Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1832 - le dernier en 1913


César Ernest André – par Franz Xaver Winterhalter -1834 – Musée Jacquemart-André Louise Mathilde Cottier – par Franz Xaver Winterhalter -1834 – Musée Jacquemart-André

Mariage de César Ernest André avec Louise Mathilde Cottier

César Ernest André épouse le 10 juillet 1832 Louise Mathilde Cottier. Leur enfant est :

François Cottier est Régent de la Banque de France.



Naissance de Cornélia Jacquemart

Cornélia-Barbe-Hyacinthe ou Cornélia Jacquemart naît rue de l'Échiquier à Paris le 25 juillet 1841, fille de Joseph Jacquemart et de Marie-Hyacinthe-Augustine Rivoiret.

Son père est un collaborateur du baron Alphée Bourdon de Vatry, Agent de change, et Sénateur de la Meurthe.

N'aimant pas son prénom, elle l'abrège en Nélie.



Alphée Bourdon de Vatry propriétaire du domaine de Chaalis

Le baron Alphée Bourdon de Vatry est propriétaire en 1851 du domaine de Chaalis. Cornélia Jacquemart y passe son enfance.



Cornélia Jacquemart étudiante à l'école des beaux-arts

Cornélia Jacquemart est une des premières femmes de son temps à étudier la peinture à l'école des beaux-arts où elle fréquente l'atelier de Léon Cogniet à partir de 1858, puis celui d'Ernest Hébert grâce à qui elle va découvrir l'Italie.



Cornélia Jacquemart expose au Salon de peinture

En 1863, Cornélia Jacquemart envoie le tableau Molière chez le barbier.


Édouard André - par Franz Xaver Winterhalter - Paris Musée Jacquemart-André

Rachat de la Gazette des Beaux-arts

En 1872, Édouard André rachète la Gazette des Beaux-arts et devient président de l'Union centrale des arts décoratifs.

Édouard André a fait exécuter son buste par Jean-Baptiste Carpeaux et son portrait par Franz Xaver Winterhalter.

En 1872, Édouard André commande un nouveau portrait à Cornélia Jacquemart, devenue portraitiste pour la haute société.

Elle entretient alors une relation distante avec son commanditaire, lui demandant de venir toujours accompagné. Le chaperon est Maurice Cautier, son cousin.


Cornélia Jacquemart – autoportrait -1880 - Chaalis

Mariage d'Édouard André avec Cornélia Jacquemart

Édouard André épouse civilement à la mairie du VIIIe arrondissement à Paris le 29 juin 1881 Cornélia Jacquemart.

Peintre, Cornélia Jacquemart-André garde son nom de jeune fille et l'accole au nom de son mari.

Elle partage alors la passion de son mari pour les arts picturaux et l'aide dans le projet de créer un musée de peinture et d'arts décoratifs dans leur magnifique hôtel particulier.

Ils font notamment plusieurs voyages en Italie où ils achètent énormément d'œuvres d'art de la Renaissance italienne.



Édouard André et Cornélia Jacquemart à Saint-Petersbourg

En 1888 Édouard André et Cornélia Jacquemart se rendent à Saint-Petersbourg mais doivent interrompre le voyage à cause des problèmes de santé d'Édouard.



Mort d'Édouard André

Sa santé se détériore.

Édouard André meurt en 1894.

Il lègue tous ses biens à Cornélia Jacquemart, sa chère épouse.



Achat de l'abbaye de Chaalis

En 1902, Cornélia Jacquemart entame un voyage autour du monde avec l'intention de visiter le Japon. Ayant atteint l'Inde, elle apprend qu'une partie du domaine d'Ermenonville avec l'abbaye de Chaalis est mise en vente.

En mai 1902, Cornélia Jacquemart acquiert discrètement lors de ventes aux enchères une partie du mobilier et de la collection Vatry-Murat, dont des crosses limousines du XIIIème siècle retrouvées en 1865 dans les ruines de l'abbatiale, à l'emplacement des tombes des abbés.

En juillet 1902, elle l'achète aux héritiers de Rose Paméla Hainguerlot, sa protectrice.

A grands frais, Cornélia Jacquemart modernise, remeuble et décore avec des boiseries, tapisseries et sculptures la demeure où elle s'installe. Elle fait déménager la moitié des objets collectionnés avec son mari et continuant de façon boulimique, une collection à son goût.



Mort de Cornélia Jacquemart

Cornélia Jacquemart meurt en 1912.

Elle est inhumée dans le parc de Chaalis.

Comme convenu avec son mari, Cornélia Jacquemart lègue tous ses biens à l'Institut de France.



Ouverture des musées Jacquemart-André

En 1913, les deux musées Jacquemart-André, parisien et de Chaalis, ouvrent au public.

Dans celui de Paris, le buste de Cornélia Jacquemart est en évidence sur la cheminée du salon de thé.

À Chaalis est exposé son autoportrait, datant de 1880.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !