Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



21 événements affichés, le premier en 1302 - le dernier en 1371



Mariage de Robert Ier d'Écosse avec Élisabeth de Burgh

Robert Ier d'Écosse épouse vers 1302 Élisabeth de Burgh, fille de Richard Og de Burgh, Comte d'Ulster. Leurs enfants sont :



Mariage d'Édouard II Carnavon avec Isabelle de France

Tournoi de Boulogne-sur-Mer

Après de longues négociations, en vertu du traité de Montreuil-sur-Mer, Édouard II Carnavon épouse à Boulogne-sur-Mer le 25 janvier 1308 Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel et de Jeanne Ire de Navarre. Leurs enfants sont :

Amédée V de Savoie assiste à ce mariage.

Louis Ier de Bourbon se fait remarquer en remportant avec Jean, son frère, Comte de Charolais, les prix du tournoi de Boulogne-sur-Mer organisé en l'honneur de ce mariage.

Louis Ier de Bourbon est choisi peu après pour accompagner Isabelle de France à son couronnement, en compagnie de Charles Ier de Valois.



Naissance de David II d'Écosse

David Bruce ou David II d'Écosse naît à Dunfermline dans le Fifeshire le 5 mars 1324, fils de Robert Ier d'Écosse et d'Élisabeth de Burgh.



Mariage de David II d'Écosse avec Jeanne d'Angleterre

En vertu du traité d'Édimbourg-Northampton, David II d'Écosse épouse à Lothian en Écosse le 17 juillet 1328 Jeanne d'Angleterre, la fille d'Édouard II Carnavon et d'Isabelle de France. Ils n'ont pas d'enfant.



Mort de Robert Ier d'Écosse Roi d'Écosse

David II d'Écosse Roi d'Écosse

Thomas Randolf Comte de Moray Gardien de l'Écosse.

Robert Ier d'Écosse meurt au château de Cardross ou Cadroos à Dumbarton en Écosse le 7 juin 1329. Il est inhumé à l'abbaye de Dunfermline.

David II d'Écosse, son fils, devient Roi des Écossais le 7 juin 1329 mais il est trop jeune pour pouvoir régner.

Thomas Randolf, Comte de Moray, devient Gardien de l'Écosse.



Couronnement de David II d'Écosse

David II d'Écosse est couronné Roi d'Écosse en 1331 à Scone.



Mort de Thomas Randolf Gardien de l'Écosse

Donald Mormaer Gardien de l'Écosse

Expédition des "déshérités"

Bataille de Dupplin Moor

Édouard Balliol Roi des Écossais

Archibald Douglas Gardien de l'Écosse

Trêve entre Archibald Douglas et Édouard Balliol

Thomas Randolf, Comte de Moray, meurt le 20 juillet 1332.

La noblesse écossaise se réunis à Perth où elle élit Donald Mormaer, Comte de Mar, au poste de Gardien de l'Écosse.

Édouard Balliol rend probablement hommage en secret à Édouard III d'Angleterre, officiellement en paix avec David II d'Écosse.

Édouard lui refuse l'autorisation d'envahir l'Écosse en traversant la rivière Tweed, le traité d'Édimbourg Northampton aurait été trop visiblement rompu. Mais il accepte de fermer les yeux sur une invasion maritime mais il les désavouera et confisquera toutes leurs terres en Angleterre si jamais ils échouent.

Le petit groupe dirigé par Édouard Balliol prend la mer depuis la rivière Humber. Composés des nobles déshérités et de mercenaires, ils ne sont probablement pas plus de quelques centaines. Ils débarquent à Kinghorn sur le Fife le 6 août 1332.

La nouvelle de leur avancée les précède. Alors qu'ils marchaient sur Perth, ils trouvent sur leur chemin une vaste armée, composée principalement d'infanterie, sous le commandement de Donald Mormaer.

Lors de la bataille de Dupplin Moor, l'armée d'Édouard Balliol, dirigée par Henry Beaumont, vainc les forces écossaises, pourtant plus nombreuses. Beaumont utilise la tactique utilisée par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, avec des chevaliers à pied au centre et des archers sur les côtés. Pris sous une meurtrière pluie de flèches, la plupart des soldats Écossais n'atteignent pas la ligne ennemie. Quand la massacre est finalement terminé, Donald Mormaer, Robert Bruce, un fils illégitime de Robert Ier d'Écosse, de nombreux nobles et environ 2 000 écossais ont péri.

Édouard Baliol se couronne Roi des Écossais, d'abord à Perth, puis à l'abbaye de Scone en septembre 1332.

Archibald Douglas, est promu Gardien de l'Écosse.

En octobre 1332, Archibald Douglas conclut une trêve avec Édouard Balliol afin de laisser le parlement écossais se rassembler et décider qui serait le roi.



Bataille de Halidon Hill

Mort d'Archibald Douglas

Mort d'Alexandre Bruce

L'armée de Archibald Douglas est vaincue et lui tué à la bataille de Halidon Hill le 19 juillet 1333.

David II d'Écosse et Jeanne d'Angleterre sont envoyés en sécurité dans le château de Dumbarton, pendant que Berwick se rend et est annexée par l'Angleterre.

À ce moment, la majeure partie du territoire écossais est sous occupation anglaise. Huit comtés des Lowlands sont cédés à l'Angleterre par Édouard Balliol.

William Montacute participe aux campagnes d'Écosse et notamment à la bataille de Halidon Hill.

Édouard III d'Angleterre donne à William Montacute le droit de revendiquer l'île de Man.

Alexandre Bruce est tué lors de cette bataille.



Exil en France de David II d'Écosse et de Jeanne d'Angleterre

Au début 1334, le roi de France Philippe VI de Valois propose à David II d'Écosse l'asile.

David II d'Écosse et Jeanne d'Angleterre arrive à Boulogne-sur-Mer en mai 1334. Ils sont reçus très amicalement par le roi de France, Philippe VI de Valois.

Château-Gaillard est donné comme résidence pour leur cour. Philippe VI de Valois inclut le roi des Écossais en exil dans les négociations de paix qui sont en cours entre le France et l'Angleterre. En l'absence de David II d'Écosse, plusieurs Gardiens de l'Écosse continuent la lutte.



Traité avorté entre l'Angleterre et l'Écosse

En janvier 1336, les Écossais proposent une ébauche de traité dans lequel ils acceptent de reconnaître Édouard Balliol, âgé et sans enfant, en tant que roi si David II d'Écosse est son successeur et que ce dernier quitte la France pour vivre en Angleterre.

David II d'Écosse refuse cette proposition.



Bataille de Buironfosse

David II d'Écosse est présent à la rencontre des armées françaises et anglaises à Buironfosse en octobre 1339.



Retour de David II d'Écosse en Écosse

Différents Guardiens de l'Écosse réussissent à reprendre l'Écosse.

David II d'Écosse peut retourner dans son royaume en juin 1341, déterminé à se montrer digne de son illustre père et à reprendre les rênes du gouvernement.

Le pays paupérisé a besoin de paix et d'une bonne gouvernance.



Bataille de Neville's Cross

David II d'Écosse prisonnier

Pour aider son allié Philippe VI de Valois, ignorant les trêves avec l'Angleterre, David II d'Écosse mène plusieurs raids écossais en Angleterre, forçant Édouard III d'Angleterre à amener une armée pour renforcer sa frontière nord.

En 1346, Philippe VI de Valois appelle à une invasion de l'Angleterre afin qu'il puisse enlever le verrou anglais sur Calais.

Jean de Hainaut est encore aux côtés de Philippe VI de Valois, quand il tente vainement de faire lever le siège de Calais.

David II d'Écosse dirige personnellement une armée de 12 000 hommes vers le sud avec l'intention de capturer Durham.

Il rencontre une armée anglaise de 5 000 hommes, remontant depuis le Yorkshire.

David II d'Écosse est vaincu à la bataille de Neville's Cross le 17 octobre 1346.

Son armée compte de nombreuses pertes.

David II d'Écosse est blessé par deux fois par des flèches au visage et est fait prisonnier.

Après une période de convalescence, il est emprisonné principalement dans la Tour de Londres et à Odiham dans le Hampshire pendant 11 ans.

Son emprisonnement n'est pas des plus rigides, et des négociations en vue de sa libération commencent rapidement.

L'Écosse est dirigée par son neveu Robert Stewart.



Traité de Berwick-upon-Tweed

Le 3 octobre 1357, David II d'Écosse est libéré en application du traité de Berwick-upon-Tweed, selon lequel les Écossais acceptent de payer l'énorme rançon de quelque 100 000 merks pour sa libération, payable en 10 ans.

Le pays est appauvri par les guerres avec l'Angleterre et il paraît rapidement évident qu'il est impossible de réunir l'argent de la rançon.

Une lourde taxation est instaurée pour trouver les fonds nécessaires au paiement de la somme qui aurait dû être payée annuellement, mais David II d'Écosse s'aliène le reste de la population en utilisant l'argent pour ses intérêts propres.

La première annuité est payée en temps, la deuxième en retard et plus aucune n'a pu être payée par la suite.



Mort de Jeanne d'Angleterre

Jeanne d'Angleterre, épouse de David II d'Écosse, meurt en 1362.

David II épouse alors la veuve d'un petit seigneur et perd sa popularité et le respect de ses nobles.



Accord avec l'Angleterre rejeté par les Écossais

En 1363, David II d'Écosse se rend à Londres et accepte l'accord suivant : S'il vient à mourir sans enfant, la couronne ira à Édouard, son beau-frère ou à l'un de ses fils et la pierre du destin reviendra pour son couronnement.

Les Écossais rejettent cet accord, proposent de continuer à payer la rançon, qui est alors augmentée à 100 000 livres, et menacent de déposer David II d'Écosse.



Mort d'Édouard Balliol

Édouard Balliol meurt sans enfant en 1364.

En 1364, le parlement écossais rejette la proposition de faire de Lionel d'Anvers le prochain roi, mais David II d'Écosse négocie secrètement avec Édouard III d'Angleterre sur ce point, après qu'il ait réprimé une révolte de quelques-uns de ses nobles.



Mariage de David II d'Écosse avec Margaret Drummond

David II d'Écosse épouse Margaret Drummond.



Robert III d'Écosse Comte de Carrick

Robert III d'Écosse est fait Comte de Carrick en 1368 par son grand-oncle le Roi David II d'Écosse. Robert III d'Écosse prend part au gouvernement du royaume.



Divorce de David II d'Écosse et de Margaret Drummond

Le roi divorce d'avec Margaret Drummond, sa seconde femme, en 1369



Mort de David II d'Écosse

Robert II Stuart Roi d'Écosse

David II d'Écosse meurt au château d'Édimbourg le 22 février 1371 sans enfant alors qu'il songeait à épouser sa maîtresse, la fille d'Agnes Dunbar. La dynastie des "Bruce" s'achève.

Robert II Stuart, neveu de David II, devient Roi d'Écosse le 26 mars 1371 à l'Abbaye de Scone. La dynastie Stuart régnera plus tard sur l'Angleterre et l'Irlande et deviendra une des plus illustres d'Europe.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !