Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



47 événements affichés, le premier en 970 - le dernier en 1047



Mariage de Richard Ier Sans Peur avec Gunnor de Crépon

Richard Ier Sans Peur épouse, "more danico" à la danoise, en 970 Gunnor de Crépon. Leurs enfants sont :

Gunnor de Crépon est sœur d'Osbern de Crépon.



Mariage d'Eudes Ier de Blois avec Berthe de Bourgogne

Eudes Ier de Blois épouse en 983 Berthe de Bourgogne, fille de Conrad III le Pacifique et de Mathilde de France. Leurs enfants sont :

Ce mariage fait entrer Eudes Ier de Blois dans les plus grandes familles d'Occident: Carolingiens et Welfs.



Naissance de Eudes II de Blois

Odo ou Odon ou Eudes II de Blois naît en 983 ou 989 ou 990, fils d'Eudes Ier de Blois et de Berthe de Bourgogne.

Eudes est élevé auprès du Roi Robert II le Pieux et ne s'en montrera guère reconnaissant une fois adulte.



Eudes II de Blois Comte de Meaux

En 995, Eudes II de Blois devient Comte de Meaux.



Mariage de Robert II le Pieux avec Berthe de Bourgogne

Berthe de Bourgogne est veuve d'Eudes Ier de Blois.

Robert II le Pieux épouse en octobre 996 Berthe de Bourgogne, sa cousine.

Ceci conduit à un renversement des alliances au détriment de Foulques III Nerra et en faveur d'Eudes II de Blois, fils de Berthe de Bourgogne.

Ce mariage pose certes un problème de consanguinité mais surtout un problème politique : Berthe de Bourgogne apporte en dot des droits sur le duché de Bourgogne et le comté de Bourgogne dont une grande partie du territoire appartient au Saint Empire.

Or le pape Grégoire V est le cousin de l'empereur Otton III.

Robert II le Pieux rentre ainsi en conflit avec le pape.

Le Roi est menacé d'excommunication et le royaume d'interdit.



Prise de Tours par Eudes II de Blois

En 997, Eudes II de Blois avec l'aide Robert II le Pieux reprend Tours à Foulques III Nerra, alors que dans le même temps Foulques s'installe à Montbazon.

Eudes II de Blois enlèvent alors le château de Montbazon.

Les comtes de Blois le conserveront durant 40 longues années.

Maillé est initialement dans la mouvance Foulques III Nerra, puis passent sous la dépendance de Geoffroy de Chaumont et à ce titre fait partie des vassaux d'Eudes II de Blois.



Mort d'Archambaud de Sully

Hugues Ier de Châteaudun Archevêque de Tours

Archambaud de Sully meurt en 1003.

Hugues Ier de Châteaudun est élu Archevêque de Tours, avec le soutien d'Eudes II de Blois et de Robert II Le Pieux, alors alliés.



Mariage de Eudes II de Blois avec Mathilde de Normandie

Richard II l'Irascible cherche une relation pacifique avec le Comte de Blois en lui offrant la main de sa sœur, avec en dot la moitié de la châtellenie de Dreux.

Eudes II de Blois épouse en 1003 ou 1004 Mathilde de Normandie, fille de Richard Ier Sans Peur et de Gunnor de Crépon.



Mort de Thibault II de Blois Comte de Blois, de Châteaudun, de Chartres et de Reims

Eudes II de Blois Comte de Blois

Thibault II de Blois meurt le 11 juillet 1004 à l'occasion d'un voyage à Rome qu'il a entrepris pour convaincre le Pape de valider le choix d'un de ses fidèles, Mainard, comme Abbé de Saint Père de Chartres.

Eudes II de Blois, son frère, devient Comte de Blois, de Châteaudun, de Reims, de Tours, de Beauvais et de Sancerre en 1004.



Mort de Mathilde de Normandie

Guerre d'Eudes II de Blois contre Richard II l'Irascible

Mathilde de Normandie, épouse d'Eudes II de Blois, meurt en 1006 sans avoir donné d'enfant.

Selon l'usage, Richard II l'Irascible souhaite récupérer la dot de Mathilde, la moitié de Dreux.

Eudes II de Blois ne veut pas la rendre.

Eudes II de Blois entre en guerre contre Richard II l'Irascible.



Fulbert de Chartres Évêque de Chartes

Robert II le Pieux fait nommer Fulbert de Chartres Évêque de Chartes en 1007.

Il est un Évêque consciencieux et intègre, soucieux de l'indépendance de l'Église, mais aussi de paix et de concorde dans le respect des personnes.

Il cherche à réconcilier le Comte Eudes II de Blois avec Robert II le Pieux.

Fulbert de Chartres utilise le droit féodal qui est très respecté dans le nord du royaume tandis que les territoires du sud le pratiquent moins et l'oublient.

A ce titre, le Duc Guillaume V d'Aquitaine le consulte par un lettre pour lui demander quelles sont les obligations qu'a le vassal envers son Seigneur, son vassal Hugues de Lusignan ne souhaitant pas lui obéir.

Fulbert de Chartes lui répond dans une célèbre lettre que la fidélité se résume en 6 mots: sain et sauf, sûr, honnête, utile, facile et possible.

Fulbert de Chartres fonde à Chartres une école cathédrale (École de Chartres) qui aura une grande notoriété.

On n'y apprend pas seulement la théologie, mais encore la géométrie, la médecine, la philosophie.

Nombreux et fidèles seront ses disciples.



Mariage de Eudes II de Blois avec Irmengarde d'Auvergne

Eudes II de Blois épouse en 1010 Irmengarde d'Auvergne, fille de Robert Ier d'Auvergne, Comte d'Auvergne, et d'Hermengarde de Toulouse.

Leurs enfants sont :



Naissance de Thibault III de Blois

Thibault III de Blois naît à Épernay en 1010 ou 1019, fils d'Eudes II de Blois et d'Irmengarde d'Auvergne.



Construction de la forteresse de Tillières-sur-Avre

Siège du château de Tillières

Appuyé par des Bretons, Richard II l'Irascible fait construire en 1013 la forteresse de Tillières-sur-Avre pour compenser la perte de Dreux.

Avec Verneuil et Nonancourt, elle sert de point de défense.

Vers 1013, Néel Ier de Saint-Sauveur, Raoul de Tosny et Roger Ier de Tosny, son fils, et sont chargés par Richard II l'Irascible de garder le château de Tillières-sur-Avre.

Eudes II de Blois assiège mais il est repoussé.

Eudes II de Blois, Hugues III du Maine et Galéran III de Meulan viennent attaquer cette forteresse avant son achèvement. Cette coalition est défaite par la garnison.

Valéran de Melun meurt durant le combat.

Hugues III du Maine, le dernier à partir du champ de bataille, s'enfuit à bride abattue.

Son cheval crève sous lui quelques lieues plus loin.

Il se débarrasse de toute son armure, armes, en les cachant dans des fourrés et se déguise en berger avec des vêtements trouvés sur place.

Les Normands qui l'interrogent ne le reconnaissent pas.

À la nuit venue, Hugues III du Maine gagne à pieds nus ses terres.

Ensuite les parties ravagent les contrées de leurs adversaires.



Paix de Coudres

En 1014, Robert II le Pieux convoque à Coudres une assemblée de Grands pour que Richard II l'Irascible et Eudes II de Blois exposent leurs différents.

La paix est finalement conclue.

La frontière définitive est l'Avre :



Herbert Ier Éveille-Chien

Herbert Ier Éveille-Chien devient Comte du Maine en 1014.

Dès son accession au trône comtale, Foulques III Nerra lui demande de le soutenir dans sa lutte contre Eudes II de Blois.



Eudes II de Blois Comte de Chartres

En 1014, Eudes II de Blois devient Comte de Chartres.



Conflit entre l'Archevêque de Sens et le Comte de Sens

Rattachement de la ville de Sens au royaume de France

Cession de Montereau à Eudes II de Blois

En 1015, suite à la plainte de Liétry ou Liéri, Archevêque de Sens, contre Rainard de Sens, Comte de Sens, surnommé le Roi des Juifs, une armée conduite par Robert II le Pieux et Foulques III Nerra qui ont l'appui du Pape Benoît VIII et de Cluny, marche sur Sens.

Rainard de Sens fait appel à Eudes II de Blois et lui offre le château de Montereau sur la Seine.

Robert II le Pieux s'empare de la cité en avril 1015 et la rattache au royaume.

La bataille n'a pas lieu et l'affaire se termine par une négociation où Rainard de Sens doit s'amender.

Eudes II de Blois y gagne Montereau et son pont de bois qui lui donne le passage qu'il cherche sur la Seine en direction de Provins et de ses possessions Champenoises.

Robert II le Pieux continue jusqu'à Dijon et tente de s'en emparer par la force.

Mais suite à l'intervention de l'abbé Odilon de Cluny, il ne donne pas l'assaut.



Eudes II de Blois Comte de Sancerre

Également en 1015, en accord avec Robert II le Pieux, Eudes II de Blois échange ses droits sur le domaine épiscopal de Beauvais contre Sancerre.

Il y gagne un Comté plus proche de son domaine et une position stratégique sur la Loire.



Naissance d'Étienne Ier de Blois

Étienne Ier de Blois naît en 1015, fils d'Eudes II de Blois et d'Irmengarde d'Auvergne.



Bataille de Pontlevoy

Eudes II de Blois tente de dégager à son profit la Touraine et veut obtenir les rives du Cher.

Eudes II de Blois se lance à l'attaque de Montrichard qui commande la navigation sur la rivière.

La bataille entre Blésois et Angevins se déroule à Pontlevoy dans la plaine entre Loire et Cher le 6 juillet 1016.

Elle tourne d'abord à l'avantage du Comte de Blois.

L'arrivée d'Herbert Ier Éveille-Chien, à la tête d'un contingent de Manceaux, redresse la situation.

Foulques III Nerra inflige une défaite à Eudes II de Blois qui est vaincu malgré des forces supérieures en nombre.

Les fantassins du Comte de Blois sont exterminés.

Près de 5 000 morts restent sur le terrain.

Ce massacre a un retentissement jusqu'en Allemagne.

Les prisonniers sont égorgés sur place.

Pour autant Foulques III Nerra ne peut prendre Tours.

Cette défaite n'est pas décisive, elle établit un équilibre qui ramène la paix dans la région.



Mariage de Conrad II le Salique avec Gisèle de Souabe

Conrad II le Salique épouse en 1016 Gisèle de Souabe, fille d'Hermann II de Souabe et de Gerberge des Deux-Bourgognes.

Leurs enfants sont :



Thierry Ier de Lorraine Prisonnier

Thierry Ier de Lorraine est à nouveau capturé en 1018 en combattant Étienne de Bourgogne,

Thierry Ier de Lorraine vainc Eudes II de Blois, Comte de Troyes et de Meaux.



Mariage d'Alain III le Refru avec Berthe de Blois

Alain III le Refru épouse en 1018 Berthe de Blois, fille d'Eudes II de Blois et d'Irmengarde d'Auvergne. Leurs enfants sont :



Incendie de l'abbaye Saint Florent de Saumur

Foulques III Nerra souhaite toujours s'emparer de Saumur et s'y porte avec ses troupes en 1019 ou 1020.

Eudes II de Blois a laissé une garnison trop faible dans la citadelle.

Foulques l'enlève sans difficulté, pénètre dans l'abbaye dédiée à saint Florent et l'incendie en y ajoutant les crimes et les violences dont il a l'habitude.

Pendant ce temps-là, Eudes II de Blois lui enlève la forteresse de Montboyau, située à l'ouest de Tours à l'embouchure de la Choisille, l'une des places fortes les plus importantes du système défensif de Foulques.



Mort de Étienne Ier de Troyes

Maison de Blois

Eudes II de Blois Comte de Troyes, de Meaux

Eudes II de Blois Comte de Champagne

Étienne Ier de Troyes, Comte de Troyes, meurt en 1022 sans descendance.

Eudes II de Blois, son cousin, occupe rapidement la Champagne : les comtés de Troyes et de Meaux.

Le Roi Robert se résigne à lui accorder les domaines d'Étienne Ier de Troyes afin de résoudre les conflits dans sa propre famille concernant le choix de son fils Henri Ier de France comme son successeur sur le trône de France.

Cette acquisition de la Champagne est une source de nouveaux conflits.

Eudes II de Blois est couronné comte de Champagne.

Eudes II de Blois conserve ses droits sur le Comté de Reims aux dépens d'Ebles de Roucy, Archevêque de Reims à qui ces droits devaient revenir et bat monnaie à sa place.

L'Abbaye de Lagny-sur-Marne passe sous la protection des comtes de Champagne.



Fondation de la collégiale Saint-Quiriace de Provins

Eudes II de Blois fonde de la collégiale Saint-Quiriace de Provins entre 1022 et 1032.



Construction des forteresses de Bourmont et de Vaucouleurs

Réunion entre Henri II le Saint et Robert II le Pieux

Eudes II de Blois s'attaque à Thierry Ier de Lorraine, Duc de Haute-Lotharingie, et au Comte Ferry de Toul.

Il bâtit des forteresses sur leur territoire :

Henri II le Saint se sent menacé et profitant d'une réunion avec le Roi Robert II le Pieux à Ivois, près de l'Abbaye de Mouzon, le 12 août 1023, tous deux décident de mettre Eudes II de Blois à la raison.

Celui-ci rend ce qu'il a pris et construit en Lorraine.



Mort de Gautier II de Vexin Comte de Vexin, de Mantes, d'Amiens et de Valois

Drogon de Vexin Comte de Vexin et Amiens

Raoul II de Valois Comte de Valois

Gautier II de Vexin meurt entre 1017 et 1024 probablement en 1023.

À cette époque, Robert II le Pieux et Eudes II de Blois se brouillent, ce qui a pu orienter le partage du patrimoine familial entre les deux fils de Gautier II de Vexin :

Le troisième frère, Foulque, est déjà Évêque d'Amiens.



Mort de Henri II le Saint Empereur germanique

Dynastie Salienne ou franconienne

Conrad II le Salique Roi de Germanie

Conrad II le Salique Roi des Romains

Henri II le Saint meurt le 13 juillet 1024 à Grona près de Gottingen en Allemagne, dernier roi de la dynastie des Saxons ou des Ottoniens.

Ezzon de Bonnegau, époux de Mathilde de Germanie fille d'Othon II le Roux, revendique la couronne impériale, en vain.

Conrad II le Salique, Duc de Franconie, est élu, non sans tumulte, Roi de Germanie et Roi des Romains à Mayence en 1024.

Conrad II le Salique cède le Schleswig à Canut le Grand, Roi d'Angleterre et du Danemark.

Conrad II le Salique est vainqueur de Mieszko II, Roi de Pologne.

À l'avènement de l'Empereur Conrad II, les barons lombards dont Héribert, l'Archevêque de Milan, veulent s'émanciper des Allemands et offrent la couronne d'Italie :

Eudes II de Blois accepte la couronne mais les Lombards renoncent ensuite à leur idée pour ne pas se brouiller avec Robert II le Pieux qui oriente le choix sur le Duc d'Aquitaine qui échouera d'ailleurs.

Après la mort d'Henri II le Saint, les rapports de la Hongrie avec l'Allemagne s'enveniment.

La situation pourrait s'expliquer par une très hypothétique tentative d'Étienne Ier de Hongrie pour proposer la candidature d'Émeric de Hongrie comme Duc de Bavière, Émeric de Hongrie étant plus proche parent du dernier empereur que ne l'est Conrad II le Salique.



Tentative de prise de Saumur

Eudes II de Blois échoue en 1025 à reprendre Saumur.



Prise de Saumur

En 1026, pendant qu'Eudes II de Blois attaque sans succès Montboyau près de Tours, Foulques III Nerra s'empare du château et de la ville de Saumur aux dépens de Gelduin II de Saumur, vassal d'Eudes II de Blois.

Les fiefs de Gelduin II de Saumur sont saisis par Foulques III Nerra.



Élection de l'Évêque de Meaux

En 1027 un conflit éclate entre le Roi Robert II le Pieux et Eudes II de Blois à propos de l'élection de l'Évêque de Meaux.

Le Roi rejette le candidat d'Eudes II de Blois et impose Bernier, son candidat. Meaux reste un évêché Royal.



Mort de Fulbert de Chartres

Fulbert de Chartres meurt en 1028. Il sera fait saintpar l'Église catholique

Eudes II de Blois se rapproche de l'Église et parvient à imposer son candidat à Chartres après la mort de Fulbert.

Les dons musicaux de Fulbert de Chartres sont mis au service de la liturgie et au service du culte marial qu'il contribue à développer.



Nivelon Ier Fréteval Sénéchal d'Eudes II de Blois

Nivelon Ier Fréteval, dit le Chartrain, Seigneur des Meslay, est sénéchal de Eudes II de Blois en 1030.


Henri Ier

Mort de Robert II Le Pieux

Henri Ier de France Roi de France

Révolte de Robert Ier le Vieux, de Constance d'Arles et d'Eudes II de Blois

Siège de Sens

Robert II le Pieux meurt à Melun le 20 juillet 1031. Il est inhumé à Saint-Denis.

Marqué par ses péripéties matrimoniales, le règne de Robert II le Pieux le fut aussi par l'énergie qu'il déploya contre les grands féodaux pillards, toujours prêts à s'opposer au pouvoir royal.

Henri Ier de France devient Roi de France en 1031.

Guillaume Busac assiste au couronnement d'Henri Ier de France.

Dès son accession au trône Henri Ier est confronté à la révolte de son frère Robert Ier le Vieux qui est fortement soutenu par leur mère Constance d'Arles et par Eudes II de Blois et une ligue formée par les féodaux.

Ils s'emparent de Sens et occupent le domaine royal.

Henri Ier de France se réfugie auprès de Robert le Diable, Duc de Normandie. Il a également comme appui :

Henri Ier de France reconquière le pouvoir.

Foulques III Nerra Comte d'Anjou assiège Sens.



Lutte d'Henri Ier de France contre les princes territoriaux

Henri Ier de France soutient d'incessants combats contre les princes territoriaux qui entouraient et menaçaient facilement le domaine royal :

Vaincu à plusieurs reprises, Henri Ier de France réussit seulement à assurer la survie de la monarchie capétienne, sans pouvoir empêcher l'autonomie féodale.

Certains vassaux, comme les ducs de Bretagne, de Bourgogne ou d'Aquitaine, se considèrent comme indépendants.

Le Roi entretient cependant une politique extérieure active, rencontrant deux fois l'empereur Henri III le Noir et manifestant les prétentions capétiennes sur la Lorraine, tenant tête au pape.



Succession de Liétry de Sens

En 1032, il faut pourvoir à la succession de Liétry, Archevêque de Sens.

Henri Ier de France choisit Gilduin fils cadet du Comte de Joigny.

Eudes II de Blois pousse alors le Chapitre à choisir Mainard et refuse l'entrée de la ville à Gilduin.

Henri Ier de France, accompagné de Foulques III Nerra, vient alors mettre le siège, sans succès, devant Sens.

Mais il finit par entrer dans la ville et mettre en place Gilduin qu'il a fait consacrer à Paris.

Eudes II de Blois fait alors attribuer l'Évêché de Troyes, devenu vacant, à Mainard.



Mort de Rodolphe III Roi de Bourgogne transjurane et d'Arles

Guerre de succession du royaume de Bourgogne transjurane et d'Arles

Rodolphe III le fainéant n'a pas d'héritier et fait son testament en faveur de Conrad II le Salique qui est alors l'héritier du royaume carolingien de Bourgogne et de Provence.

Rodolphe III le fainéant meurt en septembre 1032.

Les filles de Conrad III le pacifique sont à l'origine de la guerre de succession après la mort de leur frère.

La lutte s'engage entre l'empereur Conrad II le Salique et Eudes II de Blois.

Il est vrai qu'Eudes II de Blois est l'héritier le plus direct de Rodolphe, car il est le fils de sa seconde sœur Berthe, tandis que Conrad n'est que le mari de sa nièce Gisèle.

Eudes II de Blois envahit le royaume de Bourgogne.

Renaud Ier de Bourgogne-Comté et les grands de Bourgogne choisissent le parti d'Eudes II de Blois.

La lutte entre les deux cousins dure 2 ans. Ce conflit accentue le malheur des pauvres, qui subissent depuis deux ans les méfaits de la grande famine qui sévit sur la France et la Bourgogne

Eudes II de Blois abandonne la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II le Salique et Henri Ier de France.

En 1032, Conrad II le Salique annexe le royaume d'Arles.

En 1032, le royaume de Bourgogne est rattaché à l'Empire

Raimbaud de Reillanne agit alors en prélat du Saint-Empire.



Humbert Ier de Savoie Marquis de Maurienne

Prise et destruction de Saint-Jean-de-Maurienne

Humbert Ier de Savoie Comte de Savoie et de Maurienne

Humbert Ier de Savoie, fidèle lieutenant de l'empereur Conrad II le Salique, est nommé, lors de la succession de Bourgogne, commandant de la marche de Maurienne (marquis) en 1033. Il a mission de soumettre l'évêque rebelle de Maurienne qui, soutenu par Eudes II de Blois, veut s'affranchir de l'autorité impériale.

Avec quelques troupes qu'il a levées en Piémont, Humbert Ier de Savoie, organise le long siège de la ville de Saint-Jean-de-Maurienne, résidence de l'évêque. Il la prend d'assaut et la fait entièrement raser.

L'empereur Conrad, annexe l'évêché de Maurienne à celui de Turin.

Le siège épiscopal de Saint-Jean-de-Maurienne est interdit jusqu'en 1061.

Il récompense son fidèle lieutenant en le créant Comte souverain de Savoie (comes in agro Savojensi), et le titre Comte de Maurienne. Cette première concession, ne s'étend qu'à une partie de la Maurienne et à quelques-unes de ses petites vallées.



Renoncement d'Eudes II de Blois à la succession de Bourgogne

Conrad II le Salique est couronné en 1033 à l'Abbaye de Payerne puis une nouvelle fois, plus tard, à Genève.

Eudes II de Blois n'en poursuit pas moins son projet et envahit la Bourgogne: il s'empare de Vienne, et occupe les châteaux de Joux, de Neuchâtel et de Morat, dans le Jura et conserve l'appui de Renaud Ier de Bourgogne-Comté sur le comté de Bourgogne.

Eudes II de Blois se laisse appeler "Roi" par ses partisans.

Eudes II de Blois abandonne la partie devant une coalition formée par le nouvel empereur Conrad II le Salique et Henri Ier de France.

L'archevêque de Besançon Hugues Ier qui a choisit le parti de Conrad II le Salique, est récompensé. Il lance les travaux de restauration de l'église Saint-Étienne de Besançon vers 1033.



Victoire de Conrad II le Salique et de Boniface III de Toscane sur Eudes de Champagne

Conrad II le Salique Roi de Bourgogne

Nicolas II en Italie

Conrad pénètre en Bourgogne par Bâle et se fait élire et couronner Roi de Bourgogne à Payerne, le 2 février 1034, mais il ne peut pas reprendre les possessions de Eudes II de Blois.

En 1034, Conrad II le Salique intervient de nouveau vainc Eudes de Champagne, avec l'appui des troupes lombardes du marquis Boniface III de Toscane, ils s'emparent des places fortes détenues par son adversaire et prend possession du royaume de Bourgogne.

Le 1er août 1034, Conrad II le Salique se fait de nouveau couronner dans l'église Saint-Pierre de Genève et les grands de Bourgogne sont nombreux à la reconnaître.

L'archevêque de Lyon Burchard fait hommage a l'empereur Conrad II le Salique.

Comme chef des révoltés, Renaud Ier de Bourgogne-Comté est banni. Il se réfugie au-delà de la Saône et trouve refuge auprès du Duc de Bourgogne Robert Ier le Vieux.

Le royaume de Bourgogne, éclaté en différents comtés, passe pour une longue période sous la dépendance de l'empire germanique, le premier Reich allemand. Les différents comtés ont chacun une histoire particulière :

En fait, l'éloignement de l'Allemagne rend cette autorité purement théorique.

Par exemple, les Comtes provençaux descendant de Guillaume continuent à administrer directement leurs terres en toute impunité.

Le Comté de Bourgogne est rattaché à l'Empire Germanique mais sans y être véritablement incorporé. Bien que devant le service militaire à l'Empereur, le Comté reste libre de toutes tailles et impositions et garde sa langue et ses traditions. C'était donc un comté franc et libre ce qui lui aurait valu le nom de Franche-Comté.

Nicolas II se met au service du duc Boniface III de Toscane et part avec lui en Italie.

Nicolas II aurait alors entrepris durant une dizaine d'années, des études importantes, en Italie et peut-être même à Paris.



Gelduin II de Saumur Seigneur de Chaumont sur Loire

Vers 1035, Eudes II de Blois dédommage Gelduin II de Saumur de la perte de Saumur en lui concédant la terre de Chaumont6sur-Loire, qu'il fortifie aussitôt.

Cette place, située entre Blois et Amboise et au nord de Montrichard, joue un grand rôle dans la stratégie désormais défensive des comtes de Blois.



Mariage d'Eudes II de Blois avec Emelia

Eudes II de Blois épouse Emelia, fille de Conrad II le Salique et de Gisèle, Duchesse de Souabe.



Bataille de Hanol

Mort d'Eudes II de Blois

Mort de Manassès de Dammartin Comte de Dammartin-en-Goële et de Combs-la-Ville

Thibault III de Blois Comte de Blois, Tours, Chartres, Châteaudun et Sancerre

Thibault III de Blois Seigneur de Château-Thierry, Provins et Saint-Florentin

Étienne Ier de Blois Comte de Meaux et de Troyes et de Vitry

En association avec Eudes de France, frère cadet d'Henri Ier de France, Eudes II de Blois cherche à se créer un royaume entre France et Germanie.

Il attaque en Lorraine, prend Bar le Duc et se porte sur Aix la Chapelle.

Gothelon Ier de Verdun qui défend ses duchés, bat Eudes II de Blois à Honol ou Hanol entre Bar-le-Duc et Verdun le 15 septembre ou novembre 1037.

Henri Ier de Louvain aide Gothelon Ier de Verdun.

Manassès de Dammartin meurt le 15 novembre 1037 tué à Bar-le-Duc.

Eudes II de Blois meurt lors de la bataille et est inhumé à coté de ses aïeux dans l'Abbaye de Marmoutier à Tours.

À la fin de sa vie, Eudes II de Blois fait construire à Tours un grand pont sur la Loire.

Conrad II le Salique décide de lever les sentences contre ses adversaires d'hier.

Le Comte Renaud, chef de la coalition, réfugié à Dijon, reçoit une ambassade de l'empereur qui lui annonce ses désirs de réconciliation.

Le patrimoine d'Eudes II de Blois est partagé en 1037 entre ses deux fils :

Raoul III de Valois organise la résistance du camp blésois face à Henri Ier de France.



Mariage d'Hugues IV du Maine avec Berthe de Blois

Eudes Ier de Penthièvre Comte de Bretagne

Berthe de Blois est veuve d'Alain III le Refru, Duc de Bretagne

Gervais de Château-du-Loir, évêque du Mans, arrange le mariage d'Hugues IV du Maine avec Berthe de Blois, mais Geoffroy II Martel, comte d'Anjou réplique en envahissant le Maine.

Hugues IV du Maine épouse vers 1046 Berthe de Blois, fille d'Eudes II de Blois, Comte de Blois, et d'Irmengarde d'Auvergne.

Leurs enfants sont :

Eudes Ier de Penthièvre, son frère, s'empare de la garde de son neveu Conan II de Bretagne et se proclame Comte de Bretagne.



Mort d'Étienne Ier de Blois

Eudes III de Champagne Comte de Meaux et de Troyes

Thibault III de Blois Tuteur d'Eudes III de Champagne

Étienne Ier de Blois meurt en 1047.

Eudes III de Champagne devient Comte de Meaux et de Troyes sous le nom d'Eudes II.

Thibault III de Blois devient le tuteur d'Eudes III de Champagne.

De fait, Thibault III de Blois reconstitue ainsi l'ensemble Bléso-Champenois d'Eudes II de Blois, son père.

Ayant un meilleur sens politique que celui-ci, il a la sagesse de se rapprocher d'Henri Ier de France.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !