Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en -1556 - le dernier en 1869



Dynastie des Érechthides ou Cécropides

Cécrops l'autochtone Roi d'Athènes

Athènes est gouvernée par des rois légendaires dont la liste provient d'Eusèbe de Césarée. Les dates données sont des conjectures établies tardivement.

Cécrops l'autochtone, mi-homme mi-serpent, devient Roi d'Athènes en 1556 avant Jésus-Christ.



Mort de Ptolémée VI Philométor

Ptolémée VIII Évergète II à nouveau Pharaon

Mariage de Ptolémée VIII Évergète II avec Cléopâtre II

Mariage de Ptolémée VIII Évergète II avec Cléopâtre III

Mort de Ptolémée VII Eupator

Ptolémée VI Philométor meurt en 145 avant Jésus-Christ.

Ptolémée VIII Évergète II, son frère, tente de s'emparer à nouveau du trône d'Égypte. Cléopâtre II, sa sœur, lui opposer Ptolémée VII Eupator, son fils qu'elle a eu de Ptolémée VI Philométor.

Selon des nomenclatures anciennes, Ptolémée VIII Évergète II portait le numéro VII et s Ptolémée VII Eupator le VIII.

Pour éliminer Ptolémée VII Eupator, son neveu, Ptolémée VIII Évergète II fait un double mariage.

Ptolémée VIII Évergète II épouse Cléopâtre II. Leur enfant est :

Sans répudier Cléopâtre II, Ptolémée VIII Évergète II épouse Cléopâtre III. Leurs enfants sont :

Ptolémée VII Eupator meurt en 145 avant Jésus-Christ ou 144 avant Jésus-Christ assassiné selon certains auteurs le soir des noces de sa mère.

Ces rivalités de famille entraînent des conflits nombreux entre Cléopâtre II, la mère, et Cléopâtre III, la fille.



Mort d'Attalos II Philadelphe Roi de Pergame

Dans sa vieillesse, Attale II Philadelphe se livre entièrement aux plaisirs de la table et abandonne les affaires à un de ses favoris.

Attalos II Philadelphe meurt en 138 avant Jésus-Christ, empoisonné par Attale III Philométor, son neveu.

Attale II Philadelphe repousse Prousias ou Prusias III, Roi de Bithynie, qui menace le royaume.

Attale II Philadelphe rétablit Ariarathe V Eusèbe Philopatôr sur le trône de Cappadoce.

De ses activités de bâtisseur reste la construction des villes comme : Attalie (ou Attaleïa, Auj. Antalya) sur la côte de Pamphylie, Philadelphie (Auj. Alasehir) etc.

Attale II Philadelphe fait désensabler le port d'Éphèse afin d'y accueillir de plus gros navires et d'accéder jusqu'à la ville.



Mariage d'Antiochos IX Cyzique avec Cléopâtre IV

Antiochos VIII Philométor et Antiochos IX Cyzique Co-Roi Séleucide

Conquête de la Cœlé-syrie par Antiochos IX Cyzique

Antiochos IX Cyzique épouse en 114 avant Jésus-Christ Cléopâtre IV. Leur enfant est :

Antiochos IX de Cyzique et Antiochos VIII Philométor deviennent Co-Roi Séleucide en 114 avant Jésus-Christ.

Antiochos VIII Philométor s'allie avec Ptolémée VIII Évergète II et soutient une guerre contre son demi-frère Antiochos IX de Cyzique qui lui arrache la Cœlé-Syrie en 114 avant Jésus-Christ.



Mort d'Antiochos IX de Cyzique Roi Séleucide

Antiochos X Eusèbe Roi Séleucide

Mariage d'Antiochos X avec Cléopâtre V Séléné Ire

Antiochos IX de Cyzique meurt en 95 avant Jésus-Christ tué par son demi-cousin Séleucos VI Épiphane.

Antiochos X Eusèbe, (Le Pieux) est le fils d'Antiochos IX de Cyzique et de Cléopâtre IV. Antiochos X Eusèbe devient Roi Séleucide et entre en lutte contre Séleucos VI Épiphane.

Cléopâtre V Séléné Ire est veuve d'Antiochos IX de Cyzique.

Antiochos X Eusèbe épouse en 95 avant Jésus-Christ Cléopâtre V Séléné Ire.

Antiochos X Eusèbe est le gendre de Cléopâtre V Séléné Ire.



Occupation d'Antioche

Antiochos X Eusèbe Roi Séleucide

Les Séleucides ratent une troisième occasion de parvenir à la paix et unifier leur royaume, car l'autre branche se trouve un nouveau chef de file en la personne Antiochos XI Philadelphe.

En 93 avant Jésus-Christ, Antiochos XI Philadelphe occupe la capitale Antioche.

Antiochos XI Philadelphe est repoussé et vaincu par Antiochos X Eusèbe qui récupère sa ville et ses environs et la partie Sud du royaume.

Antiochos X Eusèbe devient le seul Roi Séleucide.



Antiochos XI Philadelphe Roi Séleucide

Antiochos X Eusèbe est détrôné en 92 avant Jésus-Christ par Antiochos XI Philadelphe et s'enfuit chez les Parthes.



Mort d'Antiochos X Eusèbe

Antiochos X Eusèbe meurt chez les Parthes vers 75 avant Jésus-Christ.


Clément Ier Pape

Mort du Pape Clet

Clément Ier Pape

Clet meurt en 88. Il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine.

On connaît de manière certaine l'existence d'un personnage nommé Anacletus, abrégé d'ordinaire en Clétus, qui mourut en martyr au cours de la persécution de Domitien sans doute entre 88 et 96.

Eusèbe de Césarée (Histoire ecclésiastique, III, 13 et 15), Irénée de Lyon (Contre les hérésies, III, 3, 3) et Augustin d'Hippone affirment qu'Anaclet et Clet ne sont qu'une seule et même personne. En revanche, le Catalogue libérien (354) et le Liber pontificalis distinguent deux personnes différentes.

Clément Ier de Rome ou Clément Romain (en latin Clemens Romanus) devient Pape en 88.

Clément Ier est assimilé par certains auteurs des premières années du christianisme à T. Flavius Clemens, qui est consul en même temps que son cousin, l'Empereur Domitien qui le fait assassiner.

Clément Ier est considère également comme l'un des pères apostoliques.

Il est certain c'est que Clément Ier est l'auteur d'une lettre qui est le premier document en faveur de la suprématie de l'évêque de Rome. Clément Ier doit intervenir auprès de l'Église de Corinthe en proie à des troubles internes graves entre factions rivales. Clément Ier écrit une lettre, en grec, qui est un véritable exposé sur la foi telle qu'elle était vécue à la fin du Ier siècle. Il mêle habilement une bonté paternelle à une fermeté et un sens inné de l'autorité. Il impose le rétablissement dans leur fonction de prêtres qui avaient été démis de leurs fonctions et la mise à l'écart de l'Église des fauteurs de troubles. Il s'agit du plus ancien texte théologique du christianisme, si l'on excepte bien sûr les Évangiles. Oubliée à partir du IVe siècle, cette lettre est retrouvée au XVIIe siècle dans le Codex Alexandrinus. En 1894, un bénédictin belge trouve à Namur un manuscrit du XIe siècle contenant la traduction en latin populaire de la lettre de Clément, traduction remontant au IIe ou IIIe siècle, soit presque contemporaine de son écriture.

Clément est très vénéré en Russie à cause d'une tradition qui le fait mourir en exil en Crimée.



Mort du Pape Clément Ier

Évariste Pape

Selon la tradition, Clément Ier meurt martyrisé en 97, précipité au fond de la mer une ancre de marine accrochée au cou. Il est fait Saint et est le patron des mariniers.

Clément Ier est le quatrième pape de l'Église catholique, selon la liste d'Irénée de Lyon écrite en 180, de 88 à 97 selon la chronologie d'Eusèbe de Césarée au IVe siècle.

Selon la tradition, Évariste devient le cinquième Pape entre 97 et 99. Il serait originaire d'Antioche et aurait eu un père juif.

On lui attribue la division du diocèse de Rome en paroisses, mais cette réorganisation de l'Église de Rome lui est en réalité postérieure de 150 ans. Il aurait ordonné que les mariages soient rendus publics. Il est l'auteur présumé de deux lettres décrétales, l'une adressée aux évêques d'Afrique, l'autre à ceux d'Égypte.



Politique envers les Chrétiens

Antonin adopta envers les Chrétiens la même politique de méfiance libérale (ou de tolérance méfiante) que ses prédécesseurs Trajan et Hadrien.

Antonin interdit qu'on poursuivît les Chrétiens sauf s'ils étaient reconnus coupables de complot contre l'État.

L'historien ecclésiastique Eusèbe de Césarée nous a conservé un fragment de lettre où le bon Antonin donne ses instructions à ce sujet. Antonin semble y dire : C'est dans la nature des Chrétiens de comploter contre l'Empire… Les personnes qui ne se rendent pas coupables de ce crime, ne sont donc pas de bons Chrétiens, de vrais Chrétiens ! Dès lors, si on dénonce comme Chrétien une personne connue pour être un loyal sujet de l'Empire, cet individu doit nécessairement, impérativement et immédiatement être absous !



Mort du Pape Anicet

Soter Pape

Anicet meurt en 166. Son corps repose au cimetière de Calixte sur la via Appia. Il est fait Saint.

Ce Pape ne nous est connu que par l'interdiction faite aux membres de son clergé de porter les cheveux longs. Sans doute comme son prédécesseur, Anicet laisse t'il de véritables penseurs chrétiens, tels Justin de Naplouse ou Hégésippe, lutter contre les hérésies gnostiques qui traversent les chrétiens de Rome conduites par Marcion toujours aussi remuant, et Valentin d'Égypte. La secte des carpocrates affirme que le monde a été créé par des anges et que Jésus est réellement le fils de Joseph mais que Dieu lui a donné le pouvoir de faire des miracles. D'après le témoignage d'Irénée de Lyon, présent à Rome sous le pontificat d'Anicet, rapporté par Eusèbe de Césarée le pape aurait reçu l'évêque de Smyrne, Polycarpe pour régler avec lui le différend qui opposait l'Église de Rome et celles d'Asie sans résultats probants.

Soter devient le 12e Pape en 166. Il semble être originaire de Campanie.



Mort du Pape Zéphyrin

Calixte Ier Pape

Hippolyte Antipape

Zéphyrin meurt en 217. Il est fait Saint.

Zéphyrin se révèle peu apte à diriger son Église face aux grands conflits doctrinaux qui l'agitent en ce début de IIIe siècle. Aux montanistes et aux gnostiques s'ajoutent les monarchianistes et les modalistes qui se heurtent sur la Trinité et la part du divin dans le personnage du Christ. Zéphyrin manque totalement de subtilité pour lutter contre ces doctrines et son bagage théologique est semble-t-il assez faible.

Sous le règne de l'empereur Caracalla, Hippolyteest candidat à la succession de Zéphyrin mais se voit préférer Calixte, l'archidiacre de Zéphyrin, qui devient le seizième Pape en 217.

Calixte Ier reconnaît comme valide les unions entre esclaves et patricien(ne)s (hommes ou femmes libres). Hippolyte rejette totalement cette idée. Pour lui il s'agit d'un concubinage pur et simple, totalement inadmissible.

Calixte Ier accepte également le remariage des veufs ainsi que leur entrée éventuelle dans le clergé.

De plus Calixte Ier fait prévaloir l'usage d'absoudre tous les péchés.

Le conflit avec Calixte Ier est aussi un conflit de castes entre un pape de basse extraction et un Hippolyte de plus noble extraction et imbu de sa supériorité intellectuelle.Un groupe de partisans d'Hippolyte l'élit antipape en 217, premier antipape de l'Histoire.


Les catacombes de Saint Calixte

Calixte est le créateur du premier cimetière chrétien qui est construit dans le tuf sur sur la droite de la Via Appia Antica après la petite église du "Quo Vadis?" et qui porte aujourd'hui le nom de "Catacombe de Saint-Calixte".

Les catacombes de Saint Calixte se trouvent parmi les plus grandes et les plus importantes de Rome. Elles naquirent vers la moitié du second siècle et font partie d'un ensemble funéraire qui occupe une aire de 15 hectares de terrain, avec un réseau de galeries long de presque 20 kilomètres, sur différents niveaux, et qui atteignent une profondeur supérieure à 20 mètres.

On y trouve la sépulture de dizaines de martyrs, de seize pontifes et de très nombreux chrétiens.

A la surface l'on peut voir deux petites basiliques avec trois absides, appelées "Tricòre". Dans la basilique oritentale furent probablement enterrés le Pape Saint Zéphirin et le jeune martyr de l'Eucharistie, Saint Tarcisius.

Le cimetière souterrain comprend différentes zones :



Naissance de Constantin Ier le Grand

Caius Flavius Valerius Aurelius Constantinus ou Constantin Ier le Grand naît à Naissus en Mésie supérieure ou en Illyrie (aujourd'hui Nic ou Niš en Serbie actuelle) le 27 février 272, fils de Constance Ier Chlore et d'Hélène.

Hélène, la mère de Constantin Ier, est une femme de basse extraction, aubergiste de son état selon Ambroise de Milan.

Plusieurs hypothèses conduisent à la détermination de son année de naissance entre 271 et 275 selon les sources qui fixent son âge lors de sa mort en 337 :

Certains historiens modernes ont avancé l'hypothèse qu'il serait né après 280.

Constantin Ier naît dans le contexte très particulier d'une restructuration d'un empire romain affaibli.



Mort du Pape Marcel Ier

Eusèbe Pape

Mort du Pape Eusèbe

Dénoncé à l'empereur Maxence, Marcel Ier aurait été réduit à l'état d'esclave, transformé en palefrenier dans sa propre église. Marcel Ier meurt en 309. Il est fait Saint.

Marcel Ier doit réorganiser le culte dans des bâtiments provisoires, les églises ayant été saccagées sous Dioclétien. La tradition veut qu'il ait accordé son pardon aux chrétiens apostats, ce qui lui valut la fureur des autres chrétiens.

Eusèbe devient Pape le 18 avril 310.

Eusèbe meurt le 17 août 310. Il est fait Saint.

La Légende dorée raconte qu'il baptisa Saint Eusèbe.


Songe de Constantin et bataille du pont Milvius - Illustration des Homélies de Grégoire de Nazianze - 879-882 - Bibliothèque nationale de France - Ms grec 510

Prise de Suse

Batailles de Turin

Batailles du Pont Milvius

Mort de Maxence

Entré de Constantin Ier le Grand à Rome

Conversion de Constantin Ier le Grand au Christianisme

Malgré ces mesures pro-chrétiennes, les armées de Constantin Ier le Grand quitte Trèves.

Elle ne comporte que 40.000 hommes seulement car Constantin Ier le Grand ne pouvait négliger la surveillance des frontières.

Ils passent sans doute par la Maurienne et traversent les Alpes au Mont-Genèvre.

Au passage Constantin Ier le Grand prend Suse.

En 312, Maxence consulte les livres sibyllins, avant d'affronter Constantin Ier le Grand.

Maxence dispose de 100.000 hommes mais il en laisse quelques uns à la garde de l'Italie du Nord de peur que Licinius Ier lui aussi n'attaque.

Les armées de Constantin Ier le Grand fondent sur Rome et battent celles de son concurrent à Turin et à Vérone.

Le 28 octobre 312, Maxence sort de Rome pour affronter l'armée de Constantin Ier le Grand à Saxa Rubra (dans le défilé les Roches Rouges) sur la Via Flaminia, à une dizaine de kilomètres au Nord-est de Rome.

Constantin Ier le Grand repousse l'armée de Maxence vers le vieux pont Milvius au Sud.

Maxence tente de s'enfuir avec ses troupes débandées.

Victime de l'étroitesse de l'ouvrage, Maxence ne peut se replier à temps.

Maxence trouve la mort, noyé dans les eaux du Tibre.

À la suite de cette victoire, Constantin Ier le Grand se déclare publiquement Chrétien.

Le lendemain de la bataille, Constantin Ier le Grand entre dans Rome :

De plus, il fait montre d'un respect presque obséquieux pour le Sénat.

Les historiens chrétiens de l'époque romaine (Eusèbe de Césarée et Lactance) écrivent que pendant la bataille, Constantin Ier le Grand aurait eu une vision, une croix de lumière dans les cieux, portant l'inscription "Par ce signe, tu vaincras" (In hoc signo vinces).

La "Légende dorée" et "la donation de Constantin Ier le Grand ", texte apparu au IXe siècle, rapporte que l'empereur était couvert d'une lèpre incurable.

Ce n'est que lorsque Sylvestre l'eut baptisé par immersion dans une piscine qu'il fut guéri et comprit qu'il lui fallait défendre la foi chrétienne.

On a attribué aussi à Sylvestre d'autres miracles, par exemple d'avoir ressuscité un taureau et dompté un dragon.



Baptême de Constantin Ier le Grand

Mort de Constantin Ier le Grand

Constantin Ier le Grand et sa mère Hélène sanctifiés

Malade, épuisé par un règne agité, Constantin Ier le Grand tente de regagner en toute hâte sa capitale.

Avant de rendre le dernier soupir, Constantin Ier le Grand a le temps de recevoir le baptême des mains de l'évêque Eusèbe de Nicomédie, un disciple d'Arius que Constantin Ier le Grand avait fait condamner lors du Concile de Nicée.

Constantin Ier le Grand meurt à Ancyrona, dans les faubourgs de Nicomédie le dimanche 22 mai 337, jour de la Pentecôte chrétienne.

Son corps est placé dans un cercueil d'or et drapé de pourpre pour son retour à Constantinople.

Il est exposé dans la grande salle du palais durant 3 mois et 1/2, le temps de savoir lequel des jeunes Césars doit occuper le trône vacant.

Durant cette période, les cérémonies de la Cour se déroulent au nom de Constantin Ier le Grand, comme s'il n'était pas mort.

Constance II, premier sur les lieux, préside les funérailles.

Le corps de Constantin Ier le Grand est placé dans un sarcophage dans l'église des Saints Apôtres.

Son baptême tardif et son action en faveur de l'Église lui valent d'être vénéré comme un saint par les chrétiens orthodoxes... Sa mère Hélène, chrétienne sincère qui pria pour la conversion de son fils, figure également parmi les saints.


Apparition du Christ à Saint Martin

En 337 en garnison à Amiens, par un hiver de grand froid, il rencontre un mendiant grelottant de froid à qui il donne la moitié de son manteau, une moitié car l'autre moitié reste la propriété de l'armée Romaine. La nuit suivante le Christ lui apparaît revêtu du demi-manteau donné au pauvre.



Assassinat des membres de la branche aînée, et légitime de la deuxième dynastie flavienne

En 337, les 3 fils de Constantin Ier le Grand se mettent d'accord pour faire assassiner les demi frères de Constantin Ier le Grand Ier et se partager l'Empire.

Le sinistre évêque Eusèbe de Nicomédie invente un hypothétique complot, révélé à Constantin Ier le Grand sur son lit de mort.

Delmace et Hannibalien avec leur père et leur oncle sont égorgés par des soldats furieux


Wulfila évangélisant les Goths Bible de Wulfila - premier livre en langue germanique - bibliothèque d'Uppsala en Suède

Première conversion à l'arianisme de Wisigoths

Les talents de Wulfila lui valent d'être ambassadeur pour les Goths, son peuple d'adoption, auprès de l'empire romain d'Orient.

Wulfila y entre en contact avec Eusèbe de Nicomédie, évêque arien, qui le consacre évêque dès 341 à Antioche avec pour mission de retourner en Gothie pour y propager la version arienne du christianisme.

Afin d'évangéliser les Goths, il traduit la Bible en langue gotique, à l'aide d'un alphabet qu'il invente à cette fin.



Mariage d'Antoine de Pons avec Anne de Parthenay

Antoine de Pons épouse à Ferrare en 1534 Anne de Parthenay (vers 1510-1549). Leurs enfants sont :

Antoine de Pons et Anne de Parthenay se convertissent au calvinisme.

Il aide les protestants de Pons.


Le cardinal Jean-François Joseph de Rochechouart par Pompeo Batoni

Jean-François de Rochechouart Cardinal

Jean-François de Rochechouart est fait cardinal par Clément XIII au titre de Saint-Eusèbe lors du consistoire du 23 novembre 1761.



Mariage de Jean Clément Michel avec Marie Anne Henriette Pinchinat

Jean Clément Michel épouse à Orléans en 1773 Marie Anne Henriette Pinchinat. Leurs enfants sont :



Mort de Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé

Henri Eugène Philippe Louis d'Orléans Héritier de Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé

Il semble que Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé est inquiet et qu'une partie de son entourage le pousse à émigrer par précaution.

Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles vient à Saint-Leu le 20 août 1830 pour rassurer Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé.

Le soir du 26 août 1830, Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé se couche normalement. Rien ne laisse penser à une tentation suicidaire.

Au matin du 27 août 1830, Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé est retrouvé pendu par le cou... mais les pieds touchant le sol, à l'espagnolette de la fenêtre de sa chambre du château de Saint-Leu.

Les légitimistes affirment sans preuve que Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé, bouleversé par les Trois Glorieuses et demeuré fidèle à la monarchie légitime, aurait décidé :

Averti de ces intentions, Louis-Philippe Ier de France et Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles l'aurait fait étrangler par Sophie Dawes et son frère, permettant à Henri Eugène Philippe Louis d'Orléans, leur dernier fils de capter l'immense héritage du Prince.

Inversement les orléanistes tentent de démontrer que le Prince s'est rallié au nouveau régime. Il aurait :

L'abbé Pellier de Lacroix, confesseur du Prince, déclare publiquement que le Prince de Condé est innocent de sa mort, c'est-à-dire qu'il ne s'est pas suicidé.

On tient aujourd'hui pour le plus probable qu'il avait recours à la strangulation comme stimulant sexuel. Sophie Dawes l'aurait tenu sous sa coupe par son habileté dans cette pratique particulière. Le Prince aurait succombé à une séance plus poussée qu'à l'habitude, soit accident, soit assassinat...

La baronne aurait ensuite monté, avec l'aide de son frère, la mise en scène du suicide.

L'enquête ne permet pas d'établir qu'un crime a été commis. Sophie Dawes n'est pas inquiétée et repart à Londres.

Le titre de Prince de Condé s'éteint avec Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé.

Parmi les nombreux services qu'Isaac Thuret rend secrètement à la France, il serait intervenu auprès de Sophie Dawes pour préserver l'héritage de Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé.

Henri Eugène Philippe Louis d'Orléans hérite de l'énorme patrimoine des condé, estimée à 66 millions de francs-or, produisant 2 millions de revenus annuels comprenant le plus important patrimoine foncier du pays, dont le domaine de Chantilly (Oise) et d'immenses forêts en Thiérache (Aisne).

Eusèbe de Salverte, député d'extrême-gauche, interpelle le Ministère sur le paiement des droits de cette succession.

Jean-Louis Calmon, directeur de l'Enregistrement, répond que ces droits qui s'élèvent à plus de 4 millions, n'ont pas encore été réglés, le Gouvernement accordant toujours des délais pour l'acquittement des droits lorsqu'il est constaté que les héritiers n'ont pas les moyens de les acquitter.

Il ne se trouve dans la succession aucune valeur mobilière.

Les liquidateurs de la succession cherchent à contracter un emprunt sans y parvenir. Ils mettent en vente 9 000 arpents de bois et, avant peu de temps, les droits seront réglés.



Mariage de Sébastien Armand Alexandre Santerre avec Marie Jeanne Arachequesne

Le mariage aurait été annoncé le 3 juillet 1869, par le journal Le Gaulois, ancêtre du Figaro.

Le contrat de mariage est passé devant notaire Mr Lindet à Paris le 22 juillet 1869.

Sébastien Armand Alexandre Santerre épouse à Paris IXe le 9 août 1869 Marie Jeanne Arachequesne ou Arrachequesne (1850-1928), fille de Pierre Marie Eusèbe Arachequesne (1821-1898) et de Caroline Evrard Saint-Jean (née vers 1838). Leurs enfants sont :

Marie Jeanne Arachequesne vit alors avec son père au 94, rue St Lazare à Paris.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !