Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 1599 - le dernier en 1669



Naissance de Clément IX

Giulio Rospigliosi, futur Clément IX naît à Pistoia le 27 ou 28 janvier 1599. Il appartient à une famille noble et est élève des Jésuites.

Après avoir reçu son doctorat de philosophie à l'Université de Pise, il y enseigne la théologie.


Buste d'Urbain VIII par le Bernin - musée du Louvre

Mort de Grégoire XV

Urbain VIII Pape

Grégoire XV meurt à Rome le 8 juillet 1623.

Maffeo Barberini est élu 233e pape, par 50 voix sur 55, le 6 août 1623, sous le nom d'Urbain VIII (en latin Urbanus VIII, en italien Urbano VIII).

L'une de ses premières actions est de réserver à Rome les béatifications, et d'interdire l'octroi de l'auréole dans les représentations artistiques, aux personnes non canonisées ou béatifiées.

Urbain VIII favorise également les missions, et crée de nombreux diocèses dans les pays en voie d'évangélisation.

Urbain VIII promeut Innocent X patriarche latin d'Antioche.

Clément IX est le collaborateur intime du pape Urbain VIII. Il travaille dans la diplomatie pontificale comme nonce en Espagne.

Clément IX devient aussi vicaire de la Basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome.



Il Sant'Alessio premier opéra comique

Clément IX est un homme de lettres accompli, auteur de poésies, de drames et de livrets d'opéras, en particulier Il Sant'Alessio, drame sacré, musique de Stefano Landi, créé à Rome en 1631. Cette œuvre peut être considérée comme le premier opéra comique.


Innocent X

Mort d'Urbain VIII

Innocent X Pape

Urbain VIII meurt à Rome le 29 juillet 1644.

La famille Barberini, accusée d'une insatiable avidité, perd sa puissance et se réfugie en France auprès de Mazarin qui la réconciliera avec le Saint-Siège.

Urbain VIII fait fortifier le château Saint-Ange et transforme Civitavecchia en port militaire.

Important mécène, Urbain VIII soutient des artistes comme les peintres Nicolas Poussin ou Claude Lorrain.

Le pontificat d'Urbain VIII se caractérise par un usage assez courant à l'époque, mais poussé à un rare degré sous le pape Barberini : le népotisme.

Peu de temps après son élection, Urbain VIII nomme son neveu Francesco cardinal, puis bibliothécaire du Vatican, enfin vice-chancelier.

Un autre de ses neveux, Antonio, est également nommé cardinal, puis devient camerlingue, enfin commandeur en chef des troupes pontificales.

Un troisième neveu, Taddeo, est lui aussi nommé cardinal, puis préfet de Rome, et général des troupes papales.

Taddeo épousera Anne Colonna, fille du connétable.

Urbain VIII est le dernier pape à étendre les états pontificaux.

Urbain VIII, admirateur du Bernin, lui demande d'achever le palais Barberini commencé par Carlo Maderno et Francesco Borromini.

Urbain VIII commande également au Bernin le célèbre baldaquin surplombant l'autel pontifical de la basilique Saint-Pierre en 1633.

Le bronze nécessaire à sa construction est arraché au toit du Panthéon, d'où la célèbre phrase : "Quod non fecerunt Barbari, fecerunt Barberini" (ce que n'ont pas fait les barbares, les Barberini l'ont fait).

Urbain VIII aurait voulu interdire l'usage du tabac.

Il excommunie les fumeurs par une bulle.

Le lendemain de la promulgation on peut voir ce mot affiché : "Veux-tu chasser la feuille qu'emporte le vent et poursuivre le brin de paille desséché ?" Furieux le pontife veut savoir qui a écrit cette insolence.

On se contente de mettre la signature "Job" au bas de ce qui est un verset biblique (Job,13,25), montrant ainsi l'ignorance du pape en matière d'écriture sainte.

Urbain VIII promet de donner une forte somme à l'auteur de la plaisanterie s'il se dénonce, mais le loustic est prudent et il se contente d'écrire "gratis" sous la signature.

Le lendemain du jour de l'exaltation de la Sainte-Croix, Giovanni Battista Pamphilj est élu le 234e pape le 15 septembre 1644, grâce à l'appui du clan français, qui refuse tout candidat pro-espagnol.

Il prend le nom d'Innocent X (en latin Innocentius X, en italien Innocenzo X) en mémoire d'Innocent VIII qui avait protégé l'établissement des Pamfili à Rome.

Il est couronné le 4 octobre.

Olimpia Maidalchini, sa belle-sœur, veuve de son frère aîné, va prendre sur lui un irrésistible ascendant dont vont se gausser pendant toute la durée du règne les gazettes françaises et surtout la propagande de l'Église réformée.

Ambitieuse, avide et intrigante, elle remplit d'elle-même chaque espace de la vie politique et sociale de Rome en devançant le personnage le plus important de la Curie.

De cette position, elle manœuvre à souhait les faits et les personnes en provoquant de nombreux incidents et en causant plus d'une déception au pape qui la protége toujours.

Dans l'ensemble, la famille Barberini a amassé de grandes richesses sous le pontificat d'Urbain VIII.

Abusant de leur crédit, les Barberini veulent enlever à Édouard Ier Farnèse, Duc de Parme, les duchés de Castro et de Ronciglione, et lui font déclarer la guerre par Urbain VIII.

Après d'inutiles efforts, ils sont obligés de renoncer à leur projet.

Ils se rendent odieux par leurs exactions.

Innocent X poursuit Antonio et Francesco Barberini, pour leurs malversations financières.

Ceux-ci se réfugient en France.

Clément IX se retire pendant le règne du pape Innocent X qui est hostile aux Barberini.



Clément IX Cardinal et Secrétaire d'État

L'élection du pape Alexandre VII a remis Clément IX en faveur. En 1657, Clément IX est créé cardinal et nommé secrétaire d'État.


Clément IX

Mort d'Alexandre VII

Clément IX Pape

Charles d'Albert d'Ailly Ambassadeur à Rome

Alexandre VII meurt le 22 mai 1667.

Alexandre VII entérine la condamnation du jansénisme prononcée par Innocent X et met les Provinciales de Pascal à l'Index.

Alexandre VII cherche à contenir l'expansion du protestantisme en Italie et en Angleterre.

Alexandre VII crée le vicariat apostolique de la Nouvelle-France.

Alexandre VII termine les travaux de la place Saint-Pierre avec la colonnade du Bernin.

Jean-François Paul de Gondi prend part au conclave qui dure de 18 jours. Giulio Rospigliosi est élu pape à l'unanimité le 20 ou le 26 juin 1667 sous le nom de Clément IX (en latin Clemens IX, en italien Clemente IX).

Rien de remarquable ne se produisit sous son court pontificat si ce n'est l'apaisement temporaire de la querelle entre le Saint-Siège et les prélats de l'Église de France qui avaient refusé de participer à la condamnation des écrits de Jansénius.

Charles d'Albert d'Ailly est ambassadeur à Rome pour l'élection du pape Clément IX.



Alexandre VIII Cardinal dataire

Alexandre VIII devient cardinal dataire sous Clément IX.


Conquêtes de Louis XIV de France sur l'Espagne et l'Empire

Paix d'Aix-la-Chapelle

Clément IX est médiateur dans les guerres de succession d'Autriche entre la France, l'Espagne, l'Angleterre et les Pays-Bas.

Pierre II, Roi du Portugal, décide de mettre fin à la guerre avec l'Espagne, libérant ainsi des troupes susceptibles d'être employées contre la France.

Le Duc de Lorraine promet 8 000 hommes aux adversaires de la France et Louis XIV décide pour conserver ses conquêtes de proposer en premier de traiter avec l'Espagne.

Charles Colbert de Croissy est l'un des plénipotentiaires du congrès d'Aix-la-Chapelle.

Hugues de Lionne contribue à la signature du Traité d'Aix-la-Chapelle dite "Clémentine" en 1668.

Pour garder une frontière nord-est alors morcelée et difficile à défendre.

L'Espagne abandonne à la France 12 places fortes :

Sébastien Le Prestre est envoyé dès la fin mai 1668 à la frontière nord afin de fortifier les places

Louis XIV démantèle les places fortes de la Franche-Comté qu'il restitue à l'Espagne.

Les fortifications de Charleroi sont perfectionnées par les Français par Thomas de Choisy.

La France sort victorieuse de cette guerre et confirme son hégémonie européenne, de par sa puissance démographique et militaire.

Mais cette guerre va inquiéter les puissances européennes, car elle n'est pas totalement justifiée sur le plan du Droit.

La paix n'est pas officiellement déclarée d'autant plus qu'elle semble provisoire, à Louis XIV le premier qui continue à maintenir ses intentions agressives.

Ces conquêtes marquent une avancée considérable, mais n'établissent pas une frontière défendable.

Deux saillants espagnols subsistent, entre Saint-Omer et Ypres d'une part, entre Valenciennes et Cambrai d'autre part.

Pendant les années de paix qui suivent, François-Henri de Montmorency-Bouteville cultive les faveurs de Louvois.



Johann Eberhard Nithard Ambassadeur d'Espagne à Rome

Un attentat contre la vie de Johann Eberhard Nithard échoue.

Un des serviteurs de Johann Eberhard Nithard est assassiné.

Il semble que Juan José d'Autriche, comte d'Oñate, soit à l'origine de l'attentat.

Juan José d'Autriche prend la fuite pour éviter l'arrestation.

Juan José d'Autriche est fort populaire :

À Saragosse où il est populaire Juan José d'Autriche rassemble une force de 600 chevaux et menace de monter sur Madrid si Johann Eberhard Nithard n'est pas écarté.

Une guerre civile menace.

Suite à l'intervention, par son nonce, du pape Clément IX, Marie-Anne d'Autriche accepte de se séparer de Johann Eberhard Nithard.

Pour ne pas perdre la face et ne pas humilier cet homme digne de sa confiance, Marie-Anne d'Autriche le nomme ambassadeur extraordinaire d'Espagne près le Saint Siège, avec promesse du chapeau cardinalice.

Le 25 février 1669, il part en exil à Rome

Il passe la plus grande partie de son temps à écrire les 21 volumes de ses mémoires et d'autres ouvrages pieux.



Cession du fief de Châteauneuf-de-Gadagne

En 1669, Charles-Félix de Galéan achète le fief de Châteauneuf, dit alors de Giraud Amic, à cette branche cadette de la maison de Sabran.

L'acte fait état d'une transaction qui s'éleva à 68 000 écus.

En novembre 1669, une bulle pontificale de Clément IX élève cette baronnie au rang de duché.

La mère du général étant une Guadagni, désormais son nom sert à qualifier ce fief qui devint Châteauneuf-de-Gadagne.



Mort de Clément IX

Clément IX œuvre beaucoup pour faire renforcer les défenses vénitiennes contre les Turcs en Crète. Mais il n'arrive pas à rassembler un soutien suffisant autour de cette cause.

À fin octobre 1669, Clément IX tombe malade quand il apprend que la forteresse vénitienne de Candie en Crète a capitulé devant les Turcs.

Clément IX meurt à Rome le 9 décembre 1669, le cœur brisé, dit-on.

Son successeur, le pape Clément X lui fait bâtir un tombeau richement orné à Sainte-Marie Majeure.

Clément IX manifester son intérêt pour les arts.

Pour les célébrations du Carnaval de 1668, Clément IX charge Antonio Maria Abbatini, du Chœur de la Chapelle Sixtine, de mettre en musique sa traduction italienne libre d'un drame religieux espagnol La Baltasara. Pour la mise en scène on utilise des décors conçus par Le Bernin.

Il embellit la ville de Rome. Il commande au Bernin les anges du Ponte Sant'Angelo et la colonnade de la Basilique Saint-Pierre. Mais il ne fit pas graver son nom sur les monuments qu'il fait construire.

Clément IX fait construire le Teatro Tondinona : le premier opéra à Rome qui ne sera ouvert que deux ans après sa mort avec Scipione africano de Francesco Cavalli.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !