Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1549 - le dernier en 1629


Jeanne de Montmorency - portrait par François Clouet

Mariage de Louis III de La Trémoïlle avec Jeanne de Montmorency

Louis III de La Trémoïlle épouse le 29 juin 1549 Jeanne de Montmorency, fille d'Anne de Montmorency et de Madeleine de Savoie. Leurs enfants sont :


Éléonore de Roye

Mariage de Louis Ier de Bourbon-Condé avec Éléonore de Roye

Louis Ier de Bourbon-Condé Prince de Condé

Louis Ier de Bourbon-Condé épouse le 22 juin 1551 Éléonore de Roye, Dame de Conti, fille de Charles de Roye et de Madeleine de Mailly. Leurs enfants sont :

Le Cardinal de Bourbon Vendôme donne Condé-en-Brie à son neveu Louis pour son mariage.

C'est précisément à dater de la mort du Cardinal que son neveu et héritier, Louis Ier de Bourbon, Comte de Soissons, prend le nom de Condé (si l'on en croit le Père Anselme, Louis se dit Prince de Condé dans un acte de 1556).

Ainsi l'adoption du nom de Condé par ce prince du sang coïncide avec sa prise de possession de la seigneurie de Condé-en-Brie et aucun doute ne peut s'élever sur l'origine de ce nom de famille.

Dès 1556, dans les actes féodaux, on n'hésite pas à donner à la terre de Condé-en-Brie le titre de Principauté.

Rappelons qu'à cette époque, Condé sur l'Escaut (Château de l'Hermitage) n'est plus en possession des Bourbon-Montpensier (cousins issus de germains de Louis Ier de Bourbon, Comte de Soissons).



Naissance de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle ou Trémouille naît au Château de Taillebourg en 1568, fille de Louis III de La Trémoïlle et de Jeanne de Montmorency.



Mort de Louis III de La Trémoïlle

Louis III de La Trémoïlle est :

Louis III de La Trémoïlle meurt à Croix-Guignou le 25 mars 1577.

Il est inhumé à Thouars.

Jeanne de Montmorency penche vers la fin de sa vie vers le protestantisme.

Jeanne de Montmorency se retira à Taillebourg où elle élève Charlotte-Catherine de La Trémoïlle.


Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle Fille d'honneur de Catherine de Médicis

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est Fille d'honneur de Catherine de Médicis de 1581 à 1585.



Rencontre d'Henri Ier de Bourbon Condé et de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle ne fait que de rares apparitions à la cour chez Madeleine de Savoie, sa grand mère.

Au cours de l'un de ses séjours, en 1585 Charlotte-Catherine de La Trémoïlle tombe sous le charme d'Henri Ier de Bourbon Condé.

Henri Ier de Bourbon-Condé vient de refuser la main de Louise de Vaudémont, belle sœur d'Henri III de France.

Henri Ier de Bourbon-Condé n'est pourtant pas attirant : il est petit et atteint de surdité. De plus il est d'humeur assez morose.

Mais il est cousin du roi et après Henri IV de France, l'héritier potentiel du trône.



Mariage d'Henri Ier de Bourbon-Condé avec Charlotte-Catherine de la Trémoïlle

Henri Ier de Bourbon-Condé est protestant et Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est catholique.

Après d'âpres discussions, Jeanne de Montmorency, mère de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle, consent enfin au mariage.

Le contrat est signé le 22 janvier 1586 à la Rochelle.

Henri Ier de Bourbon-Condé est veuf de Marie de Clèves.

La chapelle du château de Taillebourg est convertie en temple protestant.

Henri Ier de Bourbon-Condé épouse à la chapelle du château de Taillebourg le 16 mars 1586 Charlotte-Catherine de La Trémoïlle. Leurs enfants sont :

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle apporte au mariage 20 000 écus et 4 000 livres de rente.

Les époux partent habiter Saint-Jean d'Angély où Henri Ier de Bourbon-Condé détient un hôtel.



Naissance d'Éléonore de Bourbon-Condé

Éléonore de Bourbon-Condé naît en 1587, fille d'Henri Ier de Bourbon-Condé et de Charlotte-Catherine de la Trémoïlle.



Mort d'Henri Ier de Bourbon-Condé

Naissance d'Henri II de Bourbon-Condé

Henri Ier de Bourbon-Condé apprend que Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est de nouveau enceinte.

Voulant jouer à la bague malgré sa fatigue, Henri 1er de Bourbon Condé s'effondre et meurt subitement le 5 ou le jeudi 3 mars 1588.

La soudaineté de cette mort engage une autopsie : les médecins de l'époque suggèrent un empoisonnement.

On soupçonne alors la femme du prince de l'avoir empoisonné et on lui trouve un motif

L'enfant qu'elle porte n'est pas Henri Ier de Bourbon-Condé, mais de l'un de ses pages, Prémilhac de Belcastel, que les pasteurs protestants de Condé ont toujours trouvé trop familier.

De nos jours, il est plus vraisemblable de penser que le prince est mort d'une péritonite due à la rupture d'un ulcère.

Henri IV de France reste seul chef des réformés.

Dès lors l'instruction se met en route, l'entourage d'Henri Ier de Bourbon-Condé accuse Charlotte-Catherine de La Trémoïlle d'inconduite.

On applique la question à ses domestiques, on écartèle son majordome, on rejette la demande en appel qu'adresse Charlotte-Catherine de La Trémoïlle au Parlement de Paris.

Jeanne de Montmorency, sa mère, tente de la secourir.

Henri IV de Navarre reste muet.

Éléonore de Roye, duchesse douairière de Condé se ligue contre sa belle fille.

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est condamnée à mort.



Henri II de Bourbon-Condé Prince de Condé et de Duc d'Enghien

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est étroitement surveillée.

Henri II de Bourbon-Condé naît à Saint-Jean-d'Angély le 1er septembre 1588, fils posthume d'Henri Ier de Bourbon-Condé et de Charlotte-Catherine de La Trémouille.

Elle est sauvée par les traits de ressemblance de son enfant avec le défunt Henri Ier de Bourbon-Condé.

Mais on la garde prisonnière, ses bijoux et ses meubles sont saisis.

Henri II de Bourbon-Condé ne connaîtra pas sa mère qui est emprisonnée.

Henri IV de France prend en charge l'éducation d'Henri II de Bourbon-Condé qui est élevé dans la foi catholique.

Henri II de Bourbon-Condé porte les titres de Prince de Condé et de Duc d'Enghien.



Baptême d'Henri II de Bourbon-Condé

Dans son malheur, Charlotte-Catherine de La Trémoïlle trouve un allié en la personne de Jacques-Auguste de Thou, choqué par les irrégularités qu'il relève lors du jugement de Saint Jean d'Angély.

Jacques Auguste de Thou se rend auprès d'Henri IV de France et lui demande expréssement de devenir le parrain du jeune Henri II de Bourbon-Condé.

Henri IV de France accepte.

Le 10 juin 1592 Henri IV de France devient le parrain d'Henri II de Bourbon-Condé baptisé Henri Jules dans le rite protestant.

Puis Henri IV de France conduit Henri II de Bourbon-Condé à l'abbaye de St Germain en Laye pour l'élever dans la religion catholique.



Libération de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

En 1595, Henri IV de France réclame la mise en liberté de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle et la révision de son procès.

En août 1595, Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est libérée après sept ans d'enfermement et arrive à Paris.



Abjuration de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

Sous l'influence d'Henri Ier de Bourbon-Condé, Charlotte-Catherine de La Trémoïlle abjure et embrasse la religion protestante en 1596.



Charlotte-Catherine de La Trémoïlle Innocentée

Le 26 avril 1596, le Parlement de Paris casse le jugement de St Jean d'Angély et déclare Charlotte-Catherine de La Trémoïlle ...pure, innocente des cas à elle imposée...



Charlotte-Catherine de La Trémoïlle à nouveau catholique

En 1597, Charlotte-Catherine de La Trémoïlle abjure à Rouen entre les mains du cardinal de Médicis et redevient catholique.


Éléonore de Bourbon-Condé

Mariage de Philippe-Guillaume d'Orange-Nassau avec Éléonore de Bourbon-Condé

Philippe-Guillaume d'Orange-Nassau épouse en 1606 Éléonore de Bourbon-Condé, fille d'Henri Ier de Bourbon-Condé et de Charlotte-Catherine de la Trémoïlle.

Le mariage est heureux malgré l'absence d'enfant



Baptème de Louis II de Bourbon-Condé

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle se tient à l'écart jusqu'en 1626 pour le baptème de Louis II de Bourbon-Condé, son petit fils, qui se tient à Bourges.


Charlotte-Catherine de La Trémoïlle - par Simon Guillain - Musée du Louvre - aile Richelieu

Mort de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle

Charlotte-Catherine de La Trémoïlle meurt en l'hôtel de Condé à Paris le 28 août 1629.

Son cœur de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est transporté à Valéry (près de Montereau).

Le 26 octobre 1629 le corps de Charlotte-Catherine de La Trémoïlle est transporté en l'église des religieuses de Sainte-Claire-de-l'Ave-Maria, à Paris.

Elle est inhumée dans la Chapelle qu'Henri II de Bourbon-Condé, son fils, y construit à sa mémoire.

Le monument funéraire sera détruit sous la Révolution


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !