Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



12 événements affichés, le premier en 1462 - le dernier en 1536



Mariage de Jacques d'Armagnac avec Louise d'Anjou

Louis XI fait épouser à Jacques d'Armagnac une de ses cousines.

Jacques d'Armagnac épouse à Poitiers le 12 juin 1462 Louise d'Anjou, fille de Charles IV d'Anjou et d'Isabelle de Luxembourg. Leurs enfants sont :



Mariage de Pierre de Rohan-Guémené avec Françoise de Penhoët

Pierre de Rohan-Guémené épouse en 1476 Françoise de Penhoët, Vicomtesse de Fronsac. Leurs enfants sont :

Pierre de Rohan-Guémené continue de donner à Louis XI tant de preuves de sa fidélité et de son dévouement, que ce prince soupçonneux lui accorde toute sa confiance.



Naissance de Charles de Rohan-Gié

Charles de Rohan-Gié naît en 1478, fils de Pierre de Rohan-Guémené et de Françoise de Penhoët.



Mariage de Charles de Rohan-Gié avec Charlotte d'Armagnac

Afin de conserver Guise dans la famille, Pierre de Rohan-Guémené fait épouser Charlotte d'Armagnac, sœur de Marguerite d'Armagnac, à son fils aîné.

Charles de Rohan-Gié épouse le 24 février 1504 Charlotte d'Armagnac, Comtesse de Guise, fille de Jacques d'Armagnac et de Louise d'Anjou.



Débarquement de Calais

Sièges de Thérouanne et de Tournai

Deuxième bataille de Guinegatte

Louis Ier de d'Orléans-Longueville, Jacques II de Chabannes, Bayard et Jean IV d'Amboise Prisonniers

Dans le cadre de la Ligue de Malines, Henri VIII Tudor débarque le 30 juin 1513 à Calais et se joint aux troupes menées par l'empereur Maximilien Ier de Habsbourg.

Charles Brandon illustre lors des sièges de Thérouanne et de Tournai.

Charles de Rohan-Gié effectue la campagne de Picardie en 1513.

Sans avoir le temps de conclure dans les Pyrénées, Jacques II de Chabannes est envoyé à Thérouanne.

La cavalerie française commandées par Louis Ier de d'Orléans-Longueville et par Jacques II de Chabannes se laissent surprendre par les armées de la Sainte Ligue commandées par Thomas Wolsey à Guinegatte (aujourd'hui Enguinegatte, près de Saint-Omer dans le Pas-de-Calais), et sont écrasés le 6 ou le 16 août 1513.

Cette bataille est surnommée Journée des éperons car la cavalerie française se serait servi plus de ses éperons pour manœuvrer que de ses armes pour combattre.

Guillaume Gouffier participe à cette bataille.

Jacques II de Chabannes est blessé.

Louis Ier de d'Orléans-Longueville, Jacques II de Chabannes, Bayard et Jean IV d'Amboise sont faits prisonniers par les anglais et retenus à Londres.

Thérouanne est finalement prise par les Anglais.


Bataille de Marignan Charles III de Bourbon, gravure de Thomas de Leu Charles III de Bourbon

Bataille de Marignan

Mort de Charles de Bueil

Mort de Charles de la Trémoïlle

Déposition de Maximilien Sforza

François Ier Duc de Milan, de Parme et de Plaisance

Charles III de Bourbon Connétable de France

Charles III de Bourbon Vice-roi du Milanais

Ce sont les piquiers suisses qui attaquent les français le 13 septembre 1515 et mettent en difficulté l'armée de François Ier de France.

Avec l'aide des vénitiens, François Ier de France réussit cependant à battre le 14 septembre 1515, grâce à la supériorité du feu français.

Cette bataille fait plus de 15 000 victimes.

participent à cette bataille.

Capitaine, Charles de Bueil commande une compagnie de gendarmerie à la bataille de Marignan.

Charles de Bueil meurt le 13 septembre 1515.

Charles de Bueil, et le duc de Châtellerault, d'Imbercourt, Jacques d'Amboise seigneur de Bussy, Hugues d'Amboise, baron d'Aubijoux, fondant la lance en arrêt sur le bataillon des Suisses, se font jour en deux ou trois endroits, culbutent et foulent aux pieds de leurs chevaux un grand nombre de combattants, mais périssent presque tous dans ce premier effort.

Louis IV de Bueil, son frère, est blessé lors de cette bataille.

Robert III de la Marck se distingue et contribue à la victoire des Français.

François Ier de France l'adoube de sa propre main.

Louis II de La Trémoïlle se distingue à Marignan.

Charles de la Trémoïlle, son fils, meurt le 13 septembre 1515.

Claude de Lorraine-Guise se conduit en héros et est grièvement blessé.

Charles IV de Bourbon-Vendôme combat à la tête de 70 lances.

Charles III de Bourbon dirige une armée.

François Ier de France tire une gloire de cet affrontement n'hésitant pas à se mêler lui-même à la bataille comme les héros de l'antiquité.

François Ier et François Ier de Bourbon-Saint-Pol se fait adouber Chevalier par Bayard sur le champ de bataille.

Cette victoire entraîne la facile conquête de l'Italie en un temps où l'arrivée de l'or américain diminue pour une courte période.

Maximilien Sforza se soumet au Roi français et est déposé de son duché de Milan.

Le 13 octobre 1515, François Ier de France est déclaré Duc de Milan, de Parme et de Plaisance.

François Ier de France nomme Charles III de Bourbon Connétable de France et vice-roi du Milanais.

Antoine Duprat est nommé chancelier du duché de Milan.

Plusieurs traités sont signés pour mettre fin à ces guerres d'Italie.

Il y a :



Mariage de Charles de Rohan-Gié avec Jeanne de San-Séverin

Charles de Rohan-Gié est veuf de Charlotte d'Armagnac.

Charles de Rohan-Gié épouse Jeanne de San-Séverin, fille de Bernard de San-Séverin, Prince de Besignano et de Jeanne Éléonore Piccolimini.

Leurs enfants sont :

Éléonore Piccolimini est dite d'Aragon car arrière-arrière-petite-fille illégitime par les femmes d'Alphonse V d'Aragon.



Naissance de Jacqueline de Rohan-Gyé

Jacqueline de Rohan-Gyé naît vers 1520, fille de Charles de Rohan-Gié et de Jeanne de Saint-Séverin.



Fin du procès pour le Comté de Guise

Charles de Rohan-Gié Comte d'Orbec

En 1520, une transaction met fin au procès pour le Comté de Guise.

Charles de Rohan-Gié renonce à Guise et reçoit en échange le Comté d'Orbec.



Complot de Charles III de Bourbon

Jacques Hurault Prisonnier

Charles III de Bourbon engage des négociations avec Charles Quint, mais le complot échoue.

Jean de Poitiers est arrêté le 5 septembre 1523 à la suite de la trahison de Charles III de Bourbon.

Ses biens sont confisqués et rattachés au domaine royal le 7 septembre 1523.

Louis de Brézé alerte François Ier de France de la trahison de Charles III de Bourbon.

Charles de Rohan-Gié remplace l'un des pairs laïcs lors du jugement de Charles III de Bourbon.

Jean de Poitiers, père de Diane de Poitiers, est accusé de complicité dans ce complot et devient le principal bouc émissaire de l'affaire.

Charles III de Bourbon part pour les terres impériales, Charles Quint gagnant ainsi un bon général, utile pour l'invasion de la France qu'il projette.

En septembre 1523, les français encerclent Milan.

Bataille après bataille, le bilan des affrontements est désastreux pour les français.

Soupçonné d'avoir eu part aux conseils de Charles III de Bourbon, Jacques Hurault est longtemps détenu prisonnier.



Mort de Charles de Rohan-Gié

Charles de Rohan-Gié meurt le 6 mai 1528.



Mariage de François de Rohan-Gié avec Catherine de Silly

François de Rohan-Gié, fils de Charles de Rohan-Gié (mort en 1528) et de Giovanna Sanseverino, épouse le 25 mars 1536 Catherine de Silly, Comtesse de Rochefort. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !