Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 1112 - le dernier en 1135



Mariage de Raymond-Bérenger III de Barcelone avec Douce Aldonza Ire de Provence

Raymond-Bérenger III de Barcelone Comte de Provence et de Gévaudan, Vicomte de Millau

Raymond-Bérenger III de Barcelone épouse à Saint-Victor de Marseille le 3 février 1112 Douce Aldonza Ire de Provence, Comtesse de Provence. Leurs enfants sont :

Raymond-Bérenger III de Barcelone devient :

Le mariage semble avoir lieu à Saint-Victor de Marseille et non à la cathédrale Saint-Trophime d'Arles alors capitale du comté de Provence. Baratier écrit : Cette union a peut-être été favorisée par Richard de Millau, archevêque de Narbonne.

Plusieurs donations successives légitiment l'autorité du comte barcelonais sur la Provence.

L'abbaye de Saint-Victor a alors de nombreux domaines en Catalogne, ce qui explique probablement les contacts de l'Église avec les princes Catalans par l'intermède d'anciens abbés de ce monastère.



Mort de Bernard III de Bigorre

Centulle II de Bigorre Comte de Bigorre.

Bernard III de Bigorre meurt en 1112 ou 1113.

Centulle II de Bigorre devient Comte de Bigorre.

Centulle II de Bigorre doit soumettre son vassal Sanche Garcia d'Aure, qui refuse de lui rendre hommage.

Par la suite Sanche Garcia se révoltera à plusieurs reprises, soutenu par Bernard Ier de Comminges, ennemi de Centulle II de Bigorre.



Siège de Saragosse

En 1114, Centulle II de Bigorre accompagne Gaston IV de Béarn en Espagne pour lutter contre les Maures.

Plusieurs seigneurs occitans se regroupent sous la bannière d'Alphonse Ier le Batailleur, Roi d'Aragon et assiègent Saragosse.


Murailles de Saragosse

Siège et prise de Saragosse

Gaston IV de Béarn Gouverneur de Saragosse et Pair de la couronne d'Aragon

En 1118, le pape Gélase II organise un petit concile à Toulouse, durant lequel il accorde le titre de croisade à l'expédition planifiée par Alphonse Ier le Batailleur et Gaston IV de Béarn contre la ville musulmane de Saragosse.

Pour l'attaque de Saragosse, Alphonse Ier le Batailleur bénéficie, en plus de ses propres forces aragonaises et navarraises, de l'appui de nombreux chevaliers francs croisés.

Gaston IV de Béarn accueille les Francs en Béarn en mai 1118, les conduit à Saragosse et prend le commandement du siège. Guy de Lons l'accompagne.

Ermengol VI d'Urgell participe à cette prise de Saragosse.

La prise des faubourgs est aisée, mais la ville résiste de longs mois.

Gaston IV de Béarn fait construire 20 catapultes et plusieurs châteaux roulants semblables à ceux utilisés à Jérusalem.

Les Almoravides capitulent finalement le 2 décembre 1118 sans qu'il soit clairement établi si les assiégés se rendent poussés par la faim, ou à cause d'une brèche que les croisés réussirent à ouvrir.

Il n'y a ni pillage ni massacre. Les vies et les biens des habitants sont respectés et ceux qui veulent partir le peuvent.

Les vainqueurs se répartissent les grandes richesses du gouverneur almoravide et le contrôle des différents quartiers de la ville.

Saragosse devient la nouvelle capitale d'Aragon.

Gaston IV de Béarn est tout particulièrement récompensé par Alphonse Ier le Batailleur.

Gaston IV de Béarn est nommé gouverneur de Saragosse et pair de la couronne d'Aragon.

À son tour Gaston IV de Béarn répartit une partie des terres reçues entre les nobles béarnais qui l'ont accompagné.

Centulle II de Bigorre obtient aussi des privilèges sur Saragosse.



Allégeance de Centulle II de Bigorre à Alphonse Ier le Batailleur

Le Béarn et la Bigorre font respectivement partie du duché d'Aquitaine et du royaume de France, mais cette appartenance est purement théorique, au contraire des liens avec l'Aragon.

Centulle II de Bigorre prête allégeance à Alphonse Ier le Batailleur en 1122, sortant ainsi formellement de l'orbite aquitaine.

Gaston IV de Béarn est lui considéré comme un égal par le roi aragonais, auquel il n'aura jamais à prêter allégeance.



Mariage de Centulle II de Bigorre avec Étiennette de Barcelone

Centulle II de Bigorre épouse en 1128 Étiennette de Barcelone, fille de Raymond-Bérenger III de Barcelone et de Douce Aldonza Ire de Provence.



Bataille de Fraga

Mort de Alphonse Ier le Batailleur Roi d'Aragon et de Navarre

Mort de Centulle II de Bigorre

Mort d'Aimery II de Narbonne

Ramire II d'Aragon Roi d'Aragon

Garcia V le Restaurateur Roi de Navarre

Béatrix II de Bigorre Comtesse de Bigorre

Pierre de Marsan Comte de Bigorre

Guiscarde de Béarn Vicomtesse de Béarn, d'Oloron et de Boulhois

Pierre II de Béarn Vicomte de Béarn, d'Oloron, de Gabardan et de Boulhois

Talèse d'Aragon Régente de la vicomté de Béarn

S'inspirant de la succession de Gaston IV de Béarn, Alphonse Ier le Batailleur, dans son testament lègue ses propriétés, incluant son royaume, aux Ordres militaires de Terre Sainte :

Alphonse Ier le Batailleur assiège Fraga en Catalogne.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn participent à ce siège.

Alphonse Ier le Batailleur confie à Guy de Lons la direction spirituelle de la croisade, malgré la présence dans l'expédition des évêques aragonais de Roda, Huesca ou Nájera.

Guy de Lons est responsable de la protestion de la relique : un lignum crucis ou morceau de la vraie croix, qu'Alphonse transporte à ses côtés pour lui porter chance dans les combats.

Le 11 ou le 17 juillet 1134, l'armée almoravide attaque et met en déroute l'armée croisée, faisant périr la quasi totalité des chevaliers chrétiens.

Centulle II de Bigorre, Aimery II de Narbonne et Centulle VI de Béarn meurt durant cette bataille.

Aimery II de Narbonne est inhumé dans l'abbaye de Lagrasse, dont son frère Bérenger est alors abbé.

Aimery II de Narbonne n'a jamais accepté la suzeraineté d'Alphonse Jourdain de Toulouse, Duc de Narbonne.

Ermengarde de Narbonne, l'aînée des deux filles qui lui survivent, lui succède.

Guy de Lons défend la relique mais est finalement fait prisonnier. Ses vainqueurs lui arrachent les yeux et le libèrent contre une forte rançon.

Alphonse Ier le Batailleur meurt à Poleñino le 7 septembre 1134, sans postérité.

Ramire II d'Aragon se trouve en train de célébrer la nativité de la Vierge, le 8 septembre 1134, à Tierrantona, en Sobrarbe, lorsqu'il apprend la nouvelle de la mort de son frère.

Le testament Alphonse Ier le Batailleur spécifie que son royaume est légué à plusieurs ordres militaires religieux mais est refusé par les noblesses aragonaise et navarraise.

Ramire II d'Aragon, évêque de Barbastro, est élu cinquième Roi d'Aragon par l'assemblée par les nobles aragonais réunis Jaca.

Ramire II d'Aragon abandonne la vie cléricale.

Ramire II d'Aragon n'a pas le temps de prendre possession de son évêché.

Ramire II d'Aragon est couronné à Saragosse, le 29 septembre 1134.

En 1134, García V Ramirez qui avait été spolié du trône à la mort de son père se voit offrir le trône de Navarre par la population locale. C'est pourquoi il est surnommé le Restaurateur.

Le lègue des propriétés d'Alphonse Ier le Batailleur aux Ordres militaires de Terre Sainte déclenche une énorme crise politique qui s'achèvera 3 ans plus tard par la remise du royaume d'Aragon dans les mains Raymond-Bérenger IV de Barcelone.

Béatrix II de Bigorre succède à son père comme Comtesse de Bigorre. Son mariage avec Béatrix apporte à Pierre de Marsan le comté de Bigorre.

N'ayant pas de descendance, les vicomtés de Béarn, d'Oloron et de Boulhois passe à Guiscarde de Béarn, sœur aînée de Centulle VI de Béarn, veuve de Pierre II de Gabarret.

Les femmes ne pouvant pas en principe être vicomtesses, c'est Pierre II de Béarn, son fils, qui devient Vicomte de Béarn, de Gabardan et de Brulhois ou Boulhois.

La régence de la vicomté de Béarn est assurée par Talèse d'Aragon.

Talèse d'Aragon prend parti contre Ramire II d'Aragon qui en représailles lui retire les seigneuries de Saragosse et d'Uncastillo, qu'elle avait héritées de Gaston IV de Béarn, son mari.



Mariage de Raymond Arnaud II de Gascogne avec Étiennette de Barcelone

Étiennette de Barcelone est veuve de Centulle II de Bigorre.

Raymond Arnaud II de Gascogne (vers 1105-1167), Vicomte de Dax, épouse Étiennette de Barcelone. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !