Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1281 - le dernier en 1357



Mariage de Charles Ier d'Anjou-Sicile avec Clémence de Habsbourg

Charles Ier d'Anjou-Sicile épouse à Vienne le 11 janvier 1281 Clémence de Habsbourg, fille de Rodolphe Ier de Habsbourg et de Gertrude de Hohenberg, Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe IV le Bel avec Jeanne Ire de Navarre

Philippe IV le Bel Roi de Navarre

Philippe IV le Bel Comte de Champagne

Rattachement de la Champagne et la Navarre à la France

Philippe IV le Bel épouse à Paris le 16 août 1284 Jeanne Ire de Navarre, fille d'Henri III de Champagne. Leurs enfants sont :

Jeanne Ire de Navarre apporte la Navarre et la Champagne à Philippe IV le Bel qui devient Roi consort de Navarre, sous le nom de Philippe Ier de Navarre, et Comte de Champagne.

La Champagne et la Navarre sont ainsi définitivement rattachées au royaume de France.

Cela place le Barrois dans le voisinage immédiat du domaine royal.

Philippe IV le Bel devient propriétaire du fief de Château-Porcien par son mariage.



Naissance de Clémence de Hongrie

Clémence de Hongrie naît en 1293, fille de Charles Ier d'Anjou-Sicile et de Clémence de Habsbourg.



Mariage de Louis X le Hutin avec Clémence de Hongrie

Louis X le Hutin épouse le 19 août 1315 Clémence de Hongrie, fille de Charles Ier d'Anjou-Sicile, Roi de Hongrie, et de Clémence de Habsbourg.

Leur enfant est :



Mort de Louis X le Hutin Roi de France

Philippe V le Long Régent du royaume de France

Louis X le Hutin meurt à Vincennes le 4 ou le 5 juin 1316, pour avoir bu du vin glacé, après s'être échauffé au jeu de paume.

Il est inhumé le 7 juin dans la basilique de Saint-Denis.

Mahaut d'Artois et de Bourgogne, est accusée d'avoir empoisonné le roi pour faciliter à ses enfants l'accès du trône de France.

L'œuvre de Philippe IV le Bel est compromise par Louis X le Hutin, son fils.

Son gouvernement est avant tout le gouvernement de Charles Ier de Valois

Louis X, aux yeux de l'opinion largement informée, apparaît plutôt comme un roi fragile et malchanceux.

Son avènement favorise une recrudescence de l'agitation.

En fait, face à une situation économique et politique difficile, l'apparente résignation du roi le sert.

Période de réaction violente sur un arrière-plan de crise, le règne de Louis X le Hutin marque le pas dans les progrès de la monarchie.

L'expansion de la société féodale atteint alors ses limites.

Le dialogue du roi et de la nation est devenu nécessaire.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne a été nommé exécuteur testamentaire par le roi décédé et Régent.

Philippe V le Long ne revient à Paris que le 28 juin 1316.

A peine arrivé, Philippe V le Long fait célébrer les obsèques du roi à basilique de Saint Denis le 12 juillet 1316.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne, lors du Conseil de Régence, réuni quelques semaines après la mort du roi propose alors de décréter l'impossibilité pour les filles d'accéder à la couronne, bien qu'aucune coutume du passé ne semble légitimer cette solution.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne déclare alors :

En vérité, ce serait folie que de laisser fille monter au trône ! Voyez-vous dame ou donzelle commander les armées, impure chaque mois, grosse chaque année ? Et tenir tête aux vassaux, alors qu'elle ne sont point capables de faire taire les chaleurs de leur nature ? Non, moi je ne vois point cela, et je vous le dis, la France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle.

Les lis ne filent pas !

Son oncle, Charles Ier de Valois, soutenu par le parti féodal, veut s'emparer de la régence, mais le connétable Gaucher V de Chatillon arme les bourgeois de Paris qui n'aiment pas Charles et avec eux chasse du Louvre ses gens d'armes.

Alors, Philippe V le Long se saisit du palais, agit en maître.

Clémence de Hongrie, la reine, qui retirée au château de Vincennes, lui annonce sa grossesse.

Il est décidé dans une assemblée de barons que si la reine accouche d'un fils, Philippe V le Long sera gouverneur du royaume jusqu'à ce que son neveu atteigne ses 18 ans.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne défend les intérêts de la reine, quand Philippe V le Long veut abuser de ses pouvoirs.

Philippe V le Long prend le titre de fils du roi des Français, régent des royaumes de France et de Navarre et prépare son avènement au trône.

Robert de France intervint une dernière fois sur la scène politique en se ralliant à Philippe V le Long, son neveu, pour l'obtention de la régence.

Louis Ier de Bourbon prend également le parti Philippe V le Long contre les menées de Charles IV Le Bel et d'Eudes IV de Bourgogne qui soutiennent la candidature au trône de Jeanne II de France.

Louis Ier de Bourbon vend à Philippe V le Long ses droits de battre monnaies d'or et d'argent sur ses terres pour 15 000 livres.

Très bien en cour, Louis Ier de Bourbon fait son entrée au Conseil du Roi.



Naissance de Jean Ier le Posthume

Jean Ier dit le Posthume Roi de France

Jean Ier dit le Posthume Roi de Navarre

Mort de Jean Ier le Posthume

Le sort de la monarchie est suspendu à l'héritier qu'attend Naissance de Clémence de Hongrie.

Jean Ier le Posthume naît le 15 ou le 19 novembre 1316, fils de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie.

Jean Ier le Posthume est Roi de France et de Navarre

Philippe V le Long doit continuer d'être le régent jusqu'à la majorité du nouveau roi.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne et Jean de Joinville sont les parrains de Jean Ier le Posthume.

Jean Ier le Posthume meurt en 1316 dans des conditions douteuses, 5 jours après sa naissance.

Des accusations sont portées contre Mahaut d'Artois, marraine de Jean Ier le Posthume, soupçonnée de l'avoir empoisonné.

Diverses légendes circulèrent sur cet enfant royal :



Mort de Clémence de Hongrie

Clémence de Hongrie, veuve de Louis X Hutin, institue Humbert II du Viennois, son neveu, son héritier universel.

Clémence de Hongrie meurt en 1328.

Humbert II du Viennois part en Hongrie pour recueillir la succession.



Retraite d'Humbert II du Viennois

Mort d'Humbert II du Viennois

Le 22 février 1355, Humbert II du Viennois démissionne de sa charge à Reims, renonce à l'Évêché de Paris entre les mains du Pape, et se retire à Clermont en Auvergne, dans le couvent de son ordre.

Humbert II du Viennois y meurt le 22 mai 1355.

Son corps est transporté chez les Dominicains de Saint Jacques à Paris, et inhumé dans le chœur de leur Église, près de la reine Clémence de Hongrie, sa tante.



Usurpation de l'identité de Jean Ier le Posthume par Giannino Baglioni

Cola di Rienzo rencontre Giannino Baglioni en 1354, Cola di Rienzo fait fabriquer des faux qui attestent que Giannino Baglioni est Jean Ier le Posthume, puis tente de le placer sur le trône de France afin de renforcer son pouvoir à Rome.

Cola di Rienzo est assassiné.

Giannino Baglioni attend 1356 avant de faire état de ses prétentions.

Giannino Baglioni se rend à la cour de Hongrie où le roi Louis Ier de Hongrie, neveu de Clémence de Hongrie, le reconnaît comme le fils de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie.



Acquisition de la maison aux piliers

La maison aux piliers, ainsi nommée parce qu'elle était soutenue par de gros piliers, a appartenu à Philippe II Auguste.

On l'appelle aussi la maison du dauphin, parce qu'après avoir été prise par Philippe VI de Valois à Clémence de Hongrie, veuve de Louis X le Hutin.

Elle est donnée à Guy, dauphin de Vienne.

En juillet 1357, Étienne Marcel, prévôt des marchands, acquiert place de grève la maison aux piliers et y installe le siège de la municipalité parisienne.

On l'appelle indifféremment maison de Ville ou maison de la Prévôté.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !