Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1620 - le dernier en 1687



Mariage de Charles II de Blanchefort-Créquy avec Anne Grimoard de Beauvoir du Roure

Charles Alexandre de Créquy épouse le 31 mai 1620 Anne Grimoard de Beauvoir du Roure (vers 1601-1686), fille de Claude Grimoard de Beauvoir du Roure, Seigneur de Bonneval, et de Marie d'Albert de Luynes (morte en 1686). Leurs enfants sont :



Naissance de Charles III de Blanchefort-Créquy

Charles III de Blanchefort-Créquy ou de Créquy naît en 1623 ou en 1624, fils de Charles II de Blanchefort-Créquy avec Anne Grimoard de Beauvoir du Roure.



Naissance de Charles III de Blanchefort-Créquy

Charles III de Blanchefort-Créquy naît en 1624, fils de Charles II de Blanchefort-Créquy et d'Anne Grimoard de Beauvoir du Roure.



Charles III de Blanchefort-Créquy dans les armées royales

Charles III de Blanchefort-Créquy sert dans les armées royales pendant la guerre de Trente Ans de 1642 à 1645


Bataille d'Orbitello ou Orbetello

Siège et Bataille navale d'Orbitello

Mort de Jean Armand de Maillé-Brézé

Charles III de Blanchefort-Créquy Lieutenant-général des armées du roi

En 1646, après une campagne à Tarragone, Jean Armand de Maillé-Brézé reprend la mer.

La guerre s'est transportée en Italie, d'où Mazarin cherche à chasser les Espagnols.

Thomas-François de Savoie-Carignan est nommé généralissime des armées de France et de Savoie en Italie.

Lors du siège et de la Bataille navale d'Orbitello ou Orbetello, du 11 mai au 14 juin 1646, Thomas-François de Savoie-Carignan se révèle un chef médiocre.

Jean Armand de Maillé-Brézé est sur le point de remporter une brillante victoire.

Jean Armand de Maillé-Brézé meurt le 14 juin 1646 la tête emportée par un boulet.

Son corps est rapporté à Milly.

Le 5 juillet 1646, un service solennel est célébré à Saint-Maurice d'Angers, et son éloge funèbre prononcé par le père Bonichon, de l'Oratoire.

Il a porté l'esprit d'offensive à un tel degré que sa disparition prématurée laisse un temps la Marine française désorientée, précipitant une décadence qui ne cesse de s'accélérer depuis la mort de Richelieu.

Après ce siège, Charles III de Blanchefort-Créquy est nommé lieutenant-général des armées du roi.



Charles III de Blanchefort-Créquy en Catalogne

Charles III de Blanchefort-Créquy sert dans les armées royales en Catalogne en 1649.



Fidélité au roi de François de Créquy

Charles III de Blanchefort-Créquy Comte de Créquy et Pair de France

François de Créquy gagne les faveurs de Louis XIV par sa fidélité envers la Cour lors de la seconde Fronde de 1652 à 1653.

Pour le remercier de ses bons et loyaux services pendant la minorité du roi, Anne d'Autriche et Mazarin font Charles III de Blanchefort-Créquy Comte de Créquy et l'élèvent à la dignité de pair de France en 1652. Il est le seul à avoir porté ce titre.



Mariage de Charles III de Blanchefort-Créquy avec Anne Armande de Saint-Gelais

Charles III de Blanchefort-Créquy épouse au Louvre le 17 juin 1653 Anne Armande de Saint-Gelais, fille de Gilles de Saint Gelais et de Marie de La Vallée-Fossez. Leur enfant est :

Le contrat de mariage est du même jour devant Le Cat à Paris.

Les témoins sont :



Charles III de Blanchefort-Créquy et François Honorat de Beauvilliers à la Bastille

Charles III de Blanchefort-Créquy et François Honorat de Beauvilliers, gentilhommes de la chambre de Louis XIV, entrent en querelle et s'insultent mutuellement au Louvre en présence de Louis XIV qui les envoie à la Bastille du 27 décembre 1661 au 3 janvier 1662.



Naissance de Madeleine de Blanchefort-Créquy

Madeleine de Blanchefort-Créquy naît en 1662, fille de Charles III de Blanchefort-Créquy et d'Anne Armande de Saint-Gelais (vers 1637-1709)


Charles III de Blanchefort-Créquy - par Pierre Mignard

Érection de la terre de Poix en duché-pairie

Charles III de Créquy Duc de Poix

Louis XIV érige la terre de Poix en Duché-pairie en faveur de Charles III de Blanchefort-Créquy par lettres patentes données à Melun en juin 1662.

Le duché-pairie comprend :



Mariage de Guy XXIII de Laval avec Madeleine de Blanchefort-Créquy

Guy XXIII de Laval épouse le 3 avril 1675 Madeleine de Blanchefort-Créquy, fille de Charles III de Blanchefort-Créquy et d'Anne de Saint-Gelais. Leurs enfants sont :


François de Créquy de Bonne et Catherine de Rougé

Mort de François de Blanchefort de Créquy de Bonne

Mort de Charles III de Blanchefort-Créquy

François de Blanchefort de Créquy de Bonne meurt en son hôtel de la rue Saint-Nicaise à Paris le 3 ou 4 février 1687.

Il est inhumé dans l'église des Jacobins-Saint-Honoré, une chapelle édifiée par Catherine de Rougé, sa veuve, où sera placé son tombeau dessiné par Lebrun et réalisé par Antoine Coysevox, J. Joly, N. Coustou.

Dans l'Église Saint-Roch à Paris, on peut voir le buste en marbre de François de Créquy par Antoine Coysevox (vers 1690), vestige de son tombeau.

Charles III de Créquy est Marquis de Créquy, Pair de France, Chevalier des ordres du roi, Premier gentilhomme de sa chambre, Gouverneur de Paris et Lieutenant-général des armées du roi.

Charles III de Créquy réside dans un hôtel du faubourg Saint Germain.

Charles III de Blanchefort-Créquy meurt en la paroisse Saint-Sulpice à Paris le 13 février 1687.

Il est inhumé en l'Église des capucines de la rue Saint-Honoré.

Son tombeau s'est vu jusqu'à la Révolution, sculpté par P.Mazeline et Simon Hurtrelle.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !