Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1092 - le dernier en 1128



Mariage de Gilbert Ier de Gévaudan avec Gerberge de Provence

Il semble que Richard de Millau joue un rôle décisif dans ce mariage de Gilbert Ier de Gévaudan, son neveu.

Gilbert Ier de Gévaudan, Vicomte de Gévaudan, épouse en 1092 Gerberge de Provence, Comtesse de Provence et d'Arles. Leurs enfants sont :



Naissance de Douce Aldonza Ire de Provence

Douce Aldonza Ire de Provence naît en 1093, fille de Gilbert Ier de Gévaudan et de Gerberge de Provence.



Douce Aldonza Ire de Provence Comtesse de Provence

Gerberge de Provence, veuve de Gilbert Ier de Gévaudan, fait donation, le 1er février 1109, à Douce Aldonza Ire de Provence, sa fille aînée, de presque tous les domaines dont elle jouit en Provence, ainsi que de tous ceux qui ont appartenu à Gilbert Ier de Gévaudan.



Mariage de Raymond-Bérenger III de Barcelone avec Douce Aldonza Ire de Provence

Raymond-Bérenger III de Barcelone Comte de Provence et de Gévaudan, Vicomte de Millau

Raymond-Bérenger III de Barcelone épouse à Saint-Victor de Marseille le 3 février 1112 Douce Aldonza Ire de Provence, Comtesse de Provence. Leurs enfants sont :

Raymond-Bérenger III de Barcelone devient :

Le mariage semble avoir lieu à Saint-Victor de Marseille et non à la cathédrale Saint-Trophime d'Arles alors capitale du comté de Provence. Baratier écrit : Cette union a peut-être été favorisée par Richard de Millau, archevêque de Narbonne.

Plusieurs donations successives légitiment l'autorité du comte barcelonais sur la Provence.

L'abbaye de Saint-Victor a alors de nombreux domaines en Catalogne, ce qui explique probablement les contacts de l'Église avec les princes Catalans par l'intermède d'anciens abbés de ce monastère.



Naissance de Raymond-Bérenger IV de Barcelone

En catalan Ramon Berenguer ou en français Raymond-Bérenger IV de Barcelone, dit le Saint ou le Vieux, naît à Barcelone en 1113, fils de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.



Naissance de Raymond-Bérenger II le Jeune

Raymond-Bérenger II le Jeune naît en 1114, fils de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.



Naissance de Bérengère de Barcelone

Bérengère de Barcelone naît en 1116, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.



Naissance d'Étiennette de Barcelone

Stéphanie ou Étiennette de Barcelone naît en 1118, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.


Partage de la Provence

Litige concernant la possession de la provence

Traité de partage de la Provence

Alphonse-Jourdain Marquis de Provence

Douce Aldonza Ire de Provence Comtesse de Provence

Un litige concernant la possession de la provence existe entre :

Arrêtés vers le sud, les comtes catalans tournent leurs ambitions vers le littoral méditerranéen, au pied des Cévennes et jusqu'au Rhône.

Les droits détenus par Alphonse Jourdain sur la Provence proviennent:

Le litige porte sur la moitié des droits indivis provenant de Guillaume Ier le Libérateur, premier fils de Boson II de Provence.

Alphonse Jourdain doit renoncer à contrôler la totalité de la Provence. Il signe le 16 septembre 1125 un traité de partage de la Provence.

Aimery II de Narbonne figure à l'acte au titre de témoin.

Aimery II de Narbonne tiendra ces possessions en fief du comte de Toulouse, et Bernard d'Anduze les tiendra en fief d'Aimery II de Narbonne.

Avignon, Pont de Sorgues, Caumont et le Thor restent indivis.

La maison d'Urgel est exclue de ce partage.


Blason des Comtes de Provence

Mort de Douce Aldonza Ire de Provence Comtesse de Provence

Raymond-Bérenger II le Jeune Comte de Provence, du Rouergue, du Gévaudan et du Carladais

Douce Aldonza Ire de Provence meurt en 1127 ou 1130.

Suite à la mort de Douce Aldonza Ire de Provence:

Raymond-Rambaud Ier des Baux revendique cet héritage à travers sa femme Étiennette de Carlat.

Jusqu'à la mort de Douce Aldonza Ire de Provence, les chartes concernant les domaines de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence sont signées à la fois par Douce et par son mari. Après cette date, les chartes ne portent que la signature de Raymond-Bérenger III de Barcelone qui se substitue entièrement à sa femme.

Raymond-Bérenger II le Jeune devient Comte de Provence sous le nom de Bérenger-Raymond Ier de Provence. Il et aussi Comte du Rouergue, du Gévaudan, de Millau et du Carladais.

Le Midi se divise en deux clans :



Mariage de Centulle II de Bigorre avec Étiennette de Barcelone

Centulle II de Bigorre épouse en 1128 Étiennette de Barcelone, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.



Mariage d'Alphonse VII le Bon avec Bérengère de Barcelone

Alphonse VII le Bon épouse à Saldana en Espagne le 17 novembre 1128 Bérengère de Barcelone, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !