Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 1575 - le dernier en 1619



Naissance de Concino Concini

Concino Concini naît à Florence vers 1575, fils de Giambattista Concini (mort en 1605) et de Camilla Miniati.

Il étudie à l'université de Pise.



Mariage de Concino Concini avec Léonora Dori

Concino Concini est un aventurier portant le titre de Comte della Penna.

Concino Concini fait partie de la suite de Marie de Médicis et y rencontre Léonora Dori, dite la Galigaï, sœur de lait de la reine.

Concino Concini épouse dans la chapelle du château de Fontainebleau le 27 juin ou le 12 juillet 1601 Léonora Dori (1568-8 juillet 1617). Leurs enfants sont :



Bastonnade de Concino Concini

La présence de Concino Concini au côté de Marie de Médicis ne satisfaisait pas Henri IV de France son époux qui aurait bien aimé voir s'éloigner cet individu ambitieux de son entourage.

Le 4 mai 1610, Concino Concini se permet d'entrer dans le parlement le chapeau sur la tête en toute impunité.

Les clercs du Palais se jettent sur lui et le bastonnent, lui et les pages de la reine qui viennent à sa rescousse.

Il est à deux doigts de se faire tuer. Comme Concini vient s'en plaindre à Henri IV de France, le parlement députe vers lui des conseillers pour lui rappeler l'immunité de leur demeure.


François Ravaillac Louis XIII - par Pourbus en 1611

Mort d'Henri IV de France Roi de France

Louis XIII Roi de France

Louis XIII Roi de Navarre

Marie de Médicis Régente du Royaume de France

Nomination de Maximilien de Béthune au Conseil de régence

Le 14 mai 1610, François Ravaillac vole un couteau dans une auberge. Il se cache dans la rue de la Ferronnerie à Paris, dans l'actuel Quartier des Halles pour y guetter le passage du carrosse royal.

Henri IV de France décide de se rendre à l'Arsenal pour visiter Maximilien de Béthune qui est souffrant.

Jean-Louis de Nogaret, Jacques Nompar de Caumont, Jean III de Beaumanoir et Hercule de Rohan-Guémené accompagnent le roi dans son carrosse.

À 4 heures de l'après-midi, le convoi reste bloqué suite à un encombrement.

François Ravaillac profite de l'aubaine, se jette sur le roi et lui porte 2 coups de couteau : le premier glisse entre deux côtes, l'autre atteint la carotide droite.

Hercule de Rohan-Guémené est blessé.

François Ravaillac se réfugie ensuite dans un caveau dans la rue des Lombards toute proche (à l'actuel n 62) mais est rapidement retrouvé et maîtrisé.

Il est ramené à l'Hôtel de Retz afin de lui éviter un lynchage, puis conduit à la Conciergerie.

Les armes d'Henri IV, sculptées sur le sol, indiquent aujourd'hui le lieu du régicide rue de la Ferronnerie.

Henri IV de France est inhumé à la basilique Saint-Denis le 26 juin 1610.

Louis XIII, âgé de 9 ans, est couronné roi de France et de Navarre à Reims le 17 octobre 1610.

Au sacre de Louis XIII, Jean III de Beaumanoir remplit les fonctions de grand maitre.

Jean Héroard, Seigneur de Vaugrineuse est premier médecin de Louis XIII.

Jean Héroard devient le premier médecin de Louis XIII. Il tiendra un journal où il consignera très précisément les détails de la santé et de la vie intime du roi.

Jean Héroard achète le château de Vaugrigneuse en Essonne dont il devient le seigneur.

Jean Héroard et François Achard, Seigneur du Pin sont chevalier de l'ordre du roi et gentilhomme ordinaire du Roi.

En sa qualité de colonel général de l'infanterie, Jean Louis de Nogaret prend le contrôle de la capitale et assure la transmission de la totalité du pouvoir à Marie de Médicis, au mépris des dispositions d'Henri IV de France qui instituaient un conseil de régence.

Le pouvoir est alors assuré par Marie de Médicis, qui gouverne le royaume comme régente au nom de Louis XIII, son fils beaucoup trop jeune pour régner.

Marie s'implique dans les affaires politiques de la France. Elle commence par garder les conseillers de son mari.

Mais Marie de Médicis fait de Concino Concini son favori.

François Ravaillac ayant commis son crime après le couronnement de Marie de Médicis, ouvre ainsi les portes du pouvoir à l'autorité légitime des catholiques proches de l'Espagne.

Connu pour être un homme prétentieux et arrogant, Concino Concini néglige de cultiver l'amitié du prince héritier Louis XIII.

Le cardinal François de Joyeuse perd son influence sous la régence de Marie de Médicis. Henri II de Rohan est écarté de la Cour par la régente.

Pendant les troubles de la régence, Catherine de Clèves conseillera à son fils Charles Ier de Lorraine de ne pas participer aux soulèvements nobiliaires. Les Guise sont donc un des soutiens les plus fermes du gouvernement de Marie de Médicis.

Maximilien de Béthune est nommé membre du Conseil de régence et prépare le budget de 1611.

En 1610, Charles Ier de Lorraine se brouille avec Charles II de Mayenne, son oncle.



Nicolas Brûlart de Sillery écarté du conseil

Concino Concini écarte Nicolas Brûlart de Sillery du conseil en 1612.


Concino Concini

Concino Concini Marquis d'Ancre

Concino Concini Maréchal de France

Coalitions princières

Concini est un homme prétentieux et arrogant.

Concino Concini achète le marquisat d'Ancre et se fait nommer Premier gentilhomme de la chambre, Surintendant de la maison de la reine, Gouverneur de Péronne, Roye et de Montdidier.

Concino Concini est fait Maréchal de France le 19 novembre 1613 par Louis XIII.

Comme d'autres grands aristocrates, Henri II de Bourbon-Condé jalouse la présence au pouvoir de la régente et l'influence de ses favoris, dont l'Italien Concino Concini, au détriment de celle des princes de sang.

Henri II de Bourbon-Condé fomente des coalitions princières contre le gouvernement à partir de 1613, lorsque les largesses de la couronne se tarissent par manque d'argent.



Traité de Sainte-Ménehould

Convocation des États généraux

Richelieu Député du clergé aux États généraux

En 1614, Henri II de Bourbon-Condé, César de Bourbon, Henri de Mayenne, Henri de Gondi se révoltent contre Concino Concini.

Henri II de Bourbon-Condé veut empêcher le mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche.

Henri II de Rohan conseille la Reine pour combattre cette révolte.

Les premières prises d'armes des grands se concluent avec le traité négocié par Henri II de Bourbon-Condé avec Marie de Médicis à Sainte-Menehould, le 15 mai 1614 :

Henri II de Bourbon-Condé ne parvient pas à structurer son opposition au pouvoir royal.

Marie de Médicis couvre d'or les nobles et leur promet la convocation des états généraux.

Les États généraux sont convoqués par Louis XIII en 1614.

Richelieu se fait élire député du clergé poitevin aux États généraux devant se tenir à Paris.

Léonor de Valençay, abbé de Bourgueil, est député du clergé.

Odet de La Noue assiste aux États généraux.

Gabriel de L'Aubespine est délégué par le clergé aux États Généraux.

Robert Ier Miron, Président du tiers état, s'y fait remarquer par son patriotisme, dénonçant avec véhémence, dès la séance d'ouverture et à nouveau lors de la clôture, les abus de la régence aux dépens du pauvre peuple.

Louis III de Lorraine participe à ces États généraux.

Jacques Davy du Perron soutient les doctrines ultramontaines contre le tiers état. II fait condamner le De ecclesiastica et politica potestate de Richer. Le pape lui en adresse des remerciements.

Marie de Médicis s'engage à concrétiser l'alliance avec l'Espagne et à faire respecter les thèses du concile de Trente.

Les réformes de la Paulette et de la taille restent lettre morte.

Le clergé joue le rôle d'arbitre entre le Tiers État et la noblesse qui ne parvenaient pas à s'entendre.

Le lieutenant civil Henri de Mesmes déclare que les ordres sont frères et enfants d'une mère commune, la France. Un des représentants de la noblesse lui répond qu'il se refuse à être le frère d'un enfant de cordonnier ou de savetier.

Cet antagonisme profite à la Cour qui prononce bientôt leur clôture.


Louis XIII - par Rubens

Majorité de Louis XIII

Concino Concini et Léonora Galigaï au Gouvernement

Le 2 octobre 1614, François de la Rochefoucauld assiste au lit de justice où Louis XIII vient déclarer sa majorité.

Mais Marie de Médicis déclare que Louis est "trop faible de corps et d'esprit" pour assumer les devoirs de sa charge. Elle l'écarte du Conseil et laisse gouverner ses favoris Concino Concini et Léonora Galigaï qui accaparent les plus hautes charges de l'État.

La régence de Marie de Médicis se révèle catastrophique. La très mauvaise gestion des affaires par la reine entraîne de graves troubles dans le royaume.

Traumatisé par la mort brutale d'un père qu'il chérissait, le petit roi n'a pas une enfance très joyeuse. Louis XIII ne trouve aucun substitut à l'amour paternel auprès de sa mère Marie de Médicis, qui le considère comme quantité négligeable et laisse trop paraître la préférence qu'elle éprouve pour son second fils, Gaston qui est un très gracieux et aimable enfant.

Par ailleurs, le mépris des favoris italiens à son égard accroît son mal-être. Louis XIII s'indigne de voir Concini, un étranger incapable selon lui, usurper le gouvernement de son État, tandis qu'on le relègue dans un coin du Louvre.

Louis XIII se renferme assez vite sur lui-même et devient en grandissant un être taciturne et ombrageux. Il y a pourtant en lui des instincts de roi dignes de son père Henri IV de France.

À la majorité de Louis XIII, Charles II de Lorraine-Guise est nommé Chambellan.



Henri II de Bourbon-Condé Prisonnier

Charles Ier de Lorraine assure à Henri II de Bourbon-Condé qu'il ne sera pas inquiété s'il revient à la cour.

Les exigences d'Henri II de Bourbon-Condé deviennent tellement importantes qu'il est finalement arrêté par Concino Concini sur ordre de Marie de Médicis excédée le 1er septembre 1616.

Il est conduit à la Bastille où il reste quelques années.

Prudent, Charles Ier de Lorraine se retire un temps sur ses terres.

Charles Ier Gonzague prend la tête de la noblesse en révolte.



Disgrâce de Nicolas Brûlart de Sillery

Richelieu Secrétaire d'État

Détesté par la noblesse et le peuple, Concino Concini voit néanmoins grandir son influence politique.

En 1616, Concino Concini obtient la disgrâce du chancelier et garde des sceaux, Nicolas Brûlart de Sillery.

Concino Concini fait nommer ministre Richelieu, Claude Mangot et Barbin.

Richelieu commence par servir le parti adverse de Louis XIII, sous l'autorité de Concino Concini, maréchal d'Ancre et de Marie de Médicis, la reine mère, dont il est d'abord le courtisan et le favori avant d'en devenir l'ennemi irréconciliable.

Le 25 novembre 1616, Richelieu, Grand Aumônier d'Anne d'Autriche, est nommé secrétaire d'État pour la guerre et les Affaires étrangères. Il le restera 5 mois.


Louis XIII par Philippe de Champaigne

Mort de Concino Concini

Prise du pouvoir par Louis XIII

Exil de Marie de Médicis à Blois

Marie de Médicis et Louis XIII son fils, s'entendent mal.

Il se sent humilié par la conduite de sa mère.

Afin d'accéder au pouvoir, Louis XIII opère un coup de force.

Louis XIII ne peut arrêter Concino Concini qui dispose d'une armée personnelle de plus de 7 000 hommes (sans compter ses partisans).

Aidé de Charles d'Albert, son maître de fauconnerie, et de quelques fidèles, le roi fait assassiner Concino Concini à coups de pistolet par le baron de Vitry, Capitaine des gardes du corps, le 24 avril 1617 dans la cour du Louvre.

Concino Concini est discrètement enterré en l'église Saint-Germain-l'Auxerrois.

Louis XIII remercie chaleureusement les meurtriers : Grand merci à vous, à cette heure, je suis roi !

On sait par plusieurs mémorialistes que Charles d'Albert a déconseillé au roi d'exécuter Concini et a même proposé la médiation de l'évêque de Carcassonne.

Louis XIII décide de rappeler au Conseil les conseillers d'Henri IV de France, surnommés les barbons en raison de leur grand âge.

On pout s'attendre à la reprise de la politique d'affrontement avec l'Espagne. Pourtant, la tendance est à l'époque à un rapprochement entre puissances catholiques.

Louis XIII remplace Concino Concini par son propre favori, Charles d'Albert qui cependant ne joue pas un rôle prépondérant au sein du conseil du roi.

Très rapidement Charles d'Albert accumule les titres et les fortunes. Son avancement crée des mécontentements, d'autant qu'il est un très mauvais homme d'État.

Louis XIII exile Marie de Médicis à Blois. Catherine de Clèves partage l'exil de celle-ci.

Richelieu se trouvant alors du mauvais côté doit suivre la reine mère à Blois puis Richelieu est confiné dans son évêché.

Henriette-Marie de France est séparée de Marie de Médicis, sa mère entre 1617 et 1620.

Partisan d'une monarchie très modérée qui aurait laissé une large place aux Grands, Charles Ier de Lorraine fait preuve d'une fidélité moindre après la prise du pouvoir par Louis XIII.


Assassinat et exhumation de Concino Concini

Exhumation de Concino Concini

Le 25 avril 1617, le cadavre de Concino Concini est exhumé par des Parisiens et traîné dans les rues de Paris, puis profané.

Après avoir été lapidé et bastonné, il est pendu par les pieds à l'une des potences qu'il avait fait élever sur le pont Neuf, puis dépecé et ses restes brûlés.

Léonora Dori sera arrêtée peu de temps après.



Honoré d'Albert d'Ailly Mestre de camp du régiment de Normandie

Arrigo Concini, Comte de la Penna, fils du Concino Concini et de Léonora Dori, est banni.

En 1617, Honoré d'Albert d'Ailly est alors nommé mestre de camp du régiment de Normandie.



Naissance d'Anne-Geneviève de Bourbon-Condé

Henri II de Bourbon-Condé semble enfin se rapprocher de Charlotte-Marguerite de Montmorency.

Anne-Geneviève de Bourbon-Condé naît le 28 août 1619, fille d'Henri II de Bourbon-Condé et de Charlotte-Marguerite de Montmorency. Elle naît à Vincennes nouvelle prison où ses parents ont été placés pour leur opposition à Concino Concini.

Elle est éduquée avec sévérité au couvent des Carmélites, rue Saint-Jacques à Paris où elle se passionne pour les pièces de Corneille.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !