Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



28 événements affichés, le premier en 1343 - le dernier en 1401



Mariage de Louis d'Anjou-Durazzo avec Marguerite San-Severino

Louis d'Anjou-Durazzo épouse en 1343 Marguerite de San-Sévérino (vers 1324-vers 1385), fille de Robert de San-Sévérino, Comte de Corigliano. Leurs enfants sont :



Mariage de Charles Ier de Durazzo avec Marie de Sicile

La famille Duras prend un premier avantage en obtenant le mariage de Charles Ier de Durazzo avec la sœur de Jeanne Ire d'Anjou.

Charles Ier de Durazzo épouse le 30 avril 1343 Marie de Sicile (1328-1366), fille de Charles de Calabre et de Marie de Valois. Leurs enfants sont :



Naissance de Charles III de Durazzo

Charles III de Durazzo dit le Petit naît en 1345, fils de Louis d'Anjou-Durazzo et de Marguerite de San-Severino.



Occupation de Naples

Mort de Charles Ier de Durazzo

Philippe de Tarente et Robert de Tarente Prisonniers

Louis d'Anjou-Durazzo et Robert de Morée Prisonniers

Les troupes napolitaines, peu confiantes, désertent.

Louis Ier de Hongrie investi facilement la ville de Naples.

Charles Ier de Durazzo rejoint Louis Ier de Hongrie mais ce dernier le croit complice du meurtre d'André de Hongrie.

Le 23 janvier 1348, Louis Ier de Hongrie fait décapiter Charles Ier de Durazzo à Aversa, sur les lieux même où son André de Hongrie a été assassiné.

Louis Ier de Hongrie fait prisonnier :

Hugues de Lusignan accompagne Marie de Bourbon à Avignon, puis en France.

Une épidémie de peste et les révoltes des barons napolitains obligent Louis Ier de Hongrie à se retirer.

Charles III de Durazzo, fils de Louis d'Anjou-Durazzo, est élevé à la cour de Louis Ier de Hongrie, dans l'amour de la guerre et la haine de Jeanne Ire de Naples.



Libération de Louis d'Anjou-Durazzo

Mort de Louis d'Anjou-Durazzo

Charles III de Durazzo Duc de Durazzo

Louis d'Anjou-Durazzo recouvre sa liberté mais montre ses sympathies pour Louis Ier de Hongrie.

Il est arrêté et emprisonné par Jeanne Ire d'Anjou sous prétexte de conspiration.

Louis d'Anjou-Durazzo meurt en 1362 empoisonné à l'instigation de ses cousins Philippe de Tarente et Robert de Tarente.

Charles III de Durazzo devient Duc de Durazzo ou de Duras,



Mariage de Charles III de Durazzo avec Marguerite de Durazzo

Jeanne Ire d'Anjou pense résoudre son problème de succession en faisant épouser Marguerite de Durazzo fille de sa sœur Marie de Sicile.

Ce choix n'est pas du goût de son beau frère Philippe de Tarente qui aurait préféré voir désigner son neveu, Jacques des Baux, Duc d'Andria.

Charles III de Durazzo épouse en février 1369 Marguerite de Durazzo, fille de Charles Ier de Durazzo et de Marie de Sicile. Leurs enfants sont :



Charles III de Durazzo Héritier Jeanne Ire d'Anjou

En 1372, Jeanne Ire d'Anjou désigne pour héritier son cousin Charles III de Durazzo.



Naissance de Jeanne II de Durazzo

Jeanne II de Durazzo naît en 1373, fils de Charles III de Durazzo et de Marguerite de Durazzo.



Mariage d'Othon IV de Brunswick-Grubenhagen avec Jeanne Ire d'Anjou

Jeanne Ire de Naples cherche en Othon IV de Brunswick-Grubenhagen un appui contre les ennemis qui la menassent.

Jeanne Ire de Naples est veuve de Jacques IV de Majorque.

Avec l'accord du pape Grégoire XI, Othon IV de Brunswick-Grubenhagen épouse le 25 mars 1376 Jeanne Ire de Naples.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen devient Roi consort de Naples.

Charles III de Durazzo s'irrite de ce mariage et se rapproche de Louis Ier de Hongrie, ennemi de la Jeanne Ire de Naples.

Jeanne Ire d'Anjou retrouve son domaine piémontais grâce aux succès d'Othon IV de Brunswick-Grubenhagen.



Naissance de Ladislas Ier de Durazzo

László ou Ladislas Ier de Durazzo dit le Magnanime et le Victorieux naît à Naples le 15 février 1377, fils de Charles III de Durazzo et de Marguerite de Durazzo.

Ladislas est parfois appelé Lancelot, à la suite de la déformation française du hongrois László.


Urbain VI Pape Clément VII Anti Pape Grand Schisme d'Occident

Mort de Grégoire XI

Siège du château Saint-Ange

Urbain VI Pape romain

Clément VII Anti Pape d'Avignon

Installation de Clément VII à Avignon

Début du Grand Schisme d'Occident

Des négociations en vue d'un processus de paix débutent à Sarzano avec Barnabé Visconti et les Florentins.

Gravement malade, se sentant menacé dans son palais même, Grégoire XI finit cependant par prendre Rome en aversion et seule la mort l'empêche de retourner à Avignon.

Peu avant sa mort, Grégoire XI désigne son cher Hugues de Saint-Martial comme son exécuteur testamentaire.

Grégoire XI meurt le 27 mars 1378 à Rome avant d'avoir pu expédier les bulles d'approbation de l'élection de Venceslas Ier du Saint-Empire.

Grégoire XI est le dernier pape de nationalité française. Il est instruit et pieux, mais a cependant une certaine tendance au népotisme.

Grégoire XI réussit à pacifier la Castille, l'Aragon, la Navarre, la Sicile et Naples.

Grégoire XI déploie également beaucoup d'efforts pour réunir les églises grecque et romaine, pour entreprendre une nouvelle croisade, et pour réformer le clergé.

En mai 1378, avec son fils Gérald, Hugues de la Roche défend le château Saint-Ange que lui a confié Raymond VIII de Turenne. Ils tiennent cette forteresse pendant 14 mois.

Bartolemeo Prignano, archevêque de Bari, est élu pape le 2 août 1378 sous le nom de Urbain VI.

Il est le premier pape italien, élu à Rome, depuis le retour du Saint-Siège dans cette ville.

Rentré chez lui, Charles Ier de Luxembourg apprend, au cours de l'été 1378, que les cardinaux considèrent l'élection d'Urbain VI comme nulle.

Il écrit aussitôt à Jeanne Ire d'Anjou, Reine de Naples et la prie de raisonner le Sacré Collège.

Urbain VI se rend tellement odieux auprès des cardinaux français que ceux-ci élisent Robert de Genève, cardinal de Genève, un prélat français, le 20 septembre 1378 sous le nom de Clément VII.

Il est élu notamment par son successeur Benoît XIII qui met à son profit ses compétences juridiques.

Clément VII est le premier pape qui s'installe en Avignon.

C'est le début du Grand Schisme d'Occident, qui verra 2 (et même parfois 3) papes sur le trône de Saint-Pierre.

Pierre de Sortenac participe aux 2 conclaves de 1378.

Pierre de Sortenac rejoint l'obédience d'Avignon de l'antipape Clément VII.

Jean Allarmet de Brogny rejoint Clément VII à Avignon.

Après avoir hésité, Jeanne Ire d'Anjou se prononce pour Clément VII et lui avance 64.000 florins.

Urbain VI de son coté encourage les ennemis de Jeanne Ire d'Anjou :

Pierre III de Genève, frère de Clément VII, passe les dernières années de sa vie auprès de lui à Avignon à combattre pour asseoir son pouvoir.



Guerre contre Venise

En 1379, Charles III de Durazzo part à la tête d'une armée de 10 000 hommes combattre Venise.



Adoption de Louis Ier d'Anjou

Départ de Charles III de Durazzo pour Naples

Se trouvant dans une situation critique, Jeanne Ire d'Anjou fait appel à Clément VII qui lui conseille d'avoir recours à Louis Ier d'Anjou. Le 29 juin 1380, en échange de son aide, Jeanne Ire d'Anjou l'adopte et en fait son successeur, à la place de Charles III de Durazzo.

Cet accord réalise les ambitions que le duc d'Anjou nourrit depuis longtemps.

À l'automne 1380, cette adoption coupe la Provence en deux :

Le pape Urbain VI, désirant détrôner Jeanne Ire de Naples, incite Charles III de Durazzo à négocier la paix avec Venise et à marcher sur Naples. Charles III de Durazzo n'hésite alors plus et en novembre 1380 descend vers Naples à la tête d'une armée composée surtout de hongrois.

Louis Ier d'Anjou, ne mesurant peut-être pas la gravité de la situation du royaume de Naples, n'intervient pas immédiatement.


Château de l'Œuf à Naples Charles III de Durazzo - Enluminure hongroise de 1488.

Apprentissage de l'art des armes par Facino Cane de Montferrat

Prise de Naples

Jeanne Ire d'Anjou et Othon IV de Brunswick-Grubenhagen Prisonnier

Mort de Jean III de Montferrat

Charles III de Durazzo Roi de Naples

Théodore II de Montferrat Marquis de Montferrat

Majorité de Théodore II de Montferrat

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen qui n'a qu'un faible contingent ne peut arrêter les troupes de Charles III de Durazzo, cousin de la reine, qui franchissent le 28 juin 1381 les frontières du royaume de Naples.

Facino Cane de Montferrat apprend l'art des armes en combattant dans la région de Naples pour Othon IV de Brunswick-Grubenhagen contre Charles III de Durazzo.

Le 16 juillet 1381 Charles III de Durazzo pénètre dans Naples et assiège Jeanne Ire d'Anjou retirée dans le Château-Neuf.

Ne recevant aucun secours, Jeanne Ire d'Anjou doit capituler le 25 août 1381.

Jean III de Montferrat meurt le 25 aout 1381 lors de ce combat.

Jeanne Ire d'Anjou est placée en détention au Château de l'Œuf, puis à celui de Nocera.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen est fait lui-même prisonnier.

Charles III de Durazzo se fait investir Roi de Naples sous le nom de Charles III de Naples, par le pape romain Urbain VI.

Théodore II de Montferrat devient Marquis de Montferrat.

Il apparait rapidement que l'autorité du nouveau marquis est aussi faible que celles de ses 2 frères.

Théodore II de Montferrat est confié à la protection de Jean-Galéas Ier Visconti de Milan.

Les disparitions successives et prématurées de ses deux prédécesseurs en moins de 3 ans plongent le marquisat de Montferrat dans une grave crise et affaiblissent son autorité dans la gestion des conflits de l'Italie de l'époque.

Théodore II de Montferrat atteint sa majorité en 1381.



Mouvement de Louis Ier d'Anjou vers Naples

Mort de Jeanne Ire d'Anjou Reine de Jérusalem et de Sicile, Duchesse de Pouille et Princesse de Capoue, Comtesse de Provence et de Forcalquier

Louis Ier d'Anjou Roi de Naples

Louis Ier d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

Louis Ier d'Anjou se décide enfin à agir et se lance dans les préparatifs d'une action conjointe avec Clément VII en Italie mettre la main sur son double héritage de Naples et de Provence.

Louis Ier d'Anjou abandonne la présidence du conseil de régence du Roi Charles VI le Fou.

Il part d'Avignon pour Naples à la tête d'une puissante armée le 30 mai 1382. Il passe par Turin et Milan.

Amédée VII de Savoie envoie une troupe pour aider Louis Ier d'Anjou.

Amédée VI de Savoie et Pierre III de Genève accompagne Louis Ier d'Anjou.

Charles III de Durazzo pense qu'il ne pourra résister à Louis Ier d'Anjou. Il fait transférer la reine au Château de Muro Lucano où il la fait assassiner le 22 mai ou le 27 juillet 1382. Il venge ainsi les meurtres d'André de Hongrie et de Louis d'Anjou-Durazzo. Elle est étouffée sous des oreillers afin de faire croire à une mort naturelle. Ainsi se termine la première maison d'Anjou.

Louis Ier d'Anjou hérite des titres Roi de Naples et de Roi titulaire de Jérusalem.

Début septembre 1382, Louis Ier d'Anjou se trouve à Amatrice, proche de Rome.

Charles III de Durazzo garnit ses places, évite le combat et laisse l'armée ennemie s'épuiser par les fatigues et le climat.



Guerre de l'Union d'Aix

Guerre de succession en Provence

De 1382 à 1387, la mort de Jeanne Ire d'Anjou ouvre une guerre de succession en Provence, appelée guerre de l'Union d'Aix, entre les partisans de Charles III de Durazzo et ceux de Louis Ier d'Anjou.

Les Tuchins prennent le parti de Charles III de Durazzo.

Gantonnet d'Abzac lutte contre les partisans Charles III de Durazzo.

Cette guerre ne s'arrêtera en Provence qu'à la mort de Charles III de Durazzo.


Marie Ire de Hongrie

Mort de Louis Ier de Hongrie

Marie Ire de Hongrie Reine de Hongrie

Louis Ier de Hongrie meurt à Trnava (Slovaquie) le 10 septembre 1382.

Louis Ier de Hongrie ne laisse que des filles.

Marie Ire de Hongrie, élue par la Diète, succède à son père en Hongrie.

Marie Ire de Hongrie voit son trône de Hongrie contesté.

Charles III de Durazzo, en tant que fils adoptif, revendique le trône de Hongrie.



Mort de Jacques des Baux Prince d'Achaïe et de Tarente

Charles III de Durazzo Prince d'Achaïe.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen Prince de Tarente

Jacques des Baux meurt le 7 juillet 1383 sans enfant légitime.

Charles III de Durazzo obtient la Principauté d'Achaïe.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen obtient la Principauté de Tarente.

Jacques des Baux est considéré comme le dernier des empereurs titulaires de Constantinople.



Charles III de Durazzo Roi de Hongrie

Charles III de Durazzo prétend avoir été adopté par Louis Ier de Hongrie. Il devient Roi de Hongrie en 1383 sous le nom de Charles II de Hongrie. Il écarte ainsi du trône sa cousine Marie Ire de Hongrie.



Urbain VI Prisonnier

Charles III de Durazzo a des démêlés avec le pape qui, l'ayant placé sur le trône, prétend le dominer. Le 30 octobre 1383, le pape Urbain VI est fait prisonnier par Charles III de Durazzo.



Sacre de Louis Ier d'Anjou comme Roi de Sicile

Louis Ier d'Anjou Empereur titulaire de Constantinople

Le titre royal de Naples étant Roi de Sicile et de Jérusalem.

Louis Ier d'Anjou se fait couronner par le pape Roi de Sicile le 30 août 1383, sans pouvoir chasser Charles III de Durazzo.

Louis Ier d'Anjou est Empereur titulaire de Constantinople en 1383.



Prise d'Arles

Au printemps 1384, Étienne Augier plus connu sous le nom de Ferragut, le chef tuchin allié de Charles III de Durazzo, s'installe dans les Alpilles et fait régner la terreur jusqu'au Rhône. Il prend la ville d'Arles le 24 juillet 1384 avec des complicités internes. Après quelques heures de troubles, les habitants se révoltent contre les Tuchins et les chassent de la cité. Le lendemain, une répression sévère est menée contre leurs partisans


Louis II d'Anjou

Mort de Louis Ier d'Anjou

Louis II d'Anjou Roi de Naples et de Sicile

Louis II d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

Louis II d'Anjou Duc d'Anjou et Comte du Maine

Louis II d'Anjou Comte de Provence et de Forcalquier

Charles de Tarente Prince de Tarente, Duc de Calabre, Comte de Guise de Maine

Marie de Blois-Châtillon Régente

Louis Ier d'Anjou meurt le 20 septembre 1384 en son château de Biseglia, près de Bari sans avoir obtenu de résultat décisif contre son compétiteur Charles III de Durazzo , qui conserve le pouvoir effectif.

Louis Ier d'Anjou laisse ses domaines à son fils Louis, âgé de 7 ans.

Louis II d'Anjou est proclamé Roi titulaire de Naples et de Sicile dans la cathédrale de Bari en 1384.

Louis II d'Anjou devient Duc d'Anjou et Comte du Maine.

Louis II d'Anjou devient Comte de Provence et de Forcalquier.

Charles de Tarente devient Prince de Tarente, Duc de Calabre, Comte de Guise et Comte du Maine.

Marie de Blois-Châtillon assure la régence.



Séjour de Charles III de Durazzo en Hongrie

Charles III de Durazzo Prisonnier

Charles III de Durazzo se rend en Hongrie pour s'y faire proclamer roi en 1385.

Marie Ire de Hongrie et Élisabeth de Bosnie, sa mère, laissent croire à Charles III de Durazzo qu'elles l'admettent comme Roi. Charles III de Durazzo est invité à une fête. Elles l'arrêtent et massacrent son entourage. Charles III de Durazzo, blessé, est jeté en prison.


Ladislas Ier de Durazzo

Mort de Charles III de Durazzo

Ladislas Ier de Durazzo Roi de Naples

Marie Ire de Hongrie à nouveau Reine de Hongrie

Charles III de Durazzo meurt à Visegrád en Hongrie le 24 février 1386, empoisonné.

Ladislas Ier de Durazzo, fils de Charles III de Durazzo, devient Roi de Naples en 1386.

Marguerite de Durazzo, sa mère, se réfugie à Gaète.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.

Marie Ire de Hongrie revient au pouvoir en Hongrie.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.



Sigismond Ier de Luxembourg Roi de Hongrie

Sigismond Ier de Luxembourg Roi de Croatie

Suite à son mariage avec Marie Ire de Hongrie et à l'assassinat de Charles III de Durazzo, Sigismond Ier de Luxembourg devient Roi de Hongrie et de Croatie le 31 mars 1387.



Soumission de la Provence

Prise de Naples

Après la mort des deux protagonistes Louis Ier d'Anjou et Charles III de Durazzo, le conflit est poursuivi par leurs épouses Marguerite de Durazzo et Marie de Blois-Châtillon en qualité de régentes de leurs fils mineurs Ladislas Ier de Durazzo et Louis II d'Anjou.

La Provence est déchirée entre les deux parties :

La majorité des communes, dont Nice, est également favorables aux Durazzo.

À ces troubles politiques viennent s'ajouter encore le Grand Schisme de l'Église catholique :

Clément VII confie à Gantonnet d'Abzac la charge de protéger militairement l'archevêque Jean d'Agoult.

En 1387, suite à un retournement de situation, Aix-en-Provence se rallie à la maison d'Anjou.

Louis II d'Anjou obtient la soumission de la Provence en 1387.

D'une façon inattendue, la Provence à l'est du Var, c'est-à-dire le pays niçois, se retrouve seule face aux partisans des Anjou, maintenant très nombreux grâce aux avantages substantiels distribués généreusement par ces derniers.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen prend Naples en 1387 et punit ceux qui s'étaient déclarés contre Jeanne Ire d'Anjou.

Ladislas Ier de Durazzo chassé de sa capitale, se révèle incapable d'aider ce qui reste de ses partisans. Plusieurs seigneurs des montagnes niçoises rendent hommages à Louis II d'Anjou.

Louis II d'Anjou fait face aux divagations des routiers, soutient le pape d'Avignon Clément VII avant d'adhérer à la soustraction d'obédience, puis d'assurer à Benoît XIII fugitif une relative protection.



Mariage de Guillaume Ier d'Autriche avec Jeanne II de Durazzo

Guillaume Ier d'Autriche épouse à Vienne en 1401 Jeanne II de Durazzo, fille de Charles III de Durazzo, et de Marguerite de Durazzo.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !