Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 1816 - le dernier en 1895



Mariage de Jean Antoine Brutus Menier avec Marie-Edmée Virginie Pichon

Jean Antoine Brutus Menier épouse en l'église Saint-Ambroise à Paris le17 ou 24 février 1816 Marie-Edmée Virginie Pichon. Leurs enfants sont :

Elle lui apporte une dot confortable et des relations dans le milieu du commerce.

Jean Antoine Brutus Menier débute modestement en 1816 dans le quartier du Marais, rue Aubriot, où il fabrique des farines de lin et de moutarde.



Naissance de Claire-Henriette-Clémence Gérard

Claire-Henriette-Clémence Gérard naît à Paris IIIe le samedi 7 juin 1828, fille de Charles François Henri Gérard et de Claire Élisa de Courchant de Sablon.


Claire-Henriette-Clémence Gérard

Mariage d'Émile-Justin Menier avec Claire-Henriette-Clémence Gérard

Émile-Justin Menier épouse à Paris Xe le vendredi 7 juin ou juillet 1850 Claire-Henriette-Clémence Gérard, fille de Charles Gérard. Leurs enfants sont :

Émile-Justin Menier entre ainsi dans la famille de l'entreprise Aubert et Gérard spécialisée dans le caoutchouc.


Turbine de Girard

Naissance d'Henri Émile Anatole Menier

Le 1er janvier 1853, un décret impérial nomme Jean Antoine Brutus Menier Chevalier de la Légion d'Honneur.

Henri Émile Anatole Menier naît à Paris le 14 juillet 1853, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.

En 1853, l'ingénieur Louis-Dominique Girard (1815-1871) met en place de turbines de 80 chevaux sur le site du moulin de Noisiel.



Naissance de Gaston Menier

Gaston Menier naît en 1855, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.



Naissance d'Albert Menier

Albert Menier naît à Paris VIIe en 1858, fils d'Émile-Justin Menier et de Claire-Henriette-Clémence Gérard.


Gaston Menier à gauche - au centre Albert Menier - a droite Khomiakoff - Collection Alain Lateb - le résumé de la description de l'ascension s'inspire des mémoires de Gaston Menier

Gaston Menier et Albert Menier à l'assaut du Mont Blanc

À fin juillet 1873 Claire-Henriette-Clémence Gérard est à Bex, en Suisse dans la vallée du Rhône, pour prendre les eaux.

Elle y emmène Gaston Menier et Albert Menier, ses fils.

Ils font la connaissance de 2 étudiants russes, à peu près de leur âge, Messieurs Khomiakoff et Smyrnoff.

Ils les accompagnent à pied jusqu'à Chamonix.

Le 20 août 1873, avec 4 guides dont un de la famille Balmat, et 2 porteurs, ils montent à l'assaut du Mont Blanc.

Ils atteignent les Grands Mulets à 4 heures de l'après-midi.

Ils repartent à minuit de manière à arriver vers 7 heures du matin, afin d'éviter les nuages.

À une heure du matin, ils traversent tous les 9 la grande crevasse auprès du corridor. Il y a environ un mètre à franchir.

Ils commencent l'ascension du mur du corridor qui a une inclinaison d'environ 66 degrés.

Arrivé sur un plateau presque horizontal, ils continuent en s'enfonçant dans le névé et commencent à sentir les effets de la raréfaction de l'air.

A 6 heures du matin, ils font halte pour faire un petit repas avec les provisions apportées par les porteurs.

Albert Menier, pris du mal des montagnes, s'arrête vers 4000 mètres et reste en compagnie de 2 guides. Le reste de l'équipe continue.

À 7heures 1/2, après une halte sous le sommet pour admirer le paysage, ils repartent dans des conditions bien plus rapides.

Aux Grands Mulets, vers midi, ils retrouvent Albert Menier qui est revenu facilement à ce point.

Ils sont de retour à Chamonix l'après-midi à 4 heures 1/2.


Julie Rodier - par Flameng François (1856-1923) - musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Mariage de Gaston Menier avec Julie Rodier

Gaston Menier épouse en l'église Saint Augustin à Paris le 17 ou le 18 juillet 1879 Julie Rodier, une amie d'enfance. Leurs enfants sont :

Émile-Justin Menier achète un hôtel particulier, 4 avenue de Ruysdaël à Paris en bordure du parc Monceau.

Cet hôtel de style néo-gothique fut construit vers 1875

Il est situé à deux pas de l'hôtel du 5, avenue Van Dyck qu'habite toujours Claire-Henriette-Clémence Gérard, sa mère.

Le jeune ménage s'installe dans l'hôtel de l'avenue de Ruysdaël.


Chateau de Noisiel côté parc en 1936 - Collection Alain Lateb

Travaux au château de Noisiel

En 1882 et 1883, Claire-Henriette-Clémence Gérard, Henri Émile Anatole Menier, Gaston Menier et Albert Menier, ses fils, font exécuter des agrandissements et aménagements intérieurs au château de Noisiel sous la direction de l'architecte Henri Parent. Sont bâtis :

La superficie du château est maintenant de 678 m².

Ilxs prennent possession des lieux le 26 septembre 1884 à 7 heures du soir pour y diner en famille.

En 1884, sont installés l'éclairage au gaz et à l'électricité à l'intérieur par accumulateurs et lampes Edison.

A l'extérieur, autour du château et dans le parc, des lampes Jablochkof sont installées et reçoivent le courant de l'usine.

La superficie du parc est alors de 71 hectares, il existe en son sein :



Construction d'une villa àCannes

Dans les années 1890, les Meniers font construire pour Claire-Henriette-Clémence Gérard, leur mère, sur les hauteurs de Cannes, à coup d'explosif, une villa à l'italienne au milieu d'un vaste parc arboré.



Mort de Claire-Henriette-Clémence Gérard

Claire-Henriette-Clémence Gérard meurt à Paris VIIIe le mercredi 9 janvier ou février 1895.

Elle est inhumée au Père-Lachaise à Paris, 67e division


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !