Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1747 - le dernier en 1819



Mariage de Louis-Ferdinand de France avec Marie-Josèphe de Saxe

Louis-Ferdinand de France est veuf de Marie-Thérèse-Raphaëlle d'Espagne. La raison d'état oblige Louis-Ferdinand de France à avoir des enfants mâles aptes à accéder au trône.

Louis-Ferdinand de France épouse à Versailles le 9 février 1747 Marie-Josèphe de Saxe, fille de Frédéric-Auguste II de Saxe et de Marie-Josèphe d'Autriche. Leurs enfants sont :

Louis-Ferdinand de France, toujours attaché à Marie-Thérèse-Raphaëlle d'Espagne, ne montre d'abord à la jeune princesse allemande que froideur voire mépris.

Mais Marie-Josèphe de Saxe est une femme d'un esprit supérieur et est soutenue par ses belles-sœurs.

Anne-Henriette de France se prend d'affection pour Marie-Josèphe de Saxe et, avec succès, s'emploie à faire changer les sentiments de Louis-Ferdinand de France, son frère.

Conseillée par son oncle le Maréchal de Saxe, Marie-Josèphe de Saxe apprivoise son mari, modère ses excès de dévotion et de rigueur morale tout en étant elle-même très pieuse. Leur couple sera finalement très uni.


Marie Antoinette Ferdinande d'Espagne

Mariage de Victor-Amédée III de Savoie avec Marie Antoinette Ferdinande d'Espagne

Afin de consolider le traité d'Aix-la-Chapelle, Ferdinand VI d'Espagne marie sa sœur.

Victor-Amédée III de Savoie épouse à Oulx près de Turin le 31 mai 1750 Marie Antoinette Ferdinande d'Espagne (1729-1785), fille de Philippe V d'Espagne et d'Élisabeth Farnèse, Princesse de Parme. Leurs enfants sont :

Après son mariage, elle vit dans son pays adoptif et demeure au Palais royal de Turin. C'est là que naissent la plupart de ses enfants.



Naissance de Charles-Emmanuel IV de Savoie

Charles-Emmanuel IV de Savoie naît à Turin le 24 mai 1751, fils de Victor-Amédée III de Savoie et de Marie Antoinette Ferdinande d'Espagne.


Victor-Amédée III de Savoie

Mort de Charles-Emmanuel III de Savoie

Victor-Amédée III de Savoie Roi de Sardaigne

Victor-Amédée III de Savoie Prince de Piémont et Duc de Savoie

Charles-Emmanuel IV de Savoie Prince de Piémont

Charles-Emmanuel III de Savoie meurt à Turin le 20 février 1773.

Victor-Amédée III de Savoie lui succède et est couronné Roi de Sardaigne en 1773.

Il devient Prince de Piémont et Duc de Savoie.

Marie Antoinette Ferdinande d'Espagne devient Reine consort de Sardaigne

Victor-Amédée III de Savoie consacre les premières années de son règne à l'administration intérieure de ses états : il abolit les droits de péage en Savoie, élève les digues de l'Arve et du Rhône, fonde l'Académie des sciences de Turin, sécularise plusieurs abbayes et organise son armée sur le modèle de la Prusse.

En 1773, Charles-Emmanuel IV de Savoie devient prince héritier du royaume de Sardaigne et reçoit le titre de prince de Piémont.



Mariage de Charles-Emmanuel IV de Savoie avec Clotilde de France

Clotilde de France est d'abord promise à Antoine Ier de Saxe.

Charles-Emmanuel IV de Savoie épouse à Chambéry le 6 septembre 1775 Clotilde de France, fille de Louis-Ferdinand de France et de Marie-Josèphe de Saxe.

Ils n'auront pas d'enfants.

Ils sont très liés, unis par une piété solide et une foi sincère.

Le Château des Ducs de Savoie à Chambéry est prolongé vers le Pavillon et un escalier monumental est édifié par l'architecte Piacenza.


Charles-Emmanuel IV de Savoie

Mort de Victor-Amédée III de Savoie

Charles-Emmanuel IV de Savoie Roi de Sardaigne

Charles-Emmanuel IV de Savoie Prince de Piémont et Duc de Savoie

Charles-Félix de Savoie Marquis de Suze

Charles-Félix de Savoie Vice-roi de Sardaigne

Victor-Amédée III de Savoie meurt le 16 octobre 1796.

En 1796, Charles-Emmanuel IV de Savoie succède à son père devient Roi de Sardaigne, Prince de Piémont et Duc de Savoie.

Clotilde de France devient Reine de Piémont-Sardaigne.

La Révolution est perçue comme une calamité à Turin.

Charles-Emmanuel IV de Savoie multiplie les protestations d'amitié pour la République française et fait d'infructueux efforts pour comprimer dans son royaume les ferments de révolution.

Victor-Emmanuel Ier de Savoie devient Prince héritier de Sardaigne.

Charles-Félix de Savoie devient Marquis de Suze

Charles-Félix de Savoie devient vice-roi de Sardaigne.



Invasion de la Savoie et du Piémont

Partition des escartons de Briançon

Barthélémy-Catherine Joubert est envoyé à l'armée de Mayence, puis à celle d'Italie.

Barthélémy-Catherine Joubert y arrive à la fin de 1798.

En 1798, sur l'ordre du Directoire, Barthélémy-Catherine Joubert envahit et occupe les possessions continentales de Charles-Emmanuel IV de Savoie : la Savoie et le Piémont.

Barthélémy-Catherine Joubert a en face de lui les Russes et les Autrichiens marchant sur l'Adige, et sur ses arrières les troupes de Charles-Emmanuel IV de Savoie, quoique ce prince ait pris l'engagement de fournir à l'armée française un contingent de 10 000 hommes.

Barthélémy-Catherine Joubert ordonne à Emmanuel de Grouchy, le 7 frimaire an VII soit le 27 novembre 1798, de prendre le commandement de la citadelle de Turin.

Dans la lettre qu'il fait écrire à Emmanuel de Grouchy le 11 frimaire an VII soit le 1er décembre 1798 par Louis Gabriel Suchet, son chef d'état-major, il ajoute :

Ne sera-t-il pas possible au premier mouvement de nos troupes de gagner le confesseur de Charles-Emmanuel IV de Savoie, et de l'engager à déterminer son pénitent à abdiquer ?

Ce seul acte de Sa Majesté opérerait la révolution…

Il faudrait que l'acte d'abdication portât ordre aux Piémontais et à l'armée de se tenir tranquilles et d'obéir au gouvernement provisoire : sans cela il ne ferait qu'inviter le peuple à la révolte.

Emmanuel de Grouchy obéit et entame l'affaire, puis il charge Bertrand de Clauzel, son chef d'état-major, de suivre sous son influence la négociation commencée.

Bertrand de Clauzel poursuit donc ostensiblement auprès de Charles-Emmanuel IV de Savoie la remise de toutes les places fortes et le commandement de toutes les troupes piémontaises, et moins ouvertement l'abdication du roi.

Le 17 frimaire an VII soit le 7 décembre 1798, tout est fini : il n'y a plus de monarchie en Piémont.

Emmanuel de Grouchy écrit alors à Barthélémy-Catherine Joubert :

Les détails des moyens que j'ai employés et des difficultés de tout genre que j'ai eu à vaincre vous seront transmises par Bertrand de Clauzel, mon adjudant-général, qui, dans cette occurrence, m'a secondé avec zèle, énergie et dévouement.

Emmanuel de Grouchy termine ainsi sa lettre du 9 nivôse an VII soit le 29 décembre 1798, adressée au Directoire exécutif :

Permettez, citoyens-directeurs, que je vous désigne l'adjudant-général Bertrand de Clauzel comme m'ayant parfaitement secondé dans toutes mes opérations.

Charles-Emmanuel IV de Savoie se retire dans l'île de Sardaigne.

Les escartons de Briançon sont découpés selon les lignes de crêtes perdure, entre les départements du Pô, de la Stura et des Hautes-Alpes.


La Femme hydropique - par Gérard Dou - 1663

Dons de La Femme hydropique

Charles-Emmanuel IV de Savoie fait parvenir à Bertrand de Clauzel un des meilleurs tableaux de sa galerie : La Femme hydropique, de Gérard Dow, dont Catherine II de Russie et Paul Ier de Russie ont successivement offert un million.

Dans une lettre du 11 nivôse an VII soit le 31 décembre 1798, Bertrand de Clauzel fait hommage de ce tableau au Directoire exécutif, qui s'empresse d'en enrichir le musée du Louvre.

Las de se voir contrarié dans ses opérations par le gouvernement, Barthélémy-Catherine Joube donne sa démission et revient à Paris.


Victor-Emmanuel Ier de Savoie Victor-Emmanuel Ier de Savoie

Mort de Clotilde de France

Abdication de Charles-Emmanuel IV de Savoie

Victor-Emmanuel Ier de Savoie Roi de Sardaigne

Clotilde de France meurt le 7 mars 1802.

Après la mort de sa femme, Charles-Emmanuel IV de Savoie abdique en 1802 en faveur de son frère Victor-Emmanuel Ier de Savoie qui est couronné roi de Sardaigne en 1802.

Charles-Emmanuel IV de Savoie se retire, alors, dans un cloître à Rome comme jésuite.

Charles-Félix de Savoie devient Prince héritier de nombreuses couronnes dont celles de Savoie, de Sardaigne, de Chypre et de Jérusalem.



Mort de Charles-Emmanuel IV de Savoie

Charles-Emmanuel IV de Savoie meurt à Rome le 6 octobre 1819. Il est inhumé en l'église Saint-André du Quirinal.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !