Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1480 - le dernier en 1522



Naissance de Ferdinand de Magellan

Fernão de Magalhães ou Ferdinand de Magellan naît en 1480, fils de :



Ferdinand de Magellan Page de la Reine du Portugal

Ferdinand de Magellan part pour Lisbonne en 1492 et devient page de Léonore de Viseu, Reine du Portugal.

Ferdinand de Magellan étudie l'astronomie et la navigation, enseignées notamment par Martin Behaim.



Expédition de Francisco de Almeida en Indes

Départ de Ferdinand de Magellan pour les Indes

Le 25 mars 1505, Emmanuel Ier le Fortuné envoie de Lisbonne, sous le commandement de Francisco de Almeida, une flotte considérable comprenant 22 navires et 15 000 hommes pour débarrasser le commerce portugais des entraves que lui mettent les musulmans, et explorer la mer Rouge.

Francisco de Almeida, nommé vice-roi d'Inde, s'empare de Quiloa le 22 juillet 1505 dont il remplace le roi, hostile aux Portugais, par un prince à sa dévotion.

Après avoir fait relâche à Malindi, il bâtit des forts à Anchedhiva et à Cananor, puis il couronne solennellement le roi de Cochin.

Quelques princes hindous, et parmi eux le roi de Narsingue, s'empressent de lui envoyer des ambassadeurs et de faire avec lui des traités de paix et d'amitié.

Ferdinand de Magellan se fait soldat.

En 1505, Ferdinand de Magellan quitte Lisbonne avec la flotte portugaise qui part aux indes établir le monopole sur le commerce des épices.

Ferdinand de Magellan se fait remarquer aux indes pour sa conduite et sa bravoure au combat.



Ferdinand de Magellan Officier

Ferdinand de Magellan est nommé officier en 1510.

Ferdinand de Magellan combat en Afrique et notamment au Maroc où il est blessé.

Il claudiquera toute sa vie.


Ferdinand de Magellan

Mariage de Ferdinand de Magellan

Ferdinand de Magellan rentre au Portugal.

Ferdinand de Magellan est convaincu qu'il existe un passage entre l'atlantique et les mers du sud.

Il forme le projet de rejoindre les Indes par l'ouest en contournant l'Amérique.

Il pense parvenir aux îles Moluques par une nouvelle voie.

Ferdinand de Magellan se présente devant Emmanuel Ier le Fortuné.

Ferdinand de Magellan demande :

Il est éconduit par Emmanuel Ier le Fortuné qui ne lui accorde rien et qui l'autorise même à aller proposer ses services ailleurs.

Ferdinand de Magellan épouse Béatrice Barbosa, fille de Diego Barbosa, portugais installé à Séville, marchand, armateur et Alcade de l'arsenal de Séville.

Il se crée ainsi des relations qui lui permettent d'approcher Charles Quint, roi d'Espagne.

Après quelques aléas, le projet Ferdinand de Magellan est approuvé.


Ferdinand de Magellan

Voyage de Ferdinand de Magellan

Une flotte de 5 nefs est mise à sa disposition, avec des approvisionnements pour 2 ans :

Ces navires a faible tirant d'eau, permettent de longer les côtes et de remonter les estuaires.

Ferdinand de Magellan appareille du port de Las Muelas de Séville le 10 août 1519 et passe devant l'ancienne ville Maure d'Aznalfarache.

Il descend le Guadalquivir en 2 jours et va prier à l'église de San Lucar de Barrameda près de Cadix.

Les effectifs répartis sur les 5 bâtiments se montent à 237 hommes.

Le 20 septembre 1519, l'expédition de Ferdinand de Magellan quitte San Lucar.

Ils croisent devant Madère.

La 1ère escale se fait à Ténérife aux Canaries, le 26 septembre 1519.

4 marins embarquent et un débarque.

Ils passent à l'est du Cap-Vert et continue de longer l'Afrique jusqu'en Sierra Leone.

Juan de Cartagena, commandant du San Antonio, pour insubordination, est mis aux arrêts dès fin octobre 1519.

Il est remplacé par Antonio de Coca.

Ils traversent l'atlantique.

Ils atteignent Pernambouco au Brésil: 29 novembre 1519.

La flotte fait escale à Santa Lucia, dans la baie de Rio de Janeiro le 13 décembre 1519.

Joao Lopes Carvalho, pilote du roi, embarqué à bord de la Conception, retrouve à cette escale, juanillo, son fils de 7 ans, qu'il a eu d'une indienne lors d'un précédent voyage.

Il l'embarque avec lui.

Antonio de Coca, commandant du San Antonio, est remplacé durant l'escale de Rio de Janeiro, par Alvaro de Mesquita.


Franchissement du détroit de Magellan

Naufrage du Santiago

Mutinerie à San Julian

Désertion du San Antonio

Franchissement du détroit de Ferdinand de Magellan

En février mars 1520 Ferdinand de Magellan atteint l'embouchure du Rio de la Plata et Montevidéo.

Le 21 février 1520, ils sont au Golf de San Matias en Argentine.

Le 1er avril 1520, dimanche des rameaux, l'expédition arrive dans le rio de San Julian.

Gaspar de Quesada, Juan de Cartagena, Antonio de Coca, aidés par Juan Sebastiano Del Cano, se mutinent et s'emparent du San Antonio.

Juan de Elorriaga ne voulant pas coopérer avec les mutins, est poignardé par Gaspar de Quesada et laissé pour mort.

Le 2 avril 1520, Ferdinand de Magellan échafaude un plan de reprise en mains de la situation.

Il envoie à bord de la Victoria un esquif avec 5 hommes pour présenter une lettre au capitaine Luis de Mendoza.

Pendant que Luis de Mendoza la lit, il est poignardé et tué.

La Victoria, se range alors aux côtés de Ferdinand de Magellan.

Juan Rodriguez Serrano, capitaine de la Santiago, est resté fidèle à Magellan

Ferdinand de Magellan, capitaine de la Trinidad, se retrouve en position de force.

Il manœuvre pour amener à la raison les 2 autres nefs :

Ces derniers après leur capture sont interrogés et jugés.

Luis de Mendoza est condamné à mort et exécuté le 7 avril 1520.

Juan de Cartagena, grand d'Espagne, parent du cardinal de Burgos et très proche de Charles Quint, est condamné au bannissement avec le prêtre espagnol Pedro Sanchez de la Reina, qui a été très influent dans le déroulement de la mutinerie.

Juan de Cartagena et Pedro Sanchez de la Reina sont abandonnés le 24 août 1520, en Patagonie, lors de l'appareillage de la flotte de San Julian.

L'expédition arrive à l'embouchure de la rivière Santa Cruz.

Le 3 mai 1520, le Santiago naufrage par échouement dans les parages du río Santa Cruz

L'expédition hiberne jusqu'en octobre 1520

Le 21 octobre 1520, l'expédition de Ferdinand de Magellan pénètre le fleuve des sardines.

Après une mutinerie dans le détroit de Magellan, le 8 novembre 1520, le San Antonio déserte l'expédition avec 57 hommes à bord pour retourner en Espagne.

Le 27 ou 28 novembre 1520, les trois nefs de l'expédition sortent du passage au cap Désiré ou Desedao dans un océan qui ce jour est d'un calme plat.

Il le nomme Océan Pacifique.

L'expédition prend la route Nord/Nord-Ouest et remonte au large des îles d'Hanover, de Wellington, de Campana au Chili.

La traversée de l'Océan Pacifique est douloureuse. De nombreux hommes meurent.

Le 21 décembre 1520, ils atteignent l'île du désappointement ou île du caillou.



Retour du San Antonio à Séville

Le San Antonio, ayant déserté l'expédition de Ferdinand de Magellan, regagne Séville le 6 mai 1521.


Ferdinand de Magellan aux Philippines

Ferdinand de Magellan aux Philippines

Mort de Ferdinand de Magellan

Plus de 3 mois après la sortie du détroit de Magellan, le 6 mars 1521, les 3 caravelles de Ferdinand de Magellan atteignent la position 12 degré de latitude septentrionale 146 degré de longitude.

Ils sont dans île de Guam aux îles Mariannes alors appelées peu flatteusement les îles des larrons.

Ils sont à court de vivres et les équipages sont en proie au scorbut.

Le 16 mars 1521, ils sont aux Philippines.

Ferdinand de Magellan baptise cet archipel encore inconnu de Saint-Lazare, du nom du martyr que l'on fêtait ce jour-là.

Il s'y lie avec les indigènes chez qui il perçoit des influences chinoises.

Le jour de Pâques de 1521, Ferdinand de Magellan fait dire la première messe sur le sol philippin.

Un pilote local conduit la flotte jusqu'à Cebu le 7 avril 1521.

À la surprise générale, Enrique, l'esclave et serviteur de Ferdinand de Magellan comprend la langue des indigènes.

Ferdinand de Magellan se sait de ce fait en Orient.

Humabon, sultan d'Humunu à coté de Suluan, se lie rapidement d'amitié avec Ferdinand de Magellan.

Le 14 avril 1521, sont baptisées 800 personnes.

Humabon reçoit le prénom de Charles en l'honneur de Charles Quint, le roi d'Espagne.

Ferdinand de Magellan remet à la reine de l'île une statuette de bois représentant l'Enfant Jésus que lui avait donnée l'archevêque de Séville avant son départ.

Aujourd'hui, 500 ans plus tard, c'est encore l'objet d'un culte, dans l'église de Saint-Augustin de Cebú, appelée Basílica del Santo Niño.

Grâce à Humabon, dont il devient l'ami inséparable, Ferdinand de Magellan obtient l'adhésion de tous les souverains voisins, à l'exception le rajah Cipapulapa ou Lapu-Lapu, roi de l'île de Mactan.

Lapu-Lapu est récalcitrant à la conversion et à l'alliance avec Cebu

Pour être agréable à Humabon, Ferdinand de Magellan accepte de soutenir une expédition militaire contre l'île de Mactan, un combat qui ne s'imposait pas.

Il se rend sur cette île avec 60 de ses hommes.

Son adversaire est à la tête de 2 000 à 3 000 guerriers.

La rencontre a lieu le 27 avril 1521 au matin.

Malgré les mousquets et les arquebuses, les troupes de Magellan sont submergées.

Elle tourne à la déroute pour les Espagnols qui laissent sur le rivage 8 ou 13 morts.

Ferdinand de Magellan meurt, atteint par une flèche empoisonnée, tué par Lapu-Lapu, le roi local,.

Son corps ne sera pas rendu.

Duarte Barbosa est nommé capitaine-général de la flotte et Juan Serrano, son second.

Le 1er mai 1521, sous prétexte d'une invitation à diner, Humabon voyant l'impuissance des Espagnols et l'abus des marins, fait assassiner 26 membres de l'expédition.

La flotte appareille alors précipitamment de Cebu.

Le 2 mai 1521, faute d'effectifs suffisants pour armer les 3 bateaux restant, la Conception est incendiée devant l'île de Bohol, près de Cebu.

Les 113 survivants sont répartis entre la Trinidad et la Victoria.

Joao Lopes Carvalho est élu capitaine général et capitaine de la Trinidad.

Gonzalo Gomez de Espinosa devient capitaine de la Victoria.

La Victoria et la Trinidad errent d'île en île et passent près:

Le 16 septembre 1521, Joao Lopes Carvalho est démis de ses fonctions de capitaine général et est remplacé par Gonzalo Gomez de Espinosa, qui prend le commandement de la Trinidad.

Il est secondé par Juan Sebastiano Del Cano, qui devient capitaine de la Victoria.

La Victoria et la Trinidad se dirigent vers Archipel des Moluques où est installé un comptoir portugais.

À l'approche de ces îles, le Trinidad est victime d'une énorme voie d'eau.

Ils y parviennent le novembre 1521 aux Ile de Tidore, de Ternate, de Buru et de Malva

Le Trinidad doit réparer et laisse le Victoria partir.

Après la réparation, le Trinidad tente de rentrer par une voie qui le ferait passer par le Nord.

Échec, après 6 mois de navigation, ils reviennent à Ternate où les 20 marins survivants, épuisés sont mis en prison par les Portugais....

Juan Sebastiano Del Cano, un basque ancien bagnard, prend le commandement de la Victoria, la dernière caravelle.

Il la charge d'épices.

Les Molluques regorgent de cannelle et de gingembre, Java offre son musc.

Les ordres au départ; était de regagner l'Espagne par le même trajet qu'à l'aller.

Le 21 décembre 1521, la Victoria part de l'île de Tidore avec 47 européens et 13 moluquois à bord.

Juan Sebastiano Del Cano décide de passer par le cap de Bonne-Espérance.



Retour de l'expédition de Ferdinand de Magellan

Juan Sebastiano Del Cano traverse donc l'Océan Indien.

Le 25 janvier 1522, l'expédition atteint l'île de Timor.

Le 18 mars 1522, par 38 degré de latitude le froid se fait sentir...

L'expédition fait une escale rapide à 20 lieue du cap de Bonne-Espérance.

Le 19 mai 1522, double le cap de Bonne-Espérance.

Le 4 avril 1522, l'expédition est en vue des Açores.

Le 9 juillet 1522, La Victoria arrive au Cap-Vert à Sao Tiago.

13 membres d'équipage, dont un moluquois, sont faits prisonniers par les portugais.

12 Européens et 1 Moluquois sont faits prisonniers par les portugais au Cap-Vert.

Ils découvrent qu'en faisant le tour du monde, ils ont gagné 24 heures sur ceux qui étaient restés sur place.

La Victoria appareille vers l'Espagne le 15 juillet 1522.

Après 10 mois pénibles de navigation, la Victoria rentre à San Lucar de Barrameda le 6 septembre 1522.

Le 8 septembre 1522, la Victoria arrive au port de la Muelas à Séville avec 18 Européens et 3 Moluquois.

Les 12 Européens et le Moluquois laissés au Cap-Vert rejoignent Séville peu après.

Les épices embarquées à Ternate remboursent tous les frais occasionnés, plus un bénéfice notoire.

L'expédition a parcouru 14 460 lieues soit 85 000 km.

La preuve est faite que la terre est ronde.

Juan Sebastiano Del Cano est anobli par Charles Quint.

D'après Antonio Pigafetta, l'un des 18 rescapés, le seul écrivain de l'expédition, a rapporté les détails de l'histoire de l'expédition.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !