Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 965 - le dernier en 1034



Naissance d'Ezzon de Bonnegau

Herenfried ou Ehrenfried ou Erenfried ou Ezzo ou Ezon ou Ezzon de Bonnegau ou Von Bonngau ou de Souabe ou de Lotharingie naît vers 965, fils d'Herman ou Hermann Ier le Petit ou Pusillus (vers 935-16 juillet 996), Comte palatin de Bonnegau, et d'Heilwige de Dillingen (vers 940-22 janvier 974).



Mariage d'Othon II le Roux avec Théophano Skleros

Restitution de l'exarchat de Ravenne au Pape

Jean Ier Tzimiskès et Bardas Sklèros marient leur nièce.

Othon II Le Roux épouse le 14 avril 972 Théophano Skleros, fille de Konstantinos Skleros et de Sophie Phokaina. Leurs enfants sont :

Jean XIII célèbre le mariage dans la basilique Saint-Pierre.

En échange, Othon Ier le Grand restitue au pape Jean XIII l'exarchat de Ravenne.

Parallèlement, Jean XIII réorganise l'Italie méridionale, érigeant Bénévent et Capoue en métropoles ecclésiastiques.



Mariage d'Ezzon de Bonnegau avec Mathilde de Germanie

Ezzon de Bonnegau épouse en 991 Mathilde de Germanie, fille d'Othon II le Roux et de Théophano Skleros. Leurs enfants sont :



Naissance de Richza de Bonngau

Ryksa ou Richeza ouRichezza ou Richza de Bonngau ou de Lorraine naît vers 992, fille d'Ezzon de Bonnegau et de Mathilde de Germanie.

Elle appartient à la dynastie des Ezzonides.



Naissance de Luidolf de Bonnegau

Ludolf ou Luidolf de Bonnegau naît en 994, fils d'Ezzon de Bonnegau et de Mathilde de Germanie.

Comme fils aîné, il doit succéder à son père et est éduqué en conséquence.



Naissance d'Otton II de Souabe

Othon ou Otton II de Souabe naît en 997, fils d'Ezzon de Bonnegau et de Mathilde de Germanie.



Mort d'Othon III du Saint-Empire

Rencontre de Werla

Mort d'Ekkehard Ier de Misnie

Invasion de la Lusace et de la Misnie

Henri II le Saint Roi de Germanie

Épuisé par moins de 22 ans d'une vie particulièrement intense, Othon III du Saint-Empire meurt à Paterno sur le mont Soracte près de Viterbe en Italie le 23 ou le 24 janvier 1002 d'un simple accès de malaria.

Son corps est ramené d'Italie à Aix-la-Chapelle par ses proches dont Othon II de Basse-Lotharingie.

Sa mort met un terme au projet d'un condominium de l'empereur et du pape sur la chrétienté.

Othon III du Saint-Empire ne laisse pas de descendance

Les princes allemands se réunissent à Frohse, inclus dans l'actuelle cité de Schönebeck, pour élire un nouveau roi.

Les deux plus proches parents, Henri II le Saint et Othon de Carinthie, prétendants naturels, rencontrent une forte opposition.

Ezzon de Bonnegau, époux de Mathilde de Germanie, fille d'Othon II le Roux, revendique la couronne impériale, en vain.

Ekkehard Ier de Misnie est le candidat saxon le plus en vue. Une partie de la noblesse lui est opposée. Parmi ses rivaux se trouvent :

En avril 1002, la noblesse saxonne accepte d'organiser une nouvelle réunion dans la résidence royale de Werla.

Ekkehard Ier de Misnie reçoit la mission d'organiser le banquet de clôture de cette assemblée avec Bernard Ier de Saxe et l'évêque Arnulf de Halberstadt.

Ekkehard Ier de Misnie est honoré du titre royal par l'évêque Bernward d'Hildesheim lorsqu'il parvient dans le diocèse d'Hildesheim.

Ekkehard Ier de Misnie meurt à Pöhlde le 30 avril 1002 assassiné par des opposants saxons.

Il est inhumé dans la chapelle du monastère de la montagne du château au sud de Kleinjena près de Naumburg.

À sa mort la région est partagée :

Henri II le Saint bénéficie de l'appui de ses cousines, les sœurs du défunt Othon III du Saint-Empire :

Henri II le Saint est élu à Mayence Roi de Germanie le 7 juin 1002.

Profitant de la lutte pour le pouvoir dans le Saint Empire, Boleslas Ier de Pologne envahit la Lusace et la Misnie.



Mariage de Mieszko II Lambert avec Richza de Bonngau

Mieszko II Lambert épouse en 1013 Richza de Bonngau, fille d'Ezzon de Bonnegau et de Mathilde de Germanie. Leurs enfants sont :



Mort de Henri II le Saint Empereur germanique

Dynastie Salienne ou franconienne

Conrad II le Salique Roi de Germanie

Conrad II le Salique Roi des Romains

Henri II le Saint meurt le 13 juillet 1024 à Grona près de Gottingen en Allemagne, dernier roi de la dynastie des Saxons ou des Ottoniens.

Ezzon de Bonnegau, époux de Mathilde de Germanie fille d'Othon II le Roux, revendique la couronne impériale, en vain.

Conrad II le Salique, Duc de Franconie, est élu, non sans tumulte, Roi de Germanie et Roi des Romains à Mayence en 1024.

Conrad II le Salique cède le Schleswig à Canut le Grand, Roi d'Angleterre et du Danemark.

Conrad II le Salique est vainqueur de Mieszko II, Roi de Pologne.

À l'avènement de l'Empereur Conrad II, les barons lombards dont Héribert, l'Archevêque de Milan, veulent s'émanciper des Allemands et offrent la couronne d'Italie :

Eudes II de Blois accepte la couronne mais les Lombards renoncent ensuite à leur idée pour ne pas se brouiller avec Robert II le Pieux qui oriente le choix sur le Duc d'Aquitaine qui échouera d'ailleurs.

Après la mort d'Henri II le Saint, les rapports de la Hongrie avec l'Allemagne s'enveniment.

La situation pourrait s'expliquer par une très hypothétique tentative d'Étienne Ier de Hongrie pour proposer la candidature d'Émeric de Hongrie comme Duc de Bavière, Émeric de Hongrie étant plus proche parent du dernier empereur que ne l'est Conrad II le Salique.



Mort de Luidolf de Bonnegau

Henri Ier de Zutphen Seigneur de Zutphen

Luidolf de Bonnegau meurt le le 10 avril 1031, 3 ans avant Ezzon de Bonnegau, son père.

Henri Ier de Zutphen, son fils, devient Seigneur de Zutphen en 1031.

Il laisse des enfants mineurs sous la tutelle de leurs grands-pères, puis de leurs oncles.



Mort d'Ezzon de Bonnegau Comte Palatin de Lorraine et Comte de Bonngaü et d'Auelgaü

Otton II de Souabe Comte palatin de Lotharingie

Ezzon de Bonnegau meurt à Saalfeld en Thuringe le 21 ou le 27 mai 1034.

Les dignités d'Ezzon de Bonnegau vont à Otton II de Souabe, les enfants de Luidolf de Bonnegau étant trop jeune pour les assumer.

Otton II de Souabe devient Comte palatin de Lotharingie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !