Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



43 événements affichés, le premier en 1425 - le dernier en 1849



Mariage de Charles Ier de Bourbon avec Agnès de Bourgogne

Charles Ier de Bourbon épouse en 1425 Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière. Leurs enfants sont :



Naissance de Charles II de Bourbon

Charles II de Bourbon naît à Moulins en 1433, fils de Charles Ier de Bourbon et d'Agnès de Bourgogne.



Charles II de Bourbon Chanoine de Lyon

Charles II de Bourbon devient Chanoine de Lyon dès 1443.



Mort d'Amédée de Talaru

Jean III de Bourbon Archevêque de Lyon

Charles II de Bourbon Archevêque de Lyon

Geoffroy de Vassali Archevêque de Lyon

Amédée de Talaru meurt à Lyon le 11 février 1444.

Jean III de Bourbon est élu Archevêque de Lyon par le chapitre de la cathédral de Lyon

Les chanoines tentent d'imposer au pape Eugène IV et à Charles VII de France leur candidat : Jean III de Bourbon.

Mais le pape Eugène IV tarde à envoyer la confirmation et Jean III de Bourbon renonce de lui-même au poste en proposant Charles II de Bourbon, son neveu.

Le chapitre élit alors Charles II de Bourbon le 6 juin 1444 à l'âge de 11 ans.

Mais le pape Eugène IV casse l'élection, au mépris de la pragmatique sanction, et impose Geoffroy de Vassali, alors Archevêque de Vienne.



Renoncement de Geoffroy de Vassali comme Archevêque de Lyon

La famille de Bourbon négocie avec Geoffroy de Vassali qui renonce à son titre d'Archevêque de Lyon en octobre 1445.

Charles VII de France et le pape Eugène IV acceptent alors la candidature de Charles II de Bourbon.



Mort de Geoffroy de Vassili

Charles II de Bourbon Archevêque de Lyon

Rollin Régent de l'archevêché Lyon

Geoffroy de Vassili meurt en 1446.

Charles II de Bourbon est confirmé dans sa charge d'Archevêque de Lyon.

L'archevêché de Lyon est administré pendant la minorité de Charles II de Bourbon par Jean Rollin, Évêque d'Autun, de 1446 à 1447.



Du Gué Régent de l'archevêché Lyon

L'archevêché de Lyon est administré à partir 1447 pendant la minorité de Charles II de Bourbon par Du Gué, Évêque d'Orléans.



Jean de Bourbon Régent de l'archevêché Lyon

L'archevêché de Lyon est administré de 1449 à 1466 pendant la minorité de Charles II de Bourbon par Jean III de Bourbon, Évêque du Puy.

Jean III de Bourbon s'appuie pour la gestion du diocèse sur Étienne de la Chassagne, Abbé de Belleville, qui est évêque in partibus.



Charles II de Bourbon Abbé de Saint-Vaast à Arras et de Saint-Austremoine à Issoire

En 1461, à l'avènement de Louis XI, Charles II de Bourbon est fait :



Thibault de Luxembourg et Charles II de Bourbon Ambassadeurs auprès de Paul II

En 1466, Louis XI de France envoie Thibault de Luxembourg et Charles II de Bourbon auprès du pape Paul II, en tant qu'ambassadeur.



Entrevue de Péronne

Louis XI prisonnier de Charles le Téméraire

Pillage et incendie de Liège

Échange de la Champagne contre la Normandie

Libération de Louis XI

Charles le Téméraire propose à Louis XI de négocier à son tour, et invite le roi dans son château de Péronne.

Pour désarmer l'hostilité de Charles le Téméraire, Louis XI s'y rend en personne du 10 au 14 octobre 1468.

Lors de l'entrevue, Charles le Téméraire apprend la nouvelle du soulèvement des Liégeois contre lui.

Il apparaît rapidement que des commissaires royaux figurent parmi les révoltés.

Louis XI a négligé d'informer ces agents de cette rencontre à Péronne.

Furieux, Charles le Téméraire impute ce soulèvement au Roi et le fait emprisonner.

Charles le Téméraire oblige Louis XI à signer un traité où en cas de manquement de la part de Louis XI, les propriétés tenues par le duc de Bourgogne échapperaient à la juridiction du Roi.

Par ce même traité, Louis XI donne la Champagne à Charles de France en échange de la Normandie.

Cet échange paraît salutaire pour les 2 partis puisque la Bourgogne aura un voisin ami et que la Normandie sera neutralisée pour la France.

Louis XI est obligé de s'associer à la campagne menée contre Liège.

Après l'ultime sursaut contre les 600 Franchimontois, Liège est entièrement détruite et brûlée le 30 octobre 1468 par les troupes de Charles le Téméraire et de Louis XI.

Charles II de Bourbon est à Péronne pour négocier la libération de Louis XI de France auprès de Charles le Téméraire.

Il est en effet, un parent de ce dernier par Agnès de Bourgogne, sa mère.

Libéré en novembre 1468, Louis XI se fait délier de ces promesses car obtenues sous la menace.

Philippe de Commynes présent à Péronne nous raconte longuement cet épisode dans ses Mémoires.

On sait par les lettres de Louis XI que Philippe de Commynes l'a aidé à se sortir de ce mauvais pas.



Lettre patente royale signée par Charles II de Bourbon

Le 7 janvier 1469, Charles II de Bourbon signe une lettre patente royale en tant que conseiller de Louis XI de France, au château de Plessis-lèz-Tours ou Montilz-lèz-Tours, son principal château près de Tours.



Visite pastorale du diocèse de Lyon

Pour la gestion du diocèse de Lyon, Charles II de Bourbon s'appuie sur plusieurs hommes de confiance qui sont des hommes de haute valeur religieuse.

Étienne de Chassagne, entouré des vicaires généraux, procède à une visite pastorale du diocèse de Lyon en 1469 et 1470.

Son procès-verbal mentionne 804 églises et un état général du diocèse plutôt bon.

De nouveaux statuts synodaux sont promulgués.



Charles II de Bourbon Archevêque de Lyon

Charles II de Bourbon prend le pouvoir sur l'archevêché Lyon en 1469.



Louis XI à Liège

En 1470, Charles II de Bourbon suit Louis XI à Liège.



Baptême de Charles VIII de France

Charles II de Bourbon Prieur de Souvigny et de Saint-Pourçain

En 1471, Charles II de Bourbon est le parrain de Charles VIII de France.

Charles II de Bourbon est fait prieur de Souvigny et de Saint-Pourçain.



Charles II de Bourbon Légat du pape à Avignon

De 1472 à 1476, Charles II de Bourbon exerce également la charge de légat du pape Sixte IV à Avignon.



Hommages Pierre de Laval à Louis XI

Serment de Pierre de Laval à François II de Bretagne

Mort de Jean II Jouvenel des Ursins

Pierre de Laval Archevêque de Reims

Pierre de Laval rend hommages à Louis XI comme Duc et pair de France, le 29 mars 1473.

En qualité d'évêque de Saint-Brieuc, Pierre de Laval prête serment à François II de Bretagne le 14 juin 1473.

Pierre de Laval est aussi en faveur auprès de Louis XI.

Louis XI prend Charles II de Bourbon et Pierre de Laval comme conseillers.

Jean II Jouvenel des Ursins meurt le 14 juillet 1473.

Jean II Jouvenel des Ursins latinise le nom de Jouvenel en Juvénal et ajoute le nom d'Ursins (Orsini).

Pierre de Laval est nommé par Sixte IV Archevêque de Reims en 1473.

Sixte IV permet à Pierre de Laval de conserver en commende pendant 3 ans le titre d'évêque de Saint-Brieuc.

Pierre de Laval obtient ensuite une bulle, qui l'autorise à en conserver l'administration pendant toute sa vie.

Mais François II de Bretagne croira ses droits blessés par cette concession et parviendra à faire révoquer cette bulle.

Après sa prise de possession, Pierre de Laval s'arrêtera peu à Reims.

Par prudence par rapport à Louis XI et aux conflits en cours, Pierre de Laval se retire en son abbaye d'Angers

Pierre de Laval laisse :

pour conférer les ordres sacrés en son absence.

Pierre de Laval a des démêlés avec le chapitre dès sa prise de possession



Charles II de Bourbon à Avignon

Charles II de Bourbon n'arrive à Avignon que le 23 novembre 1473.



Débarquement d'Édouard IV d'York à Calais

Traité de Picquigny

Le 6 juillet 1475, Édouard IV d'York débarque à Calais pour aider Charles le Téméraire contre la France.

La conduite de Louis Ier de Luxembourg est alors équivoque.

Louis XI convainc l'émissaire d'Édouard IV d'York qu'il est temps de mettre fin à ce long conflit commencé en 1337.

Les négociations commencent en août 1475.

Charles II de Bourbon est à l'abbaye de la Victoire près de Senlis pendant la négociation avec Édouard IV d'Angleterre et François II de Bretagne.

Avec Louis XI et Jean II de Bourbon, Charles II de Bourbon arrive à Picquigny le 29 août 1475 pour le traité de Picquigny.

Le traité est signé à Picquigny le 29 août 1475, mettant un terme à la guerre de cent ans.

Louis XI achète le départ Édouard IV d'York qui confirme la renonciation à la couronne de France.

Ce traité met Charles le Téméraire dans une rage folle.

Édouard IV d'York livre à Louis XI la correspondance de Louis Ier de Luxembourg.

Le 16 octobre 1475, Charles II de Bourbon signe ensuite dans l'abbaye une lettre patente royale pour rétablir la paix avec François II de Bretagne.



Lettres patentes concernant la liberté de l'Église gallicane

Giuliano della Rovere Légat

Charles II de Bourbon accepte de perdre la légation

Charles II de Bourbon Cardinal

Le 8 janvier 1476, Charles II de Bourbon signe 4 lettres patentes dont une lettre concernant la liberté de l'Église gallicane, au château de Plessis-du-Parc-lèz-Tours.

En 1476, le pape Sixte IV nomme Giuliano della Rovere Légat.

Cela provoque un conflit entre Louis XI et le pape Sixte IV, dégénérant à Avignon même entre l'armée royale et les troupes pontificales.

Finalement, le 15 juin 1476, afin de résoudre cette difficulté, Louis XI accueille Giuliano della Rovere à Lyon.

Charles II de Bourbon accepte de perdre la légation.

Charles II de Bourbon devient administrateur de l'évêché de Clermont.

Charles II de Bourbon est créé cardinal par le pape Sixte IV.



Charles II de Bourbon Administrateur de l'évêché de Clermont

Charles II de Bourbon Cardinal

En 1476, Charles II de Bourbon devint Administrateur de l'évêché de Clermont. Il est créé Cardinal par le pape Sixte IV.



Charles II de Bourbon Présent auprès de Louis XI

Charles II de Bourbon est présent auprès de Louis XI à d'Arras le 18 mars 1477.



Charles II de Bourbon Abbé de l'Île Barbe

En 1480, Charles II de Bourbon est fait abbé de l'Île Barbe.



Condamne de la communauté bénédictine de la Chana à Lyon

En 1482, Charles II de Bourbon condamne pour dépravation la communauté bénédictine de la Chana à Lyon, l'expulse et en donne la direction au Chapitre Saint-Paul.



Charles II de Bourbon au conseil de Charles VIII

Charles II de Bourbon participe au conseil de Charles VIII.

Le 27 décembre 1483, Charles II de Bourbon signe au château d'Amboise une lettre patente royale, à la tête du conseil.



L'église des Cordeliers de Lyon rebaptisée en Saint-Bonaventure

En 1484, à Lyon, Charles II de Bourbon rebaptiser l'église des Cordeliers en Saint-Bonaventure, en l'honneur de celui qui y est enterré et que Sixte IV vient de canoniser.



Charles II de Bourbon Prieur commendataire du prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire

En 1486, Charles II de Bourbon est premier prieur commendataire du prieuré Notre-Dame de La Charité-sur-Loire.


Charles II de Bourbon

Mort de Jean II de Bourbon

Charles II de Bourbon Duc de Bourbon et d'Auvergne

Mort de Charles II de Bourbon Duc de Bourbon et d'Auvergne

Pierre II de Bourbon Duc de Bourbon et d'Auvergne

Jean II de Bourbon meurt à Moulins le 1er avril 1488.

Charles II de Bourbon se trouve opposé à Pierre II de Bourbon, son frère soutenu par son épouse Anne de France.

Charles II de Bourbon, son frère, devient brièvement Duc de Bourbon et d'Auvergne.

Charles II de Bourbon meurt à Lyon le 13 septembre 1488.

Charles II de Bourbon est inhumé dans la chapelle des Bourbons qu'il y a fait construire en style gothique flamboyant.

Charles II de Bourbon laisse une fille naturelle :

Pierre II de Bourbon, Sire de Beaujeu, devient Duc de Bourbon et d'Auvergne.



Charles de Bourbon Évêque de Clermont

Charles de Bourbon devient chantre de l'église de Narbonne et notaire apostolique.

Charles de Bourbon remplace de Charles II de Bourbon, son oncle naturel, et est nommé Évêque de Clermont en 1489.


Éléonore de Roye

Mariage de Louis Ier de Bourbon-Condé avec Éléonore de Roye

Louis Ier de Bourbon-Condé Prince de Condé

Louis Ier de Bourbon-Condé épouse le 22 juin 1551 Éléonore de Roye, Dame de Conti, fille de Charles de Roye et de Madeleine de Mailly. Leurs enfants sont :

Le Cardinal de Bourbon Vendôme donne Condé-en-Brie à son neveu Louis pour son mariage.

C'est précisément à dater de la mort du Cardinal que son neveu et héritier, Louis Ier de Bourbon, Comte de Soissons, prend le nom de Condé (si l'on en croit le Père Anselme, Louis se dit Prince de Condé dans un acte de 1556).

Ainsi l'adoption du nom de Condé par ce prince du sang coïncide avec sa prise de possession de la seigneurie de Condé-en-Brie et aucun doute ne peut s'élever sur l'origine de ce nom de famille.

Dès 1556, dans les actes féodaux, on n'hésite pas à donner à la terre de Condé-en-Brie le titre de Principauté.

Rappelons qu'à cette époque, Condé sur l'Escaut (Château de l'Hermitage) n'est plus en possession des Bourbon-Montpensier (cousins issus de germains de Louis Ier de Bourbon, Comte de Soissons).



Naissance de Charles II de Bourbon

Charles II de Bourbon naît à Gandelu-en-Brie en 1562, fils de Louis Ier de Bourbon-Condé et d"Éléonore de Roye.

Son éducation est prise en charge par son oncle, le cardinal Charles de Bourbon.



Charles II de Bourbon Cardinal

Charles II de Bourbon devient Cardinal en 1583.



Mort du Charles Ier de Bourbon

Charles II de Bourbon Archevêque de Rouen

Charles Ier de Bourbon finit par renoncer lui-même à la royauté et écrit à Henri IV de France une lettre où il le reconnaît comme son légitime souverain, 2 mois avant sa mort.

Le Cardinal Charles Ier de Bourbon meurt dans la prison de Fontenay-le-Comte le 9 mai 1590.

Il est inhumé dans la chartreuse qu'il a fondée à Gaillon.

Cet établissement, détruit par le feu en 1764 et reconstruit, est à nouveau détruit à la Révolution.

La dalle de marbre qui recouvrait son tombeau est actuellement déposée dans l'église Saint-Georges d'Aubevoye.

Charles II de Bourbon, son neveu, devient Archevêque de Rouen en 1590.

Il se propose comme candidat au trône de France et forme le tiers parti dans lequel se regroupent les nombreux nobles catholiques mécontents de ne pas voir Henri IV de France se convertir au catholicisme.



Mort de Charles II de Bourbon

Charles III de Bourbon Archevêque de Rouen

Charles II de Bourbon meurt en 1594.

Charles III de Bourbon devient Archevêque de Rouen, le 5 novembre 1594.



Mariage de Victor-Emmanuel Ier de Savoie avec Marie-Thérèse d'Autriche-Este

Victor-Emmanuel Ier de Savoie épouse le 25 avril 1789 Marie-Thérèse d'Autriche-Este, fille de Ferdinand Charles Antoine de Habsbourg-Lorraine et de Marie Béatrix Éléonore de Modène. Leurs enfants sont :



Naissance de Charles II de Bourbon-Parme

Charles II de Bourbon-Parme naît à Madrid le 22 décembre 1799, fils de Louis de Bourbon-Parme et de Marie-Louise d'Espagne.



Mort de Louis de Bourbon-Parme

Charles II de Bourbon-Parme Roi d'Étrurie

Louis de Bourbon-Parme meurt le 27 mai 1803.

Charles II de Bourbon-Parme devient Roi d'Étrurie de 1803 à 1807.


Marie-Thérèse de Savoie

Mariage de Charles II de Bourbon-Parme avec Marie-Thérèse de Savoie

Charles II de Bourbon-Parme épouse le 15 août 1820 Marie-Thérèse de Savoie. Leurs enfants sont :



Naissance de Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme

Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme naît à Lucques le 14 janvier 1823, fils de Charles II de Bourbon-Parme et de Marie-Thérèse de Savoie.



Charles II de Bourbon-Parme Duc de Lucques

Charles II de Bourbon-Parme devient Duc de Lucques en 1824.


Charles II de Bourbon-Parme

Mort de Marie-Louise d'Autriche

Charles II de Bourbon-Parme Duc de Parme

Marie-Louise d'Autriche meurt à Parme en Italie le 17 décembre 1847. Ses funérailles sont célébrées dans la chapelle de San Ludovico. Elle est inhumée à Vienne, dans la crypte des Capucins, tombeau de la famille impériale d'Autriche.

Les Bourbon-Parme retrouvent leurs duchés patrimoniaux.

Charles II de Bourbon-Parme devient Duc de Parme en 1847.


Charles III de Parme

Abdication de Charles II de Bourbon-Parme

Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme Duc de Parme

Charles II de Bourbon-Parme abdique le 14 mars 1849 face à la pression populaire.

Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme devient Duc de Parme en 1849.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !