Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



1 événement affiché, le premier en 1351 - le dernier en 1351


Jean III de Beaumanoir - Statue située à Dinan Combat des Trente

Combat des Trente

Robert Knolle Prisonnier

Le 25 mars 1351, Jean III de Beaumanoir provoque en combat singulier les Anglais de Richard de Bremborough ou Bembro, établi non loin de là, à Ploërmel.

À un combat singulier, Richard de Bremborough préfère un combat par équipes :

Dieu soit Juge entre nous ! Que chacun de nous choisisse trente à quarante champions pour soutenir sa cause. On verra de quel côté est le droit

Les deux camps désignent chacun 30 champions.

Le combat commence le 27 mars 1351 sur la lande, au lieu-dit le chêne de Mi-Voie ou Mivoye, entre Josselin et Ploërmel dans le Morbihan actuel.

C'est un carnage sans règle qui n'a rien à voir avec les joutes codifiées de l'époque.

Les combattants, chevaliers, écuyers, mercenaires, sont à pied ou à cheval, avec des armes disparates.

Au plus fort des combats, Jean III de Beaumanoir blessé réclame à boire.

L'un de ses compagnons, Geoffroy du Bois, lui lance :

Bois ton sang, Beaumanoir! Et la soif te passera.

Et le capitaine retrouve sa combativité.

Le soir venu, Jean III de Beaumanoir et son camp remportent une victoire relative.

Selon les sources :

Les 30 bretons combattants supportant le parti de Blois :

Jean Goyon, Seigneur de Miniac, second fils de Bertrand II de Goyon et de Jeanne de Dinan, participe au Combat des Trente.

Louys Goyon participe à ce Combat.

L'Anglais Robert Knolles est capturé.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !