Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1272 - le dernier en 1316



Mariage de Jacques II de Majorque avec Esclarmonde de Foix

Jacques II de Majorque épouse en 1272 ou 1275 Esclarmonde de Foix, fille de Roger IV de Foix et de Brunissende de Cardona. Leurs enfants sont :



Naissance de Ferdinand de Majorque

Ferdinand de Majorque, en catalan Ferran de Mallorca, naît en 1278, fils de Jacques II de Majorque et d'Esclarmonde de Foix.



Charles Ier de Valois Roi titulaire d'Aragon

Croisade d'Aragon

Siège de Gérone

Confiscation des Baléares par Pierre III d'Aragon

Jacques de Majorque, Philippe de Majorque, Ferdinand de Majorque et Sanche de Majorque Prisonniers

Mort d'Amaury d'Harcourt

Le pape Martin IV donne à Charles Ier de Valois le royaume d'Aragon, comme fils d'Isabelle d'Aragon, sous la vassalité du Saint-Siège.

Charles Ier de Valois est couronné en 1285 avec un chapeau de cardinal, ce qui lui vaut le sobriquet de roi du chapeau.

Charles Ier de Valois n'osera jamais user du sceau royal qu'il s'est fait faire à cette occasion.

Charles Ier de Valois et les barons consultés, contre l'avis du futur Philippe IV le Bel, entraînent Philippe III le Hardi dans une expédition appelée croisade d'Aragon, visant à remettre à Charles Ier de Valois le trône d'Aragon, en mars 1285.

Guy VIII de Montmorency-Laval, Jean II d'Harcourt, Roger-Bernard III de Foix, Jean Ier de Brabant et Jean II de Bretagne, Guy II de Châtillon-Saint-Pol accompagnent Philippe III le Hardi qui met le siège devant Gérone pendant 2 mois.

Pendant que Philippe III le Hardi fait le siège de la ville de Roses, qu'il a investie, le 28 juin 1285, il ne peut arriver à son camp aucun convoi, sans qu'il y ait un combat.

On en attend cependant un, lorsqu'on est averti que Pierre III d'Aragon veut l'enlever, et qu'à cet effet, il s'est mis, le 14 août 1285, en embuscade entre Bagnols et Gérone, avec 400 chevaux et 2 000 hommes de pied, l'élite de ses troupes.

Philippe III le Hardi charge Jean II d'Harcourt de soutenir et protéger ce convoi.

Jean II d'Harcourt étant parti, vers la fin de la nuit, avec le connétable Raoul II de Clermont-Nesle et 500 cavaliers, ils arrivent, le 15 août 1285, à la pointe du jour, vers l'endroit où le Pierre III d'Aragon s'est embusqué.

Celui-ci commence alors une charge, que les Français reçoivent avec beaucoup de bravoure et d'intrépidité.

Ils chargent à leur tour avec le plus grand succès, et mettent les Espagnols dans une déroute complète.

Pierre III d'Aragon est blessé dans cette action, et Gérone capitule, le 7 septembre 1285.

L'armée de Philippe III le Hardi est affaiblie par le paludisme et la flotte française est détruite par la flotte Aragonaise de Roger de Loria.

Jacques II de Majorque choisit le parti de Philippe III le Hardi.

Pierre III d'Aragon arrive par surprise à Perpignan.

Jacques II de Majorque se trouve piégé dans le Palais et doit s'enfuir en cachette par les égouts.

Quand Pierre III entre dans le Palais, il ne peut que constater la mystérieuse disparition du roi de Majorque.

Pierre III d'Aragon confisque en représailles les Baléares.

Pierre III d'Aragon enlève les fils de Jacques II de Majorque :

Amaury d'Harcourt meurt en 1285 durant le siège de Perpignan.



Traité d'Anagni

Le traité d'Anagni est un avenant du traité de Tarascon.

Il est signé le 20 juin 1295, sur l'initiative de Boniface VIII, pour mettre un terme à la guerre opposant la couronne d'Aragon à la France au sujet de la Sicile.

Il est élaboré par :

Les clauses essentielles sont les suivantes :

Retenu au château de Torroella de Montgrí depuis 10 ans :

sont libérés.

Deux clauses secrètes s'ajoutaient :

Ni Frédéric II de Sicile, ni les Siciliens n'acceptent ce traité et poursuivent la lutte pour l'indépendance de l'île contre les troupes angevines et la flotte envoyée par le roi d'Aragon, en respect du traité.

Jaspert V de Castelnou peut rentrer en Vallespir.

Il semble alors avoir avec Jacques II de Majorque des relations plus sereines.



Ferdinand de Majorque Chef des Almogavres

Ferdinand de Majorque reçoit de Jacques II de Majorque, son père, la baronnie d'Aumelas.

Les Almogavres ou Almugàvers en catalan sont des mercenaires catalans, venus dans l'empire byzantin sous la direction de Roger de Flor. Ils ont été trahis par leurs employeurs successifs, l'empereur Andronic II et le Duc d'Athènes Gautier de Brienne.

En 1308, d'esprit aventureux, Ferdinand de Majorque se rend à la cour de son cousin le roi Frédéric II de Sicile. Ce dernier lui confie la direction de ces mercenaires catalans qui cherchent un appui auprès de la monarchie sicilienne pour asseoir leur pouvoir en Grèce.

Toutefois un des chefs de la compagnie catalane, Bernat de Rochafort, jaloux de l'ascendant de Ferdinand de Majorque sur ses hommes, crée une scission dans les rangs des Almogavres, dont quelques-uns seulement, sous la direction de Ramon Muntaner, rejoignent le parti de Ferdinand.



Ferdinand de Majorque Prisonnier

De retour en Sicile, Ferdinand de Majorque est capturé par les Vénitiens, mais relâché peu de temps après.



Revendication du trône de Sicile

Ferdinand de Majorque Seigneur de Catane

Frédéric II de Sicile revendique le trône pour son fils Pierre II de Sicile, en 1313, rompant la paix de Caltabellotta.

C'est le début d'une nouvelle ère de combats pendant laquelle Robert Ier d'Anjou tente, sans succès, de s'emparer de l'île.

Après un épisode guerrier en Castille, à la prise d'Almería, Ferdinand de Majorque revient en Sicile en 1313 pour aider Frédéric II de Sicile, alors en lutte contre les rois angevins de Naples.

Ferdinand de Majorque est créé seigneur de Catane en récompense de ses services.



Mariage de Ferdinand de Majorque avec Isabelle de Sabran

Ferdinand de Majorque épouse en 1314 Isabelle de Sabran, fille et héritière de Marguerite de Villehardouin, prétendante à la principauté d'Achaïe. Leur enfant est :



Naissance de Jacques III de Majorque

Mort d'Isabelle de Sabran

Jacques III de Majorque naît à Catane le 15 avril 1315, fils de Ferdinand de Majorque et d'Isabelle de Sabran de Montgriffon.

Sa mère meurt très peu de temps après sa naissance.



Conquête de l'Achaïe

Ferdinand de Majorque s'emploie à conquérir la Principauté d'Achaïe au nom de Jacques III de Majorque, son fils.

Il y parvient en juin 1315.



Mariage de Ferdinand de Majorque avec Isabelle d'Ibelin

Ferdinand de Majorque épouse en 1315 Isabelle d'Ibelin.

Leur enfant est :



Jacques III de Majorque à Perpignan

Louis de Bourgogne avec Mathilde de Hainaut, Cousine d'Isabelle de Sabran, débarquent en Grèce au début 1316, à la tête d'une armée de chevaliers bourguignons.

Pour mettre Jacques III de Majorque à l'abri des combats, Ferdinand de Majorque confie à Ramon Muntaner le soin de le mener à Perpignan aux soins de sa grand-mère Esclarmonde de Foix, veuve de Jacques II de Majorque.

Jacques est en effet non seulement l'héritier de la principauté d'Achaïe, mais aussi, après son père, celui du royaume de Majorque, dont le souverain, son oncle Sanche Ier, n'a pas de fils.

Après un voyage périlleux, Ramon Muntaner remet l'enfant à sa grand-mère, après avoir pris soin de le faire reconnaitre comme légitime héritier de son père.



Bataille de Manolara

Mort de Ferdinand de Majorque

Mathilde et Louis reçoivent l'aide des Vénitiens, alors que Ferdinand attend en vain des renforts siciliens.

Ferdinand de Majorque est vaincu lors la bataille de Manolara ou Manolada en Élide le 5 juillet 1316.

Ferdinand de Majorque meurt lors des combats.

La fin de sa vie est connue grâce à la chronique écrite par Ramon Muntaner.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !