Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 1377 - le dernier en 1449



Mariage d'Amédée VII de Savoie avec Bonne de Berry

Amédée VII de Savoie épouse à Paris le 18 janvier 1377 Bonne de Berry. Leurs enfants sont :



Naissance d'Amédée VIII de Savoie

Amé ou Amédée VIII de Savoie dit le Pacifique, futur Antipape Félix V, naît à Chambéry le 4 septembre 1383, fils d'Amédée VII de Savoie et de Bonne de Berry.


Antipape Félix V Louis Ier de Savoie

Tentative de déposition Eugène IV

Décrets du concile de Bâle

Félix V Antipape

Abdication d'Amédée VIII de Savoie

Louis Ier de Savoie Duc de Savoie, Comte d'Aoste et de Maurienne

En 1439, Louis Aleman obtient le soutien de l'empereur Sigismond Ier de Luxembourg et de Philippe Marie Visconti.

Le concile de Bâle prétend déposer Eugène IV le 25 février 1439.

Louis Aleman, Archevêque d'Arles et Cardinal, joue souvent un rôle décisif au sein du concile mais les maîtres des universités y font le gros des assemblées.

Le 16 mai 1439, Louis Aleman préside la 33e session du concile de Bâle, soutenu par les archevêques de Tours et de Lyon, et par le docteur parisien Thomas de Courcelles. Ils font publier 3 décrets déjà minutés dans les congrégations précédentes. C'est l'évêque de Marseille, Louis de Glandève qui les prononce :

Le 30 octobre 1439, s'appuyant de manière erronée sur le décret Haec sancta du concile de Constance, le concile de Bâle prétend déposer Eugène IV.

Quelques évêques et 300 ecclésiastiques élise le 5 novembre 1439 comme antipape Amédée VIII de Savoie, alors âgé de 56 ans, sous le nom de Félix V.

Il n'est même pas cardinal, et n'est reconnu que par la Lituanie et la Pologne.

Amédée VIII de Savoie est le dernier antipape officiellement reconnu comme tel par l'Église catholique.

Il prend comme secrétaire Enea Silvio Piccolomini, qui deviendra le futur pape Pie II, et qui prend rapidement ses distances avec Bâle.

Amédée VIII de Savoie abdique du duché de Savoie.

Louis Ier de Savoie devient deuxième Duc de Savoie, Prince de Piémont, Comte d'Aoste et de Maurienne en 1439.

Louis Ier de Savoie subit les intrigues de l'entourage chypriote de son épouse mais aussi les ambitions de ses voisins français et milanais.

Louis Ier de Savoie doit ainsi renoncer au Valentinois et ne peut s'emparer du duché de Milan à la mort du dernier Visconti.

Eugène IV réagit en excommuniant Amédée VIII de Savoie et Louis Aleman qu'il en prive de toutes ses charges ecclésiastiques.



Intronisation de Félix V

Amédée VIII de Savoie est intronisé Antipape sous le nom de Félix V le 23 juillet 1440 dans la cathédrale de Lausanne.

Sa mitre est exposée dans le trésor de l'Abbaye de Saint-Maurice d'Agaune.


Jacques Jouvenel des Ursins - Bibliothèque Carnegie de Reims Jean II Jouvenel des Ursins - Collection Gaignière

Fin du concile de Bâle

Soumission d'Amédée VIII de Savoie

Amédée VIII de Savoie Évêque de Genève, Légat pontifical et Cardinal

Louis Aleman Légat en Allemagne

Jacques Jouvenel des Ursins Patriarche d'Antioche

Jean II Jouvenel des Ursins Archevêque de Reims

Sur les conseils de Louis Aleman, Amédée VIII de Savoie aussi connu comme Félix V abdique le 7 avril 1449 se soumet au pape Nicolas V.

Jacques Jouvenel des Ursins notifie sa déchéance à Amédée VIII de Savoie en avril 1449.

Amédée VIII de Savoie est alors nommé Évêque de Genève, légat pontifical et cardinal.

Lors de sa deuxième session le 16 avril 1449, le concile de Lausanne lève toutes les sentences prononcées par le concile de Bâle contre ceux qui ont soutenu Eugène IV.

Le concile de Bâle devenu conciliabule pour toute sa période postérieure à 1438, condamné par Eugène IV, déconsidéré par ses excès, réduit à un noyau conciliariste, se disperse lors d'une assemblée épiscopale tenue à Lyon le 25 avril 1449.

Le concile de Lausanne se réunit pour la dernière fois le 25 avril 1449.

Nicolas V restitue à Louis Aleman tous ses honneurs et nomme Louis Aleman légat en Allemagne en 1449.

En récompense de quoi, Jacques Jouvenel des Ursins se voit attribuer le patriarcat d'Antioche par le pape Nicolas V.

Jacques Jouvenel des Ursins démissionne en tant Archevêque de Reims en 1449 en faveur de son frère.

Jean II Jouvenel des Ursins devient Archevêque de Reims.

Nicolas V ratifie tous les décrets des onciles de Bâle et de Lausanne dans une bulle du 18 juin 1449.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !