Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1774 - le dernier en 1834


Charles Louis de Bade

Mariage de Charles Louis de Bade avec Amélie de Hesse-Darmstadt

Charles Louis de Bade épouse le 15 juillet 1774 Amélie de Hesse-Darmstadt, fille Louis IX de Hesse-Darmstadt. Leurs enfants sont :



Mariage de Claude de Beauharnais avec Claudine Françoise Adrienne Gabrielle de Lézay-Marnézia

Claude de Beauharnais épouse le 17 juin 1786 Claudine Françoise Adrienne Gabrielle de Lézay-Marnézia. Leurs enfants sont :



Naissance de Charles II Frédéric de Bade

Karl Friedrich ou Charles II Frédéric de Bade ou von Baden naît à Karlsruhe le 8 juin 1786, fils de Charles Louis de Bade et d'Amélie de Hesse-Darmstadt.



Mort de Charles Louis de Bade

Charles II Frédéric de Bade Prince héritier

Charles Louis de Bade rend visite à Frédérique de Bade, sa fille, reine de Suède,

Charles Louis de Bade meurt à Arboga en Suède le 16 décembre 1801 d'une chute de traîneau.

Charles II Frédéric de Bade, son fils, devient prince héritier.

Charles Ier Frédéric de Bade se reposa beaucoup sur Louis Ier de Bade, frère de Charles Louis de Bade.

Louis Ier de Bade, peut être complice de Louise-Caroline Geyer von Geyersberg, désirant conserver le pouvoir, met sous son influence Charles II Frédéric de Bade, son neveu, et l'entraîne dans des débauches qui poussent le jeune homme vers une fin prématurée.


Stéphanie de Beauharnais

Mariage d'Eugène de Beauharnais avec Augusta-Amélie de Bavière

Eugène de Beauharnais Prince de Venise

Stéphanie de Beauharnais Princesse impériale

Mariage de Charles II Frédéric de Bade avec Stéphanie de Beauharnais

Napoléon Ier veut marier Augusta-Amélie de Bavière à Eugène de Beauharnais, son fils adoptif.

Les fiançailles de Charles II Frédéric de Bade avec Augusta-Amélie de Bavière sont rompues sur les instances de Napoléon Ier.

En compensation, Napoléon Ier adopte Stéphanie de Beauharnais, une cousine d'Eugène de Beauharnais.

Napoléon Ier fait Stéphanie de Beauharnais princesse impériale en 1806.

Eugène de Beauharnais épouse le 14 janvier 1806 Augusta-Amélie de Bavière, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière. Leurs enfants sont :

Cette union est particulièrement heureuse.

Napoléon Ier investit Eugène de Beauharnais du titre de Prince de Venise, le déclare son fils adoptif et l'héritier présomptif de la couronne d'Italie.

Napoléon Ier donne à Claude de Beauharnais, père de Stéphanie de Beauharnais, la sénatorerie d'Amiens le 16 mars 1806.

Charles II Frédéric de Bade épouse le 8 avril 1806 Stéphanie de Beauharnais, fille de Claude de Beauharnais et de Claudine Françoise Adrienne Gabrielle de Lézay-Marnézia. Leurs enfants sont :

Aux commencements, le mariage n'est pas heureux, les deux époux étant plutôt immatures.

De plus Charles II Frédéric de Bade subit l'influence de son oncle Louis Ier de Bade, un débauché notoire qui l'entraîne dans ses excès.

Charles II Frédéric de Bade délaisse pendant 6 ans une épouse coquette.



Naissance de Louise de Bade

Louise de Bade naît en 1811, fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.


Charles II Frédéric de Bade

Mort de Charles Ier Frédéric de Bade

Charles II Frédéric de Bade Grand-duc de Bade

Charles Ier Frédéric de Bade meurt à Karlsruhe le 10 juin 1811 après un règne de 73 ans.

Charles-Frédéric de Bade est cité comme le type même du despote éclairé de l'ère des Lumières pour sa juste conduite dans ses États de Bade.

Charles Ier Frédéric de Bade crée des universités, fait développer l'urbanisme.

Charles II Frédéric de Bade succède à Charles Ier Frédéric de Bade, son grand-père, et devient Grand-duc de Bade en 1811.

Louis Ier de Bade ne peut revenir à la cour de Karlsruhe qu'après la mort de Charles Ier Frédéric de Bade, son père.

Louis Ier de Bade est très proche de Charles II Frédéric de Bade, son neveu, qu'il a entraîné très jeune dans ses débauches.



Naissance de Kaspar Hauser

Kaspar Hauser naît 29 septembre 1812, fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.

Le nouveau-né meurt le 16 octobre 1812 dans des circonstances obscures.

Mais aurait été substitué à l'enfant mort d'une paysanne ou d'un ouvrier afin que la couronne revienne aux enfants de Louise-Caroline Geyer von Geyersberg, l'instigatrice du complot, grand-mère par alliance de Charles II Frédéric de Bade.

Kaspar Hauser aurait ensuite été séquestré pendant de nombreuses années dans une geôle obscure, sans avoir le moindre contact humain, hormis un homme en noir, son geôlier.



Création de l'Ordre du Lion de Zaeringen

Charles II Frédéric de Bade est le créateur de l'Ordre du Lion de Zaeringen le 26 décembre 1812.



Naissance de Joséphine de Bade

Joséphine de Bade naît en 1813, fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.

Son prénom lui est donné en l'honneur de l'ex-impératrice Joséphine.



Fidélité de Charles II Frédéric de Bade à Stéphanie de Beauharnais

L'entourage de Charles II Frédéric de Bade lui conseille de répudier Stéphanie de Beauharnais.

Mais il reste fidèle à sa parole comme il a été fidèle à Napoléon qu'il admirait ouvertement.



Naissance d'Alexandre de Bade

Alexandre de Bade naît en 1816, fils de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.

Mais il meurt peu après sa naissance.



Naissance de Marie Amélie de Bade

Marie Amélie de Bade naît en 1817, fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.



Modification de la loi de succession du Grand-duché de Bade

En 1817, la lignée de Bade-Durlach de la Maison de Bade risque de s'éteindre.

Charles II Frédéric de Bade, proche de sa fin et sans descendance mâle, afin d'éviter que le grand-duché n'échoit au roi Maximilien Ier de Bavière, modifie la loi de succession.

Il donne aux enfants de Louise-Caroline Geyer von Geyersberg et de Charles Ier Frédéric de Bade, son grand-père, les pleins droits dynastiques sur le grand duché de Bade.


Louis Ier de Bade Palais de Mannheim

Mort de Charles II Frédéric de Bade

Louis Ier de Bade Grand-duc de Bade

Victime de ses excès, Charles II Frédéric de Bade meurt à Rastatt le 8 décembre 1818 apparemment sans héritier masculin.

Louis Ier de Bade, son oncle, lui succède et devient Grand-duc de Bade.

Charles II Frédéric de Bade laisse Stéphanie de Beauharnais, Grande-duchesse douairière de Bade, seule, sans appui au milieu d'une cour et d'une Europe hostile aux Napoléonides, avec 3 filles en bas âge.

Stéphanie de Beauharnais se réfugie à Mannheim, terre catholique, où sa conduite irréprochable, et puisée dans une foi profonde, lui attire le respect puis la sympathie de toutes les cours d'Europe.

Elle bénéficie notamment de la sympathie :

Lors de la création de la constitution de 1818, les droits à la succession des enfants de Louise-Caroline Geyer von Geyersberg et de Charles Ier Frédéric de Bade sont consolidés.

Ils portent le titre de princes et princesses de Bade avec le titre d'altesse grand-ducale de Bade.



Réapparition de Kaspar Hauser

Le 26 mai 1828 apparaît à Nuremberg un adolescent prétendant se nommer Kaspar Hauser.

Il est au début pris pour un anormal mais on en vient rapidement à penser qu'il s'agit du fils Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais.


Gustave de Suède

Mariage de Gustave de Suède avec Louise de Bade

Dans un souci de rapprochement avec les Hochberg, Stéphanie de Beauharnais marie sa fille Louise à son cousin Gustave.

Gustave de Suède épouse en 1831 Louise de Bade, fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais. Leurs enfants sont :

Le mariage ne sera pas heureux.



Mariage de Charles-Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen avec Joséphine de Bade

Charles-Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen épouse à Carlsruhe le 21 octobre 1834 Joséphine de Bade (1813-1900), fille de Charles II Frédéric de Bade et de Stéphanie de Beauharnais. Leurs enfants sont :

Joséphine de Bade est sourde malgré les soins de sa mère.

D'une grande droiture et d'une grande beauté, mais affligée de surdité, elle forme avec son mari un couple uni.

D'éducation protestante, la princesse se convertit plus tard au catholicisme.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !