Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1060 - le dernier en 1090



Naissance d'Egbert II de Misnie

Ekbert ou Egbert II de Misnie ou de Meissen naît après 1056 vers 1060, fils d'Egbert Ier de Brunswick.

Il appartient à la famille dite des Brunonides.



Mort d'Egbert Ier de Brunswick Comte d'Ehlstorp

Egbert II de Misnie Comte de Brunswick

Egbert Ier de Brunswick meurt le 11 janvier ou le 27 décembre 1068 prématurément.

Egbert II de Misnie, son fils, est encore mineur lorsqu'il lui succède et devient Comte de Brunswick.



Mariage d'Egbert II de Misnie avec Oda Misnie-Orlamünde

Egbert II de Misnie épouse Oda Misnie-Orlamünde, fille d'Otto de Misnie-Orlamünde.

L'héritage d'Oda comprend le château de Gleichen.


Ernest Ier de Babenberg à Langensalza - Extrait de l'arbre généalogique des Babenberg - abbaye de Klosterneuburg - 1489 - 1492

Bataille de Langensalza

Mort d'Ernest Ier de Babenberg

Léopold II de Babenberg Margrave d'Autriche

En 1075, une nouvelle révolte saxonne, soutenue par Boleslas II le Généreux, oblige Henri IV de Franconie à se retirer de Saxe.

Néanmoins, Henri IV de Franconie écrase la révolte saxonne à Hombourg.

L'insurrection de la haute aristocratie saxonne contre Henri IV de Franconie est écrasée grace à l'intervention de Vratislav II de Bohême lors de la première bataille de Langensalza le 9 juin 1075.

Ernest Ier de Babenberg meurt tué lors de cette bataille.

Léopold II de Babenberg devient Margrave d'Autriche.

Egbert II de Misnie est un opposant à Henri IV de Franconie et privé de son titre de margrave de Misnie.



Lutte entre Egbert II de Misnie etVratislav II de Bohême

Egbert II de Misnie chasse Vratislav II de Bohême dès 1077 et est condamné pour cela.

Son comté de Frise est confisqué et donné comme fief à l'évêque d'Utrecht.



Rodolphe de Rheinfelde Anti Roi de Germanie

Des princes allemands s'assemblent à Tribur au prétexte de régler la déchéance de l'Empire.

Ils en profitent pour récupérer des biens et des avantages qui leur avaient été confisqués.

Le 15 mars 1077, avec l'accord tacite du pape, ils élisent antiroi de Germanie Rodolphe de Rheinfelden, Duc de Souabe, leur chef, contre Henri IV de Franconie.

Welf IV Welf est partisan de Rodolphe de Rheinfelden.

Henri IV de Franconie, en conséquence le prive de son titre de Duc de Bavière.

Cependant, soutenu par les bavarois et aidé par Azzon II d'Este, son père, Welf IV Welf parvient à se maintenir et à défier la décision de l'empereur en mai 1077.

Otton Ier de Northeim consent à l'élection de Rodolphe de Rheinfelde.

Egbert II de Misnie est l'un des premier partisans de Rodolphe de Rheinfelden, mais comme d'autres nobles saxons il lui retire rapidement son soutien et demeure ensuite neutre.

En Bourgogne, les évêques de Sion, Lausanne et Bâle restent fidèles à l'empereur, comme nombre d'évêques dans les autres parties de l'Empire, de même que des seigneurs de moindre rang, comme les Comtes d'Oltigen.

Burcard d'Oltigen, Évêque de Lausanne de 1056 à 1089, est un adversaire de la réforme.

Son successeur, Conon de Fenis, approuve la réforme, mais continue de soutenir l'empereur, tout comme son frère Bourcard de Fenis, Évêque de Bâle.

Conon de Fenis fonde l'abbaye de Cerlier (moines venus de Saint-Blaise, Forêt-Noire).

Bourcard de Fenis fonde le prieuré de Saint-Alban à Bâle (moines venus de Cluny).

Rodolphe de Rheinfelden perd ses droits en Bourgogne au profit du comte Guillaume II l'Allemand, qui étend son pouvoir au-delà du Jura jusqu'à Romainmôtier et au lac de Bienne.



Mort d'Otton Ier de Northeim Comte de Rittergau et de Northeim

Otton Ier de Northeim reste en armes contre Henri IV de Franconie jusqu'à sa mort.

Otton Ier de Northeim meurt le 11 janvier 1083. Il est inhumé dans la chapelle Nicolai.

Otton Ier de Northeim est décrit comme un noble, homme prudent et guerrière. Les pardons répétés d'Henri IV de Franconie montre qu'il ne pouvait pas se permettre de négliger une telle personnalité.

Egbert II de Misnie est alors le plus important mais le plus inconséquent des opposants saxons à Henri IV de Franconie.



Réconciliation d'Egbert II de Misnie avec Henri IV de Franconie

En juillet 1085, Egbert II de Misnie se réconcilie brièvement avec Henri IV de Franconie.

En septembre 1085, le conflit reprend.



Paix entre Egbert II de Misnie et Henri IV de Franconie

En 1087, Egbert II de Misnie et Henri IV de Franconie font la paix.



Mort d'Hermann de Salm Anti Roi de Germanie

Egbert II de Misnie Anti Roi Germanique

Henri de Lusace Margrave de Misnie

En 1088, à la mort d'Hermann de Salm, aucun antiroi n'est élu pour lui succéder.

Quelques sources indiques qu'alors, les évêques Hartwig de Magdebourg et Burchard II d'Halberstadt auraient persuadé Egbert II de Misnie de se lever contre Henri IV de Franconie et de réclamer la couronne pour lui-même devenant Anti Roi Germanique.

Egbert II de Misnie se brouille peu après avec ses nouveaux alliés, probablement à la suite de promesses non tenues.

La soumission de l'évêque Hartwig de Magdebourg à Henri IV de Franconie isole définitivement Egbert II de Misnie.

En 1088, Egbert II de Misnie est assiégé pendant 4 mois par Henri IV de Franconie dans son château de Gleichen.

Le lendemain de Noël Egbert II de Misnie réussit à s'échapper, profitant de la confusion de la bataille avec une petite troupe.

La cour des princes de Quedlinburg, et de nouveau la même année à Ratisbonne, Egbert II de Misnie est déclaré hors la loi et privé :



Henri Ier de Misnie Margrave de Misnie

En 1089, à la suite de la révolte et de la déposition d'Egbert II de Misnie, Henri Ier de Misnie reçoit également la Misnie de l'empereur Henri IV de Franconie.

Il est le premier membre de la maison de Wettin à porter ce titre.



Mort d'Egbert II de Misnie

Egbert II de Misnie meurt le 3 juillet 1090.

Le fugitif Egbert, invaincu mais isolé tombe selon la tradition sous les coups de chevaliers de l'empereur dans un moulin à fer en 1090.

Egbert II est inhumé à Saint-Cyriaque de Brunswick qu'il a fondé avec Egbert Ier de Brunswick, son père.

Après la démolition de cet édifice ses restes seront tranférés dans la crypte de l'Église Saint-Blaise à Brunswick.

Les possessions restantes d'Egbert II de Misnie échoient à avec Gertrude de Brunswick, sa sœur, et à Henri de Northeim, époux de cette dernière, Margrave de Frise.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !