Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



25 événements affichés, le premier en 665 - le dernier en 768



Mariage de Boggis Ier d'Aquitaine avec Ode de Francie

Bodogisel ou Boggis Ier d'Aquitaine épouse en 665 Ode de Francie. Leurs enfants sont :



Mariage de Loup Ier d'Aquitaine avec Gualtrada

Loup Ier épouse vers 665 Gualtrada. Leur enfant est peut-être :



Mariage de Dagobert II avec Mathilde

Dagobert II épouse en Irlande en 666 Mathilde, une princesse celte. Leurs enfants sont :

Le couple s'installe à York.

Wilfrid, l'évêque d'York, remarque le jeune Dagobert II. Le reconnaissant comme le successeur légitime du trône Austrasie, Il s'occupe de son éducation et le conseille.



Naissance d'Eudes de Gascogne

Lude ou Odon ou Huon de Bordeaux ou Eudon ou Eudes de Gascogne, dit le Grand, naît entre 660 et 666, fils :



Possession du Nivernais, du Vivarais et de la Provence arlésienne par Eudes de Gascogne

Eudes de Gascogne enlève aux rois de Neustrie et d'Austrasie les pays nommés depuis Nivernais, Vivarais et Provence arlésienne en 687.



Mariage d'Eudes de Gascogne avec Lampeida de Neustrie

Eudes de Gascogne épouse Lampeida de Neustrie. Leur enfant est :



Mariage d'Eudes de Gascogne avec Adèle

Eudes de Gascogne épouse Adèle, fille de Dagobert II, Roi d'Austrasie, et de Mathilde. Leur enfant est :



Naissance d'Hatton de Gascogne

Atton ou Hatton de Gascogne naît en 695, fils d'Eudes de Gascogne et d'Adèle.



Mariage d'Eudes de Gascogne avec Waltrude de Verdun

Eudes de Gascogne épouse en 695 Valtrude ou Waltrude de Verdun, fille de Walchisige ou Wachigise. Leurs enfants sont :



Mort d'Adèle

Adèle, épouse d'Eudes de Gascogne, meurt en 700.



Naissance d'Hunald Ier de Gascogne

Hunibaut ou Hunauld ou Hunaud ou Hunaut ou Hunaldo ou Hunald Ier de Gascogne naît en 705, fils d'Eudes de Gascogne et de Waltrude de Verdun.



Mort de Loup Ier d'Aquitaine Duc d'Aquitaine et de Vasconie

Loup Ier d'Aquitaine meurt en 710.

Eudes de Gascogne tente de s'opposer, sauf durant l'invasion sarrasine de 713, aux Francs barbares de Charles Martel.



Eudes de Gascogne Duc d'Aquitaine et de Vasconie

Eudes de Gascogne, succédant à Loup Ier d'Aquitaine, devient Duc de Gascogne en 714.

Son avènement coïncide avec l'arrivée des Arabes en Espagne.


Clotaire IV

Bataille de Cambrai

Clotaire IV Roi des Francs

Le 21 mars 717, à Vincy, entre Arras et Cambrai, Charles Martel vainc les Neustriens alliés aux Aquitains.

L'autorité de l'Austrasie est rétablie; Chilpéric II de Francie et Ragenfeld se réfugient auprès d'Eudes, duc d'Aquitaine

Charles Martel entre triomphalement à Paris. Il rassemble l'Austrasie et la Neustrie.

Il négocie avec Eudes de Gascogne la restitution de la moitié du trésor royal pris par les Neustriens.

Charles Martel fait élire Clotaire IV, fils de Thierry III de Neustrie, Roi des Francs.

Chilpéric II de Francie reste Roi de Neustrie à titre honorifique.

Arnoul et Hugues, les fils légitimes de Grimoald, sont écartés du pouvoir.



Bataille de Soissons

Chilpéric II de Francie, Roi de Neustrie, et son maire du palais Ragenfeld demandent à Eudes de Gascogne son alliance contre Charles Martel, maire du palais d'Austrasie. Eudes de Gascogne la donne contre une reconnaissance de son indépendance et le titre de roi.

Chilpéric II de Francie et Eudes de Gascogne sont battus à la bataille de Soissons le 14 octobre 718 et à Orléans.

Eudes de Gascogne accueille Chilpéric II de Francie et Ragenfeld à Toulouse, mais refuse de reprendre la lutte contre les Francs.

Au terme de cette guerre civile, Théodbald de Francie continue à jouir de la protection de Charles Martel, son oncle.



Siège de Toulouse

Allégeance d'Eudes de Gascogne à Charles Martel

Chilpéric II de Francie Roi des Francs

Hugues Évêque de Rouen

En 720, les Sarrasins mettent le siège devant Toulouse.

La menace des Infidèles musulmans incite Eudes de Gascogne à faire allégeance à Charles Martel et à lui livrer le Mérovingien Chilpéric II de Francie et son trésor.

Charles Martel reconnaît Chilpéric II de Francie comme Roi des Francs

Hugues, fils de Grimoald et neveu de Charles Martel, est nommé évêque de Rouen.



Bataille de Toulouse

Les musulmans sont arrêtés dans leur progression vers le nord. Les armées d'Eudes de Gascogne aidées de quelques troupes de Charles Martel triomphent de l'émir Al-Samh ibn Malik al-Khawlani entre Toulouse et Carcassonne vers 719 ou en 721. Cette victoire redonne courage aux Wisigoths d'Espagne.



Défaite d'Eudes de Gascogne

Les Maures défont Eudes de Gascogne en 724.



Alliance de Eudes de Gascogne avec Munuza

Mariage de Munuza avec Lampagnie

Eudes de Gascogne veut prévenir le retour des musulmans d'Espagne au nord des Pyrénées et pour cela, s'allie à Othman Ben Abou-Nessa ou Uthman ibn Naissa ou Munuza ou Manusa, un berbère, wali ou gouverneur dissident de Cerdagne ou de la Septimanie, précédemment émir de Cordoue.

Ce dernier, bien que de religion musulmane, est en révolte contre ses coreligionnaires d'Espagne et aspire à se libérer de la tutelle d'Abd-el-Rahman.

Eudes de Gascogne lui donne sa fille Lampagnie en mariage (les préjugés religieux étaient moins virulents en cette lointaine époque qu'à la Renaissance et encore de nos jours).


Raids sarrasin

Prise de Carcassonne et Nîmes par les sarrasins

Campagne d'Ambiza dans les vallée du Rhône et de la Saône

Prise d'Autun

En 725, Ambiza, prenant lui-même la direction des opérations, quitte Narbonne, s'empare de Carcassonne et de Nîmes et occupe tout le pays.

Eudes de Gascogne barre le passage à Ambiza et le met en déroute. Il l'oblige à s'engager dans la vallée du Rhône.

Ambiza ravage la vallée du Rhône : Valence, Vienne et Lyon, et remonte la vallée de la Saône.

Il remonte vers le nord jusqu'à Besançon et Dijon

Le 21 ou le 22 août 725, Ambiza met à sac Autun et brûle la Cathédrale Saint Nazaire d'Autun

Le monastère de Luxeuil est dévasté.

Ambiza est arrêté à Sens avant de retourner en Espagne avec son butin.



Mort d'Ambiza

En 726, Ambiza lance une nouvelle campagne contre les Francs.

Eudes de Gascogne met en déroute une seconde fois Ambiza et le tue.



Prise de Bourges

En 731, Charles Martel, accuse Eudes de Gascogne d'avoir violé le traité de paix de 720. Il passe la Loire à deux reprises et prend Bourges.


Raids sarrasin Bataille de Poitiers

Prise de Bordeaux

Alliance de Eudes de Gascogne et de Charles Martel

Bataille de Poitiers

Mort d'Abd-er-Rahman

Les Omeyyades d'Espagne lancent alors deux offensives simultanées :

À la tête de 15.000 combattants Arabes ou Berbères fraîchement convertis à l'islam, Abd-er-Rahman projette de remonter jusqu'au riche sanctuaire de Saint-Martin de Tours. Il a l'intention de s'en approprier les richesses avant de s'en retourner au sud des Pyrénées.

Abd-er-Rahman passe par Roncevaux pour traverser les Pyrénées et éviter Toulouse.

Abd-er-Rahman vainc Eudes de Gascogne à Bordeaux dans une bataille sanglante au passage de la Dordogne ou de la Garonne en 732. La ville est pillée et dévastée.

Eudes de Gascogne s'enfuit et demande de l'aide à Charles Martel, son ancien ennemi. Charles Martel accourt à la tête d'une armée de cavaliers francs lourdement équipée.

Eudes de Gascogne craint avec raison qu'il ne tourne désormais ses ambitions vers le Sud de la Loire. Il accepte malgré tout de rapprocher leurs deux armées pour faire face à la menace musulmane.

Devant l'avancée des armées de Charles Martel et d'Eudes de Gascogne, Abd el-Rahmann arrête sa progression le 17 octobre 732. C'est à Moussais, sur la commune de Vouneuil-sur-Vienne, entre Poitiers et Tours, que se font face les ennemis.

Pendant 6 jours, les cavaliers musulmans et les fantassins chrétiens s'observent et se livrent quelques escarmouches.

Le 25 octobre 732, qui est aussi le premier jour du mois de Ramadan, les musulmans se décident à engager la bataille. Abd-er-Rahman meurt au combat et la nuit suivante, découragés, ses hommes plient bagage et se retirent.

C'est probablement à cette occasion que le chef des Francs aurait gagné le surnom de Martel : celui qui frappe comme un marteau. Il fait figure de sauveur de la Chrétienté.

Après avoir remporté la victoire, il écrit au pape Grégoire III lui annonçant l'heureuse nouvelle. Depuis, la plupart des rois de l'Occident respectent cette nouvelle force de France. C'est de là que vient à Charles Martel le titre de "Très Chrétien" accordé par le pape et auquel ont droit tous ses successeurs.

Profitant de l'affaiblissement d'Eudes de Gascogne, s'empare des évêchés de la Loire. L'Aquitaine doit reconnaître l'autorité des Francs et s'y soumettre.

Puis Charles Martel descend dans le Midi qu'il saccage consciencieusement et d'où il chasse les chefs musulmans qui s'y étaient installés quelques années plus tôt.

Ayant réuni les Francs d'entre Loire et Rhin sous son autorité, Charles Martel gouverne en laissant dans l'ombre le roi mérovingien Thierry IV en titre, lointain descendant de Clovis.



Mort d'Eudes de Gascogne Duc de Gascogne

Hatton de Gascogne et Hunald Ier de Gascogne Ducs d'Aquitaine et de Gascogne

Hunald Ier Duc d'Aquitaine et de Vasconie

Eudes de Gascogne meurt assassiné en 735. Il est inhumé au monastère de l'Île de Ré.

Hatton de Gascogne et Hunald Ier de Gascogne deviennent Co Ducs d'Aquitaine en 735.

Hatton de Gascogne semble avoir possédé le Poitou et le Limousin.

Hunald Ier de Gascogne devient seul Duc la même année, après avoir prêté serment de fidélité à Charles Martel.



Mort de Waïfre de Gascogne Duc d'Aquitaine et de Vasconie

Mort d'Aznair Remistan de Gascogne

Loup II de Gascogne Duc de Vasconie

Pépin III le Bref s'empare de Bordeaux et réussit à capturer la mère, la sœur et les nièces de Waïfre de Gascogne.

Sur le point de rendre les armes, Waïfre de Gascogne meurt en Périgord le 2 juin 768 assassiné.

Pépin III le Bref le tue de ses propres mains. D'autres disent qu'il est assassiné par Waratton, un de ses fidèles lieutenants qui s'est rallié à la royauté franque.

Waïfre aurait été inhumé sous l'impressionnante motte féodale de Vaudu au sud-est de La Roche-Chalais entre Saint-Michel-l'Écluse-et-Léparon et Saint-Christophe-de-Double.

Aznair Remistan de Gascogne meurt en 768 par ordre de Pépin III le Bref.

L'Aquitaine repasse sous domination franque. Mais, la Vasconie reste indépendante.

Les Vascons élisent Loup de Gascogne, fils d'Eudes de Gascogne, alors âgé d'environ 53 ans, comme Duc de Gascogne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !