecklembourg-Strelitz - Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord est de face en haut de l'escalier - par Nicolas Gosse Jérôme Bonaparte - Roi de Westphalie

Premier traité de Tilsit

Second traité de Tilsit

Frédéric-Auguste III de Saxe Duc de Varsovie

Jérôme Bonaparte Roi de Westphalie

Les traités de Tilsit sont deux accords signés en juillet 1807 dans la ville de Tilsit par Napoléon Ier après avoir remporté la bataille de Friedland.

Ces traités mettent fin à la guerre de la quatrième coalition européenne contre la France.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord avait conseillé à Napoléon Ier de modérer ses exigences envers le vaincu.

Les deux traités constituent une étape importante dans sa mise à l'écart graduelle par l'empereur.

Le premier traité de Tilsit est signé en secret le 7 juillet 1807 par Alexandre Ier de Russie et Napoléon Ier, lors d'une rencontre sur un radeau au milieu du Niémen.

Alexandre Ier de Russie s'engage à adhérer au blocus contre l'Angleterre.

La Russie promet la fermeture de ses ports au commerce britannique et même de déclarer la guerre au Royaume-Uni si ce dernier refuse son offre de médiation.

En outre, Alexandre Ier de Russie rend Cattaro à la France et cède les îles Ioniennes.

Le duché d'Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld, tout d'abord dissous, lui est remis grâce à l'intervention d'Alexandre Ier de Russie.

Constantin Pavlovitch de Russie, frère d'Alexandre Ier de Russie, a pour épouse Julienne de Saxe-Cobourg-Saalfeld, sœur d'Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld.

En échange, Napoléon Ier laisse les mains libres à Alexandre Ier de Russie:

Sur la toile décrivant les adieux des deux empereurs, on peut constater qu'ils se sont échangés leurs ordres respectifs :

À Tilsit, le 3e corps de Louis Nicolas Davout a l'honneur de manœuvrer sous les ordres de Napoléon Ier, en présence d'Alexandre Ier de Russie et de Frédéric-Guillaume III de Prusse.

Le second traité de Tilsit est signé le 9 juillet 1807 avec Frédéric-Guillaume III de Prusse, Roi de Prusse

Le royaume de Prusse cède près de la moitié de ses territoires d'avant-guerre au profit d'États sous tutelle française.

La population de 10 000 000 d'habitants qu'il comptait avant les hostilités, est désormais réduite de moitié.

L'article XIV commande à la Prusse de renoncer à Dantzig, 101 500 km², qui devient une République indépendante théoriquement sous la protection conjointe de la Prusse et de la Saxe, en réalité protectorat français, avec des garnisons française et polonaise.

Napoléon Ier donne naissance au duché de Varsovie en privant la Prusse :

Le duché de Varsovie est attribué à Frédéric-Auguste III de Saxe qui devient duc de Varsovie sous le nom Fryderyk August Ier

Le district de Bialystok échoit à la Russie, naguère son plus fidèle allié, qui lui prend 200 000 habitants.

Dans l'article VI du traité, Frédéric-Guillaume III de Prusse doit reconnaître Jérôme Bonaparte comme Roi de Westphalie.

La Prusse cède les Territoires situés à l'ouest de l'Elbe au nouveau royaume de Westphalie nouvellement fondé :

La Prusse cède la Principauté de Frise Orientale, 3206 km², 119 500 habitants, au nouveau royaume de Hollande.

La Prusse cède :

au Grand-duché de Berg.

Les troupes françaises occupent le Hanovre et la principauté de Bayreuth.

La Prusse doit adhérer au blocus continental contre les Anglais, payer 100 000 000 de francs d'indemnité de guerre et réduire son armée à 42 000 hommes.

Les rentrées fiscales du royaume sont entamées dans une proportion considérable, car les provinces perdues sont les plus riches et les plus fertiles et aussi celles que depuis des années l'État modernisait à coups de millions de thalers.

La Prusse céde les territoires qu'elle avait gagnés à la suite des partitions de la Pologne, depuis le 1er janvier 1772, hormis l'Ermeland et des terres à l'ouest des territoires prussiens anciens.

Le duché de Saxe, ancienne principauté alliée de la Prusse, est le nouveau bénéficiaire de ces provinces.

Un observateur fait remarquer qu'alors qu'on rédige le traité, le roi de Prusse marche à l'écart le long du Niémen.

Selon McKay, Napoléon Ier n'a qu'à lever la main pour rayer la Prusse de la carte.

Plusieurs officiels prussiens et russes voient le traité comme un acte inique et une humiliation nationale.

Frédéric-Guillaume III de Prusse contraint d'accepter la situation, prépare la revanche à l'instigation de Louise de Mecklembourg-Strelitz, son épouse.

Dans cette tâche, Frédéric-Guillaume III de Prusse est efficacement soutenu par ses ministres dont :

qui réforment l'administration et l'armée.



Frédéric-Auguste III de Saxe Prisonnier de guerre

Frédéric-Auguste III de Saxe est un des plus fidèles alliés de Napoléon Ier dans ses guerres contre la Prusse et la Russie.

Pour se venger de cette fidélité, en 1813, les Alliés traitent Frédéric-Auguste III de Saxe comme prisonnier de guerre.


Congrès de Vienne - par Jean-Baptiste Isabey - Talleyrand deuxième homme assis en partant de la droite

Congrès de Vienne

Marie-Louise d'Autriche Duchesse de Parme, Plaisance et Guastalla

Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin

L'acte du Congrès de Vienne est signé le 9 juin 1815.

Victor-Emmanuel Ier de Savoie reçoit le territoire de la défunte république de Gênes

L'article 99 remet en cause les droits sur Parme de Napoléon II. Marie-Louise d'Autriche devient à titre viager duchesse de Parme, de Plaisance et de Guastalla, où elle règne jusqu'à sa mort.

Mais suite à la désastreuse Campagne de Russie et à la politique française de plus en plus répréssionnaire, Maximilien Ier Joseph de Bavière se range finalement du coté de la coalition antinapoléonienne.

Lors du Congrès de Vienne, Maximilien Ier Joseph de Bavière se voit reconnaître les annexions territoriales de 1801, son titre royal et retrouve le Palatinat rhénan.

Pour se venger de sa fidélité à Napoléon Ier, les Alliés enlèvent à Frédéric-Auguste III de Saxe le duché de Varsovie ainsi qu'une grande partie de ses États héréditaires qui sont attribuée à la Prusse.

Le partage de la Pologne de 1795 est confirmé.

Le congrès de Vienne attribue au tsar Alexandre Ier de Russie le duché de Varsovie.

La partie administrée par la Russie est agrandie.

Un royaume du Congrès est créé dont le tsar de Russie est le roi.

On parle même de donner le royaume entier à la Prusse, Frédéric-Auguste III de Saxe recevant en compensation la Rhénanie récemment libérée du joug Français. Il conserve son trône à grand peine.

Les négociateurs de Frédéric-Guillaume III de Prusse obtiennent de vastes territoires notamment en Rhénanie sauf l'annexion de toute la Saxe qu'il espérait.

La Prusse est désormais un état bipolaire séparé par les pays Hessois.

Ayant retrouvé son trône et sa pleine liberté d'action, Frédéric-Guillaume III de Prusse abandonne rapidement les promesses faites à son peuple de doter la Prusse d'une constitution.

Le Congrès de Vienne conserve la principauté de Sigmaringen indépendante et la laisse à Aloys Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen, son propriétaire légitime.

Après le congrès de Vienne, Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin devient Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin en 1815.

Le Congrès de Vienne élève Charles II de Mecklembourg-Strelitz au titre de Grand-duc de Mecklembourg-Strelitz.

Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld reçoit du Congrès de Vienne un petit territoire.

Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen rejoint la Confédération germanique.

Le Mecklembourg-Strelitz rejoint la Confédération germanique en 1815.


Antoine Ier de Saxe

Mort de Frédéric-Auguste III de Saxe

Antoine Ier de Saxe Roi de Saxe.

Frédéric-Auguste III de Saxe meurt à Dresde le 5 mai 1827, regretté de ses sujets.

Antoine Ier de Saxe, son frère, lui succède et devient Roi de Saxe.

Âgé de 71 ans, le nouveau souverain est complètement inexpérimenté pour le gouvernement.

Il ne montre donc aucune intention d'initier des changements profonds dans la politique étrangère où intérieure.

À cette époque, les diplomates prussiens discutent de l'octroi de la Rhénanie prussienne, majoritairement catholique, à Antoine Ier de Saxe, en échange de la Saxe luthérienne, mais ces pourparlers n'aboutissent pas.



Mariage de Georges Ier de Saxe avec Marie-Anne du Portugal

Georges Ier de Saxe épouse le 11 mai 1859 Marie-Anne du Portugal. Leurs enfants sont :



Naissance de Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe naît à Dresde le 25 mai 1865, fils de Georges Ier de Saxe et de Marie-Anne de Portugal.


Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Mariage de Frédéric-Auguste III de Saxe avec Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Catholique, Frédéric-Auguste III de Saxe épouse le 21 novembre 1891 Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane. Leurs enfants sont :

Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane bénéficie d'une grande popularité notamment pour son peu d'attirance pour la stricte étiquette en vigueur à la Cour de Dresde.



Naissance de Frédéric-Christian de Saxe

Frédéric-Christian de Saxe naît à Dresde le 31 décembre 1893, fils de Frédéric-Auguste III de Saxe et de Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane.



Fuite de Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

En décembre 1902, enceinte, sans ses 6 enfants, Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane quitte la Saxe et Frédéric-Auguste III de Saxe, son mari, pour se rendre à Genève, pour y suivre André Giron, précepteur de ses enfants, dont elle est devenue la maîtresse.

Cette histoire d'amour provoque un énorme scandale dans toute l'Europe.



Divorce de Frédéric-Auguste III de Saxe et de Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane

Le divorce de Frédéric-Auguste III de Saxe et de Louise-Antoinette de Habsbourg-Toscane est prononcé le 11 février 1903 par un tribunal spécial.


Frédéric-Auguste III de Saxe

Mort de Georges Ier de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe Roi de Saxe

Georges Ier de Saxe meurt à Pillnitz en 1904.

Frédéric-Auguste III de Saxe succède à son père le 15 octobre 1904 et devient Roi de Saxe



Abdication de Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe est emporté par les troubles révolutionnaires qui agitent l'Empire allemand après la défaite de celui-ci à la suite de la Première Guerre mondiale.

Frédéric-Auguste III de Saxe abdique le 13 novembre 1918.

L'histoire lui attribue même un " Démerdez-vous tout seuls ! " (Macht doch Eiern Dreck alleene!) lancé à l'adresse des insurgés, venus lui demander son abdication.


Enterrement de Frédéric-Auguste III de Saxe à Dresde

Mort de Frédéric-Auguste III de Saxe

Frédéric-Auguste III de Saxe meurt à Sybillenort, actuel Szczodre en Pologne, le 18 février 1932.

Ses obsèques sont célébrées à Dresde.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !