Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



4 événements affichés, le premier en 88 - le dernier en 868


Clément Ier Pape

Mort du Pape Clet

Clément Ier Pape

Clet meurt en 88. Il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine.

On connaît de manière certaine l'existence d'un personnage nommé Anacletus, abrégé d'ordinaire en Clétus, qui mourut en martyr au cours de la persécution de Domitien sans doute entre 88 et 96.

Eusèbe de Césarée (Histoire ecclésiastique, III, 13 et 15), Irénée de Lyon (Contre les hérésies, III, 3, 3) et Augustin d'Hippone affirment qu'Anaclet et Clet ne sont qu'une seule et même personne. En revanche, le Catalogue libérien (354) et le Liber pontificalis distinguent deux personnes différentes.

Clément Ier de Rome ou Clément Romain (en latin Clemens Romanus) devient Pape en 88.

Clément Ier est assimilé par certains auteurs des premières années du christianisme à T. Flavius Clemens, qui est consul en même temps que son cousin, l'Empereur Domitien qui le fait assassiner.

Clément Ier est considère également comme l'un des pères apostoliques.

Il est certain c'est que Clément Ier est l'auteur d'une lettre qui est le premier document en faveur de la suprématie de l'évêque de Rome. Clément Ier doit intervenir auprès de l'Église de Corinthe en proie à des troubles internes graves entre factions rivales. Clément Ier écrit une lettre, en grec, qui est un véritable exposé sur la foi telle qu'elle était vécue à la fin du Ier siècle. Il mêle habilement une bonté paternelle à une fermeté et un sens inné de l'autorité. Il impose le rétablissement dans leur fonction de prêtres qui avaient été démis de leurs fonctions et la mise à l'écart de l'Église des fauteurs de troubles. Il s'agit du plus ancien texte théologique du christianisme, si l'on excepte bien sûr les Évangiles. Oubliée à partir du IVe siècle, cette lettre est retrouvée au XVIIe siècle dans le Codex Alexandrinus. En 1894, un bénédictin belge trouve à Namur un manuscrit du XIe siècle contenant la traduction en latin populaire de la lettre de Clément, traduction remontant au IIe ou IIIe siècle, soit presque contemporaine de son écriture.

Clément est très vénéré en Russie à cause d'une tradition qui le fait mourir en exil en Crimée.



Mort du Pape Clément Ier

Évariste Pape

Selon la tradition, Clément Ier meurt martyrisé en 97, précipité au fond de la mer une ancre de marine accrochée au cou. Il est fait Saint et est le patron des mariniers.

Clément Ier est le quatrième pape de l'Église catholique, selon la liste d'Irénée de Lyon écrite en 180, de 88 à 97 selon la chronologie d'Eusèbe de Césarée au IVe siècle.

Selon la tradition, Évariste devient le cinquième Pape entre 97 et 99. Il serait originaire d'Antioche et aurait eu un père juif.

On lui attribue la division du diocèse de Rome en paroisses, mais cette réorganisation de l'Église de Rome lui est en réalité postérieure de 150 ans. Il aurait ordonné que les mariages soient rendus publics. Il est l'auteur présumé de deux lettres décrétales, l'une adressée aux évêques d'Afrique, l'autre à ceux d'Égypte.



Mission chez les Khazars

En 860, Méthode et de Cyrille (peut-être Cyrille seul) sont envoyés en mission chez les Khazars, peuple des steppes établis au nord de la Mer Noire et qui aurait embrassé le judaïsme au IXe siècle.

Ils auraient accompli de nombreuses conversions au christianisme au cours de cette mission.

Ils y auraient alors retrouvé en Crimée les reliques du pape Clément Ier.



Transfert des reliques du pape Clément Ier

Méthode et Cyrille apporte à Rome les reliques du pape Clément Ier en 868.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !