Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 870 - le dernier en 1088



Mariage d'Ursus de Champagne avec Berthe

Ursus de Champagne épouse en 870 Berthe.

Leur enfant est :

Berthe est la sœur du comte Hucbald, beau-frère du roi Bérenger dit Le Vieux d'Italie, gendre de Gisèle, petite-fille de Charlemagne



Naissance d'Eudes de Châtillon-sur-Marne

Eudes de Châtillon-sur-Marne naît en 870, fils d'Ursus de Champagne et de Berthe.



Naissance d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne

Hervé ou Hérivée de Châtillon-sur-Marne naît en 900, fils d'Eudes de Châtillon-sur-Marne.


Robert Ier de France

Haganon titulaire des bénéfices de l'abbaye de Chelles

Mort d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne

Déposition de Charles III le Simple

Robert Ier de France Roi de France

Charles III le Simple est impuissant contre les dynasties féodales qui se constituent, à l'abri des nombreux donjons.

En 922, Charles III le Simple retire à Rothilde de France les bénéfices d'Abbesse de Chelles. Il les donne à son favori Haganon.

Jamais un roi n'avait auparavant privé un de ses fidèles de ses honneurs, sauf en cas de trahison.

Cet outrage rejaillit sur l'entourage de Rothilde de France, notamment sur Hugues Ier du Maine, son fils, et Hugues le Grand, son gendre, les poussant à la révolte

Robert Ier de France, Duc des Francs, se met à la tête des seigneurs et du Clergé de France contre Charles III le Simple.

Participent à cette révolte :

Hérivée, Archevêque de Reims, et tous les vassaux de la seigneurie ecclésiastique de Reims prennent les armes pour la famille capétienne.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne est Prisonnier à Paris en 922 comme rebelle contre Robert Ier, roi de France.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne est révoqué en 922 de son titre honorifique d'archichancelier.

Hérivée de Châtillon-sur-Marne inféode plusieurs terres de son Église à Eudes de Châtillon-sur-Marne, son frère : Châtillon-sur-Marne, Basoches,...

Hérivée de Châtillon-sur-Marne meurt à Reims le 2 juillet 922 sur son siège épiscopal.

Désormais les successeurs métropolitains d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne, renseignés sur l'attitude royale, ne viendront plus au secours du souverain.

Charles III le Simple se réfugie à Laon.

Charles III le Simple envahit les terres de l'archevêque de Reims, mais est forcé de se retirer devant Robert Ier de France et Raoul Ier de France, qui l'attaquent entre Épernay et Tours-sur-Marne.

Charles III le Simple se réfugie en Lorraine.

Robert Ier de France envoie son fils Hugues le Blanc avec une petite armée prêter appui à Giselbert, Duc de Lorraine, pour combattre Charles III le Simple en Lorraine.

Les Grands de Francie occidentale déposent Charles III le Simple.

Le 29 juin 922, ils offrent la couronne à Robert Ier de France, fils de Robert IV de Hesbaye et frère d'Eudes, en récompense de ses services.

Il est sacré à Saint-Remy de Reims le 30 juin 922 par Gautier, archevêque de Sens selon le rituel inauguré par Pépin III le Bref.

Èbles Manzer reste fidèle à Charles III le Simple.



Mort d'Eudes de Châtillon-sur-Marne Seigneur de Châtillon

Eudes de Châtillon-sur-Marne meurt après 923.



Mort d'Eudes de Châtillon-sur-Marne Seigneur de Châtillon-sur-Marne

Eudes de Châtillon-sur-Marne meurt en 925.



Naissance d'Hérivée de Châtillon-sur-Marne

Hervé ou Hérivée de Châtillon-sur-Marne naît vers 955, fils d'Eudes de Châtillon-sur-Marne.



Mariage de Milon de Châtillon-sur-Marne avec Avenelle de Montfort-l'Amaury

Milon de Châtillon-sur-Marne épouse Avenelle de Montfort-l'Amaury. Leurs enfants sont :



Naissance d'Urbain II

Eudes de Châtillon-sur-Marne ou Odon de Lagery, futur Urbain II, naît à Châtillon-sur-Marne en 1022 ou vers 1035 ou en 1042, fils de Milon de Châtillon-sur-Marne et d'Avenelle de Montfort-l'Amaury

Eudes de Châtillon-sur-Marne est élève à Reims de l'écolâtre Bruno de Cologne, futur fondateur des Chartreux.

Urbain II reçoit la formation de moine bénédictin.


Urbain II dans le Roman de Godfroi de Bouillon, XIVe siècle Urbain II Pape Statue d'Urbain II sur la place de la Victoire de Clermont-Ferrand

Urbain II Pape

Hugues de Romans à nouveau légat du Pape

Eudes de Châtillon-sur-Marne convoque les évêques partisans de la Réforme grégorienne à Terracina, dans le Latium : Rome est aux mains des partisans de Clément III.

Eudes de Châtillon-sur-Marne est élu 157e Pape sous le nom d'Urbain II puis consacré le 12 mars 1088.

Son premier acte est d'affirmer solennellement sa fidélité à l'œuvre de Grégoire VII et de renouveler les condamnations de ce dernier en matière :

Urbain II continue à s'appuyer sur l'Ordre de Cluny et les souverains.

En revanche, Urbain II se montre plus souple que Grégoire VII sur les cas de clercs ordonnés par des évêques simoniaques ou schismatiques, considérant leur ordination comme valide et s'attirant ainsi les critiques de théologiens comme Bonizo de Sutri, Deusdedit ou Bruno de Segni. Pour rendre plus souple les condamnations, Urbain II applique la doctrine de la dispense selon Yves de Chartres.

Urbain II conforte la papauté en faisant des royaumes hispaniques et de la Sicile des États vassaux du Saint-Siège.

Hugues de Romans retrouve ses pouvoirs de légat.

Par sa politique modérée en France et en Angleterre, Urbain II crée un parti romain en sa faveur, isole l'empereur.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !