Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1547 - le dernier en 1611


Ivan IV de Moscou - par Viktor Vasnetsov- 1897 - Galerie Tretiakov à Moscou

Ivan IV de Moscou Tsar de Russie

Mariage d'Ivan IV de Moscou avec Anastasia Romanovna Zakharine

Ivan IV de Moscou est sacré à la cathédrale de l'Assomption à Moscou et est proclamé Tsar de toutes les Russies le 16 janvier 1547.

Il est le premier tsar régnant.

On prend en outre la décision de le marier. Ivan décide de chercher une épouse au sein de ses États.

Ivan IV de Moscou épouse à la cathédrale de l'Annonciation au Kremlin de Moscou le3 ou 7 février 1547 Anastasia Romanovna Zakharine. Leurs enfants sont :

Anastasia Romanovna Zakharine aurait eu une influence modératrice sur le caractère plutôt volatil de son époux.



Mariage d'Ivan IV de Moscou avec Maria Fiodorovna Nagaïa

Ivan IV de Moscou est veuf de Maria Dolgoroukaïa.

Ivan IV de Moscou épouse le 6 septembre 1580 Maria Fiodorovna Nagaïa. Leur enfant est :



Naissance de Dimitri Ivanovitch

Dimitri Ivanovitch naît le 18 octobre 1583, fils d'Ivan IV de Moscou et de Maria Fiodorovna Nagaïa.


Fédor Ier de Russie

Mort d'Ivan IV de Moscou

Fédor Ier de Russie Tsar de Russie

Ivan IV de Moscou meurt à Moscou le 18 mars 1584 lors d'une partie d'échecs.

Les circonstances restent non élucidées à ce jour.

Il est surnommé Le Terrible pour sa cruauté.

Il lègue une Russie en crise, à la fois économiquement, socialement et politiquement.

Fédor Ier de Russie est couronné Tsar de Russie le 31 mai 1584.

Il est peu intelligent, légèrement retardé, de caractère presque simple et incapable de gouverner. Il est extrêmement pieux. On le surnomme le sonneur de cloches, en référence aux églises qu'il visite.

Ivan IV de Moscou, le sachant, a institué un conseil de régence composé de :

Bogdan Yakovlevitch Belskiest l'un des grands chefs de l'opritchnina et défend les droits du tsarévitch Dimitri Ivanovitch, demi-frère de Fédor Ier de Russie et fils de Maria Fiodorovna Nagaïa, la dernière femme d'Ivan IV de Moscou.

Fiodor Ivanovitch Mtislavski est un lointain cousin et Nikita Romanovitch Romanov est l'oncle maternel de Fédor Ier de Russie, mais ils sont peu ambitieux.

Boris Fedorovitch Godounov, beau-frère de Fédor Ier de Russie, n'a pas été inclus dans le conseil de régence mais il a acquis assez de puissance dans les dernières années du règne d'Ivan pour participer à la lutte des régents pour le pouvoir.

Appuyé par Fiodor Ivanovitch Mtislavski et Nikita Romanovitch Romanov, Boris Fedorovitch Godounov commence par écarter Bogdan Yakovlevitch Belski, qui est exilé à Ouglitch avec le tsarévitch Dimitri et la mère de ce dernier.

Ivan Pétrovitch Chouïski est plus puissant et le plus ambitieux, mais ses sympathies envers la Pologne le desservent. On lui enlève la régence et on l'assigne à résidence.

Dès lors, et jusqu'à la mort de Fédor Ier de Russie, la totalité du pouvoir est concentrée entre les mains de Boris Fedorovitch Godounov.



Mort de Dimitri Ivanovitch

Dimitri Ivanovitch et Maria Fiodorovna Nagaïa sont relégués par Boris Fedorovitch Godounov à Ouglitch.

Le tsarévitch Dimitri Ivanovitch meurt à Ouglitch le 15 mai 1591 mystérieusement.

Les ennemis de Boris Fedorovitch Godounov font courir le bruit qu'il s'agit d'un assassinat sur son ordre mais sans fournir de preuves. Pendant plusieurs siècles, les historiens l'accuseront également. Il semble cependant qu'il soit innocent : Dimitri Ivanovitch se serait tué accidentellement avec un couteau, au cours d'une crise d'épilepsie.



Grigori Otrepiev Premier faux prince Dimitri

Fiançailles de Grigori Otrepiev et de Marina Mniszek

Bataille de Novgorod-Severski

Georges Mniszek et à Marina Mniszek résident à Sambor.

En cette ville, en 1604, Constantin Wisniewicki, leur parent, présente à Georges Mniszek et à Marina Mniszek un étrange personnage déclarant être Dimitri Ivanovitch, demi-frère de Fédor Ier de Russie, le tsar défunt, qui aurait échappé à la mort.

En réalité, il s'agit d'un imposteur, un moine défroqué du nom de Grigori Otrepiev.

Un contrat de fiançailles est signé entre Grigori Otrepiev et Marina Mniszek.

Si Grigori Otrepiev réussit à ceindre la couronne, Marina Mniszek recevra 1 000 000 de zlotys et la ville de Pskov.

De son côté, Grigori Otrepiev obtiendra les terres de Novgorod et de Severski.

Conseillé par Grigori Otrepiev, Sigismond III Vasa accepte de lever et de financer une armée de mercenaires polonais et lituaniens.

Le 13 octobre 1604, Grigori Otrepiev entre en Russie

Boris Fedorovitch Godounov décrète alors la mobilisation générale mais ses troupes sont défaites par celle de Grigori Otrepiev, le 21 décembre 1604 à Novgorod-Severski.



Second faux Dimitri Ivanovitch

En 1608, un second faux Dimitri Ivanovitch menace Moscou. Il s'est installé à Touchino, à quelques kilomètres de la capitale, et s'apprête à l'assiéger.

Comme le premier imposteur, il est appuyé par Sigismond III Vasa.

Vassili IV Chouiski prend peur et négocie une entente avec Sigismond III Vasa.

Celui-ci consent à retirer son appui à second faux Dimitri Ivanovitch contre la libération de tous les prisonniers polonais.

Marina Mniszek et Georges Mniszek peuvent ainsi quitter Moscou.

Alors que Georges Mniszek fuit vers Iaroslavl, Marina Mniszek se dirige lentement vers la Pologne.

Elle est rattrapée et enlevée par un détachement du second faux Dimitri qui la ramène à Touchino.

Surprise ! Marina Mniszek dit reconnaître ce second faux Dimitri Ivanovitch comme son époux qui aurait miraculeusement échappé à ses agresseurs.

Évidemment, ce n'est pas lui mais cette reconnaissance fait évanouir certains doutes et lui apporte de nombreux appuis.



Mort du Second faux Dimitri Ivanovitch

Le second faux Dimitri Ivanovitch meurt en décembre 1610 assassiné dans des circonstances douteuses.



Naissance d'Ivan le Petit Brigand

Ivan le Petit Brigand naît le 16 janvier 1611, fils du second faux Dimitri Ivanovitch et de Marina Mniszek.

Le patriarche Hermogène avait affublé le second faux Dimitri Ivanovitch du surnom de Brigand de Touchino.

Il donne le surnom de Petit Brigand à son héritier.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !