Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



29 événements affichés, le premier en 308 - le dernier en 1302


Flavia Maxima Fausta l'épouse de Constantin - musée du Louvre

Mariage de Constantin Ier le Grand avec Flavia Maxima Fausta

Toutefois Maximien Hercule se rapproche de Constantin Ier le Grand, à qui il donne en mariage sa fille Flavia Maxima Fausta.

Constantin Ier le Grand épouse Flavia Maxima Fausta, fille de Maximien Hercule et d'Eutropia la Syrienne. Leurs enfants sont :



Naissance de Constance II

Flavius Julius Constantius dit Constance II naît le 7 août 318 à Sirmium, fils de Constantin Ier le Grand et de Flavia Maxima Fausta.



Constance II nommé César

Constance II est nommé césar le 8 novembre 324.

Il va régner 37 ans.

Constantin Ier le Grand est le seul maître du monde romain.

À la tétrarchie de Dioclétien succède une monarchie dirigée par un seul auguste assisté de césars qui n'étaient plus seulement ses collaborateurs mais ses fils, désignés comme héritiers présomptifs.

Le premier officier Franc qui nous est connu est Bonitus, en 324, et son nom latinisé souligne un certain progrès d'acculturation des francs à la civilisation romaine.



Baptême de Constantin Ier le Grand

Mort de Constantin Ier le Grand

Constantin Ier le Grand et sa mère Hélène sanctifiés

Malade, épuisé par un règne agité, Constantin Ier le Grand tente de regagner en toute hâte sa capitale.

Avant de rendre le dernier soupir, Constantin Ier le Grand a le temps de recevoir le baptême des mains de l'évêque Eusèbe de Nicomédie, un disciple d'Arius que Constantin Ier le Grand avait fait condamner lors du Concile de Nicée.

Constantin Ier le Grand meurt à Ancyrona, dans les faubourgs de Nicomédie le dimanche 22 mai 337, jour de la Pentecôte chrétienne.

Son corps est placé dans un cercueil d'or et drapé de pourpre pour son retour à Constantinople.

Il est exposé dans la grande salle du palais durant 3 mois et 1/2, le temps de savoir lequel des jeunes Césars doit occuper le trône vacant.

Durant cette période, les cérémonies de la Cour se déroulent au nom de Constantin Ier le Grand, comme s'il n'était pas mort.

Constance II, premier sur les lieux, préside les funérailles.

Le corps de Constantin Ier le Grand est placé dans un sarcophage dans l'église des Saints Apôtres.

Son baptême tardif et son action en faveur de l'Église lui valent d'être vénéré comme un saint par les chrétiens orthodoxes... Sa mère Hélène, chrétienne sincère qui pria pour la conversion de son fils, figure également parmi les saints.


Apparition du Christ à Saint Martin

En 337 en garnison à Amiens, par un hiver de grand froid, il rencontre un mendiant grelottant de froid à qui il donne la moitié de son manteau, une moitié car l'autre moitié reste la propriété de l'armée Romaine. La nuit suivante le Christ lui apparaît revêtu du demi-manteau donné au pauvre.



Constance II, Constans Ier, Constantin II Le Jeune, Empereurs

Flavius Julius Crispus dit Crispus étant mort, il fallait désigner un successeur parmi les trois fils nés de l'union de Constantin Ier le Grand avec Flavia Maxima Fausta :

Les 3 fils de Constantin Ier le Grand, qui ne s'entendaient guère, sont nommés Auguste le 9 septembre 337 et sont donc empereurs romain en collégialité.



Concile d'Antioche

Constance II, l'empereur d'Orient, favorable à l'arianisme, convoque un concile à Antioche en 341 qui confirme la sentence du concile de Tyr et demande l'appui de la force publique pour contraindre Athanase à quitter son évêché d'Alexandrie.

Athanase s'enfuit d'Égypte pour se plaindre au pape Jules Ier. Pour plaider sa cause, il prend des cours intensifs de latin qu'il ne parlait pas.



Vétranio Empereur

Le 1 mars 350, Les légions du Danube refusent de prendre le parti de Magnence et préfèrent proclamer Empereur leur commandant en chef, le général Vétranio.

Magnence et Vetranio estiment qu'il est préférable d'unir leurs forces pour affronter Constance, l'empereur d'Orient.

Avant d'engager les hostilités, Magnence et Vetranio tentent d'abord de se faire reconnaître par l'empereur d'Orient.

Une ambassade est envoyée à Constantinople qui somme Constance de choisir entre la paix et la guerre.

Constance II, à ce moment, est fort occupé à repousser une énième invasion perse. Il feint d'hésiter pour gagner du temps.



Guerre contre Magnence et de Vetranio

Constance II, ayant les mains libres du côté de l'Euphrate, fait emprisonner les ambassadeurs de Magnence et de Vetranio et leur déclare la guerre.

Son premier souci est de séparer Vetranio de Magnence.



Soumission de Vetranio à Naissus

Ne voulant, dit-il, affronter un vieux serviteur de l'État comme Vetranio, Constance lui propose un partage de l'Empire.

Pour régler les modalités de l'alliance, il faut en discuter face à face. La rencontre est programmée à Naissus (Nish, en, Serbie).

Constance n'est accompagné que d'une faible escorte. Vetranio s'y rend avec toutes ses troupes mais Constance a soudoyé ses soldats.

Le 25 décembre 350, quand les deux rivaux apparaissent sur le front des troupes, les légionnaires acclament Constance.

Vétranio, abandonné de tous ses partisans, est contraint de se soumettre à Constance II qui lui laisse la vie sauve. Doté d'une confortable rente, Vétranio est exilé … mis à la retraite à Prusa, (Bursa, en Turquie).



Constance Galle, nommé César

Constance II doit faire face, à la fois à l'usurpation de Magnence en Gaule et à l'invasion perse en Orient.

Constance II nomme Constance Galle Caésar le 18 mars 351.

Flavius Claudius Julius Constantius Gallus dit Constance Galle est le demi-frère de Julien II Le Philosophe ou l'Apostat.

Constance Galle épouse Constantia ou Constancia, sœur de Constance (une mégère) et est envoyé à Antioche en Orient pour stabiliser la situation face aux Sassanides Perse menaçants.



Bataille de Mursa

La bataille décisive e lieu à Mursa, sur la Drave, le 28 septembre 351.

Contre toute attente, les soldats de Constance, plus disciplinés et plus lourdement armés que les auxiliaires barbares de son adversaire, remportent la victoire.

Magnence, vaincu, échappe de justesse aux cavaliers de Constance et se réfugie à Aquilée, de l'autre côte des Alpes, bien décidé à poursuivre la lutte.

Constance passait l'hiver 351-352 sans plus se préoccuper de son adversaire.

En 352, Magnence perd l'Italie avant de voir la Gaule envahie par les généraux de Constance II à la tête des anciens partisans de Népotien et des vétérans de Constantin Ier le Grand.

Retranché en Gaule, après avoir erré de ville de ville, Magnence trouve enfin refuge à Lyon, où il établit son quartier général. Mais les troupes et les pécunes commencent à manquer .

Les provinces commencent à lui faire faux-bond. Trèves, la métropole du Nord se révolte et expulse Décence, le frère de Magnence.



Mort de Constance Galle

Installé à Antioche, Constance Galle, mal conseillé par sa harpie d'épouse, se montre brutal et intransigeant. Grisé par son titre de César, il pense n'avoir plus de comptes à rendre à personne. Il rançonne et fait exécuter sans jugement les notables d'Antioche. Il fait même assassiner le conseiller que l'empereur, méfiant, a envoyé en Orient pour enquêter sur ses agissements.

Devant la peur d'une révolte de l'Orient, Constance II lui envoie une lettre qui l'invite à se rendre à Milan pour conférer avec lui d'une nouvelle répartition de leurs charges respectives.

Constance Galle ne se doute de rien. En chemin, il est appréhendé en Illyrie par les eunuques de l'empereur, enchaîné et égorgé sans autre forme de procès en décembre 354.

Constance II se retrouve seul Auguste.



Sylvanius Empereur

En 355, le général franc Sylvanius, fils de Bonitus, est malgré lui proclamé empereur par ses troupes avant d'être rapidement vaincu par l'empereur Constance II.



Julien II César

Julien est également rappelé d'urgence à Milan et jeté au cachot. Mais l'impératrice Eusébie tient le discours suivant à Constance.

Si leur union reste stérile, c'est que Dieu les punit. Leur couple n'aura pas d'enfant, et l'empereur n'aura pas d'héritier de son sang sauf s'il répare ses torts à l'égard de la famille flavienne. Constance épargne la vie de son cousin.

Julien peut se rendre à Athènes... la ville des philosophes, son rêve à l'été 355.

Le 6 novembre 355, Flavius Claudius Julianus, dit Julien, une nouvelle fois convoqué à Milan par Constance II, est à son tour nommé César pour les Gaules et préposé à la défense de l'Occident, menacé par des tribus germaniques.

Sans doute Constance espérait-il secrètement que Julien, s'il ne trouvait pas la mort sous les coups des Germains, commettrait quelque imprudence politique, ce qui lui permettrait de l'éliminer en toute légalité, sans scrupules religieux et sans encourir les reproches de son épouse.

Dans le dessein de le discréditer, Constance ne lui confère que des pouvoirs symboliques et truffe son entourage d'espions à son solde.



Concile d'Arles

Concile de Milan

Exil de Athanase dans le désert égyptien

Agacé au plus haut point par les décrets en faveur d'Athanase, Constance II réunit coup sur coup deux conciles, l'un en Arles, l'autre à Milan qui, tous deux condamnent Athanase. Fort de ces décisions, Constance fait chasser l'évêque Athanase de son siège épiscopal. Il se réfugie au plus profond du désert égyptien, chez les ermites de Thébaïde.



Changement de Capitale

Constance II se rend à Rome en 357, puis à Sirmium dont il fait sa capitale.



Mort de Constance II

Constance II meurt, avant l'affrontement, empoisonné le 3 novembre 361, laissant Julien à la tête de l'Empire.

Bien sûr, Julien, est le principal bénéficiaire, mais, au moment du décès, il se trouvait à des centaines de kilomètres. D'autre part, il ne dispose presque d'aucun ami à la cour impériale. C'est d'ailleurs la cause première de l'incompréhension entre l'oncle et le neveu.

La mort de Constance ne pouvait que profiter aux Chrétiens catholiques qui, en éliminant le persécuteur Constance, espéraient sans doute avec Julien, regagner leur position prédominante compromise par la crise arienne.


Aqueduc de Valens à Constantinople

Construction de l'aqueduc de Valens

L'aqueduc de Valens est certainement projeté et commencé sous la période de Constantin Ier le Grand ou de son fils Constance II.

L'aqueduc de Valens est terminé en 368 sous le règne de Valens.

L'aqueduc de Valens est construit en tant qu'élément d'un nouveau système d'approvisionnement en eau pour Constantinople.

L'eau de la forêt de Belgrad au-delà de la ville est apportée au centre de la ville au grand palais près de l'hippodrome.

L'aqueduc avec sa double rangée d'arches, s'étend à travers la petite vallée entre 2 des 7 collines de la ville (Fatih et Süleymaniye).

Il est à l'origine long de plus de 1 000 m et haut de 26,5 m en son milieu.

La structure, encore intacte, a aujourd'hui une longueur de 971 m et une hauteur maximale de seulement 20 m, car le niveau du sol environnant a été surélevé de 6 m.

Aujourd'hui, il enjambe la principale artère de la vieille ville, le boulevard Atatürk qui relie le pont Atatürk sur la corne d'Or au port Yenikapi, coupant la vieille ville en 2 suivant un axe nord-sud.

Il est en service lors de la période byzantine et la plus grande partie de la période ottomane.

La municipalité d'Istanbul a réparé intensivement l'aqueduc ces dernières années en remplaçant les pierres fendues.

Depuis début 2007 l'aqueduc est illuminé la nuit avec un système d'éclairage LED aux couleurs changeantes.



Mariage de Jacques Ier d'Aragon avec Yolande de Hongrie

Jacques Ier d'Aragon épouse à Barcelone le 8 septembre 1235 Yolande de Hongrie Arpad, fille André II Arpad de Hongrie et de Yolande de Courtenay. Leurs enfants sont :



Mariage de Manfred Ier de Sicile avec Béatrice de Savoie

Manfred Ier de Sicile épouse en 1248 Béatrice, fille Amédée IV de Savoie, Comte de Savoie, et de Marguerite de Bourgogne.

Leur enfant est :



Naissance de Constance II de Hohenstaufen

Constance II de Hohenstaufen naît en 1249, fille de Manfred Ier de Hohenstaufen, Roi de Sicile, et de Béatrice de Savoie.



Mariage de Pierre III d'Aragon avec Constance II de Hohenstaufen

Jacques Ier d'Aragon marie l'infant Pierre, lui assurant des droits sur la Sicile.

Pierre III d'Aragon épouse à Montpellier le 13 juin 1262 Constance II de Hohenstaufen, fille de Manfred Ier de Hohenstaufen, Roi de Sicile, et de Béatrice de Savoie. Leurs enfants sont :



Naissance d'Alphonse III d'Aragon

Alphonse III d'Aragon dit le Magnifique ou le Libéral naît en 1264 ou 1265, fils de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen.



Naissance de Jacques II le Juste

Jacques II le Juste, en catalan : Jaume II El Just, en castillan : Jaime II, naît le 10 août 1267 à Valence en Espagne, fils de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen.



Naissance d'Élisabeth d'Aragon

Isabelle ou Élisabeth d'Aragon naît en 1271, fille de Pierre III d'Aragon, Roi d'Aragon et de Sicile, et de Constance II de Hohenstaufen.



Naissance de Frédéric II de Sicile

Fadric ou Frédéric II de Sicile, dit le Sage, naît le 13 décembre 1272, fils de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen.



Naissance d'Yolande d'Aragon

Yolande d'Aragon naît en 1273, fille de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen.



Mariage de Denis Ier le Cultivateur avec Élisabeth d'Aragon

Denis Ier le Cultivateur épouse en 1282 Isabelle ou Élisabeth d'Aragon, fille de Pierre III d'Aragon et de Constance II de Hohenstaufen. Leurs enfants sont :



Mort de Constance II de Hohenstaufen

Constance II de Hohenstaufen meurt le 9 avril 1302 à Barcelone.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !