Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 1057 - le dernier en 1277



Mariage d'Eustache II de Boulogne avec Ide de Lorraine

Eustache II de Boulogne est veuf d'Edgive de Wessex.

Eustache II de Boulogne épouse en 1057 Ide de Lorraine. Leurs enfants sont :

Cette nouvelle alliance ne l'empêche pas de garder des liens à la Cour d'Angleterre.

Eustache II de Boulogne a également deux fils illégitimes :



Naissance d'Eustache III de Boulogne

Eustache III de Boulogne naît en 1056 ou 1058, fils d'Eustache II de Boulogne et d'Ide de Lorraine.


Malcolm III d'Écosse et Sainte Marguerite-Fresque du XIXe siècle

Mariage de Malcolm III d'Écosse avec Marguerite Atheling

L'alliance avec l'Angleterre est scellée par un mariage.

Malcolm III d'Écosse épouse à l'abbaye de Dunfermline (Fife) en 1069 ou 1070 Marguerite Atheling ou d'Angleterre, fille d'Édouard III d'Outre-mer et d'Agathe de Kiev.

Leurs enfants sont :



Mort d'Eustache II de Boulogne

Eustache III de Boulogne Comte de Boulogne et de Lens

Eustache II de Boulogne meurt en 1085 ou 1087 ou 1088.

Eustache III de Boulogne, son fils, devient Comte de Boulogne et de Lens.



Siège de Stenay

Baudouin de Boulogne est destiné à suivre une carrière ecclésiastique afin de soutenir les politiques de ses deux frères :

Mais pour des raisons mal connues, Baudouin de Boulogne abandonne cette voie pour celle des armes.

Quand Godefroy de Bouillon met le siège devant Stenay pour conquérir les domaines de son oncle, ses frères Baudouin de Boulogne et Eustache III de Boulogne organisent les renforts afin de l'aider.



Départ de Godefroy de Bouillon, Eustache III de Boulogne, Baudouin de Boulogne et Baudouin de Bourcq pour la Croisade

En 1095, avant la Croisade, Baudouin de Bourcq possède la seigneurie de Bourcq dans les Ardennes, d'où il tire son nom.

Baudouin de Bourcq s'engage dans la Première Croisade, dans le contingent de ses cousins Eustache III de Boulogne Godefroy de Bouillon, et de Baudouin de Boulogne.

Pour financer son départ Godefroy de Bouillon vend :

Baudouin de Boulogne, compte tenu des difficultés que Godefroy de Bouillon, son frère, a eu pour rentrer en possessions des biens de Godefroy III d'Ardennes, son oncle, préfère prendre part à la première croisade et tenter sa chance en Orient.

Guermond Ier de Picquigny part en croisade avec Godefroy de Bouillon.


Godefroy de Bouillon Siège de Jérusalem Siège de Jérusalem

Prise de Jérusalem

À la tête de l'avant-garde de l'armée, Gaston IV de Béarn entre le 3 juin 1099 dans Ramallah, tandis que le Normand Tancrède de Hauteville se dirige vers Bethléem.

De Ramallah, Gaston IV de Béarn chevauche jusqu'à Jérusalem, et il est le premier des croisés à en apercevoir les murailles.

Le 7 juin 1099 les croisés arrivent sous les remparts de Jérusalem où par crainte de trahison les arabes égyptiens ont déjà expulsé tous les chrétiens de la ville.

Gaston IV de Béarn subit une attaque de la garnison fatimide qui aurait pu lui coûter la vie sans l'arrivée opportune de Tancrède de Hauteville.

Dès lors les prêtres et moines lavent les soldats dans le Jourdain pour les purifier et organisent maintes processions avec palmes, croix et chants liturgiques sous les quolibets et les rires amusés des arabes. Mais leur joie ne durera guère...

Gaston IV de Béarn, Centulle II de Bigorre et Robert II Bertrand de Bricquebec participent à la prise de Jérusalem.

Gaston IV de Béarn est chargé de la construction des machines essentielles au siège, les châteaux roulants.

Gaston IV de Béarn profite de la présence à Haifa de la flotte génoise qui après avoir apporté des renforts se trouve bloquée par la flotte fatimide. Gaston IV de Béarn obtient des chefs de la flotte qu'ils lui cèdent leurs charpentiers et le bois de leurs navires pour la construction des machines de guerre.

Gaston IV de Béarn assume avec Tancrède de Hauteville le commandement des troupes gasconnes, face à la porte de Goliath, à l'ouest de Jérusalem.

Thomas de Marle et Robert II de Flandre participe également à la prise de Jérusalem.

Hugues II de Campdavaine monte parmi les premiers à l'assaut.

Dans la matinée du 15 juillet 1099, les hommes de Godefroy de Bouillon parviennent à approcher le château et à y ouvrir une brèche.

Tancrède de Hauteville et Gaston IV de Béarn (Il fut, dit-on, le premier croisé à pénétrer dans la Cité Sainte) se lancent immédiatement à l'attaque, dépassent les tours de David et Goliath et se dirigent vers l'esplanade du Temple pendant que l'armée croisée se livre au pillage et au massacre généralisé.

Lors de l'assaut final, vers midi, Letold et Gilbert de Tournai sont au premier rang puis viennent Godefroy de Bouillon suivi de son frère Eustache III de Boulogne. Ils se hissent en haut des remparts pendant que la muraille Nord est envahie à son tour.

A toute vitesse les défenseurs se replient vers le temple et Iftikhar al-Dawla gouverneur de Jérusalem, cerné par les provençaux se rend avec son entourage à Raymond VI de Toulouse qui en toute loyauté respecte sa promesse de vie sauve, formulée avant la prise des remparts.

Au Temple, Tancrède de Hauteville et Gaston IV de Béarn laissent leurs étendards à un groupe de civils réfugié en haut d'une mosquée. Le jour suivant, un groupe de croisés exaltés se dirigeant vers le Temple, assassine ces civils, provoquant la colère de Tancrède de Hauteville et Gaston IV de Béarn.

Toutes les autres promesses données par les autres commandants ne sont pas respectées. Tancrède de Hauteville fait des centaines de prisonniers musulmans, tente de les conduire dans l'asile d'une mosquée, mais ils sont massacrés malgré sa protection.

Pendant 2 jours les croisés se livrent à un des plus abominables massacre de l'Histoire. Environ 60.000 personnes sont exterminées.

Les portes sont enfoncées, les civils, hommes, femmes, enfants, vieillards sont exécutés sans distinction, ni pitié.

Des musulmans sont décapités, d'autres tombent des remparts criblés de flèches, d'autres enfin brûlent dans les flammes ! A travers les rues et les place publiques de la ville sainte on voit des amoncellements de pieds, de mains et de têtes coupées imprégnées de sang coagulé... Dans l'ancien temple de Salomon où les musulmans ont l'habitude de célébrer leur fêtes religieuses on avance avec du sang jusqu'à la hauteur des genoux...

Toute la communauté juive est enfermée dans une synagogue où l'on met le feu, il n'y a aucun survivant.

Après la prise de la ville, il est beau de voir devant le Saint Sépulcre, la dévotion des pèlerins qui manifestent leur joie en chantant au Dieu vainqueur et triomphant par des chants inexprimables en paroles !



Naissance de Mathilde de Boulogne

Mathilde de Boulogne naît en 1105, fille d'Eustache III de Boulogne et de Marie d'Écosse.


Baudouin de Bourcq

Mort de Baudouin de Boulogne Roi de Jérusalem

Baudouin de Bourcq Roi de Jérusalem

Guermond Ier de Picquigny Patriarche latin de Jérusalem

Baudouin de Boulogne meurt à El Arish en Égypte le 2 avril 1118.

Les barons de la Haute Cour hésitent entre :

Josselin Ier d'Édesse et Arnoul de Chocques, patriarche de Jérusalem, entreprennent de soutenir la candidature de Baudouin de Bourcq, qui est élu troisième roi du royaume latin de Jérusalem et sacré le 14 avril 1118 sous le nom de Baudouin II de Jérusalem.

Baudouin de Bourcq avec toute sa famille s'installe dans la ville Sainte.

Pons de Toulouse se reconnaît vassal de Baudouin de Bourcq.

Succédant à Baudouin de Bourcq, Guermond Ier de Picquigny devient patriarche latin de Jérusalem en 1118.



Mort d'Eustache III de Boulogne Comte de Boulogne et de Lens

Eustache III de Boulogne meurt en 1125.


Blason des Comtes d'Auvergne

Mort de Robert V d'Auvergne

Guillaume XI d'Auvergne Comte d'Auvergne et de Boulogne

Robert V d'Auvergne meurt en 1277.

Guillaume XI d'Auvergne devient Comte d'Auvergne et de Boulogne en 1277, succédant dans les deux fiefs à son père. Il est le premier comte d'Auvergne à adopter le blason au gonfanon, dont l'origine proviendrait du comte Eustache III de Boulogne, frère de Godefroy de Bouillon.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !