Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1000 - le dernier en 1056



Naissance de Constantin IX le Monomaque

Constantin IX le Monomaque naît 1000.



Mariage de Constantin IX le Monomaque avec Pulchérie Skleraina Argyros

Constantin IX le Monomaque épouse en 1024 Pulchérie Skleraina Argyros (1005-1042), fille de Basile Argyros. Leur enfant est :



Naissance d'Anne de Byzance

Marie ou Irène ou Anastasia ou Anne de Byzance Monomaque naît en 1035, fille de Constantin IX le Monomaque et de Pulchérie Skleraina Argyros.



Mariage de Constantin IX le Monomaque avec Zoé Porphyrogénète

Constantin IX le Monomaque Empereur byzantin

Liaison de Constantin IX le Monomaque avec la Sklérène

Constantin IX le Monomaque épouse en secondes noces le 11 juin 1042 l'impératrice Zoé Porphyrogénète, dont il était l'amant et qui l'associe au trône impérial.

Le remariage de Zoé Porphyrogénète exclut Théodora Porphyrogénète une nouvelle fois du pouvoir.

Après son mariage, Constantin mène une vie quasi-conjugale avec une nièce de sa première épouse, surnommée la Sklérène.



Insurrection de Georges Maniakês

Constantin IX le Monomaque doit combattre l'insurrection de Georges Maniakês en 1043.



Mort de La Sklérène

La Sklérène, favorite de Constantin IX le Monomaque, meurt en mars 1044 d'une maladie pulmonaire.



Mariage de Vsévolod Ier Iaroslavovitch Rurikide avec Anne de Byzance

Vsévolod Ier Iaroslavovitch Rurikide épouse en 1046 ou en 1052 Anne de Byzance, fille de Constantin IX le Monomaque et de Pulchérie Skleraina Argyros. Leur enfant est :



Insurrection de León Tornikios

Constantin IX le Monomaque doit combattre l'insurrection de León Tornikios en 1047,



Mort de Zoé Porphyrogénète Impératrice byzantine

Zoé Porphyrogénète meurt en 1050.

Constantin IX le Monomaque demeuré seul Empereur.



Retour de Léon IX à Rome

Envoi de Légats à Constantinople

Prisonnier, León IX tombe malade en février 1054 et ne rentre à Rome que pour y mourir.

Le schisme a pour origine le souci de la Papauté d'uniformiser les rites dans la partie sud de l'Italie, récemment conquise par les Normands sur les Byzantins. Il se heurte à l'opposition du patriarche de Constantinople, Michel Cérulaire (Keroularios), tout aussi soucieux de les uniformiser dans le domaine du patriarcat de Constantinople. La pierre d'achoppement est l'usage du pain non levé en Occident, mais notons aussi comme autres points de litige :

Michel Cérulaire (Keroularios), patriarche de Constantinople, abhorrant la suprématie pontificale, inspire un document à diffuser à "tous les évêques des Francs et au vénérable pape lui-même", qui condamne violemment certaines pratiques de l'Église romaine, entachées de péché et de judaïsme.

Suit un échange de lettres maladroites où est soulevée l'œcuménicité du patriarcat de Constantinople, alors que l'empereur Constantin IX le Monomaque est partisan d'une alliance avec Rome et se veut conciliant.

Cela aboutit à l'envoi par Léon IX d'une délégation à Constantinople composée de :

Ces derniers, ayant combattu à Civitate contre les Normand, gardent une amère rancune contre les Byzantins qui ne sont pas venus se battre, ce qu'ils assimilent à une trahison.



Mort de Constantin IX le Monomaque Empereur byzantin

Théodora Porphyrogénète Empereur byzantin

Constantin IX le Monomaque meurt à Byzance le 11 janvier 1055 de pleurésie.

Constantin IX le Monomaque doit lutter contre l'apparition de nouveau ennemi, les Turcs Seldjoukides en Orient, les Normands, les Petchenègues, les Oghouz et les Coumans en Occident.

Le règne de Constantin IX le Monomaque est marqué par l'affaiblissement de l'administration provinciale, la consolidation de la puissance féodales et la perte des possessions siciliennes et italiennes de Byzance.

Durant le règne de Constantin IX le Monomaque la bourgeoisie urbaine obtient les dignités qui lui permettent l'accès au Sénat.

À la mort de Constantin IX, Théodora Porphyrogénète règne enfin seule en 1055, avec clairvoyance et énergie.



Révolte du proèdre Théodose

Théodose exilé

Michel VI Stratiotique doit immédiatement faire face à la révolte du proèdre Théodose, cousin germain de l'empereur Constantin IX le Monomaque, qui considère que le trône lui revient. Mal préparée et ne recevant pas le soutien du patriarche Michel Ier Cérulaire, la révolte de Théodose est un échec. Il est exilé à Pergame.

Michel VI Stratiotique n'a pas de finesse politique et ne sait pas maintenir l'équilibre entre l'aristocratie et l'armée : pour gouverner il désire s'appuyer sur la noblesse civile. Cela suscite une violente hostilité de l'armée et de l'aristocratie d'origine militaire. Il s'aliène ainsi les magistri Isaac Comnène (le futur empereur Isaac Ier Comnène) et Katakalôn Kékauménos.

Michel VI Stratiotique n'est guère plus sage en politique extérieure. En refusant de payer le franc Ervévios Phrangopôlos et en se moquant de lui, il le fait s'allier à l'aventurier turc Samouch. L'alliance ne tient pas, mais les faibles capacités de Michel pour la diplomatie met des régions de l'Empire en danger.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !