Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 642 - le dernier en 675


Clovis II et Nantilde

Assassinat d'Otton

Grimoald Ier de Landen Maire du palais d'Austrasie

Mort d'Éga Maire du palaisde Neustrie

Erchinoald Maire du palais de Neustrie

Flaochard Maire du palais de Bourgogne

Mariage de Flaochard avec Ragnoberta

Mort de Nantechilde de Bobigny

Désireux de reprendre le pouvoir qu'il juge lui revenir par droit de succession, Grimoald Ier de Landen complote avec Leuthari, Duc des Alamans.

Ce dernier réussit à faire assassiner Otton en 642.

Grimoald Ier de Landen devient maire du palais d'Austrasie en 642 ou 643 et s'attache à rendre héréditaire cette fonction.

Dès sa prise du pouvoir, il reprend les hostilités contre Radulf, Duc révolté de Thuringe.

Æga ou Aega ou Ega ou Éga meurt en 642.

Nantechilde de Bobigny, la reine, désigne Erchinoald ou Archambault ou Archambaud comme Maire du palais de Neustrie.

Erchinoald est le seigneur de Péronne par don de Clovis II, dont il baptise le fils.

Pour calmer les Bourguignons, sans maire du palais depuis 642, Nantechilde de Bobigny fait élire Flaochard ou Flaochat ou Flavade qui doit promettre de ne pas toucher aux biens et fonctions des Bourguignons.

Elle le fait acclamer par l'élite de Bourgogne à Orléans.

Flaochard est un seigneur fort attaché à Nantechilde.

Nantechilde de Bobigny donne sa nièce en mariage à Flaochard.

Flaochard épouse Ragnoberta (vers 620-après 642), fille de Landregiselus.

Nantechilde de Bobigny meurt à Landry en Bourgogne en 642.

Son corps est emporté à Saint-Denis où elle est inhumée dans l'abbaye de Saint-Denis.

Sa mort fait tomber Clovis II, son fils, sous l'influence de la haute noblesse.



Mariage d'Erchinoald avec Leutsinde

Erchinoald épouse Leutsinde. Leurs enfants sont :



Achat de Bathilde d'Ascanie par Erchinoald

Bathilde d'Ascanie est réduite en esclavage par un roi anglo-saxon. En 642, elle est achetée à York par Erchinoald qui l'emmène dans le royaume franc pour l'épouser.

Après le décès de la femme d'Erchinoald, Bathilde d'Ascanie refuse de épouser Erchinoald et en informe Clovis II.


Fursy

Séjour de Fursy à Péronne

En 643, Fursy est précédé d'une grande réputation et accomplit des miracles.

Erchinoald, maire du palais, l'accueille dans son château de Péronne et lui demande de baptiser son fils.

Erchinoald le fait recevoir à la cour de Clovis II à la grande joie de Bathilde d'Ascanie qui souhaite s'entourer d'hommes réputés pour leur sainteté.



Installation de Fursy à Lagny-sur-Marne

Vers 648, Fursy se lasse vite de la cour de Péronne.

Fursy demande à Clovis II de pouvoir fonder un monastère dans l'un de ses domaines.

Escorté par 3 officiers d'Archambault, il recherche un lieu où s'installer.

Arrivé au village de Latiniacum (Lagny-sur-Marne), il trouve l'endroit propice : terre fertile et commodité de la rivière Marne.

Fichant son bâton en terre, une source jaillit.

Fursy fonde le monastère de Lagny-sur-Marne.

Avec l'autorisation du Roi, Fursy et ses compagnons établissent les chapelles Saint-Sauveur, Saint-Blaise et Saint-Pierre.

Les dons d'Erchinoald, de Clovis II et de Bathilde d'Ascanie permettent à l'abbaye de Lagny-sur-Marne de s'enrichir et de devenir un modèle pour les autres monastères.



Fondation de l'abbaye du Mont-Saint-Quentin à Péronne

Mort de Fursy

Erchinoald ne supporte pas l'éloignement de son ami Fursy et lui demande de fonder un monastère à proximité de Péronne.

C'est ainsi que Fursy fonde l'abbaye du Mont-Saint-Quentin, avec ses frères Foislain et Ultain.

Éloi de Noyon consacre ce monastère qui plus tard recevra Pierre l'Ermite avant la première croisade.

Dans l'église Saint-Jean-Baptiste, dans la chapelle de droite, vous verrez Fursy entouré de deux bœufs.

Fursy décide de retourner en Angleterre pour visiter le monastère qu'il avait créé et revoir son frère.

Arrivé à Mézerolles, village du Ponthieu, Fursy tombe malade.

Fursy meurt un 16 janvier 650.

Une querelle oppose Haynuon, gouverneur de la région, et Erchinoald au sujet de la sépulture de l'abbé.

Erchinoald décide de s'en remettre au jugement de Dieu.

La dépouille est déposée sur un chariot attelé de 2 bœufs.

On s'accorda sur le fait que la dépouille reposera la où le chariot s'arrêtera.

Sur le parcours, il y a de nombreux miracles de guérison : aveugles, paralytiques…

Le chariot s'arrête au Mont des cygnes (Tribunal actuel de Péronne).

En fait, d'après la légende, l'essieu de la charrette était faussé.

Le corps de Fursy est déposé dans l'église Saint-Pierre, en construction, derrière le maître-autel.

Le monastère créé au Mont Saint Quentin prit le nom de Monastère écossais car une grande quantité d'Écossais et d'Irlandais venaient se recueillir sur le tombeau du Saint, lieu de plusieurs miracles.

Saint Fursy est le patron de Péronne, de Lagny-sur-Marne et de 7 paroisses dans le diocèse d'Amiens :



Rébellion des leudes

Childebert III l'Adopté et Grimoald Ier de Landen Prisonniers

Ce coup d'état émeut l'ensemble de l'aristocratie franque estimant que la lignée mérovingienne a un caractère sacré inviolable. La famille royale jouit d'un prestige immense puisqu'elle descend de Clovis Ier et est par-là même la seule à pouvoir monter sur un trône franc.

Au bout de 7 mois de règne, les Grands d'Austrasie, rivaux des Pipinnides, se révoltent, avec l'appui de Clovis II, le frère de Sigebert III d'Austrasie. L'aristocratie de Neustrie s'unit à la rébellion.

Les Grands fomentent un guet-apens à Paris. Childebert III l'Adopté et Grimoald Ier de Landen sont faits prisonniers en septembre 656 et livrés au roi de Neustrie, Clovis II et à son maire du palais Erchinoald.



Mort d'Erchinoald Maire du palais de Neustrie

Ébroïn Maire du palais de Neustrie

Erchinoald meurt en 658.

Leudesius hérite des domaines d'Erchinoald,

Les grands de Neustrie choisissent Ébroïn, pour lui succéder.

Ébroïn se rend odieux par sa cruauté

Bathilde d'Ascanie contraint le maire du palais Ébroïn à cacher sous les plus séduisants dehors son ambition, sa cruauté et son avarice.


Le martyr de Saint Léger - Provenant d'une Bible datant de 1200 Clovis III - par Jean Dassier (1676-1763) -Bibliothèque nationale de France

Mort de Childéric II

Mort de Bilichilde

Chilpéric II de Francie réfugié dans un couvent

Libération d'Ébroïn et de Saint-Léger

Thierry III de Neustrie à nouveau Roi de Neustrie et de Bourgogne

Leudesius Maire du palais de Neustrie

Mort de Leudesius Maire du palais de Neustrie

Clovis III Roi d'Austrasie

Martyr de Saint-Léger

Childéric II fait attacher à un poteau, et battre comme un esclave, un seigneur bourguignon nommé Badillon ou Bodillon, pour avoir osé, dit Velly, lui présenter le danger d'un impôt excessif qu'il méditait d'établir.

Celui-ci s'unit à ceux qui, comme lui, avaient essuyé des injures personnelles, et profite d'une partie de chasse dans la forêt de Livry ou de Lognes près de Chelles en septembre 675, pour tuer Childéric II de sa propre main, tandis que les autres massacrent la reine Bilichilde, qui est enceinte, et l'aîné de ses fils, nommé Dagobert.

Childéric II est enterré dans l'église de Saint-Vincent de Paris

Chilpéric II de Francie, le plus jeune, échappe à la rage des conjurés. Il vie sous le nom de Daniel caché dans un couvent à partir de la mort de ses parents, et se fait clerc.

Avec l'aide des Austrasiens, Ébroïn et Saint-Léger s'échappent de leur prison de Luxeuil.

Thierry III de Neustrie est tiré du monastère de Saint-Denis par Saint-Léger et proclamé Roi de Neustrie et de Bourgogne.

Thierry III de Neustrie nomme Leudesius maire du palais de Neustrie.

Ébroïn forme un parti et fait assassiner Leudesius, fils d'Erchinoald, le nouveau maire du palais.

Les Austrasiens et l'ancien maire du palais Ebroïn, écartés du pouvoir, impose Clovis III, un enfant de 5 ans, sur le trône d'Austrasie, en prétendant qu'il est le fils de Clotaire III pour éviter le sacre de Dagobert II le poulain de son rival.

Vers 675, le Duc de Champagne et les Évêques de Chalons et de Valence poussés par Ébroïn, attaquent Autun.

D'après les Miracula Martialis, Loup Ier d'Aquitaine combat aux côtés de Saint-Léger contre le maire du palais Ébroïn.

Loup Ier d'Aquitaine et Saint-Léger sont défaits. Saint-Léger est fait prisonnier.

À l'instigation d'Ébroïn, les yeux de Saint-Léger sont arrachés et les orbites sont cautérisées.

Loup Ier d'Aquitaine accueille les rescapés de cette défaite.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !