Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



34 événements affichés, le premier en 1389 - le dernier en 2015



Mariage d'Aubert le Flamenc avec Yolande d'Enghien

Aubert le Flamenc, Seigneur de Canny et de Varenne, Conseiller et Chambellan de Charles d'Orléans, épouse en 1389 Yolande d'Enghien.

Yolande d'Enghien, dite Mariette ou d'Havré, Dame de Wiege et de Fagnoles, est fille de Jacques d'Enghien, Châtelain de Mons et Seigneur d'Havré, et de Marie de Roucy de Pierrepont.



Mort de Philippe Marie Visconti

Instauration de la République Ambrosienne

Indépendance de Pavie et de Parme

Cession de Lodi et Plaisance à Vénise

Reconquête de Lodi et Plaisance

Cession de Brescia et Crema à Vénise

Le 6 août 1447, Philippe Marie Visconti renonce aux soins.

Le 11, son état empire.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1447, Philippe Marie Visconti demande à être tourné dans son lit avec le visage face au mur et, peu après, il meurt à Milan, isolé et indigné comme il avait vécu.

Les prétendants sérieux se multiplient :

D'habiles juristes, parmi lesquels Piccolomini, qui soutiennent que le titre doit être rendu à l'Empereur.

Un groupe de nobles et de juristes de l'université de Pavie instaure, alors un gouvernement républicain qui est nommé République Ambrosienne (Aurea Repubblica Ambrosiana).

Cela entraîne, malheureusement pour elle, la défection des principales cités du duché :

Voulant éviter la division du duché, la République fait appel à François Ier Sforza.

Louis III de Gonzague reste relativement en dehors de ces conflits.

Charles de Gonzague, son frère s'engage d'abord aux côtés de François Ier Sforza dans la défense de Milan contre Venise.

François Ier Sforza reconquiert Lodi et Plaisance et s'impose Seigneur de Pavie.



Mariage de Jean d'Orléans avec Marguerite de Rohan

Jean d'Orléans épouse en 1449 Marguerite de Rohan.

Leur enfant est:



Naissance de Charles d'Orléans

Charles de Valois ou Charles d'Orléans naît en 1459, fils de Jean d'Orléans et de Marguerite de Rohan.


Charles d'Orléans

Mort de Jean d'Orléans Comte d'Angoulême

Charles d'Orléans Comte d'Angoulême et de Périgord

Jean d'Orléans meurt à Cognac en 1467.

Charles d'Orléans devient3e Comte d'Angoulême et de Périgord le 30 avril 1467.



Mariage de Philippe II de Savoie avec Marguerite de Bourbon

Philippe II de Savoie épouse à Moulins le 6 avril 1472 Marguerite de Bourbon (1438-1483), fille de Charles Ier de Bourbon, Duc de Bourbon et d'Agnès de Bourgogne. Leurs enfants sont :



Mariage de Charles d'Orléans avec Charlotte de Bourgogne

Charles d'Orléans épouse par procuration le 31 décembre 1481 Charlotte de Bourgogne, Comtesse de Rethel

Ce mariage n'aboutira jamais pour des raisons inconnues.



Disgrâce de Charles d'Orléans

En 1487, Charles d'Orléans se retire sur son domaine en disgrâce. Il partage sa vie entre les plaisirs de seigneur et ceux de lettré.



Mariage de Charles d'Orléans avec Louise de Savoie

Charles d'Orléans, Duc d'Angoulême, épouse en le 16 février 1488 ou en 1490 Louise de Savoie (1476-1531). Leurs enfants sont :

Louise de Savoie est une femme intelligente, cultivée et volontaire.

Charles d'Orléans, plutôt bon vivant, est épris des textes de Boccace et se révèle un mari bien volage.



Liaison de Charles d'Orléans avec Jeanne Conte

Charles d'Orléans a une liaison avec Jeanne Conte ou Jeanne Le Conte de Nonant (morte en 1488). Leur enfant est :


Marguerite d'Angoulême - Tableau de Jean Clouet - vers 1530

Naissance de Marguerite d'Angoulême

Marguerite d'Angoulême naît à Angoulême le 11 avril 1492, fille de Charles d'Orléans et de Louise de Savoie. Elle est aussi nommée Marguerite de Navarre ou de Marguerite de France.



Liaison de Charles d'Orléans avec Antoinette de Polignac

Charles d'Orléans a une liaison avec Antoinette de Polignac. Leurs enfants sont :



Naissance de Jeanne d'Orléans

Jeanne d'Orléans ou de Valois ou de Valois-Angoulême ou d'Angoulême naît en 1494, fille de Charles d'Orléans et d'Antoinette de Polignac.



Liaison de Charles d'Orléans avec Antoinette de Polignac

Charles d'Orléans a une liaison avec Antoinette de Polignac. Leurs enfants sont :



Naissance de François Ier de France

François d'Angoulême naît à Cognac en Charente dans le château familial le 12 septembre 1494, fils de Charles d'Orléans, Comte d'Angoulême, chef des Valois Angoulême et de Louise de Savoie.

Il est prénommé François car un François de La Rochefoucauld est son parrain.

François n'est pas destiné à sa naissance à devenir Roi. Il est alors le plus proche cousin masculin de Louis II d'Orléans, futur Louis XII. Il faudrait une succession de décès improbable pour qu'il accède au trône.

La piété, des études solides, des jeux, des rires, un amour familial sont les composantes de la jeunesse de Marguerite d'Angoulême et de François Ier de France.

Leur éducation est confiée à :

Louise de Savoie a pour devise Libris et liberis: son penchant pour les livres rejaillira chez Marguerite d'Angoulême.



Mort de Charles d'Orléans Comte d'Angoulême Seigneur d'Epernay et de Romorantin

Charles d'Orléans meurt à Châteauneuf-sur-Charente le 1er janvier 1496.

Il est inhumé dans le pilier sud de la croisée des transepts dans la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême.



Naissance de Madeleine d'Orléans

Madeleine d'Orléans ou d'Angoulême naît en 1496, fille de Charles d'Orléans et d'Antoinette de Polignac.

Madeleine d'Orléans est élevée au monastère de Notre-Dame de Saintes.

Madeleine d'Orléans devient prieure de Pont l'Abbé et des Hautes Bruyères, de l'ordre de Fontevraud.

Madeleine d'Orléans devient ensuite Abbesse de Saint-Ausoni d'Angoulème.



François Ier de France Duc de Valois

En 1500, Louis XII de France donne le Valois à son jeune cousin, et futur gendre, François Ier de France (François d'Angoulême), à charge pour lui de restaurer le château de Villers-Cotterêts.

Louis XII de France est le tuteur des enfants de Charles d'Orléans et de Louise de Savoie, à l'origine des décisions importantes les concernant.

Louis XII entoure François d'Angoulême des hommes qu'il a personnellement choisi.

Louis XII entre en conflit avec Louise de Savoie, jeune veuve, qui assure leur éducation de tous les jours.

Elle ne cesse d'entourer ses enfants de toute sa tendresse et son attention, craignant tout le temps qu'il leur arrive quelque chose.

Louise de Savoie confie à Antoine Duprat l'éducation de François Ier de France, son fils.

Faisant vœu de chasteté, Louise de Savoie ne se remarie pas et va à l'encontre de son époque où les parents cherchent à avoir plusieurs enfants pour lutter contre la mortalité infantile élevée.

Grâce à son goût pour les belles-lettres, Artus Gouffier de Boissy a la faveur de Louis XII, qui lui confie l'éducation de François Ier de France.

Artus Gouffier de Boissy, trouvant dans son élève un caractère plein de feu, lui fait prendre comme emblème une salamandre dans le feu, avec ces mots : Nutrisco et extinguo.

Il dirige ses dispositions du côté de l'amour de la gloire, cultive en lui la générosité qui caractérise la chevalerie française.

François puise dans la redécouverte des écrits anciens l'image du héros antique qu'il retrouve dans les textes de Suétone et Plutarque.

En lui faisant aimer les lettres et les arts, Artus Gouffier de Boissy le dispose de bonne heure au rôle de mécène.

François peut profiter de la grande bibliothèque de Jean d'Orléans, son grand père.

Ses précepteurs, par exemple Christophe de Longueil et du Moulin, sont des représentants de ce renouveau de la pensée venu d'Italie est qui est nommé humanisme.

Côté religieux, François d'Angoulême est sensible aux idées de Marguerite d'Angoulême, sa sœur, très proche de lui, influencée par les nouvelles idées religieuses venant des Flandres ou d'Italie.

Cependant il reste fidèle aux sacrements.

François parle plusieurs langues (italien est espagnol) et s'intéresse aux nouveaux contours de nos continents suite aux découvertes des navigateurs.

Il ajoute à l'éducation de l'esprit celle du corps.

Grand jeune homme robuste, il excelle dans la chasse au cerf et aux jeux de balle.

Il pratique aussi les tournois.

Un des meilleurs amis de François durant sa jeunesse est Robert de la Marck, Seigneur de Fleuranges.

Au château d'Amboise, il est entouré de beaucoup d'hommes comme le maréchal de Gié qui lui enseigne les techniques militaires ou Artus Gouffier de Boissy.

Il s'entoure également de Philippe Chabot et Anne de Montmorency.

Il passe ainsi une jeunesse heureuse et insouciante, rêvant des exploits des militaires français comme Georges Ier de la Trémoïlle ou Gaston de Foix.


Marguerite d'Angoulême - dessin de Dumontier d'après le tableau de Clouet

Mariage d'Henri II d'Albret avec Marguerite d'Angoulême

Marguerite d'Angoulême est veuve de Charles IV d' Alençon.

Grâce au prestige que lui confère son évasion, Henri II d'Albret épouse en Navarre en 1526 et à Saint-Germain-en-Laye le 21 janvier 1527 Marguerite d'Angoulême, fille de Charles d'Orléans, Duc d'Angoulême, et de Louise de Savoie. Leurs enfants sont :

Marguerite d'Angoulême est Reine de Navarre.


Marie II de Bourbon-Saint-Pol

Mariage de Léonor d'Orléans-Longueville avec Marie II de Bourbon-Saint-Pol

Marie II de Bourbon-Saint-Pol est veuve de François Ier de Clèves.

Léonor d'Orléans-Longueville épouse le 2 juillet 1563 Marie II de Bourbon-Saint-Pol, fille de François Ier de Bourbon-Saint-Pol et d'Adrienne d'Estouteville. Leurs enfants sont :

Léonor d'Orléans-Longueville est Duc de Longueville, Comte de Tancarville et de Dunois, Souverain de Neufchâtel et de Vallengin en Suisse.

Léonor d'Orléans-Longueville portera le titre des ducs d'Estouteville sans en prendre le nom, comme l'a demandé François Ier de Bourbon-Saint-Pol, le père de Marie.


Henri II de Valois-Longueville Anne-Geneviève de Bourbon-Condé - Duchesse de Longueville peint par Chauveau

Mariage d'Henri II de Valois-Longueville avec Anne-Geneviève de Bourbon-Condé

Henri II de Valois-Longueville épouse à Paris le 2 juin 1642 Anne-Geneviève de Bourbon-Condé (1619-1679).

Leurs enfants sont :

Ce mariage réjouit Charlotte-Marguerite de Montmorency.

Anne-Geneviève de Bourbon-Condé, sœur du grand Condé, devient ainsi duchesse de Longueville.



Naissance de Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville

Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville naît le 12 janvier 1646, fils d'Henri II de Valois-Longueville et d'Anne-Geneviève de Bourbon-Condé.

Dominique Bouhours est le précepteur de ses fils.


Henriette-Anne Stuart Portrait posthume - par Samuel Cooper à la demande de Charles II Stuart - frère d'Henriette Henriette-Anne Stuart- par Mignard

Mariage de Philippe Ier d'Orléans avec Henriette-Anne Stuart

Louis XIV souhaite resserrer les liens avec Angleterre. De retour en France, Henriette-Marie de France marie sa fille à son propre neveu Philippe Ier d'Orléans. Hugues de Lionne conclut ce mariage.

Philippe Ier d'Orléans épouse le 31 mars 1661 Henriette-Anne Stuart, sa cousine germaine. Leurs enfants sont :

Les relations du couple ne seront jamais bonnes. Henriette-Anne Stuart devient Madame et ne vit que de fêtes. Elle aura plusieurs amants, dont, selon les historiens, Louis XIV lui-même, ce qui irritera Philippe Ier d'Orléans.

Mais Philippe respectera sa belle-mère Henriette-Marie de France.


Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville

Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville Abbé d'Orléans

Charles-Paris d'Orléans Duc de Longueville et de Saint-Pol

Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville reçoit en 1669 l'ordre de prêtrise, et est désigné à partir de cette époque sous le nom d'abbé d'Orléans.

Charles-Paris d'Orléans hérite des titres de Duc de Longueville et de Saint-Pol.


Jean Louis Charles d'Orléans-Longueville

Jean Louis Charles d'Orléans-Longueville Prêtre

Jean Louis Charles d'Orléans-Longueville reçoit en 1669 l'ordre de prêtrise, et est désigné à partir de cette époque sous le nom d'abbé d'Orléans.



Charles-Marie de Saulx de Tavannes dans la brigade du Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville

Charles-Marie de Saulx de Tavannes sert en 1670 dans la brigade du Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville.



Mort de Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville Duc de Longueville et d'Estouteville, Prince de Châtellaillon, de Neufchâtel et de Valengin, Comte de Saint-Pol, Pair de France

Marie Anne d'Orléans Princesse de Neuchâtel et des Dombes et Duchesse d'Estouteville.

L'état mental de Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville le pousse à rester cloitré dans l'abbaye de Saint-Georges de Boscherville à Rouen.

Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville y meurt le 4 février 1694.

Suite à son testament, François-Louis de Bourbon-Conti, son cousin, prétend à la principauté de Neuchâtel.

Il entre en rivalité avec Marie Anne d'Orléans, sœur de Jean-Louis Charles d'Orléans-Longueville, Duchesse de Nemours.

Marie Anne d'Orléans, veuve Henri II de Savoie-Nemours, devient, Princesse de Neuchâtel et des Dombes, ainsi que Duchesse d'Estouteville.


Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

Mariage de Louis Philippe Joseph d'Orléans avec Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

L'abbé de Breteuil, chancelier de la maison d'Orléans, est chargé de négocier, en substitution, un mariage avec Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon qui amène dans la maison d'Orléans l'héritage fabuleux de Louis Jean Marie de Bourbon.

Louis Philippe Joseph d'Orléans épouse à Versailles le 5 avril 1769 Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon. Leurs enfants sont :

La dot, sans doute la plus importante qu'on ait jamais vue, se monte à 6 millions de livres, dont 3 865 000 livres sont remises sur-le-champ, sous forme d'une dotation produisant un revenu annuel de 245 000 livres.

Louis-Philippe Ier d'Orléans s'engage de son côté à loger, meubler, faire servir les époux et à leur assurer au surplus un revenu de 400 000 livres par an.

Louis Philippe Joseph d'Orléans a la promesse que Louis Jean Marie de Bourbon, son beau-père, sollicitera pour lui la survivance de sa charge de grand amiral de France. Louis Philippe Joseph d'Orléans s'y prépare en faisant une carrière d'officier de marine.



Naissance de Louis Charles d'Orléans

Alphonse Léodgard ou Louis Charles d'Orléans naît en 1779, fils Louis Philippe Joseph d'Orléans et de Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon.



Changement de prénoms de Louis Charles d'Orléans Alphonse Léodgard

Louis Charles d'Orléans prend à partir de 1792 les prénoms Alphonse Léodgard.



Mort de Louis Charles d'Orléans

Louis Charles d'Orléans meurt à Malte en 1808 d'une tuberculose contractée lors de son séjour en prison pendant la Révolution.


Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles - Portrait par Louis Hersent – 1830 - Musée Condé à Chantilly

Mariage de Louis-Philippe Ier de France avec Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles

Louis-Philippe Ier de France épouse à Palerme le 25 novembre 1809 Louise-Marie-Amélie de Bourbon-Siciles, fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche.

Leurs enfants sont :



Découverte des corps de Jean d'Orléans et de Charles d'Orléans

Jacques Sauquet, un angoumoisin, effectue des fouilles pour le compte de la Drac du Poitou-Charentes.

Le 3 novembre 2011, Jacques Sauquet découvre et exhume au pied d'un pilier de la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême un petit cercueil en plomb au couvercle riveté.

Il y trouve un lot d'ossements humains en vrac qui semblent appartenir à plusieurs individus.

Une équipe de l'Institut de Biologia Evolutiva de Barcelone effectue une étude génétique .

Elle analyse 300 mg de poudre d'os pour chaque individu et extrait l'ADN par séquençage.

Deux spécimens sont de sexe masculin et sont vraisemblablement père et fils.

Il s'agit des squelettes de Jean d'Orléans et de Charles d'Orléans, grand-père et père de François Ier de France.

Aucune parenté n'est trouvée avec le troisième lot d'ossements qui appartient à un individu de sexe féminin.



Ré-inhumation des ossements de Jean d'Orléans et Charles d'Orléans

Le Dimanche 15 février 2015, à 11h, Chantal d'Orléans, une descendante, assiste en la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême à la cérémonie de ré-inhumation des ossements de Jean d'Orléans et de Charles d'Orléans présidée par Monseigneur d'Agens, évêque d'Angoulême.

Les ossement du père et du fils sont disposés dans deux boîtes réunies dans un petit cercueil.

L'emplacement de la tombe dans la cathédrale est désormais signalé par une dalle gravée.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !