Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme











Événements contenant la ou les locutions cherchées



31 événements affichés, le premier en 1310 - le dernier en 1434



Mariage de Guy Ier de Blois-Châtillon avec Marguerite de Valois

Guy Ier de Blois-Châtillon épouse le 16 octobre 1310 Marguerite de Valois, fille de Charles Ier de Valois et de Marguerite de Sicile.

Leurs enfants sont :



Mariage de Guy de Bretagne avec Jeanne d'Avaugour

Guy de Bretagne épouse en 1318 Jeanne d'Avaugour (1300-1327), Dame d'Avangour, et Comtesse de Goëllo, fille d'Henri IV d'Avangour. Leur enfant est :

Cette union permet la reconstitution de l'apanage de Penthièvre.



Naissance de Charles de Blois-Châtillon

Charles de Blois-Châtillon, dit le Bienheureux, naît à Blois en 1319, fils de Guy Ier de Blois-Châtillon et de Marguerite de Valois.



Mariage de Charles de Blois-Châtillon avec Jeanne Ire de Penthièvre

Charles de Blois-Châtillon, neveu de Philippe VI de Valois, épouse à Paris le 4 juin 1337 Jeanne Ire de Penthièvre. Leurs enfants sont :



Naissance de Jean Ier de Blois-Châtillon

Jean Ier de Blois-Châtillon dit de Bretagne naît vers 1340 ou en 1345, fils de Charles de Blois-Châtillon (1319-1364) et de Jeanne Ire de Penthièvre (1319-1384), Duchesse de Bretagne.



Bataille de Gibraltar

Profitant d'une trêve entre les deux royaumes, Raoul de Lorraine aide Alphonse XI, roi de Castille, à combattre le royaume musulman de Grenade et s'illustre à la bataille de Gibraltar le 3 novembre 1340.

Revenu en France, Raoul de Lorraine aide son beau-frère Charles de Blois-Châtillon dans la guerre de Succession de Bretagne.



Mort de Jean III de Bretagne Duc de Bretagne

Guerre des Deux Jeannes

Prise d'Auray et de Nantes par Jean de Montfort

Charles de Blois-Châtillon Duc de Bretagne

Jeanne Ire de Penthièvre Duchesse de Bretagne

Prise du duché de Bretagne par Charles de Blois-Châtillon

Jean III de Bretagne meurt le 30 avril 1341 à Caen.

Malgré ses 3 mariages, Jean III ne laisse à la Bretagne aucun héritier direct.

Deux prétendants s'affrontent

Cette guerre de 20 ans est appelée Guerre de succession de Bretagne ou Guerre des Deux Jeannes : Jeanne Ire de Penthièvre et Jeanne la Flamme.

Jean de Montfort a le soutien d'Édouard III d'Angleterre à qui il prête hommage en juillet 1341.

Jean III de Beaumanoir embrasse avec chaleur la cause de Charles de Blois-Châtillon.

Quoique beau-frère de Jean de Montfort, Guy X de Montmorency-Laval embrasse le parti de Charles de Blois-Châtillon, parce que ce parti lui parut le plus juste.

La guerre de Succession démarre immédiatement.

D'avril à mi-mai 1341, Jean de Montfort assiège Rennes et s'en emparer.

Jean de Montfort s'empare de Brest, Hennebont et d'Auray en juin 1341.

Jean de Montfort s'empare de Nantes en juillet 1341.

Vers juillet 1341, le château de Jugon, qui a pour capitaine Amaury de Clisson, est assiégé et pris par Jean de Montfort.

Vannes se donne paisiblement à Jean de Montfort.

Le 2 ou le 7 septembre 1341, la cour de Philippe VI de Valois, réunie à Conflans, désigne officiellement Charles de Blois-Châtillon comme Duc de Bretagne sous le nom de Charles Ier.

Charles de Blois-Châtillon est proclamé Duc de Bretagne par un arrêté du Parlement de Paris.

Jeanne Ire de Penthièvre devient Duchesse de Bretagne, Dame d'Avaugour, de l'Aigle et de Châtelaudren, Comtesse de Penthièvre et de Goëllo, Vicomtesse de Limoges.

En octobre 1341, Charles de Blois-Châtillon marche à la suite de Jean II le Bon pour soutenir ses prétentions sur le duché de Bretagne contre Jean de Montfort.

Charles Ier de Montmorency commande l'armée.

Charles de Blois-Châtillon prend possession du duché.

Le 2 novembre 1341 ils prennent Nantes et capturent Jean de Montfort.

Pierre Ier de Bourbon fait ses premières armes en Bretagne sous les ordres de Jean II le Bon en 1341.

Jacques Ier de Bourbon combat en 1341 et en 1342 pour le compte de Charles de Blois-Châtillon.

Amaury de Clisson embrasse le parti de Jean de Montfort.

Olivier IV de Clisson, son frère, se range du côté de Charles de Blois-Châtillon.

Philippe VI de Valois confisque l'Aigle à Jean de Montfort et la donne à Charles II d'Alençon.

Étienne III Goyon est capitaine-gouverneur du château de Jugon, et l'un des plus zélés serviteurs de Charles de Blois-Châtillon.

En punition de son attachement aux Penthièvre, Jean de Montfort dépouille Étienne III Goyon de sa seigneurie de la Roche-Goyon.



Tanguy II du Chastel Capitaine de Brest

Dès 1341, Tanguy II du Chastel est nommé Capitaine de Brest

En 1341, Tanguy II du Chastel et Gauthier de Mauny mènent un coup de main audacieux qui aboutit à la capture du vicomte de Léon et de plusieurs autres seigneurs qui ont pris le parti de Charles de Blois-Châtillon, alors qu'ils passent la nuit dans la maison forte de Porléac'h située près de Lesneven.



Luttes entre français et anglais en Bretagne

Mort de Robert III d'Artois

Olivier IV de Clisson Prisonnier

En janvier 1342, le château de Blain appartenant à Olivier IV de Clisson est choisi comme quartier-général par Robert Bertrand, lieutenant du roi envoyé par Philippe VI de Valois pour aider à ramener les partisans Jean de Montfort à l'obéissance envers Jeanne Ire de Penthièvre, la duchesse légitime.

Début mai 1342, Charles de Blois-Châtillon, Louis Ier de Blois-Châtillon, Louis de La Cerda prennent Rennes après quelques jours de siège.

En 1342, le château de Jugon est repris par Charles de Blois-Châtillon.

En mai 1342, l'armée Charles de Blois-Châtillon s'empare d'Auray de Vannes, de Guérande et du Croisic.

En mai 1342, Walter Mauny arrive à Brest et s'attaque à Tregarantec, où il s'empare d'Hervé de Léon.

Jeanne la Flammes, épouse de Jean de Montfort, est assiégée à Hennebont par Charles de Blois-Châtillon dès fin mai 1342.

Fin juin 1342, Jeanne la Flammes reçoit un secours anglais de 6 000 hommes amenés Walter Mauny.

Début juillet 1342, les français mène un raid sur Portsmouth, port que vient de quitter l'escadre de Guillaume de Bohun, Comte de Northampton, composée de 260 nefs, 1350 hommes, destinée à la sauvegarde de Brest.

De juillet à août 1342, l'armée de Charles de Blois-Châtillon, qui a reçu des renforts, prend Auray, Vannes, Guérande, Guémené mais échoue devant Quimperlé.

À la mi août 1342, ils mettent le siège devant Brest où s'est réfugiée Jeanne la Flammes, par terre. Les Génois pour Charles de Blois-Châtillon tiennent la mer.

Le 18 août 1342, Guillaume de Bohun arrive en vue de Brest, attaque et détruit les génois.

Sur terre, les assiégeants quittent leurs positions, pensant que les 260 nefs contiennent une trop forte armée.

Guillaume de Bohun bat les troupes de Charles de Blois-Châtillon près de Lanmeur le 29 septembre 1342, où Geoffroy de Charny est fait prisonnier;

Début octobre 1342, Marigny prend Sainte-Bazeille.

En octobre 1342, Édouard III d'Angleterre est en Bretagne avec Pembroke, Salisbury, Suffolk et Robert III d'Artois.

Henry de Grosmont combat en Bretagne.

Robert III d'Artois commande une flotte anglaise.

Ils prennent Vannes et doivent ensuite l'abandonner car ils sont aussitôt assiégés par les partisans de Charles de Blois-Châtillon.

Robert III d'Artois est battu à Beauvoir par une escadre hispano-génoise, puis est blessé mortellement sous les remparts de Vannes.

Robert III d'Artois meurt en octobre 1342 de ses blessures. Il est inhumé en la cathédrale Saint-Paul à Londres.

Pris dans un combat, Olivier IV de Clisson demeure quelque temps prisonnier des Anglais, auxiliaires Jean de Montfort.

En novembre 1342, les anglais prennent Roche-Periou, Redon, Malestroit, Ploërmel, Pontivy. Casseneuil se donne aux anglais.

En décembre 1342, les anglais saccagent les faubourgs de Dinan, et la région de Dol-de-Bretagne.

Édouard III d'Angleterre est repoussé à Vannes et à Rennes. Il bloque Charles de Blois-Châtillon à Nantes. C'est alors le statu quo.



Naissance de Marie de Blois-Châtillon

Marie de Blois-Châtillon naît en 1343 ou en 1345, fille de Charles de Blois-Châtillon, Comte de Blois, et de Jeanne Ire de Penthièvre, duchesse de Bretagne.



Mort d'Olivier IV de Clisson

Mort de Jean de Clisson

Olivier IV de Clisson est accusé d'avoir intrigué avec Édouard III d'Angleterre qui lui aurait plus ou moins promis de le nommer vice-roi de Bretagne.

Charles de Blois-Châtillon accuse Olivier IV de Clisson d'avoir omis de tenir Vannes contre les forces anglaises.

Au mépris de la Malestroit signée peu de temps auparavant et sous le prétexte d'un tournoi, Olivier IV de Clisson est convoqué à Paris avec une quinzaine d'autres seigneurs par Philippe VI de France, qui, s'empare de sa personne.

Olivier IV de Clisson meurt aux Halles le 2 août 1343 décapité.

Son domaine de Blain est confisqué.

La tête d'Olivier IV de Clisson est envoyée à Nantes et plantée sur une pique aux créneaux du château du Bouffay. Jeanne-Louise de Belleville contemple ce spectacle et jure de se venger.

Cette exécution est jugée sévèrement par ses contemporains.

Jean de Clisson a à supporter les malheurs de son père et meurt sans postérité.

Le successeur d'Olivier IV est son fils, Olivier V de Clisson qui se réfugie en Angleterre avec Jeanne-Louise de Belleville, sa mère.

Olivier V de Clisson est élevé à la cour d'Édouard III d'Angleterre avec Jean IV de Bretagne.

Olivier V de Clisson participera activement à la guerre de succession de Bretagne au coté de Jean IV de Bretagne.



Jeanne-Louise de Belleville Corsaire

Jeanne-Louise de Belleville ne peut pardonner à Philippe VI de France sa cruauté ni à Charles de Blois-Châtillon d'avoir trempé dans cette mort.

Elle vend les restes des terres de Clisson pour amasser des fonds. Elle achète 3 navires de guerre pour faire la guerre de course contre les navires de commerce français. À sa demande, les navires sont peint tout en noir et les voiles teintes en rouge.

Un grand nombre de seigneurs de Bretagne épousent sa cause.

De 1343 à 1356, avec sa flotte noire, elle inflige de sérieuses pertes aux navires français.

Elle est sans pitié avec les équipages mais elle laisse toujours 2 ou 3 marins vivants afin qu'ils rapportent à Philippe VI de Valois que la Lionne de la Bretagne a frappé une fois de plus.



Jean de Montfort prisonnier

Malgré les serments, les troupes anglaises entrent dans Vannes en septembre 1343. Jean de Montfort, est fait prisonnier par Philippe VI de Valois, puis est libéré.

Durant la détention de Jean de Montfort, Jeanne la Flamme, sa femme, prend la direction de ses armées et continue la lutte; défend victorieusement Hennebont contre Charles de Blois-Châtillon.



Prise de Quimper par Charles de Blois-Châtillon

En 1344, Charles de Blois-Châtillon, à la tête d'une armée franco-bretonne, prend la ville de Quimper.



Bataille de La Roche-Derrien

Charles de Blois-Châtillon Prisonnier

Mort d'Alain VII de Rohan 10e vicomte de Rohan

Jean Ier de Rohan Vicomte de Rohan

Mort d'Amaury de Clisson Seigneur de la Blandinais

Mort de Guy X de Montmorency-Laval Seigneur de Laval, d'Acquigny, de Gavre et de Vitré, Comte de Caserte dans la Terre de Labour et Vicomte de Rennes

Guy XI de Montmorency-Laval prisonnier et libéré

Guy XI de Montmorency-Laval Seigneur de Laval

Lors du siège de Vannes, Charles de Blois-Châtillon est battu par Dagworth et Tanguy II du Chastel, Lieutenant général des armées de Jean de Montfort, à La Roche-Derrien dans les Côtes-d'Armor, le 18 juin 1347.

Après avoir reçu 17 blessures, Charles de Blois-Châtillon est fait prisonnier par les Anglais.

Il est soigné à Vannes avant d'être envoyé à la Tour de Londres.

Alain VII de Rohan et Geoffroy IX de Châteaubriant meurent durant cette bataille.

Jean Ier de Rohan devient 11e vicomte de Rohan.

Péan de Lohéac meurt durant cette bataille

Amaury de Clisson meurt durant cette bataille le 30 juin 1347.

Guy X de Montmorency-Laval meurt durant cette bataille.

Il est inhumé dans l'église collégiale de la Madeleine à Vitré.

Guy XI de Montmorency-Laval combat à côté Guy X de Montmorency-Laval dans cette bataille.

Il est fait prisonnier.

Guy XI de Montmorency-Laval est racheté par Béatrix de Bretagne, sa mère.

Guy XI de Montmorency-Laval devient seigneur de Montmorency-Laval, de Vitré, etc.

Le 25 juillet 1347, Guy XI de Montmorency-Laval est sommé, par Jean II le Bon, Duc de Normandie et Comte d'Anjou et du Maine, de venir lui rendre hommage de sa terre de Laval.



Foulques de Laval Prisonnier

Foulques de Laval est fait prisonnier, avec 400 chevaliers, en défendant le parti de Charles de Blois-Châtillon, en septembre 1350.



Mariage de Charles de La Cerda avec Marguerite de Blois-Châtillon

Charles de La Cerda épouse en 1351 ou 1352 Marguerite de Blois-Châtillon, fille de Charles de Blois-Châtillon.

Charles de Blois-Châtillon est le candidat à la succession de Bretagne soutenu par Jean II le Bon, le roi de France.

Cela vaut à Charles de La Cerda le soutient de seigneurs bretons tels que Bertrand du Guesclin.


Bataille de Mauron

Bataille de Mauron

Mort de Guy II de Nesle Maréchal de France

Mort de Guillaume Bertrand

Mort de Jean de Tinteniac Seigneur de Tinteniac, de Bécherel, de Romillé et de Combourg

En 1352, Jean II le Bon relance les hostilités.

Guy II de Nesle est chargé de préparer la victoire en Bretagne.

Défense occidentale avancée de Rennes, la place-forte de Mauron dans le Morbihan occupe une position stratégique et contrôle les voies reliant les cités de Dinan, Vannes et Rennes.

Mauron est aussi convoitée par le parti de Montfort qui envoie le breton Tanguy du Châtel ou du Châtel et l'anglais Gautier de Bentley.

Il semblerait que le château de Mauron soit aux mains des Franco-bretons.

Ils ont pour objectif de reprendre Mauron.

Les 2 armées se rencontrent à Brambily, près du château de Mauron.

L'armée anglo-bretonne rassemble environ 2 000 hommes sous les commandements de l'anglais Gautier de Bentley et le breton Tanguy du Châtel.

Elle est composée en particulier d'archers qui forment les ailes de la défense.

L'armée franco-bretonne rassemble environ 5 000 hommes sous le commandement principal de Guy II de Nesle.

Au matin du 14 août 1352, les Anglo-bretons, massés secrètement durant la nuit en forêt, arrivent à Mauron.

Les franco-bretons sont bien supérieurs en nombre.

Persuadé de sa supériorité, Guy II de Nesle propose à Gautier de Bentley un armistice, que ce dernier refuse.

Gautier de Bentley dispose ses troupes en haut d'une colline à environ 1,5 km des positions françaises, les dominant d'une centaine de mètres.

Utilisant ses archers dans une stratégie défensive, Gautier de Bentley envoie ses 800 à 1 000 archers sur les ailes des fantassins et des chevaliers de Tanguy du Châtel.

Tanguy du Châtel et Gautier de Bentley font face aux fantassins Franco-bretons disposés en 3 bataillons.

Les Anglais patientent, laissent les fantassins français attaquer à découvert et à flanc de colline, retirent au dernier moment leurs propres fantassins et envoient un déluge de flèches sur les Français.

En dépit de leur supériorité numérique, les partisans de Charles de Blois-Châtillon sont vaincus sans appel, après d'âpres combats, et doivent se replier sur Rennes.

On compte 800 pertes du côté franco-breton (140 chevaliers et 13 seigneurs) et 600 du côté anglo-breton.

Nombreux nobles bretons et français périssent, victime des archers anglais et de leur serment de ne jamais reculer.

Bien que moins nombreux, les Anglo-Bretons remportent une victoire éclatante.

La bataille de Mauron entraînera l'absence d'offensives françaises dans la région 11 années durant.

Pierre Ier de Villiers, membre de l'ordre de l'Étoile, est aux côtés de Guy II de Nesle lors de cette bataille.

Guy II de Nesle et Guillaume Bertrand meurent lors de ce combat.

Jean de Tinteniac meurt lors de la bataille de Mauron.

Fait prisonnier, la rançon de Pierre Ier de Villiers est payée par Jean II le Bon.

Jean II le Bon nomme Pierre Ier de Villiers capitaine des places-fortes de Pontorson et du Mont-Saint-Michel.



Traité de Westminster

Édouard III d'Angleterre et Charles de Blois-Châtillon signe le traité de Westminster du 1er mars 1353.

Édouard III reconnait Charles de Blois-Châtillon comme Duc de Bretagne.

Charles de Blois-Châtillon s'engage à verser une rançon de 300 000 écus et à ce que la Bretagne signe un traité d'alliance perpétuelle avec l'Angleterre.

L'alliance doit être scellée par le mariage de Jean IV de Bretagne avec Marguerite d'Angleterre , fille d'Édouard III d'Angleterre.

Les époux étant cousins, le mariage nécessite des lettres de dispense canonique que le pape n'accorderait qu'avec l'approbation du roi de France.

Charles de La Cerda, époux de Marguerite de Blois, la fille de Charles de Blois-Châtillon et très proche du roi de France, a son mot à dire dans cette négociation.

Il fait partie des plénipotentiaires.

Par contre Charles II le Mauvais est soigneusement tenu à l'écart des négociations.

Une paix Franco-anglaise nuirait a ses intérêts car sans la menace d'une alliance Anglo-navarraise il n'a aucune chance de faire valoir ses prétentions sur la Champagne et à fortiori sur la couronne de France.

La charge de lieutenant général en Languedoc est retirée à Charles II le Mauvais au profit de Charles de la Cerda.



Libération de Charles de Blois-Châtillon

Charles de Blois-Châtillon est libéré le 10 août 1356, après 9 ans de captivité en Angleterre, après s'être engagé à verser une rançon de 700 000 florins d'or, qui n'était pas entièrement payée à sa mort.



Siège de Rennes

Bertrand du Guesclin Chevalier

Bertrand du Guesclin Capitaine de Pontorson et du mont Saint-Michel.

Jean IV de Bretagne commence à prendre parts aux opérations militaires en 1357.

Rennes est assiégée par Henry de Grosmont, Duc de Lancastre en 1357.

Charles de Dinan fait partie des défenseurs.

Bertrand du Guesclin, au service de Charles de Blois-Châtillon, se fait connaître en participant à la défense de la ville qu'il délivre le 5 juillet 1357.

En compagnie d'Arnoul d'Audrehem, Pierre Ier de Villiers est sauvé d'une embuscade par Bertrand Du Guesclin, fait qui vaut à ce dernier son titre de chevalier.

Eléastre de Marès adoube Bertrand du Guesclin chevalier au château de Montmuran (commune des Iffs)

Pierre Ier de Villiers est rappelé par Charles V le Sage en tant que chevalier du Guet à Paris.

Pierre Ier de Villiers prend Bertrand Du Guesclin alors sous son aile et lui fournit des troupes.

Pierre Ier de Villiers laisse à Bertrand Du Guesclin son poste à Pontorson.

Bertrand du Guesclin est nommé capitaine du Mont Saint-Michel sur recommandation de Pierre Ier de Villiers.

Bertrand du Guesclin remporte plusieurs victoires qui permettent d'écarter la menace anglaise du Mont Saint-Michel pour plusieurs années.



Mariage de Guillaume II de Penhoët avec Jeanne de Fronsac

Guillaume II de Penhoët épouse Jeanne de Fronsac. Leurs enfants sont :

Guillaume II de Penhoët est partisan de Charles de Blois-Châtillon.


Blason des Ducs d'Anjou

Louis Ier d'Anjou Duc d'Anjou

Mariage de Louis Ier d'Anjou avec Marie de Blois-Châtillon

L'Anjou est érigé en duché.

Louis Ier d'Anjou devient Duc d'Anjou en 1360.

Louis Ier d'Anjou épouse le 9 juillet 1360 Marie de Blois-Châtillon de Guise (1343 ou 1345-12 novembre 1404), Dame de Mayenne-la-Juhel, de Longjumeau en août 1360, Comtesse de Guise, fille de Charles de Blois-Châtillon, Comte de Blois. Leurs enfants sont :


Bataille d'Auray - d'après la Chronique de Bertrand du Guesclin par Cuvelier

Bataille d'Auray

Mort de Charles de Blois-Châtillon

Olivier V de Clisson blessé

Mort de Roger Davy

Mort de Thibault III de Rochefort Seigneur de Rochefort et d'Assérac, et Vicomte de Donges

Mort de Roland IV de Dinan Seigneur de Montafilant

Jean Ier de Lorraine et Bertrand du Guesclin prisonniers

Maison de Montfort

Jean IV de Bretagne Duc de Bretagne

Quelques mois après l'avènement de Charles V le Sage, Jean IV de Bretagne profite de la situation troublée que connaît la France pour déployer un effort décisif avec les Bretons de son parti.

Jean Ier de Lorraine part en Bretagne aider son oncle Charles de Blois-Châtillon à combattre Jean IV de Bretagne.

Un corps anglais est envoyé par le Prince Noir, sous les ordres de Jean Chandos, et comprenant, pour aider Jean IV de Bretagne à assiéger Auray.

La ville est défendue par Charles de Blois-Châtillon et un corps de troupes françaises commandé par Bertrand du Guesclin.

Jean III de Kergolay, Thibaud III, Seigneur de Rochefort et de Châteauneuf et Eudon, Seigneur de la Roche-Bernard participent à la bataille.

Charles de Dinan est à la tête d'un corps de bataille.

Le 29 septembre 1364, les deux armées s'affrontent sous les murs de la ville.

Le sort est d'abord indécis mais il y a des trahisons dans le parti de Blois.

Jean IV de Bretagne est vaillamment secondé par Jean Chandos, Robert Knolles et par Olivier V de Clisson.

Avec habileté, ils disjoignent les troupes de Charles de Blois-Châtillon les unes des autres et les combattent séparément.

Éloigné du gros de son armée, Charles de Blois-Châtillon est entouré par ses ennemis et tué, dans la mêlée.

Charles de Blois-Châtillon sera fait bienheureux en 1904.

Roland IV de Dinan meurt lors de cette bataille.

Olivier V de Clisson perd un œil dans la bataille, d'où son second surnom L'Éborgné d'Auray.

Roger Davy meurt durant cette bataille.

Thibault III de Rochefort meurt lors de cette Bataille.

Durant cette même bataille, Jean Ier de Lorraine et Bertrand du Guesclin sont faits prisonniers.

Charles de Dinan sauve la vie de Bertrand Du Guesclin.

La Guerre des Deux Jeannes prend fin avec cette bataille.

Dès lors, la mainmise de Jean IV de Bretagne sur le duché est assurée.

Jean IV de Bretagne devient Duc de Bretagne.


Marguerite de Clisson

Libération de Jean Ier de Blois-Châtillon

Mariage de Jean Ier de Blois-Châtillon avec Marguerite de Clisson

Olivier V de Clisson use de son influence pour faire mettre en liberté les enfants de Jeanne Ire de Penthièvre qui sont toujours otages en Angleterre.

Olivier V de Clisson paye la rançon de Jean Ier de Blois-Châtillon.

Olivier V de Clisson donne sa fille à Jean Ier de Blois-Châtillon.

Jean Ier de Blois-Châtillon épouse à Moncontour à Clisson le 20 janvier 1387 en Penthièvre le 20 janvier 1388 Marguerite de Clisson (vers 1366-1441), Dame de Champtoceau. Leurs enfants sont :

Le mariage a lieu en présence des sires de Laval, de Léon, de Derval, de Rochefort, de Beaumanoir et de Rostrenen.

Jean IV le Conquérant ne pardonne pas à Olivier V de Clisson cette alliance.



Naissance de Charles de Blois-Châtillon

Charles de Blois-Châtillon dit de Bretagne naît en 1396, fils de Jean Ier de Blois-Châtillon (vers 1340-1404) et de Marguerite de Clisson (vers 1366-1441).



Guillaume de Châtillon-Blois Prisonnier

Guillaume de Châtillon-Blois est livré par Olivier de Blois-Châtillon, Jean de Blois-Châtillon, Charles de Blois-Châtillon, ses frères, comme otage à Jean V le Sage le 29 juillet 1420.

Guillaume de Châtillon-Blois demeure captif pendant 28 ans pendant lesquels il est retenu :



Mariage de Charles de Blois-Châtillon avec Isabeau de Vivonne

Charles de Blois-Châtillon épouse vers 1420 Isabeau de Vivonne, Dame de Regnac. Leur enfant est :



Naissance de Nicole de Blois-Châtillon

Nicole de Blois-Châtillon naît en 1424, fille de Charles de Blois-Châtillon et d'Isabeau de Vivonne



Procès contre la famille de Penthièvre

La famille de Penthièvre est citée à comparaitre devant le Parlement et les États de Bretagne convoqués à Vannes.

Olivier de Blois-Châtillon, Jean de Blois-Châtillon, Charles de Blois-Châtillon font défaut.

Le 16 février 1425, considérés comme félons et traitres, ils sont condamnés à la confiscation de tous leurs biens en Bretagne.



Mort de Charles de Blois-Châtillon Seigneur d'Avaugour

Charles de Blois-Châtillon meurt en 1434.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !