Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en -390 - le dernier en -314



Naissance d'Eschine

Eschine naît à Athènes vers 390 avant Jésus-Christ dans une famille pauvre.

Il embrasse différentes carrières dans sa jeunesse :



Naissance de Démosthène

Dêmosthénês ou Démosthène naît à Athènes en 384 avant Jésus-Christ, fils de Démosthène de Péanie.

Son père possède une manufacture d'armes. Sa mère est d'origine scythe, ce qu'Eschine lui reprochera plus tard. Sa naissance dans une famille riche et commerçante lui vaudra le mépris des vieilles familles aristocratiques.



Prise d'Olynthe

En 348 avant Jésus-Christ, Olynthe capitule. Philippe II de Macédoine détruit complètement Olynthe. Les habitants, réduits en esclavage, sont expulsés vers la Thrace et la Macédoine.

Eschine se fait remarquer en défendant l'idée d'un sursaut panhellénique, une grande réunion des cités contre Philippe II de Macédoine.

Eschine participe à une ambassade envoyée en Arcadie à cette fin.

Cette initiative essuie un échec dans une relative indifférence athénienne. Eschine, découragé, change de parti, et réclame désormais la paix avec Philippe II de Macédoine.



Ambassade de Démosthène, Eschine et Philocrate auprès de Philippe II de Macédoine

Les Athéniens, dont les positions sont affaiblies par les conquêtes de Philippe II de Macédoine en Thrace et sa présence renforcée en Thessalie, trouvent nécessaire de négocier.

En 347 avant Jésus-Christ, Démosthène, Eschine et Philocrate se rendent en ambassade auprès de Philippe II de Macédoine à Pella.

Ils rédigent alors un traité selon lequel Athènes et la Macédoine conserveront les possessions acquises.

Mais avant que le traité ne soit ratifié, et malgré les promesses faites, Philippe II de Macédoine continue ses opérations en Thrace.


Eschine - copie romaine d'un buste du IVe siècle avant Jésus-Christ. - Musée Pio-Clementino

Paix de Philocrate

Ligue Amphictyonique de Delphes

Procès contre Eschine

En 346 avant Jésus-Christ, après bien des lenteurs, Athènes et la Macédoine concluent le traité de Paix de Philocrate ou Philocratès qui est signé au cours d'une seconde ambassade.

Antipater et Parménion représente Philippe II de Macédoine.

Eschine représente Athènes

L'accord entérine la situation :

La situation de la Phocide n'est pas précisée.

Philippe s'empresse de l'envahir.

Les Phocidiens sont dispersés et doivent reconstruire le trésor d'Apollon.

La Macédoine adhère à la Ligue Amphictyonique de Delphes, une organisation religieuse.

La Paix amphictyonique accorde à Philippe II de Macédoine et à ses descendants les deux voix des Phocidiens au conseil amphictyonique.

Eschine se trouve accusé par Timarque, un partisan de Démosthène, de corruption et de complicité avec Philippe II de Macédoine.

Eschine produit son discours Contre Timarque, et est acquitté facilement.

Hypéride se range aux côtés de Démosthène, contre Philippe II de Macédoine.



Nouveau procès contre Eschine

En 343 avant Jésus-Christ, concernant toujours la Paix de Philocrate, Démosthène rédige son discours Sur l'ambassade, auquel Eschine répond par son Sur la fausse ambassade.

Cette fois, Eschine est acquitté de justesse.



Quatrième guerre sacrée

Prise d'Élatée

En 339 avant Jésus-Christ, Eschine fait partie des délégués athéniens envoyés à l'amphictyonie de Delphes.

Pour être délégué athénien Eschine a dû se faire élire pilagore.

Furieux des accusations d'Amphissa contre Athènes, Eschine s'emporte et convainc l'amphictyonie d'attaquer les Locriens d'Amphissie qui ont cultivé la plaine sacrée de Crisa consacrée à Apollon, et reconstruit le port détruit pendant la première guerre sacrée, ce qui est mauvais présage.

Les Amphictyons attaquent donc Amphissie, sous la conduite de Philippe II de Macédoine.

La quatrième guerre sacrée se déroule de l'automne 339 avant Jésus-Christ à l'automne 338 avant Jésus-Christ.

Philippe II de Macédoine va jusqu'à prendre Élatée puis se dirige vers Thèbes.

Thèbes s'allie donc à Athènes.



Couronne d'or pour Démosthène

Exil d'Eschine

En 337 avant Jésus-Christ, Ctésiphon propose que la cité décerne à Démosthène une couronne d'or, lors des Dionysiaques, pour ses mérites.

Eschine attaque le projet comme illégal dans son Contre Ctésiphon. Démosthène n'a en effet pas rendu de compte à l'issue de son mandat.

Si Eschine a raison d'un point de vue juridique, il s'agit de toute évidence d'attaquer Démosthène sur ses idées politiques.

Démosthène écrit lui-même le discours de son admirateur, c'est le Sur la couronne, probablement son chef-d'œuvre.

Eschine, désavoué, doit s'exiler.



Attribution d'une couronne en or à Démosthène

Eschine condamné

Retraite d'Eschine

En 336 avant Jésus-Christ, Ctésiphon propose de voter l'attribution d'une couronne en or à Démosthène, pour s'être bien conduit dans l'exercice de ses charges.

Eschine saisit l'occasion et attaque Ctésiphon en illégalité, car Démosthène n'a pas encore été soumis à reddition de compte pour les charges en question.

C'est l'occasion du plus fameux discours de Démosthène Sur la couronne.

Finalement, n'ayant pas même obtenu 1/5 des voix, Eschine:

Eschine se retire à Éphèse, puis à Rhodes où il ouvre une école de rhétorique.



Mort d'Eschine

Eschine survit à son grand rival Démosthène.

Eschine meurt à Rhodes en 314 avant Jésus-Christ.

Eschine est considéré comme l'orateur le plus brillant de son temps, Démosthène excepté.

Grand improvisateur et technicien, il lui manque néanmoins la vigueur et l'emportement de ce dernier.

Autodidacte, Eschine respecte scrupuleusement les règles de la rhétorique classique, notamment en ce qui concerne la composition du discours.

Il a aussi le sens de l'ironie, témoin ce célèbre passage du Contre Ctésiphon où, parodiant les métaphores à la Démosthène, il prête à Ctésiphon des images saugrenues et ridicules :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !