Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1745 - le dernier en 1797



Naissance de Frédéric de Salm-Kyrbourg

Frédéric de Salm-Kyrbourg (Friedrich Johann Otto Franz Christian Philipp zu Salm-Kyrburg) naît à Limbourg le 3 ou 13 mai 1745, fils de Philippe de Salm-Kyrbourg (1709-1779) et de Marie-Thérèse de Hornes (1725-1783), Comtesse de Hornes et Overisque.

Frédéric de Salm-Kyrbourg grandit à Paris.


Frédéric de Salm-Kyrbourg Jeanne de Hohenzollern-Sigmaringen

Mariage de Frédéric de Salm-Kyrbourg avec Jeanne de Hohenzollern-Sigmaringen

Frédéric de Salm-Kyrbourg épouse à Strasbourg le 29 novembre 1781 Jeanne de Hohenzollern-Sigmaringen. Leur enfant est :


Hôtel de Salm

Construction de l'Hôtel de Salm

Frédéric de Salm-Kyrbourg souhaite acquérir une résidence plus grande que l'hôtel parisien qu'il louait jusqu'alors.

Frédéric de Salm-Kyrbourg achète un terrain à Paris à Louis François Joseph de Bourbon-Conti et y fait construire entre 1782 et 1787 l'Hôtel de Salm par l'architecte Pierre Rousseau.

La construction de cet hôtel est suspendue à de nombreuses reprises, faute de paiements de la part de Frédéric de Salm-Kyrbourg.

Frédéric de Salm-Kyrbourg s'y ruine. En 1787, Pierre Rousseau, pour se payer de ses travaux, rachète l'hôtel, et le prince n'y est plus que locataire.

Frédéric de Salm-Kyrbourg songe même, selon la Gazette des Deux-Ponts, à marier son neveu, poitrinaire et qui ne peut raisonnablement espérer avoir d'enfants, à la fille de son entrepreneur Thévenin, dans l'espoir qu'un titre de princesse apaise les exigences financières de ce dernier.

Il s'y installe en 1788, alors que les travaux de décoration intérieure ne sont pas encore terminés.

Le domicile parisien de la famille princière allemande devient bientôt un point de rencontre de la haute société de la Révolution française.

L'Hôtel de Salm est aujourd'hui le Palais de la Légion d'honneur.



Prise d'Utrecht

En 1787, lorsque la guerre éclate en Hollande, Thomas de Mahy a l'idée de lever une légion patriotique et d'aller offrir ses services au parti patriotique luttant contre le stathouder Guillaume V d'Orange-Nassau et ses alliés, entreprise qui échoue par manque de moyens financiers.

En 1787, Frédéric de Salm-Kyrbourg prend part à la Révolution batave aux côtés des Patriotes, et se présente dans ce pays comme un agent de la France.

Frédéric Guillaume II de Prusse ordonne, en 1787, à une partie de son armée de pénétrer aux Pays-Bas afin de vaincre les Patriotes.

Frédéric de Salm-Kyrbourg a une conduite équivoque et laisse prendre Utrecht par Frédéric-Guillaume II de Prusse, ce qui lui vaut d'âpres critiques.



Mort d'Alexandre de Beauharnais Vicomte de Beauharnais

Mort de Frédéric de Salm-Kyrbourg

Joséphine de Beauharnais Prisonnière

En janvier 1794, Alexandre de Beauharnais est arrêtés sur l'ordre du Comité de sûreté générale.

Il comparaît devant le Tribunal révolutionnaire pour trahison et complicité de conspiration et est enfermé dans la prison des Carmes à Paris.

Joséphine de Beauharnais s'expose naïvement pour sauver des royalistes. Pour faire peuple, elle met Eugène de Beauharnais en apprentissage comme menuisier chez monsieur Cochard à Croissy-sur-Seine.

Joséphine de Beauharnais est emprisonnée dans la prison des Carmes en avril 1794.

Frédéric de Salm-Kyrbourg, frère d'Amélie Zéphyrine de Salm-Kyrbourg, meurt à Paris à Paris le 6 messidor an II soit le 24 juin 1794 guillotiné sur la place de la Nation, dite place du Trône renversé.

Il est inhumé dans une des fosses du Cimetière Picpus.

Alexandre de Beauharnais est amant d'Amélie Zéphyrine de Salm-Kyrbourg.

Le dernier amour d'Alexandre de Beauharnais est Delphine de Custine qu'il rencontre à la prison des Carmes.

Le 22 juillet 1794, Alexandre de Beauharnais est condamné à mort.

Alexandre de Beauharnais meurt à Paris le 5 thermidor an II soit le 23 juillet 1794 guillotiné sur la place de la Nation, dite du Trône renversé

Il est inhumé dans une des fosses du Cimetière Picpus.

Joséphine de Beauharnais évite l'échafaud par miracle et est relâchée le 6 août 1794.

Amélie Zéphyrine de Salm-Kyrbourg vit à Paris.

Amie de Joséphine de Beauharnais, Amélie Zéphyrine de Salm-Kyrbourg, recueille alors Eugène de Beauharnais et Hortense de Beauharnais à l'Hôtel de Salm.



Cession d'une parcelle du cimetière Picpus

En 1797, en secret, Amélie Zéphyrine de Salm-Kyrbourg charge un certain monsieur Brun d'acquérir en son nom au fond du cimetière Picpus, la parcelle correspondant à l'emplacement des fosses communes où reposent Frédéric de Salm-Kyrbourg et Alexandre de Beauharnais.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !