Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



24 événements affichés, le premier en 1695 - le dernier en 1765



Mariage de Maximilien II Emmanuel de Bavière avec Thérèse-Cunégonde Sobieska

Maximilien II Emmanuel de Bavière est veuf de Marie-Antoinette d'Espagne.

Maximilien II Emmanuel de Bavière épouse en 1695 Thérèse-Cunégonde Sobieska, fille de Jean III Sobieski et de Marie Casimire Louise de la Grange d'Arquien. Leurs enfants sont :

Maximilien II Emmanuel de Bavière et Jean III Sobieski sont ancien compagnon d'armes.



Naissance de Charles VII Albert de Bavière

Charles VII Albert de Bavière naît à Bruxelles le 6 août 1697, fils de Maximilien II Emmanuel de Bavière et de Thérèse-Cunégonde Sobieska.



Mariage de Joseph Ier de Habsbourg avec Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg

Joseph Ier de Habsbourg a pour favori le comte de Salm qui lui fait épouser une de ses nièces.

Joseph Ier de Habsbourg épouse en 1699 Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg (1673-1742) fille de Jean-Frédéric de Hanovre, Duc de Brunswick-Lunebourg-Kalenberg, et de Bénédicte de Palatinat. Leurs enfants sont :



Charles VII Albert de Bavière en Italie

Charles VII Albert de Bavière vit en captivité en Autriche.

Charles VII Albert de Bavière ne rejoint sa famille qu'en 1715.

Charles VII Albert de Bavière visite l'Italie du 3 décembre 1715 au 24 août 1716.



Bataille de Belgrade

Sous le règne de Charles VI de Habsbourg, Eugène-François de Savoie-Carignan remporte une grande victoire à Belgrade sur les Turcs à en 1717.

Charles de Bourbon se distingue lors de cette bataille.

Louis Auguste II de Bourbon sert dans l'armée d'Eugène-François de Savoie-Carignan.

Nommé peu après gouverneur du Banat de Temesvar, Claude Florimond de Mercy commande une charge décisive de cavalerie lors de ce siège.

Charles VII Albert de Bavière se joint aux armées autrichiennes dans ces campagnes menées contre les Turcs et sert dans les corps auxiliaires bavarois.



Mariage de Charles VII Albert de Bavière avec Marie-Amélie d'Autriche

En signe de réconciliation avec les Habsbourg, Maximilien II Emmanuel de Bavière marie son fils avec la fille de l'empereur.

Charles VII Albert de Bavière épouse le 5 octobre 1722 Marie-Amélie d'Autriche (1701-1756), fille de Joseph Ier de Habsbourg et de Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Antoinette de Bavière

Maria Antonia Walpurgis Symphorosa ou Marie Antoinette de Bavière naît à Munich le 18 juillet 1724, fille de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.

L'opéra joua un rôle important dans sa vie : la cour de Munich célébre sa naissance avec une représentation de l'opéra Amadis de Grecia de Pietro Torri.

Durant sa jeunesse, elle reçoit une éducation soignée, en particulier dans la peinture, l'écriture de poésie et la musique.

Vivant à Munich, Marie Antoinette de Bavière étudie la musique avec les compositeurs Giovanni Battista Ferrandini et Giovanni Porta.


Marie Leszczynska

Rupture des fiançailles de Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne

Retraite de Marie Anne de Bourbon

Mariage de Louis XV de France avec Marie Leszczynska

Le roi devenant adulte est apte à procréer. Se pose alors la question de l'héritier du trône.

Marie-Anne d'Espagne n'a que 6 ans et Louis IV Henri de Bourbon-Condé redoute de perdre le pouvoir au cas où le jeune roi, de santé fragile, viendrait à disparaître.

En 1725, on prend la décision de rompre les fiançailles de Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne et de la renvoyer dans son pays. Marie Anne de Bourbon se retire alors dans ses châteaux où elle mène une vie de plus en plus recluse.

On chercher une nouvelle fiancée. Fleuriau de Morville, l'un des secrétaires d'État, dresse une liste des partis possibles. Cent noms de Princesses européennes sont présentés et l'on n'en retint que 8.

Louis IV Henri de Bourbon-Condé ne peut imposer une de ses sœurs. Aussi refuse-t-il toutes les princesses alliées à la branche rivale des Orléans en dépit des intérêts du Royaume, notamment les filles du Duc et de la Duchesse de Lorraine.

On prête un rôle à Jeanne Agnès Berthelot de Pléneuf dans ces manœuvres.

Le 31 mars 1725, faute de mieux et à la grande déception de la cour et de la nation toute entière, Marie Leszczynska, fille du roi détrôné de Pologne est choisie par Luis XV et André Hercule de Fleury.

Elle vit alors chichement en Alsace d'une pension que lui verse la France. Elle est de 7 ans plus âgée que le roi.

Le 2 avril 1725, Louis IV Henri de Bourbon-Condé demande à Stanislas Ier Leszczynski sa fille en mariage au nom de Louis XV.

Néanmoins, le 15 août 1725, Louis Ier d'Orléans épouse Marie Leszczynska par procuration dans la cathédrale de Strasbourg, devant le cardinal de Rohan, grand aumônier de France.

Le 4 septembre 1725, Marie Leszczynska rencontre Louis XV.

Louis XV de France épouse à la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau le 5 septembre 1725 Marie Leszczynska. Leurs enfants sont :

Seule l'aînée des sœurs se mariera, les autres resteront à la cour, auprès de leurs mères et frères.

Le mariage est consommé le soir même, et le roi fera durer la lune de miel à Fontainebleau jusqu'en décembre. Marie tombe aussitôt amoureuse du roi, qui lui-même en est très épris.

On donne à la nouvelle reine, André Hercule de Fleury comme grand aumônier, et des serviteurs qui ont veillé sur Louis XV enfant, afin de lui permettre de mieux connaître son mari.

Elle se fait instruire dans les questions de cérémonial et d'étiquette et assume ses devoirs de représentation lors des fréquentes absences de Louis XV, à la chasse ou ailleurs.

Grande amatrice de musique et de peinture, elle peint elle-même des aquarelles, c'est elle la véritable mécène de la culture à la cour.

Jeanne Agnès Berthelot de Pléneuf noue une amitié de 2 années qui en fait, pendant un temps, la femme la plus puissante de la cour.

Charles VII Albert de Bavière est à Versailles pour ce mariage.



Mort de Maximilien II Emmanuel de Bavière

Charles VII Albert de Bavière Électeur de Bavière

Maximilien II Emmanuel de Bavière meurt à Munich le 26 février 1726, d'une attaque d'apoplexie. Il est inhumé dans la Theatinerkirche à Munich. Son cœur est enchâssé dans un reliquaire d'argent et déposé dans la Gnadenkapelle d'Altötting.

Charles VII Albert de Bavière est électeur de Bavière à partir de 1726.



Naissance de Maximilien III Joseph de Bavière

Maximilien III Joseph de Bavière naît à Munich le 28 mars 1727, fils de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.



Naissance de Marie-Anne de Bavière

Marie-Anne de Bavière naît en 1734, fille de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.



Exil de Claude-Louis-Robert

Claude-Louis-Robert doit quitter la France, selon des rumeurs, à la suite d'un duel.

Claude-Louis-Robert s'engage successivement dans :

Claude-Louis-Robert fait preuve de tant de bravoure sur le champ de bataille qu'il est promu jusqu'au grade de maréchal de camp.


Marie-Thérèse de Habsbourg ou Marie-Thérèse au masque - l'impératrice aime aussi les fêtes et les bals

Mort de Charles VI de Habsbourg

Guerre de Succession d'Autriche

Marie-Thérèse de Habsbourg Archiduchesse d'Autriche

Marie-Thérèse de Habsbourg Reine de Hongrie

Invasion de la Silésie par la Prusse

Prise des forteresses de Glogów Brzeg et Neisse

Charles VI de Habsbourg meurt à Vienne le 20 octobre 1740.

Charles VI de Habsbourg est mélomane et musicien passionné au point d'accompagner lui même au clavecin le castrat Farinelli.

Charles VI de Habsbourg a laissé des Commentaires sur sa propre vie, qui ont été publiés à Bruxelles en 1862.

Marie-Thérèse de Habsbourg succède à son père Charles VI d'Autriche.

Par la Pragmatique Sanction, Charles VI de Habsbourg lègue à sa fille Marie-Thérèse de Habsbourg les États héréditaires de la Maison des Habsbourg :

Marie-Thérèse de Habsbourg devient Reine de Hongrie sous le nom de Marie-Thérèse Ire de Hongrie.

Malgré la Pragmatique Sanction, Marie-Thérèse de Habsbourg a du mal à faire reconnaître ses droits au trône.

D'autres princes aspirent à la remplacer sur le trône, tel :

La guerre de Succession d'Autriche durera de 1740 à 1748.

La guerre de l'oreille de Jenkins ce confond alors à cette guerre de Succession d'Autriche.

Âgée de seulement 23 ans, et en tant que femme, elle est considérée comme un chef fragile. Elle est trahie de tous côtés et par ceux-là même qui s'étaient engagés à la soutenir.

Elle est attaquée par ses voisins et parents, et doit mener sans soutien ni argent la guerre de Succession d'Autriche contre la Prusse, la Bavière, la Saxe, la France de Louis XV, le Piémont-Sardaigne et l'Espagne.

La Russie reconnait la Pragmatique Sanction et reste une alliée fidèle des Habsbourg.

Charles-Emmanuel III de Savoie prétend au Milanais. Les promesses d'une augmentation de territoire de Marie-Thérèse de Habsbourg le détachent de la France et de l'Espagne.



Couronnement de Charles VII Albert de Bavière

Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle ambassadeur de Louis XV

Le 11 décembre 1740, Louis XV envoie Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle assister comme son ambassadeur au couronnement de Charles VII Albert de Bavière à Francfort.



Entrée de la France dans la Guerre de Succession d'Autriche

Traité d'alliance Franco-prussien

La France a accepté à mi-mot la Pragmatique Sanction, pour autant qu'elle ne lésât pas les intérêts des tiers. En l'espèce, elle lèse ceux de Charles VII Albert de Bavière.

Dans l'opinion, un fort courant se dessine pour affaiblir l'ennemi traditionnel, les Habsbourg. Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle se fait le champion de cette position. André Hercule de Fleury, devenu vieux, n'a plus la force de s'y opposer.

Louis XV succombe à la pression du parti antiautrichien de la cour.

Le 5 juin 1741, Frédéric II de Prusse signe un traité d'alliance avec Charles Louis Auguste Fouquet de Belle-Isle.

Par ce traité, Louis XV :

En contrepartie, Frédéric II de Prusse ne consent que des promesses.

Les autres alliés de la Prusse, hormis la France, sont l'Espagne et la Bavière.

La cause autrichienne est elle soutenue par la Grande-Bretagne et les Provinces-Unies, traditionnels opposants à l'hégémonie de la France. D'autres alliés les ont joints plus ou moins constamment : le royaume de Piémont-Sardaigne, et la Saxe.

Étienne-François de Choiseul s'engage dans l'armée dans le régiment de Navarre, avec lequel il participe à la campagne de Bohême en 1741.

Victor Riqueti de Mirabeau fait la campagne de Bavière en 1741 et 1742.

Louis Auguste II de Bourbon prend part à la Guerre de Succession d'Autriche.

Louis François Ier de Bourbon-Conti sollicite un commandement mais, faute d'avoir obtenu satisfaction, il part sans autorisation rejoindre l'armée de Jean-Baptiste François Desmarets. Louis XV, apprenant son insubordination, le fait mettre aux arrêts mais, grâce à l'intercession de Louise Élisabeth de Bourbon-Condé, sa mère, Louis François Ier de Bourbon-Conti est libéré et peut faire la campagne de Bohême comme simple volontaire sans grade.


Charles VII Albert de Bavière

Charles VII Albert de Bavière Duc d'Autriche

Charles VII Albert de Bavière Roi de Bohême

Charles VII Albert de Bavière Empereur du Saint Empire romain germanique

Charles VII Albert de Bavière refuse de reconnaître Marie-Thérèse de Habsbourg pour héritière des États d'Autriche auxquels il prétend avoir droit.

Il est soutenu par la France.

Le 24 janvier 1742, Charles VII Albert de Bavière est élu par la Diète de Francfort à la tête du Saint Empire romain germanique.

Les troupes de Louis XV appuient son couronnement comme Duc d'Autriche à Linz, Roi de Bohême à Prague, et enfin empereur du Saint Empire romain germanique à Francfort en 1742.

Charles VII Albert de Bavière adhère à la Ligue de Francfort.

Mais la fortune ne tarde pas à l'abandonner : il perd en peu de temps toutes ses conquêtes, et est même chassé de ses États héréditaires.



Projet de mariage de Louis-Philippe Ier d'Orléans et d'une fille de Charles VII Albert de Bavière

Louis Ier d'Orléans songe alors à une fille de Charles VII Albert de Bavière, Électeur de Bavière.

Officiellement, Louis XV et André Hercule de Fleury font mine de soutenir sa démarche. Charles VII Albert de Bavière fait traîner l'affaire qui ne sera pas conclue.



Traité de Worms

En fin 1743, l'Angleterre, l'Autriche et le Piémont signe le traité de Worms, un traité particulièrement dangereux pour la France.

Il prévoit de chasser les Français d'Alsace, de Lorraine et des Trois Évêchés. L'Autriche retrouverait la Silésie, et Charles VII Albert de Bavière perdrait la couronne impériale.

Enfin, le Piémont récupérerait des territoires en Italie pris aux espagnols.



Le front France-Autriche

Traité de Francfort

Le 15 mars 1744, Louis XV déclare officiellement la guerre à l'Angleterre et à l'Autriche.

Les Français, mis au courant du traité de Worms, décident alors de répliquer.

En avril 1744, la France, la Prusse, la Suède et la Bavière signent le traité de Francfort.

Charles VII Albert de Bavière est confirmé dans sa dignité impériale, et récupére ses États.

Frédéric II conserve la Silésie.

Louis Antoine de Gontaut est nommé Chevalier des ordres du roi en 1744.



Charles VII Albert de Bavière à Munich

En 1744, Frédéric II de Prusse ayant fait dans la Bohême une diversion qui occupe l'armée impériale, Charles VII Albert de Bavière en profite pour recouvrer ses États et rentre enfin dans Munich.


Maximilien III Joseph de Bavière Maximilien III Joseph de Bavière en Prince héritier

Mort de Charles VII Albert de Bavière

Maximilien III Joseph de Bavière Prince-Électeur de Bavière

Charles VII Albert de Bavière meurt à Munich le 20 janvier 1745.

Son fils et successeur Maximilien III Joseph de Bavière, prudent, ne prétend pas à la charge impériale ni aux possessions autrichiennes.

La succession impériale se déroule enfin conformément aux dispositions de Charles VI de Habsbourg, en faveur de Marie-Thérèse de Habsbourg.

Maximilien III Joseph de Bavière devient Prince-Électeur de Bavière. Il hérite d'un pays sur le point d'être envahi par les armées autrichiennes lors de la guerre de Succession d'Autriche.



Mort de Marie-Anne de Schwarzenberg

Mariage de Louis-Georges de Bade-Bade avec Marie-Anne de Bavière

Marie-Anne de Schwarzenberg meurt en 1755.

Louis-Georges de Bade-Bade est veuf de Marie-Anne de Schwarzenberg.

Louis-Georges de Bade-Bade épouse par procuration à Munich le 10 juillet 1755 puis en personne à Ettlingen le 20 juillet 1755 Marie-Anne de Bavière, fille de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.



Mort de Marie-Amélie d'Autriche

Marie-Amélie d'Autriche, veuve de Charles VII Albert de Bavière, meurt en 1756.


Josépha de Bavière

Mariage de Joseph II d'Autriche avec Josépha de Bavière

Joseph II d'Autriche est veuf de Marie-Isabelle de Bourbon-Parme et ne souhaite pas se remarier.

Marie-Thérèse de Habsbourg, mère du jeune veuf, veut que son fils donne naissance à un héritier pour le trône impérial.

Joseph II d'Autriche fait des propositions de mariage à Marie-Louise de Bourbon-Parme, sœur de Marie-Isabelle. Il pense retrouver en elle les qualités de la défunte.

Marie-Thérèse de Habsbourg, sans illusion, prend sur elle d'écrire à la cour d'Espagne.

La proposition est refusée car elle est déjà fiancée à Charles IV d'Espagne et ne s'intéresse pas à Joseph.

Joseph II d'Autriche épouse au palais de Schönbrunn le 23 janvier 1765 Josépha de Bavière, fille de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.

Josépha de Bavière est plus âgée que lui de 2 ans.

Joseph ne trouve pas Josépha séduisante, la décrivant dans une lettre comme une personne courtaude, grosse et petite avec de vilaines dents. Il admet cependant que du point de vue du caractère, Josépha est une femme irréprochable, qui l'aime, et qu'il l'admire pour ses qualités mais souffre d'être incapable de l'aimer.

Joseph refuse de coucher dans leur chambre commune, et fait même séparer en 2 le balcon qui joint leurs appartements au palais de Schönbrunn, afin de ne jamais devoir rencontrer sa femme. Le mariage ne sera probablement jamais consommé.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !