Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



22 événements affichés, le premier en 816 - le dernier en 904



Naissance de Formose

Des Corses tiennent absolument à ce que Formose ou Formosus soit né chez eux et vont même jusqu'à préciser "à Vivario" et même en 816 et "dans le hameau de Perello", mais sans indiquer de source fiable.

L'Encyclopaedia Britannica nous dit qu'il apparaît pour la première fois dans l'histoire en tant qu'évêque de Porto, la Catholic Encyclopedia pense qu'il est probablement né à Rome.

L'Accademia corsa, plus éclairée et donc plus modérée, suggère qu'il pourrait appartenir à une famille corse réfugiée à Ostie pour fuir les raids des Sarrasins sur l'Île.



Formose Évêque de Porto

Formose devient évêque de Porto en 864.



Lettre aux Bulgares

Rattachement de l'Église bulgare à Rome

Boris Ier de Bulgarie s'enquiert auprès du Patriarche Byzantin Photios Ier pour des enseignements sur la manière de suivre une vie de chrétien, et également la possibilité d'établir une église bulgare autocéphale.

Déçu par la réponse de Photios, il se tourne vers Rome et le pape Nicolas Ier, auquel il envoie des émissaires avec une longue liste de questions en août 866.

Dans sa "Lettre aux Bulgares", le pape lui fait parvenir 106 réponses détaillées concernant la religion, les lois, la politique et la foi, mais évite le sujet du statut autocéphale désiré par Boris. Nicolas Ier explicite les principales divergences entre les deux Églises.

Des missionnaires romains sont également envoyés pour poursuivre la conversion de la Bulgarie suivant le rite occidental.

Formose entreprend une mission diplomatique en Bulgarie en 866.



Rejet de la nomination de Formose comme archevêque de Bulgarie

Toutefois la nomination par Boris Ier de Bulgarie du légat du pape, l'évêque Formose (qui deviendra le pape Formose en 891) au titre d'archevêque de Bulgarie est rejetée par le pape.



Mission diplomatique de Formose en France

Formose entreprend une mission diplomatique en France en 869.



Nouveau rejet de la nomination d'un archevêque de Bulgarie

Rattachement de l'Église bulgare au patriarcat de Constantinople

Le pape Adrien II rejette la nomination d'un archevêque de Bulgarie par Boris Ier de Bulgarie.

Ce dernier aurait nommé soit Formose, soit le diacre Marin, qui deviendra le pape Marin Ier.

Suite à ces refus, la Bulgarie se retourne vers Constantinople.

Au Quatrième Concile de Constantinople de 870, l'Église orthodoxe bulgare est rattachée au patriarcat de Constantinople et obtient le titre d'église autocéphale.



Mission diplomatique de Formose en France

Formose entreprend une mission diplomatique en France en 872.

Formose persuade Charles II le Chauve de se faire couronner Empereur d'Occident par le pape.


Jean VIII Pape

Mort d'Adrien II

Jean VIII Pape

Adrien II meurt en 872.

Malgré une conception assez large de l'autorité pontificale, Adrien II laisse a à sa mort un bon souvenir en raison de son désintéressement et de sa générosité pour les plus pauvres.

Jean VIII est archidiacre de Rome.

Jean VIII est élu pape le 14 décembre 872.

Son élection fait l'objet d'une vive opposition de la part de Formose également candidat au siège pontifical.

Bien qu'assez âgé au moment de sa montée sur le trône de Pierre, il est un pape énergique, à l'image de Nicolas Ier.



Synode à Rome

Excommunication contre Formose

Jean VIII convoque un synode et l'ordre est donné à Formose de revenir sous peine d'être excommunié.

Il est accusé :

La sentence d'excommunication contre Formose et d'autres est proclamée en juillet 872.



Levée de l'excommunication de Formose

En 878 l'excommunication de Formose est levée, après qu'il ait promis de ne jamais retourner à Rome ni d'exercer des fonctions sacerdotales.



Formose à nouveau Évêque de Porto

Le pape Marin Ier qui succède à Jean VIII en 883 rend son diocèse de Porto à Formose.


Eudes Ier de France Eudes Ier de France

Mort de Charles III le Gros

Guy III de Spolète Roi de Francie occidentale

Eudes Ier de France Roi de Francie occidentale

Retour de Guy III de Spolète en Italie

Accord avec Ramnulf II de Poitou

Manassès Ier de Chalon-sur-Saône Comte d'Oscheret

Anschaire Ier d'Ivrée Marquis d'Ivrée en Italie

En Francie occidentale, Charles III le Gros est sur le point d'être déposé par les Grands pour avoir essayé d'acheter les envahisseurs normands au lieu de les combattre.

Vers les derniers jours de sa vie, Charles III le Gros est tombé dans un tel dénuement, qu'il vit des aumônes de l'archevêque de Mayence.

Charles III le Gros meurt au cloitre de Neudingen situé en bordure du Danube le 12 ou le 13 janvier 888.

Il est inhumé dans l'abbaye de Reichenau, située dans une île du lac de Constance, en, Souabe.

On prétend que se sont ses propres domestiques qui l'ont étranglé.

Foulques le Vénérable, Archevêque de Reims, demande à Guy III de Spolète, Duc de Spolète de venir d'Italie pour se faire sacrer roi.

Gui traverse les Alpes, et arrive à Langres où se trouvent ses partisans bourguignons tous proches de Foulques le Vénérable :

L'évêque Gîlon de Langres, le sacre roi début 888.

Les seigneurs de Francie occidentale se refusent à élire Charles III le simple, écarté en raison de sa jeunesse.

Ils lui préfèrent l'un des leurs Eudes Ier de France, Comte de Paris et de Troyes, héros du siège de Paris par les Vikings.

Le 29 février 888, Eudes Ier de France est élu Roi de Francie occidentale et couronné en l'abbaye Saint-Corneille de Compiègne par Gautier de Sens, Archevêque de Sens.

L'autorité du nouveau roi est purement nominale.

Elle s'étend sur les territoires occupés par les Francs et situés à l'Ouest de la Meuse.

Ils recouvrent à peu près le nord de l'actuelle France.

Herbert Ier de Vermandois trahit la cause de Charles III le Simple et reconnaît Eudes Ier de France comme souverain.

Audoin Ier d'Angoulême et Guillaume Ier de Périgueux prennent le parti d'Eudes Ier de France, contre Charles III le Simple.

Audoin Ier d'Angoulême a un en grand crédit auprès d'Eudes Ier de France.

Ramnulf II de Poitou, qui est le gardien du Carolingien Charles III le Simple, ne reconnaît pas Eudes Ier de France.

Il est suivi en cela :

Mais Foulques le Vénérable abandonne son favori suite au couronnement d'Eudes Ier de France.

Eudes Ier de France se dirige alors vers Poitiers accompagné des deux frères de Ramnulf II de Poitou, Gauzbert et Èbles devenu Évêque de Paris et Chancelier du nouveau Roi.

Ramnulf II de Poitou va à sa rencontre et trouve un accord à minima avec Eudes Ier de France.

Guy III de Spolète repart en Italie et emmène ses partisans.

Guy III de Spolète remercie Anschaire Ier d'Ivrée en fondant le marquisat d'Ivrée.

Anschaire Ier d'Ivrée devient le premier margrave ou marquis d'Ivrée.

Il est le fondateur de la maison d'Ivrée.

Le comté d'Oscheret est donné à Manassès Ier de Chalon-sur-Saône.



Mort du Pape Étienne V ou VI

Formose Pape

Étienne V (VI) meurt en 891.

Formose est élu pape le 6 octobre 891.



Étienne VI Évêque d'Anagni

Étienne VI est sacré Évêque d'Anagni par le pape Formose.



Lambert de Spolète Co Empereur d'Occident

Lambert de Spolète Co Roi d'Italie

Lambert de Spolète Co Duc de Spolète

Le 30 avril 892 Guy III de Spolète force Formose à consacrer son fils Lambert pour l'associer à son gouvernement comme Duc, Roi et Empereur.



Campagne d'Arnulf de Carinthie en Italie

Mort de Guy III de Spolète

Le pape Formose convainc Arnulf de Carinthie de venir à Rome et de libérer l'Italie.

En 894 Arnulf conquiert tout le pays au nord du Po et entre à Pavie. Anschaire Ier d'Ivrée lutte contre Arnulf de Carinthie.

Guy III de Spolète meurt le 12 décembre 894. Il est inhumé dans la cathédrale de Parme. Il laisse son fils Lambert de Spolète avec un trône contesté, aux soins de sa mère Agiltrude, une adversaire des Carolingiens.

Anschaire Ier d'Ivrée apporte alors son soutien à Lambert de Spolète, fils de Guy.



Arnulf de Carinthie Empereur d'Occident

Arnulf de Carinthie se rend à Rome et se fait couronner Empereur d'Occident par le pape Formose à Rome le 22 février 896.

Le nouvel empereur marche contre Lambert de Spolète, fils de Guy III de Spolète.

Anschaire Ier d'Ivrée s'oppose une seconde fois à Arnulf de Carinthie.

Mais Arnulf de Carinthie est victime d'une attaque cérébrale qui l'oblige à rentrer en Bavière. À partir de cette date, il cesse alors de gouverner.



Mort de Formose Pape

Boniface VI Pape

Mort du Pape Boniface VI

Étienne VI Pape

Formose meurt le 4 avril 896.

Boniface VI, originaire de Rome, est élu 112e pape en 896 par une faction de Romains. Il ne règne que 15 jours, au bout desquels il meurt de la goutte ou est déposé par la faction spolétaine, suivant les traditions.

Étienne VI est d'origine romaine et fils d'un prêtre nommé Jean. Étienne VI (VII) est élu Pape en mai 896.


Le pape Formose et Étienne VI lors du Concile cadavérique - Jean-Paul Laurens (1870)

Le Concile cadavérique

Jugement Posthume de Formose

Étienne VI, sous l'influence de Lambert de Spolète et d'Agiltrude met Formose en jugement devant un synode d'évêques romains, ce qu'on a appelé le Concile cadavérique. Le cadavre est exhumé en janvier 897, revêtu des vêtements d'apparat pontificaux et assis sur un trône pour faire face à toutes les accusations portées autrefois par Jean VIII. Le verdict est que le défunt n'était pas digne du pontificat. Toutes ses mesures et ses actes sont annulés et les ordres conférés par lui sont déclarés invalides.Les vêtements de cérémonie pontificaux sont arrachés de son corps, les 3 doigts de sa main droite que le pape avait employés dans des consécrations sont coupés et le cadavre jeté dans le Tibre. On retrouve le cadavre de Formose pris dans des filets de pêcheurs. Étienne VI contraint également des clercs ordonnés par Formose à se retirer.



Mort d'Étienne VI

Romain Pape

Mort de Romain Pape

Théodore II Pape

Mort de Théodore II Pape

Étienne VI meurt en 897 étranglé au cours d'une émeute populaire, suite au concile. Après la mort d'Étienne VI, le corps de Formose est ré enterré à Saint-Pierre tandis qu'on interdit d'intenter à l'avenir des procès contre des défunts.

Romain devient Pape en août 897 et meurt en novembre 897.

Théodore II est élu Pape en décembre 897 pendant seulement une vingtaine de jours.

Certains indices suggèrent que Théodore II aurait été assassiné. Sa dépouille est inhumée dans l'ancienne basilique Saint-Pierre.



Jean IX Pape

Annulation de l'élection de Boniface VI

Jean IX est élu pape en 898 à. Il réhabilite la mémoire du pape Formose et assure son autorité sur les pays slaves. L'élection de Boniface VI est annulée lors du concile de Rome réuni en 898 par Jean IX.



Serge III Pape

Mort de Christophore Antipape

Sergius ou Serge III, d'origine romaine, chasse Christophore. Il est élu 119e Pape en janvier 904 pour succéder à Christophore.

Le pape Serge III confirme les condamnations portées contre Formose et exige une nouvelle consécration des évêques nommés par lui. Cela crée une grande confusion, car ceux-ci sont nombreux. Plus tard la validité des consécrations de Formose est à nouveau reconnue et la décision de Serge condamnée par l'Église.

Christophore meurt peu après en 904 étranglé dans sa prison, ou aurait fini ses jours comme simple moine, selon la tradition.

Son authenticité comme pape a longtemps été un sujet de débat : il figure dans le Liber pontificalis ; son portrait prend place parmi les papes canoniques sur les fresques de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !