Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 630 - le dernier en 668



Naissance de Constant II le Pogonat

Constant II Héraclius dit Constant II le Pogonat (Pogonatus) naît en 630, fils de Constantin III et de Grégoria.



Constantin III Empereur byzantin

Héraclonas Constantin Empereur byzantin

Mort de Constantin III Empereur byzantin

Constant II le Pogonat Empereur byzantin

Constantin III devient Empereur byzantin en février 641 avec son demi-frère Héraclonas Constantin.

Constantin III meurt le 25 mai 641, après seulement 3 mois de règne. Martine est soupçonnée de l'avoir empoisonné pour laisser le pouvoir dans les mains de Héraclonas Constantin, son fils.

Avant de mourir, Constantin III parvient à faire proclamer empereur, avec l'aide de l'armée, son fils Constant II le Pogonat, initialement prénommé Héraclius.

Le Sénat assume la régence.



Révolte contre Héraclonas Constantin

Constant II le Pogonat doit faire face, lors de son avènement, aux ambitions de sa cousine Martine. Le peuple se soulève contre Héraclonas Constantin. En septembre 641, Constant II les fait arrêter et leur fait trancher le nez avant de les exiler à Rhodes.



Excommunication de Paul patriarche œcuménique de Constantinople

Avant de se lancer en campagne contre les sarrasins, Constant II le Pogonat doit réunifier son empire, divisé par la querelle du monothélisme et par les intrigues de Martine.

En 647, le pape Théodore Ier excommunie le patriarche œcuménique de Constantinople, Paul.



Promulgation de l'édit de Constant II le Pogonat

En réaction à l'excommunication de Paul, Constant II le Pogonat promulgue en 648 l'édit de Constant, décrétant que toute dispute devait être oubliée et que l'état des affaires prévalait sur toute controverse. L'édit précise également que si un évêque ose à nouveau évoquer le sujet, il doit être fouetté et banni.



Naissance de Constantin IV Pogonat

Constantin IV Pogonat naît en 652, fils aîné de Constant II le Pogonat.



Martin Ier prisonnier

Exil de Martin Ier en Crimée

Apprenant la nouvelle de la condamnation du monothélisme, Constant II le Pogonat fait arrêter le pape par l'exarque Calliopas de Ravenne le mercredi 19 juin 653. Les troupes le traitent sans respect ni ménagement et causent des désordres dans le palais papal, qui est à l'époque celui du Latran, et jusque dans la basilique du Latran qui est aussi la cathédrale de Rome.

Après un an de détention à Naxos,, le pape est embarqué à destination de Constantinople. Maltraité par ses gardiens durant la traversée, Martin arrive malade et doit être transporté sur un brancard en prison.

J'y suis depuis 47 jours, écrit-il, et l'on ne m'a pas encore donné un peu d'eau pour me laver. Je grelotte de froid ; je suis épuisé par la dysenterie ; je vomis la nourriture que je dois manger. Mais Dieu voit tout, et j'ai confiance en lui. "

Après une parodie de jugement à l'Hippodrome, Martin Ier Pape,accusé de complot contre l'empereur, est condamné à mort le 20 décembre 653, ses vêtements sacerdotaux sont publiquement déchirés et on lui attache une lourde chaîne au cou.

En janvier 654, après plusieurs semaines de captivité et un appel à la clémence du patriarche en sa faveur, l'empereur commue la peine en un exil en Crimée.



Grimoald Ier de Bénévent Roi des Lombards

Romuald Ier de Bénévent Duc de Bénévent

En 662, Grimoald Ier de Bénévent mène une conjuration de palais et renverse Pertharite de Lombardie et de Godepert de Lombardie.

Godepert de Lombardie meurt assassiné.

Pertharite de Lombardie préfère fuir que de subir le même sort et trouve d'abord refuge chez les Avars du khagan Kakan puis auprès des Francs.

Rodelinde et Cunipert, capturés par Grimoald Ier de Bénévent, sont envoyés en exil à Bénévent.

Grimoald Ier de Bénévent devient Roi des Lombards, laissant le gouvernement du duché de Bénévent à son fils aîné Romuald Ier de Bénévent.

Bon chef de militaire, son règne est marqué par de nombreuses guerres aux frontières.

Grimoald Ier de Bénévent est victorieux à plusieurs reprises des Byzantins dirigés par l'empereur Constant II le Pogonat en personne, qui avait assiégé Bénévent.

Grimoald Ier de Bénévent est victorieux des Francs, alliés de Pertharite de Lombardie, à Asti.

Grimoald Ier de Bénévent est victorieux des Avars, chez qui il avait été otage dans sa jeunesse.

Grimoald Ier de Bénévent est victorieux des peuplades slaves du nord-est de l'Italie

Grimoald Ier de Bénévent soumet la noblesse rebelle et les duchés autonomistes comme ceux de Spolète et du Frioul. Pour soumettre le duché de Frioul, Grimoald Ier de Bénévent fait appel à des Avars pour dévaster le duché.



Siège de Bénévent

En 663, Romuald Ier de Bénévent est assiégé dans Bénévent par Constant II le Pogonat, l'empereur byzantin, en personne.

Barbat de Bénévent promet la victoire lombarde et la levée du siège si Romuald Ier de Bénévent et les Lombards acceptent la religion chrétienne.

Constant II le Pogonat est chassé grâce à l'intervention de Grimoald Ier de Bénévent, son père, venu précipitamment en aide de Pavie, capitale lombarde.

À partir de cet épisode, mêlant probablement mythes et réalités, l'évangélisation du duché lombard va s'accélérer.

Grimoald Ier de Bénévent est resté Arien encore imprégné de paganisme lombard.

Romuald Ier de Bénévent décide de se convertir au catholicisme et commence la conversion de ses sujets lombards et bulgares, restés païens, ariens, ou encore plus ou moins attachés à leurs croyances ancestrales.

Romuald Ier de Bénévent propage le culte de saint Michel, amorcé par son père Grimoald Ier de Bénévent.

Sous son autorité, le sanctuaire de l'Archange et le siège de Sipontum passent sous la juridiction de l'évêque de Bénévent, Barbat de Bénévent purifie le culte de Saint Michel qui est en train de se répandre parmi les Lombards.

Grâce à Barbat de Bénévent, le culte envers Saint Michel devient vite l'un des facteurs de l'unification religieuse des Lombards.

L'Archange Saint Michel commence à être considéré comme le protecteur des Lombards, qui, dans la grotte du Mont-Gargan, trouvent leur sanctuaire national.

Romuald Ier de Bénévent fait exécuter à l'intérieur du sanctuaire.



Installation de Constant II en Italie

Devant l'agitation qui secoue les Balkans et les menaces qui pèsent sur la Sicile, Constant II le Pogonat décide de quitter Constantinople pour établir sa capitale permanente en Occident. Il quitte donc Constantinople pour Naples, puis Rome et Syracuse où il fixe sa capitale.



Mort de Constant II le Pogonat Empereur byzantin

Constantin IV Pogonat Empereur byzantin

Constant II le Pogonat meurt assassiné le 15 septembre 668 à Syracuse en Sicile par un de ses serviteurs qui l'assomme avec un porte-savon, alors qu'il était dans son bain.

Constantin IV Pogonat devient Empereur byzantin en 668.

Considéré comme un homme d'État avisé et un meneur d'hommes, Constantin IV lutte avec fermeté contre les Arabes.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !